Tags

Nous vous avons déjà parlé de la rencontre de Saint-Exupéry avec un pêcheur brésilien et de leurs échanges malgré les entraves de la langue. Des cours de français seront dispensés à l’école municipale Brigadeiro Eduardo Gomes du district de Campeche de la municipalité de Florianópolis, là-même où Saint-Exupéry avait posé son avion.  
Avec le soutien de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse et l’Alliance Française de Florianópolis, les cours seront inaugurés le 19 mars, la veille de la Journée Internationale de la Francophonie.
Les adolescents de 11 à 15 ans pourront suivre une fois par semaine ces cours d’une heure et demie.. A l’issu de leur trois ans de cours, les jeunes pourront passer l’examen DELF junior à l’Alliance Française. Ce diplôme est reconnu par le Ministère français de l’Education Nationale.
Le 23 mars 2013 deux expositions consacrées à Antoine de Saint-Exupéry seront inaugurées au Centre Culturelle de l’état de Santa-Catarina. Il s’agit de l’exposition « La Terre en Héritage », tirée du livre de Jean-Pierre Guéno et « L’aviateur et le pêcheur », qui retrace l’itinéraire brésilien  de Saint-Exupéry.


08.12.2011

…est le titre d’une exposition ouverte à Florianópolis, haut lieux de l’Aéropostale. Dans les années 1920, la compagnie aéronautique toulousaine achemine le courrier européen vers le Brésil et l’Argentine, pays qui connaissent un développement économique exceptionnel. D’un côté et de l’autre de l’Atlantique, les avions de l’Aéropostales avancent par petites étapes imposées par des appareils dont les performances sont encore réduites.
Florianópolis est une de ces étapes. Antoine de Saint-Exupéry s’y rend à plusieurs reprises et lorsqu’il devient, en 1929, directeur de la section argentine de l’Aéropostale, il s’occupe même du réaménagement de cette base. Sur place, comme à son habitude, curieux de connaître les hommes, il parle souvent avec les gens du lieu et certains lui gardent une amitié pleine d’admiration. Les pêcheurs trouvent le nom de Saint-Exupéry trop compliqué à prononcer, et l’appellent Zepperi.

Aujourd’hui la municipalité de Florianópolis et les admirateurs de l’écrivain lui rendent hommage par cette exposition exceptionnelle qui se doit, en partie, à Mônica Cristina Corrêa. Elle avait déjà signé un film consacré à Zepperi dont elle nous avait parlé longuement dans une interview.

 

 

Accessible à partir de 6 ans l’exposition raconte au moyen de panneaux illustrés d’une part l’aventure de l’Aéropostale, qui a amené Saint-Exupéry à Florianópolis, d’une autre les rapports amicaux de celui-ci avec la population locale. On fait connaissance avec l’homme, l’écrivain et l’aviateur Antoine de Saint-Exupéry. Mais on découvre aussi une part moins connue de l’histoire de la ville où des vestiges de l’étape aérienne existent encore. C’est aussi une excellente occasion d’évoquer à la fois les exploits de ceux qui par leurs sacrifices ont permis à l’aéronautique de devenir ce qu’elle est aujourd’hui, et les liens d’amitié entre le Brésil et la France. 

Autant de raison de découvrir le film consacré à cette belle exposition (ouverte à Florianópolis jusqu’au 11 décembre) et qui sera présentée ensuite dans plusieurs villes au Brésil.