Tags
Tags
19.10.2007

 

http://antoinedesaintexupery.com/courriersud/


Le 19 octobre 1927, Antoine de Sant-Exupéry atterrit à Cap Juby pour occuper le poste de chef d’aéroplace. Il restera dans le désert saharien jusqu’en 1929. C’est au cours de ces années de quasi solitude qu’il rédige Courrier Sud, alors qu’il accueille et dépanne les pilotes de La Ligne.


« Ma mission consiste à entrer en relation avec les tribus maures et à essayer si possible de faire un voyage en dissidence. Je fais un métier d’aviateur, d’ambassadeur et d’explorateur. »

Lettres à Pierre d’Agay, Cap Juby, 1927.

 

De Toulouse à Cap Juby, l’année 2007 célèbre les 80 ans de l’arrivée de Saint-Exupéry à Cap Juby et rend hommage aux héros de la ligne aérienne Latécoère.

19.03.2009 - 03.05.2009

L’association Mémoire d’Aéropostale rend hommage à Pierre-Georges Latécoère et aux pionniers volants dont faisait partie Antoine de Saint Exupéry en organisant une exposition itinérante au Centre Culturel de La Poste / Centro Cultural dos Correios de Rio de Janeiro du 19 mars au 3 mai 2009. L’exposition fera ensuite le tour du Brésil avant de s’implanter définitivement à Florianópolis en octobre 2009. Le vernissage est prévu le 18 mars 2009 à 19 h.

 
Centro Cultural dos Correios 
Rua Visconde de Itaborai 20 
20010-976 Rio de Janeiro 
Brasil
14.04.2009

À Sao Paulo, le 22 avril 2009, Sheila Dryzun lance le coffret O Pequeno Principe en compagnie de François d’Agay, président de la Succession Saint-Exupéry. Le coffret étoilé rassemble des témoignages de personnalités brésiliennes sur Le Petit Prince et une biographie illustrée de Saint-Exupéry. Les bénéfices de la vente serviront à financer des projets humanitaires. 

 
À partir d’octobre 2009, une exposition exceptionnelle O Pequeno Principe ouvrira ses portes dans le cadre de l’année de la France au Brésil. L’univers du conte sera recrée à l’OCA, bâtiment conçu par le célèbre architecte Oscar Niemeyer dans le parc d’Ibirapuera de Sao Paulo. Sheila Dryzun et Renato Zindeluk orchestrent l’événement. 
 
D’autres projets sont engagés au Brésil. À Florianopolis Campeche, sur l’île de Santa Catarina située au Sud du Brésil, Mônica Christina Correa s’est engagée dans la rénovation de la popote des pilotes de l’Aéropostale en centre culturel.
 
A suivre sur ce site, les préparatif de la grande exposition O Pequeno Principe à Sao Paulo …
12.05.2009 - 06.06.2009

 

L'exposition de photos présentée à la Bibliothèque d’Etude et à l'aérogare de Guipavas retrace le séjour d’Antoine de Saint Exupéry à Brest.
 
En 1929, il suit des cours de navigation aérienne sur hydravion Latham. Les cours, délivrés par le lieutenant de vaisseau Chassin, se déroulent tout prés de l’ancienne caserne basée au château de Brest.
 
L'exposition est accompagnée de conférences à la librairie Dialogues les 27 et 28 mai 2009 à 18 h.
 
Bibliothèque d’Etude
22, rue Traverse
29200 Brest
Tél : 02 98 00 87 60
 
TARIF
Entrée libre
20.06.2009

 

François Frobert, président du Lions Club International Paris Necker Pasteur et ses membres  vous convient à la soirée caritative qu’ils organisent au profit de l’Aide à l’Enfance. La soirée est organisée avec le précieux concours de l’Amicale Jean-Baptiste Salis et la bienveillante attention des amis Lions de l’Essonne.
 
Programme de la soirée
La soirée débutera par une visite du musée Jean-Baptiste Salis et des démonstrations de vol. Après ces premières activités, des rafraîchissements seront proposés au cœur du  parc d’avions mythiques. Ensuite place à la sérénité et au calme avec la lecture de textes d’Antoine de Saint Exupéry enregistrés par Jean Piat et de poèmes écrits par la mère d’Antoine de Saint Exupéry. Au cours de la soirée Jacques Pradel, journaliste et écrivain, reviendra sur les recherches menées autour de la disparition d’Antoine de Saint Exupéry. Puis Pascal Parsat, fondateur du Centre Ressources Théâtre Handicap, comédien, auteur et metteur en scène présentera sa démarche au travers de la projection du making-off de son spectacle  Vol de Nuit. Richard Sanderson assurera l’animation musicale tandis les participants profiteront d’un buffet campagnard.  
 
Aide Financière au profit de l’Aide à l’Enfance
Les dons effectués dans le cadre de cette soirée se font soit sous la forme d’une participation à la plaquette de la soirée Carnet de Route soit sous la forme de chèques libellés à l’ordre de la Fondation des Lions de France Référence LCPNP
 
CONTACT
Gilbert FISCHER 
Tél : 06 84 30 17 75
Mél :gilbert.fischer1@wanadoo.fr
 
Télécharger le carton réponse
Le carton réponse est à retourner impérativement avant le 6 juin 2009
 
Lions Club Paris Necker Pasteur
Catherine LAMBERT 
Tél : 06.14.37.06.80
Mél : cathou0108@hotmail.fr
 
G. Marie du VAUFERRIER
Tél : 06.11.38.00.60
Mél : gmariedvf@gmail.com
 
HORAIRES
Le 20 juin 2009 à 17 h dans les hangars de l’aérodrome de Cerny, La Ferte-Alais (parking sur place).

 

27.07.2009

Depuis 1998, Les Ailes du Petit Prince se sont données pour mission d’offrir des baptêmes de l’air à des enfants malades ou handicapés.

 
Pour son édition 2009, l’association s’est rendue en Haute-Savoie. Et ce sont 85  Petits Princes qui se sont envolés de l’aéroclub d’Annecy-Meythet, en ce beau dimanche de 14 juin. L’association pense également aux familles - parents, frères et sœurs - qui vivent le handicap au quotidien. Pour eux, cette journée d’évasion à pris la forme de ballades en Harley Davidson, en side-car ou en voiture de collection. Des ateliers de maquillage, de dessin et de coloriage étaient proposés aux plus jeunes. Avec Les Ailes du Petit Prince, c’est tout un monde qui s’anime le temps d’une escapade aérienne. Si bien que Jean Philippe Mayol (président de l’association) ne sait plus très bien qui, des enfants ou des bénévoles a réussi à apprivoiser l’autre. 
 
La prochaine journée est prévue le 13 septembre 2009 sur l’aérodrome de Saint Rambert d’Albon (Drôme).
31.07.2009

À Marseille le 31 juillet 2010, près de 400 personnes ont participé aux commémorations pour le 65e anniversaire de la disparition de Saint-Exupéry. 

 
À cette occasion, plusieurs bateaux avaient été affrétés pour se rendre vers l'île de Riou. Les personnalités françaises et étrangères ont embarqué à bord du Chasseur de Mines L'Orion. Le colonel Wilhelm Goebel, de l'association des pilotes des forces armées allemandes, avait fait le déplacement. Des couronnes à la mémoire de l'aviateur ont été lancées à la mer. 
 
L’hommage s’adressait également à tous les pilotes disparus pendant la seconde guerre mondiale. Un défilé aérien avec la patrouille de France est venu clore la cérémonie. Trois Mirage 2000 de la base aérienne d'Istres (Bouches-du-Rhône), un Noratlas (avion de transport français de l'immédiat après-guerre) et surtout un Lightning P-38 (l'avion de la dernière mission de Saint-Exupéry) ont sillonné le ciel.
 
De retour à l’hôtel de ville, Jean-Claude Gaudin, a remis la Grande Médaille de la Ville de Marseille à François d'Agay. Puis  la plaque commémorative a été dévoilée. Elle sera posée sur l'îlot du Grand Congloué, non loin du lieu où a été découvert l’épave de l’avion.
 
INSCRIPTION PORTEE SUR LA PLAQUE
« Nous sommes solidaires, emportés par la même planète, équipage d'un même navire. » Terre des hommes, ch. VIII
AU COMMANDANT ANTOINE DE SAINT-EXUPERY
ABATTU EN SERVICE AERIEN COMMANDE LE 31 JUILLET 1944
ET A TOUS LES PILOTES DISPARUS AU COURS DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE
LA VILLE DE MARSEILLE, 31 JUILLET 2009, IN MEMORIAM
 
ILS ONT DECLARE
Hubert Falco, secrétaire d'Etat à la défense « Antoine de Saint-Exupéry symbolise la liberté » et de rappeler « Aujourd'hui, nous rendons l'hommage d'une ville et de la République à un homme qui a incarné les valeurs qui unissent les Français ».
 
Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille « Le commandant Antoine de Saint-Exupéry a perdu la vie en service commandé dans la rade de Marseille. Cela nous donne des responsabilités envers sa mémoire. »
 
François d'Agay, représentant les héritiers « Pendant soixante ans, nous sommes restés dans le mystère, mais tout a changé aujourd'hui grâce à une gourmette puis à une épave qui ont permis d'identifier le lieu où Saint-Exupéry est mort, son ultime sépulture. C'est la première fois que nous pouvons nous recueillir sur le théâtre du dernier acte d'une destinée exceptionnelle. » 
31.07.2009
 
À l’occasion du 65e anniversaire de la disparition de Saint Exupéry, la ville de Marseille organise, le vendredi 31 juillet 2009, une cérémonie de commémoration navale et aérienne, sur les lieux où les restes de son Lightning ont été découverts. 
 
PROGRAMME
Vendredi 31 juillet 2009
9 h Accueil des personnalités françaises et étrangères à l’hôtel de ville. S’en suivra l’embarquement sur le vieux port à bord de l’Orion, chasseur de mines de la Marine nationale, et des bateaux accompagnateurs. 
10 h 30 Cérémonie navale et aérienne. Les bateaux croiseront au large de l’île de Riou. A bord de L’Orion, des gerbes seront lancées en mémoire des  pilotes disparus en mer et la plaque commémorative sera dévoilée.
11 h 15 Hommage aérien. Trois mirages 2000N, un Noratlas et un Lightning P38 effectueront un défilé en rade sud de Marseille, associant largement le public marseillais à la manifestation. Ce ballet aérien marquera de façon symbolique la réconciliation de tous les belligérants de la Seconde guerre mondiale.
11 h 30 Cérémonie à l’Hôtel de Ville, devant de nombreuses personnalités politiques, diplomatiques et militaires de niveau national et international, le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, ouvrira les discours. Suivront des allocutions du secrétaire d’Etat à la Défense, Hubert Falco et de François d’ Agay, président de la toute nouvelle Fondation Saint-Exupéry pour la Jeunesse.
16 h Inauguration de l’exposition Invitation au voyage. Elle présentera des pièces uniques comme la gourmette de Saint-Exupéry et des vestiges de son avion découvert par l’archéologue Luc Vanrell.
 
Un programme sur quatre ans
Les cérémonies du 31 juillet 2009 constitueront le préambule d’une série de manifestations qui se poursuivront jusqu’en 2013. Le projet Marseille rend hommage à Saint-Exupéry s’inscrit dans la volonté de la Ville de placer la culture au centre de sa stratégie de développement, effort qui a été récompensé par sa nomination au titre de capitale européenne de la culture 2013.
 
 
Contacts
Marie-Laure Salvarelli 
Tél : 04 91 14 66 73
Solange Matthews 
Tél : 06 03 69 06 24 
 
01.08.2009 - 31.08.2009
Dans le cadre des commémorations marseillaises pour les 65 ans de la disparition de Saint-Exupéry, l'hôtel de ville de Marseille présente l’exposition Invitation au voyage. Photos, cartes, manuscrits et des objets personnels de Saint-Exupéry présentés dans des sphères suspendues racontent l’univers de l’écrivain - aviateur. Parmis les pièces exceptionnelles de cetet exposition, les marseillais pourront découvrir la fameuse gourmette retrouvée près de l’île de Riou le 7 septembre 1998 par le patron-pêcheur Jean-Claude Bianco est exposée pour la première fois à Marseille. Des vestiges du Lightning P-38 sortis des eaux par Luc Vanrell en mai 2000, seront également présentés. 
 
Les objets et documents présentés au public marseillais ont pu être réunis grâce aux héritiers de Saint-Exupéry, au Musée de l'Air et de l'Espace et au Musée Air France.
 
Hôtel de Ville de Marseille
Place villeneuve de Bargemon
Salle Bailli de Suffren 
13009 Marseille
 
HORAIRES
Tous les jours de 11 h à 18 h du 1er au 31 août 2009
 
TARIF
Entrée libre

01.09.2009 - 14.09.2009

La ville de Mantoue en Lombardie accueille une centaine d'écrivains du monde entier pour le Festivalletteratura du 9 au 13 septembre 2009. Pendant quatre jours, spectacles, lectures, débats littéraires investiront tous les lieux historiques de la ville.

 

En parallèle du Festival de littérature, le couvent de Sainte Ursule / Al Convento di Sant'Orsola propose une exposition sur l’histoire de la Poste à travers des documents et dessins d’Antoine de Saint Exupéry, pionnier de l’aviation postale, du 1er au 14 septembre 2009.

 

Pilote de l’aviation postale française dans les années 1920-1930, Saint Exupéry a ouvert des routes en Afrique et en Amérique du Sud et inventer des instruments de vol. Il était aussi auteur de livres à succès, scénariste de films, pilote de chasse. L’exposition retracera le parcours de cette vie intense vécue entre la France, le Maroc, l’Argentine, les États Unis. Un catalogue comportant une biographie et une présentation des œuvres littéraires de Saint Exupéry mais aussi des articles sur l'histoire de l'Aéropostale sera vendu 16 € pour soutenir les dépenses de l'exposition. 
 
Le 5 septembre 2009, une lecture de textes de Saint Exupéry sera donnée par la compagnie théâtrale de Campogalliani et les élèves de l’école de théâtre de Mantoue.
 
 
Al Convento di Sant'Orsola 
Via Bonomi 
46100 Mantova
Italia
 
TARIF
Entrée libre
13.09.2009

Les Ailes du Petit Prince vous donnent rendez-vous le 13 septembre 2009 sur l’aérodrome de Saint Rambert d’Albon (Drôme) pour découvrir les habitants de la planète aviation.

 
Offrir des baptêmes de l’air en avion, hélicoptère et ULM à des enfants « blessés par la vie ».
Offrir un petit coin de ciel bleu à des enfants malades ou handicapés.
 
L’association Les Ailes du Petit Prince s’adresse aux enfants atteints de maladies graves, handicapés moteur ou déficients intellectuels. Elle est partenaire des associations de personnes handicapées (APF, AFM, ADAPEI, ...) et des centres et hôpitaux spécialisés. 
 
Les Ailes du Petit Prince
23 rue de Provence
69330 Jonage
Tél : 04 72 02 26 63 

30.09.2009

 

Rendez-vous samedi 3 octobre 2009, à l’aérodrome de Castelsarrasin Moissac. La journée débutera à 11 h avec le baptême du Bréguet 14 et la délivrance des certificats de navigabilité et d’immatriculation de l’avion. Elle se poursuivra dans l’après midi avec la présentation des équipages du 27e Rallye aérien Toulouse – Saint Louis du Sénégal.
 
L’avion mythique de La Ligne
Le Breguet 14 a volé pour la première fois le 21 novembre 1916. Il compte parmi les plus fameux avions d’observation et de bombardement de la 1ère Guerre Mondiale. Il a ensuite fait une longue carrière sur les lignes Latécoère puis à l’Aéropostale sur la liaison Toulouse – Casablanca – Dakar. Il a servi au défrichage et à l’ouverture des tronçons de la Linea au Brésil, en Uruguay et en Argentine. Entre 1917 et 1926, plus de 8 000 exemplaires ont été construits. A ce jour, seuls deux exemplaires originaux sont répertoriés dans le monde. L’un est exposé au Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget. Un second appareil est en cours de restauration en Finlande pour son exposition en musée.
 
Une aventure technique et humaine
Cette mystérieuse alchimie de l’Histoire et de la passion des Choses de l’Air a fait naitre un défi : la construction d’un Bréguet 14 dans un cadre associatif, pour la promotion de l’histoire et de la culture aéronautique. Projet utopique ou du domaine du rêve, c’est ce challenge qu’ont relevé les membres de l’association Bréguet 14 créée pour mener la construction et en assurer la gestion comme centre d’intérêt pédagogique, historique et culturel.
 
Un projet engagé en 1992
Le 11 novembre 2003, le premier vol du Bréguet 14 F-WOST (immatriculation temporaire) a ponctué 11 années d’efforts consacrés à sa construction. Le 7 octobre 2004, l’Académie nationale de l’Air et de l’Espace a décerné sa Médaille de bronze à l’association pour la réalisation et la mise en vol de l’avion. A l’issue des essais en vol, le certificat de navigabilité a été délivré par la Direction générale de l’aviation Civile. Le certificat d’immatriculation du Bréguet 14 F-POST a été établi en date du 4 septembre 2009.
 
Le F-POST est aujourd’hui le seul Bréguet 14 en situation de vol dans le monde !
03.10.2009

Eugène Bellet, président de l’Association Bréguet 14 et ses membres, ainsi qu’Etienne Deodat, président du Comité de Gestion de l’Aérodrome ont le plaisir de vous convier au baptême du Bréguet 14 F-POST. Cette journée sera marquée par la délivrance des certificats de navigabilité et d’immatriculation de l’avion. 

 
Le F-POST est aujourd’hui le seul Bréguet 14 en situation de vol dans le monde.
 
L’événement est placé sous le parrainage de Madame Marie-Vincente Latécoère, présidente de la Fondation Latécoère et de Monsieur Bernard Chabbert, journaliste pilote.
 
Cette journée est ouverte à tous 
Rendez-vous samedi 3 octobre 2009, à l’Aérodrome de Castelsarrasin Moissac. La journée débutera à 11 h avec le baptême du Bréguet 14, suivi d allocutions et de vols de présentation. Elle se poursuivra par un déjeuner cocktail accompagné de vols. À partir de 14 h, les équipages du 27e Rallye aérien Toulouse-St Louis du Sénégal-Toulouse seront présentés. Les concurrents décolleront pour un prologue Castelsarrasin – Toulouse Lasbordes avant la première épreuve du dimanche 4 octobre 2009 sur l’étape Toulouse-Alicante.
 
07.10.2009

Vendredi 9 octobre 2009 sur France 3 – l’émission télévisée Thalassa se déroule en direct de Marseille. 

 
À 20h35, Georges Pernoud présentera un reportage sur le mystère qui entoure la disparition d’Antoine de Saint-Exupéry. Ce reportage reviendra sur la découverte de la gourmette par le patron pêcheur Jean-Claude Bianco et les recherches menées par l’archéologue Luc Vanrell. Il sera complété d’une interview d’Olivier d’Agay (petit neveu de l’écrivain-aviateur) filmé au musée de l’Air et de l’Espace du Bourget. 
 
Un bel hommage pour commémorer les 65 ans de la disparition d’Antoine de Saint-Exupéry.
15.11.2009

De septembre 1929 à février 1931 Saint-Exupéry est nommé chef de l’Aéroposta Argentina. Aujourd’hui, le souvenir de son passage en Amérique latine est encore bien vivant.

 
Cette année 2009 marque le 80e anniversaire de l’ouverture de la ligne en Patagonie. Le 1er novembre 1929, Saint-Exupéry inaugurait le 1er courrier aéropostal Bahia Blanca – Comodoro Rivadavia. 
 
La poste argentine, la Société Argentine d’Aérophilatélie et la Galerie Güemes ont tenu à célébrer cet anniversaire en réalisant un cachet oblitérateur. La présentation officielle du cachet s’est déroulée lundi 2 novembre dans le salon de la Galerie Güemes à Buenos Aires. Tour à tour les personnalités ont apposé le cachet sur les cartes postales. La petite-fille de Vicente Almondos Almonacid (à l’origine de l’Aeroposta Argentina) et le fils de Ricardo Gross (pilote argentin collègue de Saint-Exupéry) étaient présents. Clara Rivero (organisatrice de l’événement) a prononcé un petit discours. Un conteur professionnel a animé la soirée et un représentant de l’Association Nationale des Officiers de Réserve de l’Armée de l’Air française a remis une médaille au Président des aérophilatélistes. 
 
A lire : un article sur le séjour de Saint-Exupéry en Argentine
El vuelo de Saint-Exupéry al Sur, una hazaña que cumple 80 años

http://www.clarin.com/diario/2009/11/01/sociedad/s-02031256.htm

 

Les carnets de vol de Léopold
Cette semaine, les éditions Privat lance le livre sur l’histoire de l’Aéropostale écrit et illustré par Sophie Binder et Yves Marc. Guidés par un jeune pilote du nom de Léopold, ils racontent l’aventure humaine et industrielle de La Ligne entre la France et l’Argentine. « L’histoire de cette épopée au service du progrès retiendra qu’entre 1919 et 1930, entre Toulouse et Buenos Aires, 121 d’entre eux en sont morts, souvent dans d’atroces souffrances… Un mort tous les 100 kilomètres ». 
 
L’ouvrage est soutenu par la fondation Latécoère, les associations Mémoire d’Aéropostale et Air Aventures.
 
Aéropostale, les carnets de vol de Léopold
Yves Marc et Sophie Binder
Privat
114 pages, 29 € 50 
17.11.2009

Issu de la famille Giraud d’Agay d’Aix en Provence, Bruno d’Agay est un cousin de la grande famille exupérienne. Il s’apprête à partir pour 5 mois à la recherche de photographies, cartes et documents d’époque illustrant l’aventure des pionniers volants en Amérique du Sud. Du Sud du Brésil à la Terre de Feu son voyage le mènera sur les terrains d’aviation escales de l’Aéropostale. A bord de son 4 X 4 transformé en camping car, il veut atteindre la Laguna Diamante où Guillaumet s’est écrasé en 1930. Au fur et à mesure de ses pérégrinations, il va distribuer des Petits Princes en espagnol dans les écoles et présenter la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse (FASEJ). 

 
Bon voyage Bruno d’Agay, nous attendons de vos nouvelles… 
 
Vous partez sur les traces de Saint-Exupéry, partagez vos découvertes et envoyez-nous vos photos, nous les publierons sur ce site.
 
Regardez Les lieux où a séjourné Saint-Exupéry.
12.12.2009 - 31.12.2009

 

Samedi 12 décembre 2009,la médiathèque de Paray-Vieille-Poste (Essonne) prend le nom de médiathèque Saint Exupéry. L’inauguration officielle est fixée à 11 h en présence des élus de la ville et du public. À 14 h 30 Alban Cerisier responsable du patrimoine historique aux éditions Gallimard animera une conférence sur Antoine de Saint-Exupéry suivi d’une vente de livres. 
 
Cette journée marquera l’ouverture de deux expositions : L’Aéropostale, une aventure humaine et Antoine de Saint-Exupéry. Ces expositions, réalisées par le service patrimoine d’Air France, se prolongeront jusqu’au 31 décembre 2009.
 
Le mardi 15 décembre 2009 à 19 h, le Bar des Sciences de la médiathèque proposera de s’enivrer sur le thème : Comment ça vole ?

 

Médiathèque de Saint-Exupéry

43 avenue Aristide Briand 91550 Paray-Vieille-Poste Tél : 01 69 38 45 09

20.12.2009
Bruno d’Agay est parti sur les traces de Saint Exupéry en Amérique du Sud et nous adresse une carte postale de son aventure.
 
« Je suis allé à Punta del Este avant de faire escale à Trinidad en Uruguay. Dans cette ville, j’ai découvert l’école maternelle El Principito qui accueille les enfants de 2 à 5 ans. 
 
Ensuite, j’ai traversé la frontière pour rejoindre Concordia en Argentine. Bordé par le Rio Uruguay, le parc de San Carlos héberge le palacio en ruine, le « château de légende » qu’Antoine de Saint-Exupéry évoque dans Terre des hommes. 
 
Un projet de restauration a été lancé en 2009 pour faire de ce lieu historique, un espace culturel, témoin d’une époque où quelques pilotes français de l’Aeroposta Argentina, à la recherche de terrains utilisables où se poser, découvraient du haut du ciel, de vieilles maisons pleines de mystères. »
 
Comme Bruno d'Agay, racontez nous votre voyage sur les traces de Saint-Exupéry.
27.12.2009

Les Rencontres internationales aux Bernardins

 
Les 27-28-29 juin 2009, la Succession Saint-Exupéry - d’Agay rassemblait les amis de Saint-Exupéry dans le prestigieux collège des Bernardins (Paris 5e). Près de 300 passionnés, œuvrant pour des actions caritatives, pédagogiques, économiques, culturelles sont venus des quatre points cardinaux pour mettre en lumière la modernité et l’universalité du message de Saint-Exupéry. « Créer des liens », « bâtir le monde », « stimuler son activité » sont autant de valeurs exupériennes sur lesquelles de nombreuses communautés se basent pour mener leurs missions. « Chacun est responsable de tous » écrit Saint-Exupéry dans Pilote de guerre.
 
Le 29 juin 2009, jour de l’anniversaire de Saint-Exupéry, une grande soirée de clôture célébrait le lancement officiel de la Fondation Antoine de  Saint-Exupéry pour la Jeunesse sous l’égide de la Fondation de France.
 
Marseille rend hommage à Antoine de Saint-Exupéry
 
A l’occasion du 65e anniversaire de la disparition de Saint-Exupéry, la Ville de Marseille organisait, le vendredi 31 juillet 2009, une cérémonie de commémoration navale et aérienne, sur les lieux où les restes de son Lightning P38 ont été découverts. Ces cérémonies constituaient le préambule d’une série de manifestations qui se poursuivront jusqu’en 2013. Le projet « Marseille rend hommage à Saint-Exupéry » s’inscrit dans la volonté de la Ville de placer la culture au centre de sa stratégie de développement, effort qui a été récompensé par sa nomination au titre de capitale européenne de la culture 2013.
 
Le nouveau site internet Le Petit Prince
 
Le 16 septembre 2009 était inauguré le nouveau site internet destiné à accueillir les fans du monde entier. L’événement a été relayé par les médias, presse et radio, particulièrement élogieux. Le site offre toute une palette de fonctionnalités pour échanger, apprendre, s’émerveiller et rapporte l’actualité internationale au jour le jour. Un des grands événements de l’année 2009 fut le rôle du Petit Prince en messager du développement durable. Au sommet de Copenhague le Petit Prince soutient les militants et explique comment contribuer à la préservation de la planète à travers des gestes journaliers sur CoolPlanet 2009. En cette fin d’année, la fréquentation du site du Petit Prince affiche 30 000 visiteurs unique chaque mois avec en tête des internautes venus de France, des EU, d’Allemagne, du Canada, d’Italie et du Brésil. Espace de découverte, la section enfant offrira 2 nouveaux jeux dés janvier 2010. 
 
 
L’exposition O Pequeno Príncipe à São Paulo
 
Du 22 octobre au 20 décembre, l’Oca, musée en forme de bulle situé en plein cœur de São Paulo, a transporté plus de 100 000 visiteurs à la découverte de Saint-Exupéry. Les groupes scolaires ont été les plus nombreux à parcourir les 10 000m2 retraçant l’univers du conte et la vie de son auteur. A la fin de l’exposition, les enfants étaient invités à participer au programme « Passeport du Citoyen Global » symbole de solidarité entre les hommes. Les télévisions brésiliennes ont loué la créativité de la mise en scène et la richesse de la documentation. En effet, technologie 3D, reconstitution de la minuscule planète du Petit Prince, dessins originaux  et même la gourmette retrouvée en Méditerranée participaient à la magie de l’exposition. Après des manifestations consacrées à Matisse, Robert Doisneau, Marguerite Duras… cette rétrospective a clôturé l’année de la France au Brésil - França.Br 2009.
17.01.2010

Quand il travaillait pour l’Aéropostale, Saint-Exupéry a fait plusieurs fois escales sur la côte brésilienne. Il eut notamment l’occasion de s’arrêter à Florianópolis (sur l’île de Santa Catarina, Brésil) où il avait pour habitude de rencontrer des pêcheurs. Ils l’appelaient « Zepperi » à cause des difficultés de prononciation de son nom.

Le journaliste Rafael Belincanta a réalisé un reportage complet sur le patrimoine aéronautique historique de Florianópolis pour le Jornal do Almoço (RBS- TV) le 16 janvier 2010. La maison des pilotes, l’ancien aérodrome et les monuments sont en passe d’être inscrits au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Le reportage comprend une interview de Max Armanet (Président de la commission historique de l’Aéroclub de France) lors de sa visite de l’île de Santa Catarina en décembre 2009. En exclusivité, vous verrez des images inédites du film De Saint-Exupéry à Zeperri sur lequel Mônica Correa et son équipe travaillent, avec le soutien de la Tractebel Energia (GDF-Suez) et en partenariat avec le Gouvernement de l’Etat de Santa Catarina.

24.01.2010

La Vendée met à l’honneur Antoine de Saint-Exupéry à travers deux expositions intitulées « du Vent, du Sable et des Étoiles » dans les cédéthèques de La Gaubretière et de Montaigu.

 

Vendredi 15 janvier, les deux expositions étaient annoncées lors d’une conférence de presse accompagnée de discours de Bruno Retailleau sénateur, vice-président du conseil général de Vendée et de Jean-Claude-Giraud, maire de La Gaubretière. Bruno Retailleau a invité Denise Raccaud à raconter comment ses parents ont porté secours à Saint-Exupéry suite à son crash dans le désert égyptien. Agée de 6 mois en 1936, Denise Raccaud a mis à disposition ses archives familiales pour relater cet événement qui a défrayé la presse de l’époque. Saint-Exupéry avait réservé le récit de sa mésaventure au journal L’Intransigeant dont les articles sont reproduits sur panneaux de lin. Dessins, photographies, objets personnels, viennent enrichir cette exposition à la cédéthèque du château de Landebaudière (La Gaubretière).

 

Samedi 16 janvier, l’exposition consacrée à Henri Guillaumet et à l’histoire de l’aviation postale était inaugurée à la cédéthèque de Montaigu par le maire Antoine Chéreau et Véronique Besse, députée, vice présidente du conseil général de Vendée. Delphine Lacroix, commissaire de l’exposition, a commenté la visite. Sur de grandes baies vitrées, des citations de Saint-Exupéry et de ses contemporains retracent l’aventure des lignes Latécoère et Aéropostale. Des repères chronologiques montrent le cheminement d’une lettre postée de France pour l’Amérique latine du XIXe au XXe siècle, de 90 jours en bateau à une semaine en avion. D’autres panneaux racontent pas à pas l’accident de Guillaumet dans les Andes et sa marche interminable dans les montagnes enneigées en 1930. Cette rétrospective est une rare occasion d’assister à la projection des films Atlantique Sud et Un pont sur le Sahara. Le premier est un film de Saint-Exupéry lorsqu’il travaillait pour Air France. Le deuxième est une composition d’images d’archives d’actualités montées par Jean Christophe Piffaut.

 

Les expositions sont visibles du 16 janvier au 7 avril 2010. Des ateliers pédagogiques sont proposés aux groupes scolaires.

 

22.03.2010

« C’est un petit avion tourné vers les étoiles… »
Raphaël (Haroche) présente son quatrième album Je sais que la Terre est plate. Huitième titre de l’album, sa chanson Concordia revient sur une anecdote de la vie de Saint Exupéry en Argentine. Les paroles ont été écrites par Gérard Manset et la musique par Raphaël. Le jeune chanteur raconte qu’il a été inspiré par les lettres de l’écrivain. Il fait référence au pilote « Le ciel, le vent, les nuages reviennent souvent dans mes chansons, notamment dans Concordia, allusion directe à  Saint Exupéry » et à sa propre expérience aux commandes « Je fais de petits trajets sur une sorte de 2 CV à ailes. Je suis mort de trouille, mais je vole. »

 

L’allusion directe est puisée dans Terre des hommes

Dans Terre des hommes, Saint Exupéry relate les exploits des pilotes de l’Aéropostale, et de quelques autres épisodes heureux ou malheureux de sa vie d’aviateur entre 1926 et 1935. Dans le chapitre V intitulé Oasis, Saint Exupéry atterrit près de Concordia en Argentine.

 

« Je raconterai une courte escale quelque part dans le monde. C’était près de Concordia, en Argentine, mais c’eût pu être partout ailleurs : le mystère est ainsi répandu. 

J’avais atterri dans un champ, et je ne savais point que j’allais vivre un conte de fées. Cette vieille Ford dans laquelle je roulais n’offrait rien de particulier, ni ce ménage paisible qui m’avait recueilli.

  • Nous vous logerons pour la nuit…

Mais à un tournant de la route, se développa, au clair de lune, un bouquet d’arbres et, derrière ces arbres, cette maison. Quelle étrange maison ! Trapue, massive, presque une citadelle. Château de légende qui offrait, dès le porche franchi, un abri aussi paisible, aussi sûr, aussi protégé qu’un monastère.

Alors apparurent deux jeunes filles. (…) »

 

Récompensé par trois victoires de la musique et un NRJ Music Awards, surnommé « Le petit prince de la variété française », Raphaël a entamé en janvier 2010 la tournée acoustique « Funambule » qui devrait se terminer à Paris en avril, seul en scène, avec sa guitare, son piano et son harmonica.

22.04.2010 - 27.06.2010
 
100 lots sont à gagner dont 20 baptêmes de l'air en compagnie d'un Petit Prince !
L'association Les Ailes du Petit Prince organise un concours pour sensibiliser les enfants de 9 à 13 ans. Les candidats doivent imaginer leur premier vol avec un Petit Prince, un enfant malade ou handicapé et raconter cette histoire en mots et en images. Textes et dessins doivent être adressés à l’association entre le 22 avril et le 7 juin 2010 sur deux feuilles distinctes.
À vos crayons !
 
Les gagnants du concours de l’association les Ailes du Petit Prince et de l’aéroport de Lyon seront connus le 27 juin 2010. Une journée festive sera organisée à l’aéroport Lyon-Bron au cours de laquelle 20 heureux gagnants voleront pour la première fois en compagnie d’un enfant malade ou handicapé. En marge des résultats du concours, l’association fera voler une centaine de Petits Princes célébrant ainsi le centenaire des Aéroports de Lyon.
 
Les Ailes du Petit Prince
23, rue de Provence
69330 Jonage
09.05.2010

 

Mercredi 5 mai 2010, Jean-François Georges, président de l’Aéro-Club de France a présenté la Convention sur le patrimoine aéronautique français, en partenariat avec le ministère de la Culture.
 
Conserver, restaurer, transmettre les objets et le patrimoine mobilier
Cette convention devrait assurer la préservation du patrimoine aéronautique, enfin reconnu pleinement en tant que « monument historique » L’objectif est multiple. Il s’agit d’identifier, recenser et décrire les objets (archives, aéronefs anciens, machines-outils, souvenirs de personnalités…) et le patrimoine mobilier (hangars, aérodromes…). Et, selon une méthodologie de conservation et de restauration, d’assurer la transmission de ce patrimoine vivant. Cette convention est l’aboutissement d’une campagne de sensibilisation engagée depuis une treizaine d’années auprès des autorités françaises (ministère de la Culture, ministère des Transports, DGAC, etc.). Grâce à cet accord, des mesures fiscales sont établies pour permettre le mécénat des entreprises.
 
Saint Exupéry et l’Aéro-Club de France
Créé en 1898, l’Aéro-Club de France est une société d’encouragement à la locomotion aérienne et le premier club national dédié à l’aéronautique. L’Aéro-Club crée les brevets qu’il délivre aux pilotes Santos-Dumont, les frères Wright, Blériot, Farman puis plus tard à Saint-Exupéry. En 1936, l’Aéro-Club inaugure son Grand Prix Littéraire ; Joseph Kessel et Saint Exupéry sont membres du jury. En 1945, le prix est remis à Saint Exupéry à titre posthume pour récompenser l’ensemble de son œuvre. Lors de la remise du prix 2004, Robert Boname lègue le dernier carnet de vol de Saint Exupéry à l’Aéro-club. Le carnet porte la mention du commandant Gavoille : « Mission Photo sur le sud de la France – Non rentré… » datée du 1er août 1944, le lendemain de la dernière mission de Saint Exupéry.
16.05.2010

 

Deux événements viennent commémorer la mission de Saint Exupéry sur la ville d’Arras :

  • Samedi 22 mai 2010, lecture musicale d'extraits de Pilote de guerre au Panthéon à Paris

  • Dimanche 23 mai 2010, cérémonie du Souvenir dans le centre ville d’Arras et expositions


La mission du 23 mai 1940
Le 23 mai 1940, le capitaine Saint Exupéry effectue une mission de reconnaissance aérienne sur la ville d’Arras. Il pilote le Bloch 174 N°24. A son bord, le lieutenant Dutertre occupe le poste d’observateur et le sergent Mot celui de mitrailleur. Ils volent à basse altitude quand soudain, ils sont attaqués par la DCA (défense antiaérienne allemande). Leur avion est criblé de balles et un réservoir d’huile est crevé par un obus. Saint Exupéry réussit cependant à retourner à la base du groupe 2/33 avec ses passagers sains et saufs. Pour cet exploit il sera récompensé de la Croix de guerre avec palme et cité à l’ordre de l’Armée de l’Air, le 2 juin 1940. Cette mission lui fournira le titre de son livre Flight to Arras.


Hommage aux combattants
Durant les 2 ans qui suivent l’expédition sur Arras, Saint Exupéry travaille au récit de cette mission, depuis les Etats-Unis où il s’est exilé. Il veut saluer le courage et la force des jeunes pilotes : Sagon, Pénicot, Dutertre, Hochedé, le commandant Alias et le lieutenant Israël. Il tente d’expliquer la situation de la France et sa capitulation. Il cherche à inciter les Etats-Unis à rentrer en guerre.

En vérité, ce livre est un grand et beau livre, peut-être le vrai livre de la guerre de 1939 écrit Pierre Mac Orlan, dans le journal Les Nouveaux Temps, le 8 janvier 1943.
Publié en 1942 sous le titre Flight to Arras, le livre est aussitôt un best-seller aux Etats-Unis. Enfin, la voix de Saint-Exupéry semble être entendue. John Barbeen déclare: « Les critiques ne font pas que louer le talent de l’écrivain. Ils font pénétrer dans la presse l’idée d’une France profonde, différente de « l’état-major en perpétuelle retraite » (…) Ils font sentir l’absurdité de voler, poursuivi par la chasse allemande, quand on n’a pu, en neuf mois, obtenir des avions résistant au froid des hautes couches de l’atmosphère » dans The Chicago Herald, le 29 mars 1942
En France, Pilote de guerre fait polémique et est finalement interdit en 1943. Les critiques collaborationnistes réagissent au chapitre II qui célèbre le courage exceptionnel de Jean Israël au « grand nez bien juif (…) l’un des plus courageux camarades pilote du groupe ».


 

Tous les détails sur les deux journées commémoratives dans l'agenda.

20.05.2010

Le Monde Magazine revient sur « la mission suicide de Saint-Exupéry » dans le supplément du samedi 22 mai 1940 livré avec le journal.

 

Le dossier est signé Jean-Pierre Guéno et se déploie sur six pages illustrées de photographies et « des mots d’une vie ». Raconteur captivant, le journaliste nous fait revivre cette journée du 23 mai 1940 relatée dans Pilote de guerre. A travers cette «expérience fondatrice » à l’origine d’un « immense succès littéraire », il décrypte les dates marquantes de la vie de l’aviateur

 
 
Le Monde Magazine n°36 page 48 à 53
22.05.2010
 
Un hommage sera rendu le 22 mai 2010 sous la coupole du Panthéon, à Antoine de Saint Exupéry et aux aviateurs du groupe de reconnaissance 2/33 en souvenir de la mission du 23 mai 1940 sur Arras, durant la campagne 1939-1940. Cet événement est une initiative de Monsieur Jacques Durin, proviseur (h) docteur d’Etat ès lettres.
 
Au programme, François d’Agay, président de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse (FASEJ) et Jacques Durin liront des passages de Pilote de guerre. Premier violon à l’Orchestre national d’Ile-de-France, Isabelle Durin ponctuera les lectures de pauses musicales.
 
L’hommage est placé sous la présidence de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication et avec l’accord du centre des Monuments Nationaux. Il est soutenu par la Succession Saint-Exupéry – d’Agay, la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse (FASEJ) et l’association des Amis d’Antoine de Saint-Exupéry.
 
L’hommage est ouvert à tous.
 
Panthéon
Place du Panthéon
75005 Paris
 
HORAIRES
Samedi 22 mai 2010 de 14 h 30 à 16 h
23.05.2010 - 01.09.2010
 
La ville d’Arras rend hommage aux combattants de la 2e Guerre Mondiale à travers trois évènements. Les commémorations débutent le 23 mai 2010, en référence à Saint Exupéry et à Pilote de guerre.
 
Square de la Légion d’Honneur
Le 23 mai 2010, une cérémonie du souvenir prendra place devant la plaque commémorative du 4th Royal Tank Regiment. Accompagné de la délégation anglaise, un combattant présent le 23 mai 1940 rendra hommage aux disparus. Le défilé prendra ensuite le chemin de l’Hôtel de Ville où une gerbe sera déposée.
 
Musée Carrière Wellington
Du 23 mai au 1er septembre 2010, le musée Carrière Wellington organise une exposition sur la bataille terrestre et le 4th Royal Tank Regiment. Ouvert il y a deux ans, ce musée est construit sur les anciennes carrières et met en avant la stratégie des soldats pendant la 1e et la 2e Guerre mondiale.
 
Musée Carrière Wellington
Rue Delétoile
62000 Arras
Tél : 03 21 51 26 95
 
Médiathèque du Palais Saint-Vaast
Du 23 mai au 1er septembre 2010, une exposition Pilotes de guerre sur l’Artois dresse un portrait de Saint Exupéry et présente des maquettes d’avions tel le Dewoitine 520 et le Bloch 174. C’est en effet aux commandes d’un Bloch 174, que Saint Exupéry effectua sa mission de reconnaissance au dessus de la ville d’Arras relatée dans Pilote de guerre.

Le 8 juin à 20h, Thierry Spas, président de l’association Artois Saint-Exupéry, animera la conférence Pilote de guerre d’Antoine de Saint Exupéry : manifeste de la Résistance. La conférence sera suivie de la projection du diaporama Un homme pour l’éternité. Entrée libre et gratuite.
 
Médiathèque du Palais Saint-Vaast
20 Rue Paul Doumer
62000 Arras
Tél : 03 21 71 62 91
25.05.2010
 
L’école de l’air de Salon de Provence (Bouches-du-Rhône) organise une conférence le 25 mai 2010 à 18h sur le thème Le Petit Prince est-il toujours d’actualité ?
 
L’événement est basé sur un échange original entre le commandant de l’Air, Hervé de Saint Exupéry et François d’Agay, filleul d’Antoine de Saint Exupéry.
 
École d’officiers de l’armée de l’air
Base aérienne 701
Amphithéâtre Marin La Meslée
13661 Salon-de-Provence
Tél : 04 90 17 81 24
 
TARIF
Entrée libre.
Destinée aux élèves de l’école de l’air, la conférence est ouverte à tous sur réservation
13.06.2010
Cette année 2010, l’école de l’air de Salon de Provence (Bouches-du-Rhône) célèbre ses 75 ans. Une occasion pour Hervé de Saint Exupéry commandant de l’armée de l’air et François d’Agay, filleul d’Antoine de Saint Exupéry d’animer une conférence sur leur parent mardi 25 mai.
 
Dès 1946, Antoine Saint Exupéry est une référence à Salon de Provence et combien les valeurs qu’il prônait trouvent des retentissements encore aujourd’hui à l’école de l’air.
L’école de l’air prend naissance en 1935 dans les « petites écuries » de Versailles avant de migrer deux ans plus tard à Salon de Provence. Pendant la guerre, elle occupe plusieurs emplacements avant de s’installer définitivement à Salon de Provence sur la base aérienne 701 en 1946. Cette année là, la promotion prend le nom de Saint Exupéry.
 
Aujourd'hui, Salon accueille tout un éventail de formations pointues préparant aux métiers de l’air. Cet aspect de transmission de savoir et d'expérience se complète d'une culture d'ouverture à l'échelle internationale et d’un volet social. En janvier 2009, dans le cadre du plan interministériel «Égalité des Chances», les Grandes Écoles de la Défense se sont engagées dans une action de parrainage au profit de lycéens volontaires et méritants, issus de milieux défavorisés. Plus d’une trentaine d’élèves de classe de seconde des lycées Adam de Craponne (Salon-de-Provence), Emile Zola (Aix-en-Provence) et Saint-Exupéry (Marseille) participent à ce tutorat. Les parrains sont des élèves officiers de l’école de l’air et de l’école des commissaires de l’air, volontaires pour appliquer un programme largement inspiré du projet « Une Grande École : pourquoi pas moi ? », élaboré par l’ESSEC et notamment repris par Polytechnique.
 
Sauver le passé, vivre le présent, construire l’avenir, autant de valeurs défendues par Saint Exupéry et de citations puisées dans sa grande œuvre posthume Citadelle :
« Seigneur, je sais que toute aspiration est belle. (…)Celle de l'avenir à construire et celle du passé à sauver » chap. XIV
« Je ne saurai prévoir mais je saurai fonder. Car l'avenir on le bâtit » chap. XX
« L’avenir tu n’as point à le prévoir mais à le permettre » chap. LVI
« Préparer l'avenir ce n'est que fonder le présent » chap. LVI
« Le passé est irréparable, mais le présent vous est fourni comme matériaux en vrac aux pieds du bâtisseur et c'est à vous d'en forger l'avenir ». chap. LVII
15.06.2010 - 28.06.2010
 
Pour marquer le 70e anniversaire de l’atterrissage de Saint Exupéry à Jonzac, la commune de Charente-Maritime organise son festival des Petits Princes et accueille quatre expositions du 15 au 28 juin 2010. Le point d’orgue de ce festival se déroulera le vendredi 18 juin 2010 : invitée spéciale, Claudie Haigneré décrira le métier d’astronaute aux enfants des écoles de la Haute Saintonge.
 
PROGRAMME
Place du château : une exposition de 24 panneaux historiques raconte la vie d’Antoine de Saint Exupéry.
 
Le Temple protestant restauré, rue St Gervais: une expososition de peintures et sculptures de Patrick le Tuault et Benoit Hapiot sur le thème Mes vols de nuits sur les traces de Saint Exupéry.
 
Médiathèque de Haute Saintonge : une exposition foisonnante d’imagination et de créativité des enfants du CE2 au CM2 qui ont confectionné des maquettes d’avions, fusées hélicoptères, cerfs-volants, et aussi des lettres adressées au Petit Prince, des aquarelles, poèmes, diaporama sonore et vidéo-son….
 
Office du tourisme : les aquarelles d’Arlette Sanchis célèbrent les avions Caudron
 
Office du tourisme
22, place du Château
17502 Jonzac
Tél : 05 46 48 49 29
15.06.2010
 
Les quatre clichés inédits ont été remis au musée régional de l’air d’Angers-Marcé (Maine et Loire). Ils ont été retrouvés par hasard par le fils de Raymond Duriez en rangeant le garage.
 
Il a découvert une boîte en carton contenant des plans et des carnets de vols. Heureusement, il n’a pas jeté ces vieux papiers sans valeur pour lui mais les a donnés au musée. C’est dans cette boîte qu’ont été découvertes ces photos de Saint Exupéry.
 
Une légende immortalisée par un anonyme
Ces vues en noir et blanc ont vraisemblablement été prises par un photographe amateur. Saint Exupéry est en tenue d’aviateur et son nom est marqué sur son gilet. Il est pris sur le vif, dans le cockpit de son avion ou encore assis devant une table, fumant une cigarette. Monique Catta, nièce de l’aviateur, a formellement identifié son parent auprès de François Blondeau responsable du musée.
 
Sont-elles les dernières montrant Saint Exupéry ?
Elles seraient plus récentes que celles prises par John Phillips. Le journaliste américain avait réalisé un reportage photographique pour le magazine Life en mai 1944. Il avait passé vingt jours avec Saint Exupéry et ses compagnons du groupe de reconnaissance 2/33 alors basé à Alghero (Sardaigne). Pilote du groupe 2/33, Raymond Duriez serait un des derniers à avoir vu Antoine de Saint Exupéry. Le 31 juillet 1944, c’est lui qui l’aurait aidé à revêtir sa tenue d’aviateur et à s’installer dans le cockpit du P-38. Par ailleurs, les carnets de vols de Raymond Duriez, attestent que le P-38 n° 223 piloté par Saint Exupéry, connaissait de graves défaillances mécaniques.
 
Pour lors, ces photos ne donnent pas plus d’éclaircissements sur sa disparition et aucun élément ne permet de les dater du 31 juillet 1944. « Et après tout, tant mieux » déclarait Monique Catta, contacté lors de cette découverte fin 2009.
22.08.2010

Jean Philippe Mayol, président de l’association Les Ailes du Petit Prince a accepté de répondre à quelques questions sur la journée festive qui s’est déroulée à l’aéroport de Lyon Bron le 27 juin 2010. Il nous a adressé des dessins et textes de lauréats du concours-baptême de l’air. En marge des résultats du concours, l’association a accueilli une centaine de Petits Princes pour les faire voler dans le cadre du centenaire des Aéroports de Lyon. François d’Agay, président d’honneur, ainsi qu’Hervé de Saint-Exupéry se sont mêlés à cette fête spécialement dédiée à ces enfants différents et à leurs familles.

 
Combien d’enfants ont fait leur baptême de l’air ?
100 petits princes : 80 enfants malades ou handicapés de la région Rhône Alpes et 20 enfants valides lauréats du concours « M’envoler avec toi » en partenariat avec les Aéroports de Lyon.
 
Quel âge ont les enfants?
Entre 5 et 16 ans.
 
Comment était la relation enfants-petits princes ? 
Elle a été naturelle quand nos petits princes handicapés pouvaient communiquer …. Parfois un regard à suffit pour découvrir la « planète » de l’autre et partager des étoiles…
 
Avez-vous reçu de nombreux dessins et textes ?
Oui plus d’une centaine.
 
Qu’en avez-vous pensé ?
Très inégal en fonction de l’âge des participants. Il va de soit que l’œuvre d’un grand de 12 ans est différente de celle d’un enfant de 8 à 9 ans.
 
Quelles techniques ont été employées?
Les textes et dessins devaient être exécutés sur deux feuilles A4. Les dessins ont été réalisés aux crayons de couleur, feutres et aussi à base de collages.
 
Que pouvez-vous dire des textes ? 
De belles choses, parfois…surprenantes !!!!! Voyage dans l’espace, saut en parachute cosmique ! Souvent très drôle !!!! 
 
Sur quels critères avez-vous sélectionné les gagnants ?
Respect du thème du concours : « Imagine ta journée parmi nous » et « le vol avec un petit prince différent ».
05.09.2010

 

Mardi 31 août 2010 était inaugurée l’exposition consacrée aux pilotes de La Ligne à l’aéroport Lyon Saint-Exupéry. La sélection de photos noir et blanc axées sur Saint Exupéry, ravive l’esprit de camaraderie qui régnait au sein de la compagnie Latécoère puis Aéropostale. Vues du ciel, les escales de la Ligne, font prendre conscience de l’exploit de ces défricheurs de territoires, pilotes, mécaniciens, radios qui ont écrit l’histoire de l’aviation postale. Présentées sur des panneaux suspendus, les photos s’échelonnent sur la passerelle qui mène de la gare SNCF à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry transformée en galerie d’exposition.

 

Impulsée par la Fondation Latécoère et la Succession Saint-Exupéry, cette exposition est un préambule à l’hommage aux pionniers de l’aventure aéropostale qui se déroulera en France, en Espagne, au Maroc et au Sénégal du 17 au 28 septembre 2010.

18.09.2010 - 27.09.2010

 

L’association La Ligne organise un évènement d’envergure afin de rendre hommage aux aventuriers du ciel. Du 18 au 27 septembre 2010, un authentique Breguet 14, décollera de Toulouse et reconstituera le trajet de La Ligne Latécoère. De Toulouse à Saint-Louis du Sénégal, en passant par Barcelone, Alicante, Rabat, Essaouira, Cap Juby-Tarfaya, vous pourrez suivre l’avion qui retrace la Ligne historique de l’Aéropostale.

 

Le Breguet 14 de cette aventure est le seul aujourd’hui en situation de vol dans le monde. Il a été construit par l’association Breguet 14, avec pour objectif d’offrir un objet pédagogique, historique et culturel. Le 1er octobre 2009, l’avion était baptisé à l’aérodrome de Castelsarrasin Moissac.

 

Découvrez ou redécouvrez la grand aventure de l’Aéropostale, le plan de vol et les détails du programme sur le site internet spécialement dédié à cet événement : http://www.laligne.com/.

 

Ne manquez pas dans la rubrique Web TV, l'interview d’Olivier d’Agay réalisée le 28 juillet 2010: «La Ligne et Saint Exupéry sont d’une grande modernité. Elle nous fascine et nous renvoie à des valeurs de solidarité, de courage, de responsabilité...»

18.09.2010 - 31.10.2010
Trois expositions célèbrent Antoine de Saint Exupéry et l’histoire de l’aviation dans le cadre des 27e Journées européennes du patrimoine.
 
L’Institut national du patrimoine et l’Association musée Air France présentent des affiches historiques d’Air France à la Galerie Colbert à Paris. Cette exposition a reçu le label Cinquantenaire des Indépendances Africaines.
 
Le château de Tiregand à Bergerac et le Château Pech-Céleyran à Salles d'Aude déploient l’exposition Du vent, du sable et des étoiles entièrement dédiée à Saint-Exupéry. Vous pourrez venir déguster leurs vins dans les chais et participer à une action solidaire. Sur l'achat d'une bouteille, une partie de la somme est reversée à la Fondation Saint-Exupéry pour la Jeunesse (FSEJ) en faveur des enfants malheureux dans le monde.
 
Galerie Colbert
Salle Louis Grodecki
2, rue Vivienne ou 6, rue des Petits-Champs
75002 Paris
Les 18 et 19 septembre 2010
 
Château de Tiregand
Creysse
24100 Bergerac
Tel : 05 53 23 21 08
Mel : contact@chateau-de-tiregand.com
Du 18 au 21 septembre 2010
 
Château Pech-Céleyran
11110 Salles d'Aude
Tel : 04 68 33 50 04
Du 18 septembre au 31 octobre 2010
25.10.2010
 
Le F-POST, l'unique Breguet 14 actuellement en état de vol dans le monde, est revenu d’une aventure exceptionnelle sur les traces des pionniers de la Ligne.
 
Le samedi 18 septembre 2010, la Patrouille de France est venue spécialement à Toulouse saluer le Breguet 14 lors de son décollage. Après avoir fait escale à Barcelone, Alicante, Almeria, Tanger, Rabat, Casablanca et Mogador, l'avion mythique a atterri à Tarfaya / Cap Juby, but de ce voyage historique, avant de retrouver Toulouse le 1er octobre. Aux commandes de cette machine à remonter le temps, Eugène Bellet et Luc Gimazane ont parcouru 6000 km en 50 heures de vol à une vitesse moyenne opérationnelle de 120 km/h. Associés à l’événement, les pilotes du 28e Rallye Toulouse – Saint-Louis du Sénégal ont accompagnés le Breguet 14 tout le long du trajet.
 
Un voyage dans le temps
Ce Breguet 14 comporte toutes les caractéristiques du modèle conçu par Louis Breguet en 1916, qualités de vol, puissance, vitesse... Cependant, pour des raisons de sécurité, la veille du départ,  l'avion a été équipé d'un minimum de moyens de navigation: horizon artificiel, conservateur de cap et GPS portable. Enfin l'avion est équipé d'un moteur Lycoming de 350 CV en lieu et place du Renault qui équipait les Breguet 14 de l'Aéropostale. Nos deux aventuriers ont vécu le trajet dans les mêmes conditions que Saint Exupéry arrivant à Cap Juby en 1927. Mêmes escales, même altitude, même vitesse, mêmes paysages, mêmes conditions météorologiques. Avion singulier, le Breguet 14 demande un effort physique permanent pour maintenir la ligne de vol. Le manche à double poignée pour le tenir à deux mains, ou plutôt à la force de deux bras, témoigne de cette caractéristique d'avion au "pilotage physique" bien connue des pionniers. La présence de deux pilotes à bord du F-POST a permis le partage de ces efforts et d'alterner navigation et plaisir du pilotage de ce vol « au balcon ».
 
Les petites frayeurs perpétuelles
Nos deux pilotes ont mesuré la responsabilité de piloter un avion unique et la pression psychologique qui ainsi s'ajoute à celle que l'on connait dans la gestion normale de tout vol. Dans l’ensemble, les conditions météorologiques ont été bonnes, malgré quelques brumes et surtout une atmosphère souvent agitée en Espagne et au nord du Maroc, conditions aérologiques auxquelles cet avion est très sensible. L'autre paramètre majeur dans la gestion du vol a été l'effet des fortes chaleurs du désert sur la température d'huile et des cylindres du moteur autant que sur le rendement de l'hélice et la portance de l'air qui nécessitent une adaptation du pilotage, des vitesses d'atterrissage et de décollage. L'état de certaines pistes d'atterrissage et le sable du désert ont nécessité quelques interventions du mécanicien qui accompagnait le Breguet 14 dans un des deux avions assurant la logistique de ce voyage historique. Le fonctionnement du moteur a donné entière satisfaction.
 
Aventure à suivre sur le site...
27.10.2010

 

Le F-POST, l'unique Breguet 14 actuellement en état de vol dans le monde, est revenu d’une aventure exceptionnelle sur les traces des pionniers de la Ligne.

 

Le samedi 18 septembre 2010, la Patrouille de France est venue spécialement à Toulouse saluer le Breguet 14 lors de son décollage. Après avoir fait escale à Barcelone, Alicante, Almeria, Tanger, Rabat, Casablanca et Mogador, l'avion mythique a atterri à Tarfaya / Cap Juby, but de ce voyage historique, avant de retrouver Toulouse le 1er octobre. Aux commandes de cette machine à remonter le temps, Eugène Bellet et Luc Gimazane ont parcouru 6000 km en 50 heures de vol à une vitesse moyenne opérationnelle de 120 km/h.

 

Les agréables surprises de cet avion venu d'un autre temps

Sur les aéroports, une complicité spontanée s’installait entre l'équipage du Breguet 14 et les pilotes de ligne qui, après la surprise de croiser une machine volante surgissant d'un autre monde, adressaient des signes amicaux. Les personnels des aéroports présents sur le tarmac ne manquaient pas l'occasion de partager ce moment « surréaliste » et de demander autographes et poses photos avec l'équipage.

 

Le moment exceptionnel, d'une intensité émotionnelle rare, tant pour les pilotes que pour tous ceux qui avaient fait le déplacement, a été le survol du fort espagnol avec plusieurs passages avant le toucher des roues du Breguet 14 sur cette piste de sable au milieu de nulle part et qui redevient Cap Juby par la magie de l'esprit. Après 85 ans d'absence, l'avion du Petit Prince est de retour à Cap Juby et un accueil princier lui a été réservé, avec haie d'honneur de cavaliers hommes bleus méharistes, fanfare, lâcher de colombes et l'accueil officiel par le Gouverneur, les autorités civiles et militaires et les habitants de Tarfaya, digne du légendaire accueil marocain.

 

Après les festivités et une nuit sous la tente, le Breguet 14 a entrepris le vol du retour sur Toulouse. Les équipages du rallye ont poursuivi leur vol jusqu'à Saint-Louis du Sénégal pour rejoindre, sur le trajet retour, le Breguet 14 à Marrakech et l'accompagner jusqu'à Toulouse où tous les équipages ont été conviés à une réception dans la Salle des Illustres du Capitole le 1er octobre 2010.

 

Les challenges d’une expérience unique

À l’origine de cette aventure, Eugène Bellet avait déjà initié et vécu une odyssée similaire le 23 septembre 1988 en réalisant, en Piper Cub 90 CV, la traversée de la méditerranée sans escale, de Saint-Raphael à Tunis, pour commémorer les 75 ans de l'exploit de Roland Garros.

 

« Pèlerinage du Breguet 14 sur ce Chemin de Compostelle des Aviateurs, ce voyage ultime de l'avion du Petit Prince à Cap Juby en forme d'hommage aux pionniers, est l'aboutissement d'une aventure collective, technique et humaine engagée en 1992, sans aucun soutien officiel, mais avec une équipe qui a mis en œuvre des compétences complémentaires et permis de remporter les challenges successifs « challenge de la construction, challenge de la mise en vol, challenge de la certification, challenge du voyage commémoratif de Toulouse à Tarfaya / Cap Juby dédié aux pionniers de la ligne. »

 

« J'ai pleine conscience d'avoir eu ce privilège de vivre un évènement unique avec ce sentiment de la mission accomplie qui ouvre sur un grand moment de bonheur » conclut Eugène Bellet

 

http://www.youtube.com/watch?v=_yKpc4-TOHw&feature=player_embedded

12.11.2010 - 14.11.2010
 
Michel Drucker est la parrain du tout nouveau Festival aérospatial de l’image et du livre qui se tient à Blagnac les 12, 13 et 14 novembre 2010.
 
Cette 1ère édition préfigure les évènements organisés autour d’Aeroscopia, le futur grand parc de découverte aéronautique qui devrait prochainement voir le jour sur le site d’Aéroconstellation. Bernard Keller, le maire de Blagnac se réjouit de cette nouvelle aventure : « Le grand Toulouse, berceau de l’aéronautique, est tout désigné pour accueillir une rencontre de cette envergure, unique en France ».
 
PROGRAMME
Rencontres et dédicaces d'auteurs renommés
Diffusions de grands classiques du cinéma international
Conférences d'experts
Expositions inédites
Ateliers jeunesse
 
RENSEIGNEMENTS
Tél : 05 61 71 75 80
 
BILLETERIE
Odyssud
4 avenue du Parc
31700 Blagnac
Billets également disponibles via le site de La Fnac
26.11.2010

 

Il y a tout juste 70 ans, Henri Guillaumet disparaissait au-dessus de la Méditerranée. Il fut un pionnier de l’aviation française dans les Andes, l’Atlantique Sud puis l’Atlantique Nord, en contribuant à ouvrir de nombreuses nouvelles routes. Considéré comme un des meilleurs pilotes de l’époque, Henri Guillaumet était l’ami de Jean Mermoz et d'Antoine de Saint-Exupéry. « Je n’en ai pas connu de plus grand » dira de lui Didier Daurat.

 

« Sommes mitraillés... Avion en feu S.O.S »

Aux commandes du Farman 220 Le Verrier, Henri Guillaumet lance ce message de détresse le 27 Novembre 1940 à 12h06. Il survole une zone maritime où des navires anglais et italiens sont engagés dans une canonnade. Parti de Marignane, il transporte Jean Chiappe, nommé haut commissaire de France au Levant vers son nouveau poste en Syrie. Il est au large de la Sardaigne lorsque l’avion est abattu accidentellement. L’équipage se compose de son camarade pilote Marcel Reine, du radio Le Duff, des mécaniciens Franquez et Montaubin. Leurs corps n’ont jamais été retrouvés. Jugé trop vieux pour l'aviation de chasse en 1939, Henri Guillaumet remplissait des missions diplomatiques. Le 11 décembre 1940, il est cité à l’Ordre de la Nation. Le 12 décembre 1940, de nombreuses personnalités assistent au service solennel célébré à Notre-Dame de Paris, parmi lesquelles Pierre Laval, vice-président du Conseil.

 

« Ce que j’ai fait, je te le jure, jamais aucune bête ne l’aurait fait »

C’est la « première phrase intelligible » de Guillaumet lors de ses retrouvailles avec Saint-Exupéry le 19 juin 1930. Il a survécu cinq jours à 3 500 m d’altitude, perdu dans la Cordillère des Andes en plein hiver austral. Son Potez 25 a capoté, pris dans une tempête de neige alors qu’il transportait le courrier de Santiago du Chili à Mandoza. Cet exploit, Saint-Exupéry le raconte dans Terre des hommes et rend historique cette phrase. À la fonte des neiges en décembre 1930, l’avion est récupéré mais surtout les sacs de courrier. Les lettres sont tamponnées « retard du au service » et acheminées à leurs destinataires.

 

L’Adresse Musée de La Poste s’associe à cet hommage en illustrant cet article de deux documents inestimables : le télégramme de Bouilloux Lafont à Jean Mermoz annonçant le sauvetage de Guillaumet et une lettre marquée du fameux tampon. Par ailleurs, le musée a entièrement dédiée une de ses salles d’exposition, la Salle 8, à L’aventure de la poste aérienne :

http://www.ladressemuseedelaposte.com/Collections/Salle_8/index.htm

28.11.2010

 
Jean-Patrice Marzocchi, libraire à Bastia, nous signale le film qu’il a réalisé sur les traces de Saint Exupery en Corse. Bien documenté, basé sur des éléments vérifiés, ce film apporte de nouveaux témoignages sur les derniers jours du pilote.
 
Tout a débuté en 1994, pour le cinquantenaire de sa disparition. Jean-Patrice Marzocchi organise dans sa librairie, une exposition sur Saint-Exupéry sa vie son œuvre, avec un éclairage particulier sur ses derniers jours en Corse.
 
Parmi les visiteurs se trouve Monsieur P. Treanton propriétaire du terrain d’aviation improvisé à Borgo pendant la seconde guerre mondiale. Il lui raconte comment enfant, il allait voir les américains pour leur demander des chewin-gums. Un des GI lui avait même demandé de faire dédicacer par Saint Exupéry un de ses livres qu’il avait emporté avec lui. Le propriétaire très âgé, emmène Jean-Pierre Marzocchi sur les lieux. Il prend des photos de l’emplacement du campement et de la piste d’où Saint-Ex a décollé pour son dernier vol.
 
En 2000 pour le centenaire de sa naissance, le libraire réalise une 2e exposition enrichie de nouveaux documents comme ces photographies de la villa Beausoleil à Miomo où a séjourné l’écrivain. Il expose également des images du restaurant Les Sablettes où il aurait passé sa derrière soirée avant sa disparition. Cette soirée est relatée dans le film de Robert Enrico Saint Exupery la dernière mission avec Bernard Giraudeau. Finalement, cet été 2010, Jean-Patrice Marzocchi trouve le temps de monter ce film, morceau d’Histoire de la Corse.
 
Comme Jean-Patrice Marzocchi adressez nous vos recherches et réalisations sur Saint Exupéry et partagez-les avec la communauté exupérienne…
12.12.2010

Les quatre premiers numéros des Ailes Françaises - L’encyclopédie des avions de la seconde guerre mondiale sont consacrés à l’hydravion militaire française durant la période 1939-1940.

 
Dans le N°1 sortie en novembre 2010, le chapitre 13 est entièrement consacré au Latécoère 521 Lieutenant de Vaisseau Paris. C’est avec cet appareil, équipé de 6 moteurs de 800 CV, qu’Henri Guillaumet remporta le Ruban bleu en 1939. Un vol mémorable que Saint-Exupéry n’aurait voulu manquer pour rien au monde. Il fit jouer ses relations et réussi à faire partie de cette 1ère traversée sans escale de l’Atlantique Nord. Parti le 14 juillet 1939 de New York, l’appareil amerrit sur le lac de Biscarosse le 15 juillet 1939.
 
Spécialiste des hydravions, Gérard Bousquet est l’auteur des ces numéros forts bien documentés et illustrés de photos inédites et de profils en couleur de qualité. Une fois n’est pas coutume, il s’est attaché à décliner les hydravions de l’Aéronautique navale par familles d’appareils. Les avions sont répertoriés en fonction des programmes techniques et de leurs classes respectives, un sujet rarement débattu par les chroniqueurs aéronautiques.
 
Ces numéros des Ailes Françaises viennent célébrer un double centième anniversaire. 1910 est considérée comme l’année officielle de la naissance de l’aéronautique navale qui débute avec l’aventure des hydravions. Le 28 mars 1910, le français Henri Fabre réalise le premier vol d’un hydravion. Ce jour là, il décolle de l'Étang de Berre (Bouches-du-Rhône) pour amerrir à Martigues. L’hydravion, en utilisant l’immensité des mers et des océans comme aérodromes, ouvre de nouvelles perspectives. C’est avec le concept d’hydravion que nait la première aéronautique navale de l’Histoire.
 
Ces Hors Série sont trimestriels : le N° 2 paraitra début janvier 2011, les N°3 et N°4 s'échelonneront jusqu'en juin 2011.
 
Pour en savoir plus sur Saint-Exupéry et les hydravions, voir l’animation Les avions
17.03.2011 - 21.08.2011
La Pinacothèque de Paris accueille une grande rétrospective des œuvres d’Hugo Pratt. À travers cette exposition, le public pourra découvrir toute l’étendue du talent du créateur de Corto Maltese et aussi d’un album dédié à Saint Exupéry. 
 
La vie d’Hugo Pratt (1927-1995) est un véritable roman marqué par une généalogie qui brasse différentes cultures. Son existence et son travail sont influencés par ses voyages aux quatre coins de la planète et par sa culture littéraire : Robert Louis Stevenson, Joseph Conrad, Herman Melville, Jack London, Ernest Hemingway ou encore Antoine de Saint-Exupéry, auquel il consacre un album à la fin de sa vie: Le Dernier Vol. Cette exposition présente plus de 150 aquarelles, pour la plupart peu connues du grand public, ainsi que des planches historiques, notamment la totalité des 164 planches de la mythique Ballade de la mer salée.
 
Parmi les œuvres, des planches à l’encre de Chine exécutées en 1994 pour son album consacré au Dernier Vol de Saint-Exupéry préfacé par le romancier italien Umberto Eco : « Disons : il était impossible que Pratt ne rencontrât pas Saint-Exupéry. Ou bien : Saint-Exupéry et Pratt devaient se rencontrer, tôt ou tard. ».
 
Depuis la rétrospective du Grand Palais en 1986, c’est la première fois que Paris accueille une exposition consacrée à l’œuvre de cet artiste hors norme, considéré comme l’inventeur de la bande dessinée littéraire.
 
Pinacothèque de Paris
28, place de la Madeleine
75008 Paris
 
HORAIRES
Du 17 mars au 21 août 2011
Tous les jours de 10h30 à 19h30
Le 1er mai et le 14 juillet 2011, ouverture de 14h à 19h30
Fermeture de la billetterie à 18h45
Nocturne tous les mercredis jusqu’à 21h30
Fermeture de la billetterie à 20h45
 
TARIF
Le billet simple
Plein tarif 10€
Tarif réduit : 8€
12.05.2011 - 30.06.2011
Au Brésil, le film franco brésilien De Saint-Exupéry à Zeperri aura sa première le 12 mai 2011, à Florianópolis, dans la salle du Paradigma Cinearte, où il passera gratuitement pendant plus d’un mois.
 
À l’origine du projet, Mônica Cristina Correa (spécialiste de la littérature française) sera présente, ainsi que des membres de la famille d’Antoine de Saint Exupéry. Grâce au partenariat avec le ministère de la Culture brésilien, le film sera ensuite diffusé sur les chaines de télévisions proposant des programmes à vocation pédagogique.
 
On était aux premiers temps de l’aviation dans le monde… 
Les pilotes français qui se sont aventurés dans cette aventure difficile et dangereuse sont devenus des héros. Parmi eux, il y avait les as : Paul Vachet, Jean Mermoz, Henri Guillaumet, Marcel Reine, Henri Delaunay etc. Sur cette longue liste, figurait Antoine de Saint Exupéry, dit « poète de l’aviation », et qui deviendra aussi un des écrivains les plus célèbres au monde avec ses œuvres littéraires. Antoine de Saint-Exupéry, une fois affecté à Buenos Aires (1928-1930), s’est posé quelquefois à Florianópolis. Il y fut connu des îliens comme « Zeperri », son nom étant de prononciation difficile. Zeperri a donc intégré une partie de l’Histoire et de l’imaginaire de la ville. Antoine de Saint Exupéry a d’ailleurs cité Florianópolis dans son livre Vol de Nuit.
 
Toutes les informations sur le film et sur Saint Exupéry à Florianópolis :http://zeperri.org/
 
Paradigma Cinearte
Rodovia José Carlos Daux (SC 401) n° 8600
Sala 2  bloco 8
Centro Empresarial Corporate Park
Santo Antonio de Lisboa
Florianopolis . SC
CEP 88050 001 
Tel : 48 3239 7777
 
14.05.2011 - 15.05.2011
Le musée de l'aviation de Montélimar Ancône propose deux journées de manifestations autour de Saint Exupéry pour la nuit des musées qui se déroulera du 14 au 15 mai 2011. 
 
Le samedi mai 2011, Le Petit Prince se pose à Montélimar, plus exactement au conservatoire intercommunal de Montélimar-Sésame avec un spectacle ayant pour thème le héros à tête blonde. Ce jour là, des membres de la famille d’Antoine de Saint-Exupéry participeront à une conférence et partageront leurs souvenirs.
 
Le dimanche 15 mai 2011, des enfants lourdement handicapés pourront voler grâce à l'Association Les Ailes du Petit Prince. Le soir, un meeting érien clôturera cette belle action.
 
Pour tous passionnés de l'aviation, le ée de Montélimar Ancône est un lieu-clé à visiter dans la région. L'aérodrome propose une belle collectiond'avions dont quelques pièces rares. Une collectionqui devrait s’enrichir de quatre nouveaux modèles cette année 2011et de trois de plus l'année prochaine. Le musée a réalisé des aménagements pour faciliter l'accessibilité du musée aux personnes âgées et aux handicapées. En 2010, le nombre de visiteurs a augmenté de façon spectaculaire avec 5 000 visiteurs de plus que l'année précédente. A votre arrivée au musée, vous serez accueilli par une équipe de bénévoles passionnés d'aéronautique, qui sauront vous faire partager leur passion. Payer l'entrée du musée devient un geste de générosité...
 
Musée européen de l’aviation de chasse
Aérodrome de Montélimar Ancône
26200 Montélimar
Tel : 04 75 53 79 49
 
 
HORAIRES
La semaine: 
9h à 12h et 13h30 à 17h (de novembre à mars);
17h30 (d'avril à octobre); 
18h30 (juillet / août)
Week end et jours fériés: 
14h à 17h (de novembre à mars);
18h30 (d'avril à octobre)
 
TARIF
Tarif adulte: 6€
Tarif réduit adultes: 5€
Tarif enfant de 7 à 12 ans : 4€ 
Tarif réduit enfants : 3€ 
Gratuit : Pour les moins de 7 ans
01.07.2011 - 20.09.2011
 
Cette année, Toulouse, capitale aérienne française, rend hommage à Antoine de Saint Exupéry. L’événement débute le 1er juillet 2011 au Capitole avec l’ouverture de l’exposition consacrée à l’aviateur, homme de lettres et humaniste.
 
L’exposition retrace la formidable épopée de l’Aéropostale, à laquelle Saint Exupéry a contribué, et l’histoire de l’aérodrome de Toulouse-Montaudran, lieu gardant la mémoire des exploits des pionniers de l’aéronautique moderne.
 
Préparée par les Archives municipales de la ville de Toulouse, en lien avec l’espace Saint-Exupéry Midi-Pyrénées, cette exposition est rythmée par des citations empruntées à Saint Exupéry.
 
L’épopée de l’Aéropostale est racontée à travers trois avions mythiques. Le plus ancien, le Breguet 14, symbolise les débuts de la construction de la ligne. Construit par la société Latécoère, le Laté 28, revient sur la première traversée de l’Atlantique par Jean Mermoz. Enfin, le Potez 25, relate le franchissement de la Cordillère des Andes. Vous pouvez découvrir ces avions grâce à l'animation présentée sur ce site, ainsi que l'ensemble des avions pilotés par Saint Exupéry.
 
 
L’exposition souligne également la légitimité historique de la ville dans le domaine de l’aéronautique. Elle raconte un siècle d’histoire à Montaudran et les grandes aventures d’après guerre marquées par la construction d'avions emblématiques: la Caravelle, le Concorde, l’Airbus A380. Enfin, elle présente la création dés 2013 du pôle d’excellence Toulouse-Montaudran Aérospace qui constituera le vitrine toulousaine à l’international.
 
Parallèlement, dans la salle Henri Martin du Capitole, est présentée une sélection d’objets personnels de Saint Exupéry et de documents originaux.
 
Cour du Capitole
Cour Henri IV
31000 Toulouse
 
HORAIRES
Cour Henri IV
Lundi au vendredi de 8h à 19h30
Samedi de 8h à 19h
Dimanche de 10h à 19h
 
Salle Henri Martin (Hôtel de ville)
Tous les jours de 9h à 18h30
 
TARIF
Entrée libre
25.07.2011

Monsieur Gerald Fleury a retrouvé dans ses archives personnelles le carnet de vol de son père Maurice, mécanicien au centre d’aviation militaire du Bourget au début des années 1920. Le document mentionne le nom d’Antoine de Saint Exupéry pour des vols d’entrainement en 1922 et 1923.

 
Maurice Fleury débute sa carrière dans l’aéronautique comme mécanicien. De 1921 à 1923, il exerce cette fonction à la 7ème Escadrille 34e Régiment d’aviation du Bourget. Il est chargé de maintenir en état les avions et d’effectuer les tests de pilotage assurant leur bon fonctionnement. En septembre 1922 et avril 1923, il vole à plusieurs reprises avec Antoine de Saint Exupéry comme l’atteste son carnet de vol.
 
A cette époque, Saint Exupéry effectue son service militaire. Incorporé au 2e Régiment d’aviation de chasse de Strasbourg en avril 1921, il est muté au 37e Régiment d’aviation cantonné au Maroc où il obtient son brevet de pilote militaire en décembre 1921. Le 10 octobre 1922, il est nommé sous-lieutenant et rejoint le 34e Régiment d’aviation du Bourget. Il est libéré de son service militaire le 5 juin 1923.
 
Parmi les types d'avions que Maurice Fleury est chargé d’entretenir, il y a un Hanriot HD 14, le modèle avec lequel Saint Exupery s'est crashé en janvier 1923. Selon Gérald Fleury, son père s’était attelé à remettre en état le Hanriot HD 14. Puis, il avait effectué des tests en vol au cours desquels il s’était rendu compte qu’il restait des réglages à faire sur cet appareil. Cependant, Saint Exupéry aurait pris l’appareil et eu un accident. Nous savons par un document des Archives de l’armée de l’Air, qu’il écopa de 15 jours d’arrêts pour avoir pris sans autorisation un Hanriot HD 14.
 
 
Gerald Fleury a également retrouvé des photos dont plusieurs d’accidents d’avions au Bourget ou au camp de Mailly. Hélas, il ne possède pas de photo de son père avec Saint Ex. En effet, la seule qu'il avait, a été déchirée par sa sœur et son frère lorsqu’ils étaient enfants. Son père l'a toujours regretté, vous devez vous en douter.
 
Comme Gerald Fleury, adressez nous vos archives faisant référence à Saint Exupéry et partagez-les avec la communauté exupérienne.
05.09.2011

Le documentaire - fiction « Oasis » raconte le passage d'Antoine de Saint Exupéry à Concordia, en Argentine.

 

Produit et réalisé par Danilo Lavigne à destination du public hispanophone, le film a été entièrement tourné dans les lieux d’origine. On y découvre des photographies anciennes et des témoignages peu connus comme celui d’une des deux jeunes filles sauvages que décrit Saint Exupéry dans Terre des hommes chapitre V titré « Oasis » qu'il débute ainsi « Je vous ai tant parlé du désert qu’avant d’en parler encore, j’aimerais décrire une oasis ».

 

L’écrivain - aviateur y relate une anecdote qui lui est arrivée en Argentine où il a été nommé chef d’exploitation de l’Aeroposta Argentina en octobre 1929. À cette époque, il fait régulièrement le trajet entre Buenos Aires et Asuncion. Un soir, il est forcé d’atterrir dans un champ, dans la province d'Entre Ríos, chef-lieu du département de Concordia (correspondant aujourd’hui à la périphérie de l'Université Concordia). Perdu en pleine nature, il est recueilli par un couple qui se propose de le loger pour la nuit. Le « ménage » le conduit dans leur « étrange maison » où il est dévisagé par les filles de la famille française.

 

Situer Concordia sur la mappemonde

 

Production et réalisation: Danilo Lavigne
Scénario: Claudia Hartfiel
Photographie: Hans Bonato
Musique: Coti Sorokin
Direction artistique: Salaire et Rubén Oscar Rights Watch
Edition: Andres Boero
Durée : 50 minutes

17.10.2011
Cette semaine sort en librairie un ouvrage illustré relatant l’itinéraire de Saint-Exupéry pendant la guerre. Son auteur, Christian-Antoine Gavoille est lui-même pilote d’avion et son parrain n’est autre qu'Antoine de Saint-Exupéry !
 
À travers les témoignages de ses amis et les documents historiques légués par son père René Gavoille, l’auteur apporte un éclairage personnel sur la contribution de Saint-Exupéry à la Seconde Guerre mondiale. Mêlant souvenirs et citations, il rend hommage à deux hommes qui lui sont chers, son père et son parrain, et aussi « à tous ceux qui ont donné leur vie et leur jeunesse pour libérer la France ».
 
En 1939, le lieutenant René Gavoille est désigné pour être instructeur de Saint-Exupéry lorsqu’il est affecté au groupe II/33, à l’escadrille de grande reconnaissance aérienne surnommée « la Hache ». L’armistice signé, Saint-Exupéry part aux États-Unis où il continue à œuvrer pour son pays et publie Pilote de guerre, témoignage poignant et réaliste, expression de tristesse et de colère. Son livre sera distribué à tous les militaires américains partant en Europe. En 1943, il rejoint l’Afrique du Nord où il retrouve ses camarades du groupe II/33 aux ordres du capitaine Gavoille, « son ami et frère d’arme ». Le livre prend fin en 1944 avec la disparition de Saint-Exupéry, la tistesse du camarade Gavoille et les interrogations liées à cette mort.
 
Particulièrement appréciables, les nombreuses chronologies présentées dans l’ouvrage aident à se repérer dans cette période mouvementée tout en retraçant précisément les déplacements de Saint-Exupéry de 1939 à 1944.
 
Antoine de Saint-Exupéry, Période de Guerre 1939-1944
Témoignages inédits
Par Christian-Antoine Gavoille
Romain Pages Éditions
01.07.2012

Aérodrome d’Ambérieu, juillet 1912 : il y a bientôt 100 ans, un jeune garçon, malgré l’interdiction de sa mère, s’offrait un baptême de l’air. Ce garçon s’appelait Antoine de Saint-Exupéry et il avait 12 ans. C’est le début d’une longue idylle entre le futur auteur de Courrier sud et l’aviation.
Afin de célébrer ce doux souvenir d’enfance, quoi de plus juste que d’offrir un baptême de l’air à des enfants dans cet aérodrome lié au souvenir de Saint-Ex ? C’est justement la raison d’être de l’association Les Ailes du Petit Prince ! Depuis 1998 un groupe de pilotes passionnés offrent à des enfants touchés par la maladie ou handicapés un baptême de l’air. Il s’agit de quelque chose qui dépasse de loin le fait de passer quelques dizaines de minutes dans un cockpit : en s’élevant dans les airs, les enfants oublient leur condition car la terre vue du ciel est un spectacle plein de beauté et de sens. Le dimanche 1er juillet 2012, dès 9 heures les vols se succèderont pour emmener les 100 petites princesses et petit prince vers l’azur du ciel.
La Fondation Antoine de Saint-Exupéry soutient les Ailes du Petit Prince.
De nombreuses autres activités sont proposées : ateliers de dessin et coloriage, de maquillage, de scrapbooking, de magie ou de l’art du clown. Pendant ce temps les grandes personnes pourront visiter un bureau de poste temporaire. Un Bréguet XIV viendra ensuite ramasser le courrier pour l’emmener vers une destination lointaine …

Rendez-vous le 1er juillet 2012 à Ambérieu-en-Bugey. Pour en savoir plus : les-ailes-du-petit-prince@wanadoo.fr