Tags
Tags
27.06.2014

Le 31 juillet 1944, après avoir décollé de Bastia Borgo aux commandes d’un Lockheed P-38 Lightning (type F5B), Antoine de Saint-Exupéry disparaissait en mer, à toute proximité de l’ilot de Riou, au retour d’un vol de reconnaissance sur les Alpes dans le secteur de Grenoble et Annecy. Quinze jours plus tard, le débarquement en Provence allait avoir lieu. Ce vol devait être sa dernière mission. Il venait d’avoir 44 ans.
 

A l’occasion des 70 ans de la disparition du commandant Antoine de Saint-Exupéry, une journée exceptionnelle, présidée par Monsieur Kader Arif, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, et le général d’armée aérienne Denis Mercier, chef d’État-major de l’armée de l’air (CEMAA), a été organisée en partenariat avec la Fondation, le vendredi 27 juin 2014, sur la Base aérienne 709 de Cognac (Charente).
 

C’est à la fois l’illustre écrivain, le combattant et l’aviateur de légende, Antoine de Saint-Exupéry, dont les aviateurs de la base aérienne de Cognac ont honoré la mémoire, tout en rappelant ses valeurs humanistes universelles qui continuent à inspirer aujourd’hui les hommes et les femmes de l’armée de l’air. « À l’occasion des 100 ans de faits d’armes aériens et des 80 ans de l’armée de l’air, je me réjouis qu’une journée soit entièrement consacrée au parcours de ce grand homme, a déclaré le secrétaire d’État. Sa mémoire vit aujourd’hui sur cette base 709 de Cognac. »


Ce vibrant hommage a également été l’occasion de célébrer le centenaire de l’escadrille SAL-33 « La Hache », à laquelle appartenait Saint-Ex et dont l’escadron de drones 1/33 « Belfort » est désormais le gardien des traditions, etd'honorer les anciens du 1/33 Belfort.

 

Un grand défilé militaire et des démonstrations aériennes spectaculaires ont été présentés, lors de cette journée d’hommage à cet aviateur de légende. Une sculpture dédiée à l’auteur de « Pilote de Guerre », signée par l’artiste Anilore Banon, a également été dévoilée, et deux expositions inédites, consacrées à Antoine de Saint-Exupéry, ont été inaugurées à Cognac.

 

Enfin, cette journée a mis à l’honneur la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse. « Je tiens à saluer le travail remarquable réalisé par la Fondation en partenariat avec l’armée de l’air pour que survivent à ce grand aviateur ses grandes valeurs humaines », a souligné Monsieur Kader Arif.

 

Plus d'informations et de documents sur le site FASEJ.org en cliquant ici
 

Voir le reportage de TF1 au journal télévisé de 20h le 27 juin 2014

 

 

Crédits photo :

01- François d’Agay, neveu et filleul d’A. de Saint-Exupéry, inaugure sur la base de Cognac l’oeuvre d’Anilore Banon, avec Kader Arif et le Général Mercier. © Armée de l'Air
02- Les personnalités avec un groupe d’écoliers de Cognac et leurs professeurs devant le P-38 Lightning.
03- Le Lockheed P-38 Lightningescorté par un Rafale et un Mirage F1. © Alain Ernoult / Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse.

27.06.2014

Dans le cadre des commémoration des 70 ans de la disparition d’Antoine de Saint Exupéry, la sculpture « Les Ailes du Courage » d’Anilore Banon a été inaugurée le 27 juin 2014, à la base aérienne 709 de Cognac, en présence de Monsieur Kader Arif, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, et le Général d’Armée Aérienne Denis Mercier, chef d’État-major de l’armée de l’air (CEMAA) et des membres de la Famille Saint Exupéry – d’Agay.

Haute de 5 mètres, cette sculpture en aluminium brossé symbolise les Ailes de la Responsabilité et de la Fraternité portées par l’Aile du Sacrifice. Une inscription en braille et une citation issue de Pilote de Guerre (1942) d’Antoine de Saint Exupéry ornent l’une de ces ailes comme un chemin à suivre pour les futures générations :
 

« Chacun est seul responsable de tous »



Quelques mots sur l’artiste :
 

Anilore Banon est une artiste en mouvement.
De Paris, où elle a passé son enfance et où elle a fait ses études à l’université Paris Dauphine, elle part vivre et travaille à Los Angeles, à Milan et à New York. Elle voyage de l’Afrique du Sud au Pôle Nord et fait plusieurs longs séjours en Chine (dont elle a étudié la langue) notamment dans la province de Shandong et à Pékin. Elle participe à de nombreux échanges avec les artistes résidents de Pékin et a publié dans des revues italiennes sur la jeunesse chinoise sous Deng Xiao Ping.
Aujourd’hui, elle vit et travaille à Paris où elle a installé son atelier dans le 19è arrondissement.
Son travail artistique s’exprime à travers des œuvres monumentales (acier inox), des sculptures à taille humaine, des tableaux, des photographies et des bijoux.
Elle travaille sur différents matériaux : métaux, verre, altuglas et matériaux de nouvelles technologies et s’associe aux Sciences pour repousser les limites physique de l’Art.

« Sculpter c’est graver dans le cœur des hommes, le souffle d’un espoir infini »


Source : http://www.anilorebanon.com



Crédits photo : © Manuel Belleli
1- De gauche à droite : l'artiste Anilore Banon, Kader Arif, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, François d'Agay, neveu et filleul d'Antoine de Saint Exupéry et le Général d’Armée Aérienne Denis Mercier, chef d’État-major de l’armée de l’air (CEMAA), François d'Agay
2 - Passage du Lockheed P-38 Lightning au dessus de la Base Aérienne de Cognac
3 - Plaque accompagnant la sculpture "Les Ailes du Courage"
4 - Sculpture "Les Ailes du Courage" avec la citation "Chacun est seul responsable de tous"