Tags
Tags
06.07.2012 - 13.07.2012

Les 10 et 11 juillet 2012 est organisé à Palerme par Frédéric d’Agay et sous l’égide de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse un colloque International Antoine de Saint-Exupéry et la Méditerranée dans le cadre du festival de film « Sole Luna, un ponte tra le culture » qui se tient du 6 au 13 juillet.
Ce festival existe depuis plusieurs années à Palerme, lieu emblématique des échanges culturels,et présente des films documentaires principalement axés sur le monde méditerranéen et le monde arabe.

Le colloque se déroulera dans l’église de Sant’ Antonio abbate, dans le complexe médiéval du magnifique palais Steri, siège du rectorat de l’université de Palerme. Il réunira des professeurs et spécialistes français, italiens, mais aussi du monde entier pour évoquer le "Philosophe du lien" et sa passion du cinéma avec des films documentaires inédits en Italie. Y seront évoqués des thèmes biographiques comme l'importance du Maroc et du désert dans sa vie, l’Espagne et l'avion, ses rapports difficiles avec l'argent, l'amitié, l'engagement, le besoin de donner un sens à sa vie, du spirituel à donner en nourriture aux hommes.
L’analyse historique des traductions italiennes, les dessins de son livre le plus célèbre " Le Petit Prince", son Testament, compléteront ce parcours pour redécouvrir un homme et son œuvre.
En liaison avec les écoles de Palerme un grand concours de dessins a d’autre part été lancé sur le
thème « Apprivoiser signifie créer des liens », qui figurera dans les cours du palais.

Texte du Président de la Fondation, François d’Agay

Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944) écrivain et pilote a vécu, écrit et pensé sur les pourtours de la Méditerranée et il nous a semblé que ce thème s'inscrivait très bien en marge du festival qui présente des films documentaires principalement axés sur la" Mare Nostrum" et inspirés par la pensée braudélienne de ce qui uni les rives de la Méditerranée.
Né d'une mère provençale "Saint-Ex" a vécu une partie de son enfance en Provence, au château de la Môle, chez ses grands parents, près de Saint-Tropez, à Saint-Raphaël, puis chez sa sœur Gabrielle au château d'Agay, au bord de la mer. Il aimait s'y baigner avec nous. Il écrivait pendant de longues heures particulièrement au mois d'aout 1940, après son retour d'Alger. Il s'est marié à Agay en 1932. Il évoque ces moments dans de nombreuses lettres et dans ses livres. Et surtout cette connaissance de la Provence lui a permis de mieux comprendre le Maroc qu'il a connu lors de son service militaire dans l’aviation en 1922 à Rabat.  Il retournera au Maroc comme pilote de l’Aéropostale, engagé en octobre 1926, par son directeur, le pilote italien Beppo de Massimi. Nommé Chef d'Aéroplace à Cap Juby en 1927, Saint-Exupéry découvre un désert au ras du sol, qu'il n'avait fait que survoler, le monde arabe, et les Bédouins qui ont marqué profondément son œuvre : c'est là qu'il écrit son premier roman "Courrier Sud", là qu'il situe plusieurs chapitres de "Terre des Hommes" dont "Dans le désert" et "Au centre du désert". Il y projette son ouvrage posthume "Citadelle", l’histoire d'un Seigneur Berbère. C'est peut-être là qu'il a engrangé un grand nombre d'images qui réapparaitront plus tard quand il illustrera lui même " Le Petit Prince. " Saint-Exupéry reviendra au Maroc comme pilote sur la ligne Casablanca-Dakar, pour différentes missions ou pour des tournages de films : "Anne-Marie " de Raymond Bernard, dont il écrivit le scénario en 1935, et "Courrier Sud" de Pierre Billon en 1936. Passionné de cinéma il a laissé de nombreux scénarios inédits et a été lié avec de grands réalisateurs comme Jean Renoir.
Avec son ami Jean-Marie Conti, il entreprend une tournée de conférences autour de la Méditerranée en novembre 1935, pour présenter la nouvelle Compagnie Air France. Partis de Casablanca, ils font plusieurs escales jusqu’à Athènes, via le Caire, qui lui" inspira" le très célèbre problème du Pharaon.
En 1935, lors du Raid Paris-Saigon il a un accident d'avion dans le désert de Libye : son avion percute tangentiellement le sol, laboure le sable sur 250 mètres perdant une aile, une porte, se disloque et s’immobilise. Saint-Exupéry et son mécanicien sont indemnes mais à "mille miles de toutes régions habitées". Prisonniers du désert ils marcheront jusqu’à l'épuisement. Ils seront sauvés par une caravane de Bédouins. « Ce n'est pas ma faute si le corps humain ne peut résister trois jours sans boire .Je ne me croyais pas prisonnier ainsi des fontaines. On croit que l'homme peut s'en aller droit devant soi. On croit que l'homme est libre....On ne voit pas la corde qui le rattache au puits, qui le rattache, comme un cordon ombilical, au ventre de la terre. S'il fait un pas de plus, il meurt" écrira-t-il dans "Terre des Hommes". En 1943, au moment de la publication du « Petit Prince » à New York, il débarque en Afrique du nord avec les Américains pour reprendre le combat. Il retrouve son escadrille et ses camarades de 1940. Il s'entraine sur les P 38 du groupe 2/33 de reconnaissance aérienne à Oujda, dans le nord du Maroc. Il écrit de nombreux textes importants parus dans "Ecrits de Guerre". Puis par Tunis, Alghero en Sardaigne, l'escadrille arrive en Corse d’où il part pour sa dernière mission au cours de laquelle il est abattu, entre Toulon et Marseille, par un chasseur allemand le 31 juillet 1944.
« Seul l'esprit, s'il souffle sur la glaise peut créer l'homme » dit la dernière phrase de « Terre des Hommes ».

Intervenants

Frédéric d’Agay
Historien, spécialiste de la Provence et de la Méditerranée, fondateur de la société civile pour l’œuvre et la mémoire de Saint-Exupéry. Président de l’association « Espace Saint-Exupéry » de 1987 à 2000, il a porté le Projet de la « Fondation Saint-Exupéry » de 1990à 2005. Chercheur associé au Centre de Recherches du château de Versailles, chargé du programme « Les Méridionaux et la cour » (2006-2008). Auteur de l’édition critique des  « Lettres d'Italie du Président de Brosses », publié en 1986 par les éditions Mercure de France, et de  « La Provence au service du Roi (1637-1831), officiers des vaisseaux et des galères », publié en 2011 par les éditions Honoré Champion. Co-auteurs de « Saint-Exupéry, le sens d’une vie », aux éditions Le Cherche midi, 1994, et de
l’« Album Antoine de Saint-Exupéry », La Pléiade, Gallimard, 1994.

Carmen Artigas
Docteur ès philologie française et professeur de langue française de la faculté de lettres de l’université de Murcia (Espagne). En tant que spécialiste de l’œuvre de Saint-Exupéry, elle a publié de nombreux articles sur cet auteur, dont le dernier, en 2010, « Proposition pour une nouvelle traduction en l’espagnol du " Le Petit Prince " ». Comme peintre, elle a réalisé plusieurs expositions parmi lesquelles il faut noter celle de Paris, à l'espace Saint-Exupéry : « Tableaux pour le Petit Prince », un hommage à Saint Exupéry à l'occasion du centenaire de sa naissance.

Antoine Asaf
Ecrivain, philosophe, docteur ès lettres de la Sorbonne, conférencier à l’Ecole Navale et à l’Ecole de Guerre, capitaine de frégate de réserve. Auteur de « L’Être et la totalité » éd. PUL, de  « Terre Blance », éd. Fayard, et de « Le Martyre des Justes », éd. l’Âge d’Homme.

France Britto
Née a Bombay, dans une famille francophile, elle fait des études de langues (anglais, portugais, Hindi, sanskrit). Agrégée de Langue et Littérature. Sa thèse de doctorat porte sur Saint-Exupéry et son œuvre. Professeur à l’Université de Bombay.

Pasquale Chessa
Né à Alghero en 1947, a étudié les lettres et la philosophie à l’université Sapienza de Rome pour devenir  en 1975 journaliste culturel à l’Espresso. Rédacteur en chef de la Culture a l’Europeo, sous-directeur d’Epoca, il entre en 1991 à Panorama comme sous directeur culturel, poste qu’il occupe jusqu’en 2010. Editorialiste à la Nuova Sardegna, il écrit pour les pages de politique culturelle de Il Fatto quotidiano et pour Reset. Directeur du quotidien web Alguer.it. Auteur de « Rosso e nero »  il publie avec le grand historien du fascisme Renzo De Felice et avec Francesco Cossiga trois livres dont le dernier « Gli italiani sono sempre gli altri ». Egalement auteur de deux ouvrages photographiques  « Guerra civile » et « Dux », il a publié les » Lettres inédites de Mussolini et de Clara Petacci » et, avec Barbara Raggi  aux éditions Mondadori, « L'ultima lettera
di Benito ». Vit entre Alghero, Rome et Paris.

Serge Désarnaulds
A étudié la philosophie sous la direction de Vladimir Jankélévitch et la composition musicale avecMarcel Landowski et Adrienne Clostre. Membre de l'Institut suisse de Rome, il a fondé le festival des compositeurs des académies étrangères de Rome. Il a été le dramaturge de Jean-Louis Martinoty pour le spectacle musical « Le Petit Prince » au Casino de Paris et il a conçu avec ce metteur en scène le spectacle « La Vie à deux », opéra imaginaire (collage d'opéras). Parmi ses travaux les plus récents, on doit citer deux ouvrages de référence : « La construction de l’imaginaire helvétique (Le chalet dans tous ses états) » et « Genève oser paraître, mentalités, goûts et mœurs au regard duThéâtre »,  avec une préfacé de Hugues R.Gall.

Daria Galateria
Professeur de littérature française à l’université Sapienza de Rome, elle partage sa vie entre cette ville et Paris. Elle étudie, comme Proust, les mondes enfouis et les mémoires de femmes. Elle a écrit sur la Révolution française ( « Parigi, 1789 »), sur la cour de Versailles ( « Fughe dal re Sole », prix Grinzane) et sur les écrivains emprisonnés ou condamnés aux travaux forcés (« Mestieri di scrittori ; Scritti galeotti : Narratori in catene dal Settecento a oggi »). Elle collabore comme journaliste à Radiorai et au groupe Espresso.

Marco Noto
Pilote de ligne, instructeur de vol, pilote pour la compagnie aérienne qui est l’héritière de l’Aéropostale de Saint-Exupéry.

Alice Stori Lichtenstein
Après des études d’architecture d’intérieur à Milan, à l’Ecole supérieure Elisava de Barcelone, à la Domus Academy de Milan et à l’ENSBA de Paris, elle travaille comme designer et vit entre l’Italie et l’Autriche. Elle a travaillé avec des architectes pour des projets de préparation d’expositions et de communication visuelle. En 2003 elle a fondé une agence de création qui s’occupe d’images coordonnées, graphique et d’intérieur. A exposé au Salon du meuble de Milan en 2010 et 2011 des meubles poétiques. Aquarelliste par passion, elle réalise chaque année un calendrier à but humanitaire.

Antonino Velez
Professeur associé de langue française et d’art de la traduction à l’Université de Palerme. Traducteur de poésie et d’œuvres de fictions contemporaines françaises. Il s’occupe principalement de linguistique française et de traductologie. Chevalier de l’ordre des Palmes Académiques en 2007. Publications récentes : « Bernard Simeone » et des traductions de Luz Caproni et Sereni en France, Herbita. Giochi di parole : dalla poesia ai fumetti passando per il giallo. Saggi su Desnos, San-Antonio, Asterix, Herbita.