Tags
19.10.2007

 

http://antoinedesaintexupery.com/courriersud/


Le 19 octobre 1927, Antoine de Sant-Exupéry atterrit à Cap Juby pour occuper le poste de chef d’aéroplace. Il restera dans le désert saharien jusqu’en 1929. C’est au cours de ces années de quasi solitude qu’il rédige Courrier Sud, alors qu’il accueille et dépanne les pilotes de La Ligne.


« Ma mission consiste à entrer en relation avec les tribus maures et à essayer si possible de faire un voyage en dissidence. Je fais un métier d’aviateur, d’ambassadeur et d’explorateur. »

Lettres à Pierre d’Agay, Cap Juby, 1927.

 

De Toulouse à Cap Juby, l’année 2007 célèbre les 80 ans de l’arrivée de Saint-Exupéry à Cap Juby et rend hommage aux héros de la ligne aérienne Latécoère.

20.06.2009

 

François Frobert, président du Lions Club International Paris Necker Pasteur et ses membres  vous convient à la soirée caritative qu’ils organisent au profit de l’Aide à l’Enfance. La soirée est organisée avec le précieux concours de l’Amicale Jean-Baptiste Salis et la bienveillante attention des amis Lions de l’Essonne.
 
Programme de la soirée
La soirée débutera par une visite du musée Jean-Baptiste Salis et des démonstrations de vol. Après ces premières activités, des rafraîchissements seront proposés au cœur du  parc d’avions mythiques. Ensuite place à la sérénité et au calme avec la lecture de textes d’Antoine de Saint Exupéry enregistrés par Jean Piat et de poèmes écrits par la mère d’Antoine de Saint Exupéry. Au cours de la soirée Jacques Pradel, journaliste et écrivain, reviendra sur les recherches menées autour de la disparition d’Antoine de Saint Exupéry. Puis Pascal Parsat, fondateur du Centre Ressources Théâtre Handicap, comédien, auteur et metteur en scène présentera sa démarche au travers de la projection du making-off de son spectacle  Vol de Nuit. Richard Sanderson assurera l’animation musicale tandis les participants profiteront d’un buffet campagnard.  
 
Aide Financière au profit de l’Aide à l’Enfance
Les dons effectués dans le cadre de cette soirée se font soit sous la forme d’une participation à la plaquette de la soirée Carnet de Route soit sous la forme de chèques libellés à l’ordre de la Fondation des Lions de France Référence LCPNP
 
CONTACT
Gilbert FISCHER 
Tél : 06 84 30 17 75
Mél :gilbert.fischer1@wanadoo.fr
 
Télécharger le carton réponse
Le carton réponse est à retourner impérativement avant le 6 juin 2009
 
Lions Club Paris Necker Pasteur
Catherine LAMBERT 
Tél : 06.14.37.06.80
Mél : cathou0108@hotmail.fr
 
G. Marie du VAUFERRIER
Tél : 06.11.38.00.60
Mél : gmariedvf@gmail.com
 
HORAIRES
Le 20 juin 2009 à 17 h dans les hangars de l’aérodrome de Cerny, La Ferte-Alais (parking sur place).

 

31.07.2009

À Marseille le 31 juillet 2010, près de 400 personnes ont participé aux commémorations pour le 65e anniversaire de la disparition de Saint-Exupéry. 

 
À cette occasion, plusieurs bateaux avaient été affrétés pour se rendre vers l'île de Riou. Les personnalités françaises et étrangères ont embarqué à bord du Chasseur de Mines L'Orion. Le colonel Wilhelm Goebel, de l'association des pilotes des forces armées allemandes, avait fait le déplacement. Des couronnes à la mémoire de l'aviateur ont été lancées à la mer. 
 
L’hommage s’adressait également à tous les pilotes disparus pendant la seconde guerre mondiale. Un défilé aérien avec la patrouille de France est venu clore la cérémonie. Trois Mirage 2000 de la base aérienne d'Istres (Bouches-du-Rhône), un Noratlas (avion de transport français de l'immédiat après-guerre) et surtout un Lightning P-38 (l'avion de la dernière mission de Saint-Exupéry) ont sillonné le ciel.
 
De retour à l’hôtel de ville, Jean-Claude Gaudin, a remis la Grande Médaille de la Ville de Marseille à François d'Agay. Puis  la plaque commémorative a été dévoilée. Elle sera posée sur l'îlot du Grand Congloué, non loin du lieu où a été découvert l’épave de l’avion.
 
INSCRIPTION PORTEE SUR LA PLAQUE
« Nous sommes solidaires, emportés par la même planète, équipage d'un même navire. » Terre des hommes, ch. VIII
AU COMMANDANT ANTOINE DE SAINT-EXUPERY
ABATTU EN SERVICE AERIEN COMMANDE LE 31 JUILLET 1944
ET A TOUS LES PILOTES DISPARUS AU COURS DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE
LA VILLE DE MARSEILLE, 31 JUILLET 2009, IN MEMORIAM
 
ILS ONT DECLARE
Hubert Falco, secrétaire d'Etat à la défense « Antoine de Saint-Exupéry symbolise la liberté » et de rappeler « Aujourd'hui, nous rendons l'hommage d'une ville et de la République à un homme qui a incarné les valeurs qui unissent les Français ».
 
Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille « Le commandant Antoine de Saint-Exupéry a perdu la vie en service commandé dans la rade de Marseille. Cela nous donne des responsabilités envers sa mémoire. »
 
François d'Agay, représentant les héritiers « Pendant soixante ans, nous sommes restés dans le mystère, mais tout a changé aujourd'hui grâce à une gourmette puis à une épave qui ont permis d'identifier le lieu où Saint-Exupéry est mort, son ultime sépulture. C'est la première fois que nous pouvons nous recueillir sur le théâtre du dernier acte d'une destinée exceptionnelle. » 
27.03.2010
 
L’édition 2010 du carnaval de Marseille s'annonce très aérienne, conçue en hommage à Saint Exupéry et autour du thème Carnets de Voyage.
 
À travers l’engagement des compagnies, associations, maisons de quartiers, écoles, centres aérés, collectifs... tous les arrondissements participent au cortège festif. Dans l'Allée des Grattes semelles, des pavillons permanents représentent chaque secteur.
 
« Plusieurs tableaux découleront du thème principal comme Le Petit Prince, l'œuvre poétique et philosophique la plus populaire d'Antoine de Saint-Exupéry », précise Eliane Zayan, conseillère municipale.

 
PROGRAMME
Parcours des Pavillons
- Secteur des 1er et 7e arr. : L'exposition sidérale
Sacs à dos ou vanity-case sont nécessaires au voyage. De la machine à écrire au gant de toilette, le tout est assorti d'une destination.
- Secteur des 2e et 3e arr. : Quête de la ville parfaite
Une exposition de villes imaginaires inspirées de Marco Polo et Kublaï Khan.
- Secteur des 4e et 5e arr. : Espace conté
Ambiance de désert, Afrique de l'ouest, thé à la menthe, pause dans l'oasis.
- Secteur des 6e et 8e arr. : Le musée des valises
Découverte, après une vie de voyages en tous lieux d'univers, révélés par des valises secrètes.
- Secteur des 9e et 10e arr. : Si les objets insolites m'étaient contés...
Voyage avec le conteur Lana Paic.
- Secteur des 11e et 12e arr. : Le monde caché des rafistolés.
Pavillon décoré à la manière d'une décharge carnavalesque.
- Secteur des 13e et 14e arr. : Pachamana
- Secteur des 15e et 16e arr. : Petit Musée d'histoires naturellement surréalistes
 
HORAIRES
Samedi 27 mars 2010
14 h 30 : Départ de la parade au Rond Point du Prado puis descente dans les rues
16 h et 18 h : Arrivée et final au Parc Borely
 
TARIF
Gratuit et ouvert à tous

16.05.2010

 

Deux événements viennent commémorer la mission de Saint Exupéry sur la ville d’Arras :

  • Samedi 22 mai 2010, lecture musicale d'extraits de Pilote de guerre au Panthéon à Paris

  • Dimanche 23 mai 2010, cérémonie du Souvenir dans le centre ville d’Arras et expositions


La mission du 23 mai 1940
Le 23 mai 1940, le capitaine Saint Exupéry effectue une mission de reconnaissance aérienne sur la ville d’Arras. Il pilote le Bloch 174 N°24. A son bord, le lieutenant Dutertre occupe le poste d’observateur et le sergent Mot celui de mitrailleur. Ils volent à basse altitude quand soudain, ils sont attaqués par la DCA (défense antiaérienne allemande). Leur avion est criblé de balles et un réservoir d’huile est crevé par un obus. Saint Exupéry réussit cependant à retourner à la base du groupe 2/33 avec ses passagers sains et saufs. Pour cet exploit il sera récompensé de la Croix de guerre avec palme et cité à l’ordre de l’Armée de l’Air, le 2 juin 1940. Cette mission lui fournira le titre de son livre Flight to Arras.


Hommage aux combattants
Durant les 2 ans qui suivent l’expédition sur Arras, Saint Exupéry travaille au récit de cette mission, depuis les Etats-Unis où il s’est exilé. Il veut saluer le courage et la force des jeunes pilotes : Sagon, Pénicot, Dutertre, Hochedé, le commandant Alias et le lieutenant Israël. Il tente d’expliquer la situation de la France et sa capitulation. Il cherche à inciter les Etats-Unis à rentrer en guerre.

En vérité, ce livre est un grand et beau livre, peut-être le vrai livre de la guerre de 1939 écrit Pierre Mac Orlan, dans le journal Les Nouveaux Temps, le 8 janvier 1943.
Publié en 1942 sous le titre Flight to Arras, le livre est aussitôt un best-seller aux Etats-Unis. Enfin, la voix de Saint-Exupéry semble être entendue. John Barbeen déclare: « Les critiques ne font pas que louer le talent de l’écrivain. Ils font pénétrer dans la presse l’idée d’une France profonde, différente de « l’état-major en perpétuelle retraite » (…) Ils font sentir l’absurdité de voler, poursuivi par la chasse allemande, quand on n’a pu, en neuf mois, obtenir des avions résistant au froid des hautes couches de l’atmosphère » dans The Chicago Herald, le 29 mars 1942
En France, Pilote de guerre fait polémique et est finalement interdit en 1943. Les critiques collaborationnistes réagissent au chapitre II qui célèbre le courage exceptionnel de Jean Israël au « grand nez bien juif (…) l’un des plus courageux camarades pilote du groupe ».


 

Tous les détails sur les deux journées commémoratives dans l'agenda.

20.05.2010

Le Monde Magazine revient sur « la mission suicide de Saint-Exupéry » dans le supplément du samedi 22 mai 1940 livré avec le journal.

 

Le dossier est signé Jean-Pierre Guéno et se déploie sur six pages illustrées de photographies et « des mots d’une vie ». Raconteur captivant, le journaliste nous fait revivre cette journée du 23 mai 1940 relatée dans Pilote de guerre. A travers cette «expérience fondatrice » à l’origine d’un « immense succès littéraire », il décrypte les dates marquantes de la vie de l’aviateur

 
 
Le Monde Magazine n°36 page 48 à 53
22.05.2010
 
Un hommage sera rendu le 22 mai 2010 sous la coupole du Panthéon, à Antoine de Saint Exupéry et aux aviateurs du groupe de reconnaissance 2/33 en souvenir de la mission du 23 mai 1940 sur Arras, durant la campagne 1939-1940. Cet événement est une initiative de Monsieur Jacques Durin, proviseur (h) docteur d’Etat ès lettres.
 
Au programme, François d’Agay, président de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse (FASEJ) et Jacques Durin liront des passages de Pilote de guerre. Premier violon à l’Orchestre national d’Ile-de-France, Isabelle Durin ponctuera les lectures de pauses musicales.
 
L’hommage est placé sous la présidence de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication et avec l’accord du centre des Monuments Nationaux. Il est soutenu par la Succession Saint-Exupéry – d’Agay, la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse (FASEJ) et l’association des Amis d’Antoine de Saint-Exupéry.
 
L’hommage est ouvert à tous.
 
Panthéon
Place du Panthéon
75005 Paris
 
HORAIRES
Samedi 22 mai 2010 de 14 h 30 à 16 h
23.05.2010 - 01.09.2010
 
La ville d’Arras rend hommage aux combattants de la 2e Guerre Mondiale à travers trois évènements. Les commémorations débutent le 23 mai 2010, en référence à Saint Exupéry et à Pilote de guerre.
 
Square de la Légion d’Honneur
Le 23 mai 2010, une cérémonie du souvenir prendra place devant la plaque commémorative du 4th Royal Tank Regiment. Accompagné de la délégation anglaise, un combattant présent le 23 mai 1940 rendra hommage aux disparus. Le défilé prendra ensuite le chemin de l’Hôtel de Ville où une gerbe sera déposée.
 
Musée Carrière Wellington
Du 23 mai au 1er septembre 2010, le musée Carrière Wellington organise une exposition sur la bataille terrestre et le 4th Royal Tank Regiment. Ouvert il y a deux ans, ce musée est construit sur les anciennes carrières et met en avant la stratégie des soldats pendant la 1e et la 2e Guerre mondiale.
 
Musée Carrière Wellington
Rue Delétoile
62000 Arras
Tél : 03 21 51 26 95
 
Médiathèque du Palais Saint-Vaast
Du 23 mai au 1er septembre 2010, une exposition Pilotes de guerre sur l’Artois dresse un portrait de Saint Exupéry et présente des maquettes d’avions tel le Dewoitine 520 et le Bloch 174. C’est en effet aux commandes d’un Bloch 174, que Saint Exupéry effectua sa mission de reconnaissance au dessus de la ville d’Arras relatée dans Pilote de guerre.

Le 8 juin à 20h, Thierry Spas, président de l’association Artois Saint-Exupéry, animera la conférence Pilote de guerre d’Antoine de Saint Exupéry : manifeste de la Résistance. La conférence sera suivie de la projection du diaporama Un homme pour l’éternité. Entrée libre et gratuite.
 
Médiathèque du Palais Saint-Vaast
20 Rue Paul Doumer
62000 Arras
Tél : 03 21 71 62 91
25.07.2010

 

Bernard Giraudeau s’est éteint samedi 17 juillet à Paris des suites d’un cancer qui le rongeait depuis une dizaine d’années. Artiste multifacettes, son parcours trouve d’étonnants croisements avec Saint Exupéry, qu’il incarne avec finesse dans la fresque historique de Robert Enrico, Saint-Exupéry la dernière mission (1994). À 15 ans il s’engage dans la Marine nationale française et fait deux fois le tour du monde à bord de la Jeanne d’Arc. Puis, il exerce plusieurs métiers avant de s’inscrire au Conservatoire de Paris. Acteur au cinéma et au théâtre, il mène sa carrière sans complaisance et n’hésite pas à se présenter dans des registres inattendus. Réalisateur, il compose des fictions (L’autre en 1990 et Les caprices du fleuve en 1996) et des documentaires où se retrouve son goût des voyages et des paysages majestueux. Ecrivain, son dernier livre Cher Amour, où un narrateur s’adresse à une femme rêvée, est couronné du prix Pierre Mac Orlan en 2009. Conteur, il enregistre trois classiques Pierre et le Loup, Le Tour du Monde en 80 Jours et incarne tous les personnages dans Le Petit Prince enregistré en 2006. Chevalier de la Légion d’honneur, nommé Écrivain de la Marine en 2005, il est le parrain de la promotion 2010 de l’école des mousses récemment réouverte.

08.08.2010

Pour le 66e anniversaire de la disparition d’Antoine de Saint Exupéry, un hommage était rendu au château de Saint-Maurice-de-Rémens. Ce sont plus de 1000 personnes qui ont assisté aux animations organisées avec talent par l’association Souvenir Saint-Exupéry (SSE).

 
Samedi 31 juillet 2010
Madame le Maire, Elise Massieux, avait mis à disposition de l'association les pièces principales du rez-de-chaussée du château pour présenter l’exposition Du vent du sable et des étoiles et les tableaux des peintres locaux. À l'entrée, les visiteurs pouvaient se procurer les livres d'Antoine de Saint Exupéry que de nombreux lecteurs ont fait dédicacer par François d’Agay, filleul de l’écrivain. Le soir, les organisateurs ont dû rajouter des chaises pour accueillir tous les spectateurs venus assister à la comédie musicale Deux ailes et une plume. Marie Tozzi-Setti s’est inspirée de la vie de Saint Exupéry pour monter ce spectacle joué et chanté avec beaucoup de succès par la troupe Ad Libitum.
 
Dimanche 1er août 2010
Une messe était célébrée dans l'église du village de Saint-Maurice par le père René Beaupère aux côtés du père René Catherin, prêtre de l’église d’Ambérieu-en-Bugey. Puis, une gerbe a été déposée devant le caveau familial des Tricaud et des Saint-Exupéry. Gabriel-Elie Fournier, président de l'association SSE et François d’Agay ont prononcé des allocutions. Le capitaine Marcaillou et son confrère l’adjudant-chef Larré de la base aérienne 278 d’Ambérieu-en-Bugey ont également rendu hommage à l’aviateur disparu en vol le 31 juillet 1944. François d’Agay a raconté l'enfance de son parrain au château. Il a parlé de son enfance à lui dans cette vieille maison où il retrouvait presque les mêmes souvenirs : « Dans ces années là, on pouvait encore retrouver intact ce que vous aviez laissé vingt ans plus tôt. »
 
L’association Souvenir Saint-Exupéry
Créée en 1994, l’association locale compte une trentaine de membres. Chaque année, elle organise ce rendez-vous festif dans la petite commune de l’Ain. Aujourd’hui, elle souhaite accompagner le projet de musée à la mémoire de Saint Exupéry dans la demeure de son enfance.
 
« Dans sa vie errante et parfois désordonnée, l’enfant de St Maurice a gardé comme une boussole, la mémoire d’une maison » homélie du père René Beaupère.
29.08.2010

Historien et journaliste, Mustapha Jmahri a imaginé un circuit culturel et touristique sur les traces d’Antoine de Saint Exupéry à El Jadida au Maroc. L’idée lui est venue en écrivant les Chroniques secrètes sur Mazagan-El Jadida de 1850 à 1950, paru en juin dernier. Il est d’ailleurs à la recherche d’associations ou d’opérateurs qui pourraient l’aider à mettre en pratique le Circuit Citadelle.

 
Dans le chapitre «Sur les traces de Saint-Exupéry dans les Doukkala : le circuit Citadelle», l’auteur met à jour un épisode méconnu de la vie de l’écrivain-pilote au Maroc. En 1927, il se rend à la forteresse de Boulaouane et rencontre le caïd Tounsi, chef de la tribu des Aoûnate. Ce séjour au Maroc, au temps du Protectorat, aurait inspiré en partie Citadelle qui ne sera publié à titre posthume en 1948.
 
La société pour l’œuvre et la mémoire d’Antoine de Saint-Exupéry a trouvé son idée bonne et accordé à l’écrivain à titre gracieux l’autorisation de mettre en place ce circuit en souvenir de la visite de Saint Exupéry au caïd Tounsi. «Le circuit sera réalisé conformément au tracé figurant dans le livre, qui part de la forteresse portugaise sur la côte atlantique et rejoint la forteresse de Boulaouane sur les méandres du fleuve Oum-Erbia avec un détour par Dar-caïd Tounsi», indique Mustapha Jmahri.
 
La première escale marocaine de Saint Exupéry a lieu en 1921, alors qu’il effectue son service militaire au 37e régiment de Casablanca. En 1927, il assure les vols Toulouse-Casablanca et Casablanca-Dakar pour la Compagnie Générale d’Entreprise Aéronautique (C.G.E.A.) – communément appelé l’Aéropostale. Cette même année, il est nommé chef d’escale à Cap Juby / Tarfaya où il assure sa mission pendant près de deux ans. Il reviendra en 1929 avant d’être nommé chef de l’Aeroposta Argentina. Et pendant la guerre, il fait plusieurs séjours en l’Algérie et au Maroc avant de disparaitre le 31 juillet 1944.
 
Mustapha Jmahri a écrit plusieurs textes sur El Jadida Mazagan. À travers le Circuit Citadelle, il souhaite faire connaître El Jadida comme ville tolérante et cosmopolite.
Pour toutes informations ou propositions vous pouvez écrire à Mustapha Jmahri: jmahrim@yahoo.fr
05.09.2010

 

Mardi 31 août 2010 était inaugurée l’exposition consacrée aux pilotes de La Ligne à l’aéroport Lyon Saint-Exupéry. La sélection de photos noir et blanc axées sur Saint Exupéry, ravive l’esprit de camaraderie qui régnait au sein de la compagnie Latécoère puis Aéropostale. Vues du ciel, les escales de la Ligne, font prendre conscience de l’exploit de ces défricheurs de territoires, pilotes, mécaniciens, radios qui ont écrit l’histoire de l’aviation postale. Présentées sur des panneaux suspendus, les photos s’échelonnent sur la passerelle qui mène de la gare SNCF à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry transformée en galerie d’exposition.

 

Impulsée par la Fondation Latécoère et la Succession Saint-Exupéry, cette exposition est un préambule à l’hommage aux pionniers de l’aventure aéropostale qui se déroulera en France, en Espagne, au Maroc et au Sénégal du 17 au 28 septembre 2010.

09.09.2010 - 30.10.2010
 
Dans le cadre de l’année Saint-Exupéry, la ville de Marseille présente une exposition sous forme de triptyque réunissant l’art postal, les correspondances gravées et les carnets illustrés de voyages. Le lien entre les hommes, si cher à Saint Exupéry, est ici symbolisé par l’objet ouvragé totalement personnalisé à la fois unique et universel, au carrefour entre l’écriture, l’image et le voyage.
 
Plusieurs centaines d'œuvres d’artistes venus de tous les horizons sont rassemblées. Les œuvres originales mêlent différentes techniques d'expression et de supports : aquarelle, gouache ou huile, dessin, gravure, estampe, photographie, calligraphie, collage, écriture, sur de la soie ou du papier…
 
La sélection présentée provient d'instances publiques dont l'Adresse Musée de la Poste, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Marseille-Provence, de structures privées, de collections de particuliers et d’artistes. Un bel hommage à l’écrivain épistolier!
 
Inauguration le jeudi 9 septembre 2010 à 18 h 30 en présence de Fabienne L'Hostis, Déléguée régionale Provence Alpes Côte d'Azur des Ateliers d'Art de France.
 
La Maison de l'artisanat et des métiers d'art
21 Cours d'Estienne d'Orves
13001 Marseille
Tél : 04 91 54 80 54
 
HORAIRES
Du mardi au vendredi de 10 h à 12 h et de 13 h à 18 h et samedi de 13 h à 18 h
 
TARIF
Entrée libre
 
ACCÈS
Métro : ligne 1- Arrêt Vieux Port
18.09.2010 - 27.09.2010

 

L’association La Ligne organise un évènement d’envergure afin de rendre hommage aux aventuriers du ciel. Du 18 au 27 septembre 2010, un authentique Breguet 14, décollera de Toulouse et reconstituera le trajet de La Ligne Latécoère. De Toulouse à Saint-Louis du Sénégal, en passant par Barcelone, Alicante, Rabat, Essaouira, Cap Juby-Tarfaya, vous pourrez suivre l’avion qui retrace la Ligne historique de l’Aéropostale.

 

Le Breguet 14 de cette aventure est le seul aujourd’hui en situation de vol dans le monde. Il a été construit par l’association Breguet 14, avec pour objectif d’offrir un objet pédagogique, historique et culturel. Le 1er octobre 2009, l’avion était baptisé à l’aérodrome de Castelsarrasin Moissac.

 

Découvrez ou redécouvrez la grand aventure de l’Aéropostale, le plan de vol et les détails du programme sur le site internet spécialement dédié à cet événement : http://www.laligne.com/.

 

Ne manquez pas dans la rubrique Web TV, l'interview d’Olivier d’Agay réalisée le 28 juillet 2010: «La Ligne et Saint Exupéry sont d’une grande modernité. Elle nous fascine et nous renvoie à des valeurs de solidarité, de courage, de responsabilité...»

25.10.2010
 
Le F-POST, l'unique Breguet 14 actuellement en état de vol dans le monde, est revenu d’une aventure exceptionnelle sur les traces des pionniers de la Ligne.
 
Le samedi 18 septembre 2010, la Patrouille de France est venue spécialement à Toulouse saluer le Breguet 14 lors de son décollage. Après avoir fait escale à Barcelone, Alicante, Almeria, Tanger, Rabat, Casablanca et Mogador, l'avion mythique a atterri à Tarfaya / Cap Juby, but de ce voyage historique, avant de retrouver Toulouse le 1er octobre. Aux commandes de cette machine à remonter le temps, Eugène Bellet et Luc Gimazane ont parcouru 6000 km en 50 heures de vol à une vitesse moyenne opérationnelle de 120 km/h. Associés à l’événement, les pilotes du 28e Rallye Toulouse – Saint-Louis du Sénégal ont accompagnés le Breguet 14 tout le long du trajet.
 
Un voyage dans le temps
Ce Breguet 14 comporte toutes les caractéristiques du modèle conçu par Louis Breguet en 1916, qualités de vol, puissance, vitesse... Cependant, pour des raisons de sécurité, la veille du départ,  l'avion a été équipé d'un minimum de moyens de navigation: horizon artificiel, conservateur de cap et GPS portable. Enfin l'avion est équipé d'un moteur Lycoming de 350 CV en lieu et place du Renault qui équipait les Breguet 14 de l'Aéropostale. Nos deux aventuriers ont vécu le trajet dans les mêmes conditions que Saint Exupéry arrivant à Cap Juby en 1927. Mêmes escales, même altitude, même vitesse, mêmes paysages, mêmes conditions météorologiques. Avion singulier, le Breguet 14 demande un effort physique permanent pour maintenir la ligne de vol. Le manche à double poignée pour le tenir à deux mains, ou plutôt à la force de deux bras, témoigne de cette caractéristique d'avion au "pilotage physique" bien connue des pionniers. La présence de deux pilotes à bord du F-POST a permis le partage de ces efforts et d'alterner navigation et plaisir du pilotage de ce vol « au balcon ».
 
Les petites frayeurs perpétuelles
Nos deux pilotes ont mesuré la responsabilité de piloter un avion unique et la pression psychologique qui ainsi s'ajoute à celle que l'on connait dans la gestion normale de tout vol. Dans l’ensemble, les conditions météorologiques ont été bonnes, malgré quelques brumes et surtout une atmosphère souvent agitée en Espagne et au nord du Maroc, conditions aérologiques auxquelles cet avion est très sensible. L'autre paramètre majeur dans la gestion du vol a été l'effet des fortes chaleurs du désert sur la température d'huile et des cylindres du moteur autant que sur le rendement de l'hélice et la portance de l'air qui nécessitent une adaptation du pilotage, des vitesses d'atterrissage et de décollage. L'état de certaines pistes d'atterrissage et le sable du désert ont nécessité quelques interventions du mécanicien qui accompagnait le Breguet 14 dans un des deux avions assurant la logistique de ce voyage historique. Le fonctionnement du moteur a donné entière satisfaction.
 
Aventure à suivre sur le site...
27.10.2010

 

Le F-POST, l'unique Breguet 14 actuellement en état de vol dans le monde, est revenu d’une aventure exceptionnelle sur les traces des pionniers de la Ligne.

 

Le samedi 18 septembre 2010, la Patrouille de France est venue spécialement à Toulouse saluer le Breguet 14 lors de son décollage. Après avoir fait escale à Barcelone, Alicante, Almeria, Tanger, Rabat, Casablanca et Mogador, l'avion mythique a atterri à Tarfaya / Cap Juby, but de ce voyage historique, avant de retrouver Toulouse le 1er octobre. Aux commandes de cette machine à remonter le temps, Eugène Bellet et Luc Gimazane ont parcouru 6000 km en 50 heures de vol à une vitesse moyenne opérationnelle de 120 km/h.

 

Les agréables surprises de cet avion venu d'un autre temps

Sur les aéroports, une complicité spontanée s’installait entre l'équipage du Breguet 14 et les pilotes de ligne qui, après la surprise de croiser une machine volante surgissant d'un autre monde, adressaient des signes amicaux. Les personnels des aéroports présents sur le tarmac ne manquaient pas l'occasion de partager ce moment « surréaliste » et de demander autographes et poses photos avec l'équipage.

 

Le moment exceptionnel, d'une intensité émotionnelle rare, tant pour les pilotes que pour tous ceux qui avaient fait le déplacement, a été le survol du fort espagnol avec plusieurs passages avant le toucher des roues du Breguet 14 sur cette piste de sable au milieu de nulle part et qui redevient Cap Juby par la magie de l'esprit. Après 85 ans d'absence, l'avion du Petit Prince est de retour à Cap Juby et un accueil princier lui a été réservé, avec haie d'honneur de cavaliers hommes bleus méharistes, fanfare, lâcher de colombes et l'accueil officiel par le Gouverneur, les autorités civiles et militaires et les habitants de Tarfaya, digne du légendaire accueil marocain.

 

Après les festivités et une nuit sous la tente, le Breguet 14 a entrepris le vol du retour sur Toulouse. Les équipages du rallye ont poursuivi leur vol jusqu'à Saint-Louis du Sénégal pour rejoindre, sur le trajet retour, le Breguet 14 à Marrakech et l'accompagner jusqu'à Toulouse où tous les équipages ont été conviés à une réception dans la Salle des Illustres du Capitole le 1er octobre 2010.

 

Les challenges d’une expérience unique

À l’origine de cette aventure, Eugène Bellet avait déjà initié et vécu une odyssée similaire le 23 septembre 1988 en réalisant, en Piper Cub 90 CV, la traversée de la méditerranée sans escale, de Saint-Raphael à Tunis, pour commémorer les 75 ans de l'exploit de Roland Garros.

 

« Pèlerinage du Breguet 14 sur ce Chemin de Compostelle des Aviateurs, ce voyage ultime de l'avion du Petit Prince à Cap Juby en forme d'hommage aux pionniers, est l'aboutissement d'une aventure collective, technique et humaine engagée en 1992, sans aucun soutien officiel, mais avec une équipe qui a mis en œuvre des compétences complémentaires et permis de remporter les challenges successifs « challenge de la construction, challenge de la mise en vol, challenge de la certification, challenge du voyage commémoratif de Toulouse à Tarfaya / Cap Juby dédié aux pionniers de la ligne. »

 

« J'ai pleine conscience d'avoir eu ce privilège de vivre un évènement unique avec ce sentiment de la mission accomplie qui ouvre sur un grand moment de bonheur » conclut Eugène Bellet

 

http://www.youtube.com/watch?v=_yKpc4-TOHw&feature=player_embedded

26.11.2010

 

Il y a tout juste 70 ans, Henri Guillaumet disparaissait au-dessus de la Méditerranée. Il fut un pionnier de l’aviation française dans les Andes, l’Atlantique Sud puis l’Atlantique Nord, en contribuant à ouvrir de nombreuses nouvelles routes. Considéré comme un des meilleurs pilotes de l’époque, Henri Guillaumet était l’ami de Jean Mermoz et d'Antoine de Saint-Exupéry. « Je n’en ai pas connu de plus grand » dira de lui Didier Daurat.

 

« Sommes mitraillés... Avion en feu S.O.S »

Aux commandes du Farman 220 Le Verrier, Henri Guillaumet lance ce message de détresse le 27 Novembre 1940 à 12h06. Il survole une zone maritime où des navires anglais et italiens sont engagés dans une canonnade. Parti de Marignane, il transporte Jean Chiappe, nommé haut commissaire de France au Levant vers son nouveau poste en Syrie. Il est au large de la Sardaigne lorsque l’avion est abattu accidentellement. L’équipage se compose de son camarade pilote Marcel Reine, du radio Le Duff, des mécaniciens Franquez et Montaubin. Leurs corps n’ont jamais été retrouvés. Jugé trop vieux pour l'aviation de chasse en 1939, Henri Guillaumet remplissait des missions diplomatiques. Le 11 décembre 1940, il est cité à l’Ordre de la Nation. Le 12 décembre 1940, de nombreuses personnalités assistent au service solennel célébré à Notre-Dame de Paris, parmi lesquelles Pierre Laval, vice-président du Conseil.

 

« Ce que j’ai fait, je te le jure, jamais aucune bête ne l’aurait fait »

C’est la « première phrase intelligible » de Guillaumet lors de ses retrouvailles avec Saint-Exupéry le 19 juin 1930. Il a survécu cinq jours à 3 500 m d’altitude, perdu dans la Cordillère des Andes en plein hiver austral. Son Potez 25 a capoté, pris dans une tempête de neige alors qu’il transportait le courrier de Santiago du Chili à Mandoza. Cet exploit, Saint-Exupéry le raconte dans Terre des hommes et rend historique cette phrase. À la fonte des neiges en décembre 1930, l’avion est récupéré mais surtout les sacs de courrier. Les lettres sont tamponnées « retard du au service » et acheminées à leurs destinataires.

 

L’Adresse Musée de La Poste s’associe à cet hommage en illustrant cet article de deux documents inestimables : le télégramme de Bouilloux Lafont à Jean Mermoz annonçant le sauvetage de Guillaumet et une lettre marquée du fameux tampon. Par ailleurs, le musée a entièrement dédiée une de ses salles d’exposition, la Salle 8, à L’aventure de la poste aérienne :

http://www.ladressemuseedelaposte.com/Collections/Salle_8/index.htm

28.11.2010

 
Jean-Patrice Marzocchi, libraire à Bastia, nous signale le film qu’il a réalisé sur les traces de Saint Exupery en Corse. Bien documenté, basé sur des éléments vérifiés, ce film apporte de nouveaux témoignages sur les derniers jours du pilote.
 
Tout a débuté en 1994, pour le cinquantenaire de sa disparition. Jean-Patrice Marzocchi organise dans sa librairie, une exposition sur Saint-Exupéry sa vie son œuvre, avec un éclairage particulier sur ses derniers jours en Corse.
 
Parmi les visiteurs se trouve Monsieur P. Treanton propriétaire du terrain d’aviation improvisé à Borgo pendant la seconde guerre mondiale. Il lui raconte comment enfant, il allait voir les américains pour leur demander des chewin-gums. Un des GI lui avait même demandé de faire dédicacer par Saint Exupéry un de ses livres qu’il avait emporté avec lui. Le propriétaire très âgé, emmène Jean-Pierre Marzocchi sur les lieux. Il prend des photos de l’emplacement du campement et de la piste d’où Saint-Ex a décollé pour son dernier vol.
 
En 2000 pour le centenaire de sa naissance, le libraire réalise une 2e exposition enrichie de nouveaux documents comme ces photographies de la villa Beausoleil à Miomo où a séjourné l’écrivain. Il expose également des images du restaurant Les Sablettes où il aurait passé sa derrière soirée avant sa disparition. Cette soirée est relatée dans le film de Robert Enrico Saint Exupery la dernière mission avec Bernard Giraudeau. Finalement, cet été 2010, Jean-Patrice Marzocchi trouve le temps de monter ce film, morceau d’Histoire de la Corse.
 
Comme Jean-Patrice Marzocchi adressez nous vos recherches et réalisations sur Saint Exupéry et partagez-les avec la communauté exupérienne…
07.02.2011

 

Le 20 janvier dernier, Dominique Bayle, cofondatrice de l’association Petits Princes s’est vue remettre la Légion d’Honneur par le comédien François Berléand. Cet événement s’est prolongé par une soirée réunissant l’équipe de l’association, des représentants des services pédiatriques et de nombreuses personnalités françaises dont Chantal Lauby, Laurent Boyer, Lorie, Anne-Sophie Lapix, Jérôme Commandeur, Alice Dona, Laurent Petitguillaume…
 
Atteints de cancers, de leucémies ou de maladies génétiques, les enfants gravement malades suivent des traitements lourds que Dominique Bayle a voulu adoucir en créant cette association qui pourrait leur redonner de l’espoir. Des rêves pailletés, comme assister au festival de Cannes, des rêves de rencontres, celle d’un sportif ou d’un artiste préféré, des rêves de voyages et d’aventures… Des souhaits, Dominique Bayle et son équipe en ont réalisé 3 800 en 23 ans !
 
L’association Petits Princes est née en décembre 1987 sous l’impulsion de Dominique Bayle, alors âgée de 30 ans et professeur de culture physique. Inspirée par un reportage sur une association américaine, elle veut réaliser les rêves d'enfants gravement malades. L’association est créée en famille avec l’aide de sa belle sœur infirmière, de son père, de sa sœur et de l’un de ses frères. Elle rencontre Frédéric d’Agay, directeur de la succession Saint-Exupéry, qui soutient le projet en accordant gracieusement l’utilisation du nom « Petits Princes ». En 2007, l'association fête ses 20 ans et le 3000ème rêve en emmenant 20 Petits Princes sur les traces de Saint Exupéry au Maroc. L’année suivante, en 2008, Dominique Bayle reçoit le prix de Femme de Cœur aux élections des Femmes en Or qui récompense des femmes engagées dans des causes nobles à vocation caritative et humanitaire. En 2010, l’association est reconnue d’utilité publique
 
Nommée Chevalier de la Légion d’Honneur en ce début d'année 2011, Dominique Bayle saisit « l’occasion de mettre en avant les personnes qui sont dans l’ombre et qui participe à la réussite de l’association depuis 23 ans » : bénévoles, salariés, partenaires, représentants des services pédiatriques, et les nombreuses personnalités qui, par leur soutien, participent activement à la réalisation des rêves des enfants.
14.02.2011

276 établissements scolaires sont baptisés Antoine de Saint-Exupéry en France 

Avec ce chiffre l’écrivain aviateur arrive en seconde place dans le palmarès des hommes et femmes de lettres qui ont été choisis par les écoles, collèges et lycées. Le 1er de la classe est Jacques Prévert avec 332 établissements et le 3ème est Victor Hugo avec 230 établissements. Sur un total de 68 000 établissements recensés, près de 4 000 portent le nom d’un écrivain. Parmi les femmes, George Sand se place en 13ème position (63) Anne Franck en 17ème (57) et Elsa Triolet est 19ème (57).
 
Une bonne occasion de réviser ses départements !
Ce sont dans les départements du Nord (59) et du Val d’Oise (94) où l’auteur est le mieux représenté avec 15 établissements chacun. Suivent les départements de l’Allier (03) et de la Haute-Garonne (31) qui comptent respectivement 13 et 11 établissements. Dotée d’une forte concentration de population, l’Ile-de-France rend un bel hommage à Saint-Exupéry avec un total de 64 établissements (hors Paris, non comptabilisé) dont 12 en Val-de-Marne (94), 11 en Seine-Saint-Denis (93) et 10 en Essonne (91). Le département du Rhône (69) où Saint Exupéry naquit en compte 9 dont un à Lyon 4e. Celui de la Sarthe (72) où il a usé ses fonds de culottes sur les bancs de l'école Notre Dame de Sainte Croix Le Mans en compte 4 mais pas un seul dans sa préfecture…
 
Élève rêveur et indiscipliné, Antoine de Saint-Exupéry se plaçait plutôt au fond la classe !!!
 
Ce recensement a été mené par le site Babelio, première communauté dédiée au livre et aux lecteurs sur internet : http://www.babelio.com/decouvrirauteurs.php

Tags: Ecole, Hommage
12.03.2011 - 21.03.2011

 

La Francophonie est en fête dans le Val d’Yerres avec cette 10e édition du Festival des francopoésies placé sous le thème Infinis horizons. Cette année 2011, un hommage à Antoine de Saint Exupéry sera rendu par les parrains du festival : M. François d'Agay, neveu et filleul de Saint-Exupéry et M. Gaëtan Leclerc (Chanteur Québecois), neveu de Felix Leclerc.
 
Le festival célèbre les variétés culturelles à travers l’inauguration d'une école au nom de Léopold Sedar Senghor et des hommages à Georges Brassens, Jean Ferrat, Felix Leclerc et Antoine de Saint Exupéry. Débats, conférences, marché, promenade, concerts, messe poétique, expositions, théâtre composent le programme de ce rendez-vous lyrique. Des artistes et invités de marque venus d'Europe, des Antilles, d'Afrique, du Moyen-Orient, d'Amérique du Nord et d'ailleurs animeront soirées et dîners spectacles (Afro-Antillaise, Montmartoise et Québecoise). 
 
Association Parole Culture Cité
Michel Mella, président
Tél : 06 19 34 08 90
David Andrew, secrétaire général
Tél : 06 24 10 46 77
 
HORAIRES
Samedi 12 mars 2011
11h Accueil de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry
Visite de l'école Antoine de Saint-Exupéry
Vernissage de l'exposition Antoine de Saint-Exupéry, salle André Malraux, en présence du député-maire Nicolas Dupont-Aignan et de personnalités
15h Conférence sur Antoine de Saint-Exupéry
Avec M. Jean-Pierre Gueno, auteur de La mémoire du Petit Prince, à la Maison de l'Amitié.
 
Du 11 au lundi 21 mars 2011, de 14h à 18h
Exposition Antoine de Saint-Exupéry 
Salle André Malraux
Rue Max Bourgin
91330 Yerres
Tél : 01 69 48 93 93
 
ACCÈS
Navette Geocars prévue. Vous êtes tous cordialement invités à vous munir d'une écharpe jaune qui sera le signe de ralliement du Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry

 

12.05.2011 - 30.06.2011
Au Brésil, le film franco brésilien De Saint-Exupéry à Zeperri aura sa première le 12 mai 2011, à Florianópolis, dans la salle du Paradigma Cinearte, où il passera gratuitement pendant plus d’un mois.
 
À l’origine du projet, Mônica Cristina Correa (spécialiste de la littérature française) sera présente, ainsi que des membres de la famille d’Antoine de Saint Exupéry. Grâce au partenariat avec le ministère de la Culture brésilien, le film sera ensuite diffusé sur les chaines de télévisions proposant des programmes à vocation pédagogique.
 
On était aux premiers temps de l’aviation dans le monde… 
Les pilotes français qui se sont aventurés dans cette aventure difficile et dangereuse sont devenus des héros. Parmi eux, il y avait les as : Paul Vachet, Jean Mermoz, Henri Guillaumet, Marcel Reine, Henri Delaunay etc. Sur cette longue liste, figurait Antoine de Saint Exupéry, dit « poète de l’aviation », et qui deviendra aussi un des écrivains les plus célèbres au monde avec ses œuvres littéraires. Antoine de Saint-Exupéry, une fois affecté à Buenos Aires (1928-1930), s’est posé quelquefois à Florianópolis. Il y fut connu des îliens comme « Zeperri », son nom étant de prononciation difficile. Zeperri a donc intégré une partie de l’Histoire et de l’imaginaire de la ville. Antoine de Saint Exupéry a d’ailleurs cité Florianópolis dans son livre Vol de Nuit.
 
Toutes les informations sur le film et sur Saint Exupéry à Florianópolis :http://zeperri.org/
 
Paradigma Cinearte
Rodovia José Carlos Daux (SC 401) n° 8600
Sala 2  bloco 8
Centro Empresarial Corporate Park
Santo Antonio de Lisboa
Florianopolis . SC
CEP 88050 001 
Tel : 48 3239 7777
 
29.06.2011

La maison d’enfance d’Antoine de Saint Exupéry, située à Saint-Maurice-de-Rémens dans l’Ain, va prochainement être réhabilitée en un lieu culturel dédié à la mémoire et l’œuvre de l’écrivain-pilote.

 

Le 29 juin 2011, à l’occasion de la date anniversaire de la naissance de l’écrivain-pilote, la municipalité de Saint-Maurice-de-Rémens, propriétaire des lieux, et la Succession Saint-Exupéry – d’Agay, présenteront en avant-première le projet de réhabilitation de la maison d’enfance de Saint-Exupéry en un lieu culturel dédié à son œuvre et inspiré de ses valeurs.

 

 « Situé au coeur du village de Saint-Maurice, ce patrimoine d’une grande richesse, composé d’un château construit au milieu du XVIIIe siècle sis dans un grand parc arboré, d’une chapelle et de communs, sera organisé selon trois axes : un lieu mémoriel, hommage à l’écrivain aviateur, un volet culturel à travers son centre de ressources, une dimension créatrice et muséale, grâce à des reconstitutions imagées et sensitives de l’espace en accord avec la pensée, les souvenirs et la philosophie de Saint-Exupéry », explique François d’Agay, neveu et filleul d’Antoine de Saint Exupéry et Président de la Succession.

 

 « Au-delà du parcours consacré à Saint-Exupéry, ce lieu, fondateur pour son oeuvre et sa vie, aura également une fonction sociale (échanges, formation, rencontres, jeunesse) et une fonction culturelle (expositions, nouvelles technologies, recherche, médiathèque, colloques) imbriqués dans la commune, la région, le pays, le monde, souligne Olivier d’Agay, directeur de la Succession Saint-Exupéry – d’Agay.

 

Et Madame Massieux, maire de Saint-Maurice, de conclure : « Antoine de Saint Exupéry retraçait dans ses écrits les souvenirs inoubliables qu’il gardait de notre petit village, de son château et de son parc chargé de tilleuls et de sapins noirs. Nous pouvons nous satisfaire de voir la naissance d’un projet ambitieux et porteur pour notre village, mais également pour notre département et notre région.»


01.07.2011 - 20.09.2011
 
Cette année, Toulouse, capitale aérienne française, rend hommage à Antoine de Saint Exupéry. L’événement débute le 1er juillet 2011 au Capitole avec l’ouverture de l’exposition consacrée à l’aviateur, homme de lettres et humaniste.
 
L’exposition retrace la formidable épopée de l’Aéropostale, à laquelle Saint Exupéry a contribué, et l’histoire de l’aérodrome de Toulouse-Montaudran, lieu gardant la mémoire des exploits des pionniers de l’aéronautique moderne.
 
Préparée par les Archives municipales de la ville de Toulouse, en lien avec l’espace Saint-Exupéry Midi-Pyrénées, cette exposition est rythmée par des citations empruntées à Saint Exupéry.
 
L’épopée de l’Aéropostale est racontée à travers trois avions mythiques. Le plus ancien, le Breguet 14, symbolise les débuts de la construction de la ligne. Construit par la société Latécoère, le Laté 28, revient sur la première traversée de l’Atlantique par Jean Mermoz. Enfin, le Potez 25, relate le franchissement de la Cordillère des Andes. Vous pouvez découvrir ces avions grâce à l'animation présentée sur ce site, ainsi que l'ensemble des avions pilotés par Saint Exupéry.
 
 
L’exposition souligne également la légitimité historique de la ville dans le domaine de l’aéronautique. Elle raconte un siècle d’histoire à Montaudran et les grandes aventures d’après guerre marquées par la construction d'avions emblématiques: la Caravelle, le Concorde, l’Airbus A380. Enfin, elle présente la création dés 2013 du pôle d’excellence Toulouse-Montaudran Aérospace qui constituera le vitrine toulousaine à l’international.
 
Parallèlement, dans la salle Henri Martin du Capitole, est présentée une sélection d’objets personnels de Saint Exupéry et de documents originaux.
 
Cour du Capitole
Cour Henri IV
31000 Toulouse
 
HORAIRES
Cour Henri IV
Lundi au vendredi de 8h à 19h30
Samedi de 8h à 19h
Dimanche de 10h à 19h
 
Salle Henri Martin (Hôtel de ville)
Tous les jours de 9h à 18h30
 
TARIF
Entrée libre
18.07.2011

Le grand projet de réhabilitation de la maison d’enfance d’Antoine de Saint-Exupéry était présenté à Saint-Maurice-de-Rémens (Ain) le 29 juin 2011. De nombreuses personnalités, issues des milieux culturel et aéronautique, avaient fait le voyage pour découvrir cette vieille demeure ; Antoine Gallimard, Jean Pierre Guéno, Marie Christine Barrault… Cette journée a également réuni des acteurs locaux et les habitants du village très attachés à l'histoire de ce lieu.
 
Situé dans une petite commune près de Lyon, le château de Saint-Maurice-de-Rémens, a laissé un souvenir impérissable à l’écrivain aviateur. C’est dans cette vaste demeure entourée d’un grand parc, propriété de son arrière grand-tante Gabrielle de Tricaud (née de Lestrange) qu’il passe de nombreuses vacances avec son frère et ses sœurs. C’est dans les environs qu’il a son baptême de l’air sur le champ d’aviation de Bellièvre à Ambérieu en 1912. C’est en référence à cette époque et à ce lieu qu’il écrit : « D'où suis-je? Je suis de mon enfance comme d'un pays ... » dans Pilote de guerre (chap. XIV).
 
Le projet de réhabilitation propose d’offrir un musée consacré à la mémoire d'Antoine de Saint Exupéry, l’homme, son œuvre et ses multiples facettes moins connues. Il est prévu de rénover à l’identique certaines pièces du château comme la salle à manger, la bibliothèque et la chambre de son enfance. Le projet prévoit d'intégrer au lieu de mémoire, un centre culturel à destination de la population de la région Rhône Alpes et d’un public international, un centre proposant des ressources documentaires, des salles de projections et de conférences, des ateliers de création pour la découverte et l’apprentissage….

 

31.08.2011

Claude Werth s’est éteint mercredi 10 août 2011 à l’âge de 86 ans. Nous avons une pensée pour son épouse et lui souhaitons beaucoup de courage pour affronter cette triste épreuve.

 

Claude Werth et son épouse Sylvaine nous avaient accueillis l’an dernier dans leur maison à Issoudun (dans l’Indre) alors que le musée de l’Hospice Saint-Roch allait inaugurer une grande exposition consacrée à « Léon Werth, Le promeneur d’art ». Malgré sa difficulté à marcher, Claude Werth avait tenu à nous accompagner tout le long du parcours de l’exposition, hommage rendu à son père et reconnaissance tant attendue à son œuvre.

 

Journaliste, écrivain, critique d’art, Léon Werth (1878-1955) était le grand ami de Saint-Exupéry qui lui inspira Lettre à un otage et lui dédia Le Petit Prince. A son tour, Léon Werth évoqua son ami disparu dans Saint-Exupéry tel que je l’ai connu. Cette rétrospective sur l’écrivain « un peu oublié » présentait un ensemble exceptionnel d’écrits, peintures, mobilier que Claude Werth avait décidé de confier au musée déclarant : « Je ne voulais pas que cela disparaisse ».

 

Né en 1925, Claude Werth était l’unique enfant de Léon et Suzanne Werth. Il avait grandi entouré d’artistes amis de son père ; Bonnard, Vlaminck, Puvis de Chavanne, Marquet, Mirbeau… « Il était quelqu'un de très cultivé. Il adorait le théâtre, le cinéma, la peinture. » raconte Sylvaine Werth. Dans leur maison où le couple nous avait conviés pour déjeuner, Claude Werth avait évoqué ses souvenirs liés à Saint Exupéry. « Il était très fier de l'amitié entre son père et Saint-Exupéry, confie son épouse, c'est d'ailleurs avec lui que mon mari a fait son baptême de l'air quand il était petit ».

 

Contrairement à toute attente, le jeune Werth avait suivit des études de médecine à Paris. Et lorsque son père disparu, le 3 décembre 1955, il ne tarda pas à quitter la capitale. « Il a quitté Paris pour venir ici en 1956, prendre la suite de mon père, le docteur Ballanger. C'est ainsi qu'on s'est connu. » raconte Sylvaine.Ils se marièrent l’année suivante et eurent deux enfants. Le couple s’installa dans la maison familiale attenante au cabinet, rue de l’Avenier à Issoudun. Maison colorée, vivante et remplie de souvenirs à la fois, que la couple ne quitta plus. La maison où nous furent reçus en toute simplicité et avec de délicieuses attentions, Claude Werth ne laissant rien paraitre de l’accident vasculaire cérébrale qu’il venait de subir. Nous garderons l’image d’un homme joyeux, généreux de cœur.

 

En savoir plus sur Léon Werth et Saint Exupéry

 

A LIRE

Les Éditions Viviane Hamy ont réédité les romans, récits et écrits sur l'art de Léon Werth, cet écrivain injustement méconnu et publié ses inédits.

17.09.2011 - 18.09.2011
Cette année, les Journées européennes du patrimoine les samedi 17 et dimanche 18 septembre 2011, vous invitent à une déambulation sur le thème du « Voyage du patrimoine ». Un voyage ponctué par la fantastique épopée de l'Aéropostale, retracée à travers l'hommage rendu à Antoine de Saint-Exupéry à Toulouse.
 
Le point d’orgue de l’hommage toulousain est la grande exposition dédiée à Saint Exupéry pérsentée au Capitole du 1er juillet au 20 septembre 2011.
 
Cour du Capitole
Cour Henri IV et salle Henri-Martin
31000 Toulouse
 
Intimement lié à l’histoire de Toulouse dont il a écrit quelques-unes des pages les plus fascinantes, Saint-Exupéry est également à l’honneur à la Maison Midi-Pyrénées. L’aviateur, héros de la légendaire Aéropostale et l’écrivain du merveilleux Petit Prince est mis à l’honneur à travers un cycle de conférences, des projections de films et documentaires, une exposition de manuscrits, d’œuvres d’art et d’affiches du 14 septembre au 8 octobre 2011.
 
Contact : Martine Saint-Martin
Déléguée Midi-Pyrénées
Espace Saint Exupéry
Tél : 06 61 32 36 88
19.09.2011
Dans le cadre d’une visite de cinq jours à El Jadida, ville de leur enfance, une délégation de l’Amicale des Anciens de Mazagan et de sa région (AAMR) a organisé le 11 septembre 2011 une excursion sur les traces d’Antoine de Saint Exupéry dans la Province d’El Jadida au Maroc. Baptisé Circuit Citadelle, l’excursion a un double intérêt : rendre hommage à la mémoire et l’œuvre de ce grand écrivain-aviateur et par la même occasion participer au développement d’un tourisme culturel dans cette Province.
 
Le Circuit Citadelle était conduit par Jean-Louis Morel, président de l’Amicale (dont le siège se trouve à Narbonne) et a vu la participation de 42 membres français et marocains. La délégation était accompagnée par l’écrivain Mustapha Jmahri, délégué Maroc de ladite Amicale, qui a mis à jour la visite d’Antoine de Saint Exupéry dans la province d’El Jadida dans les années 1920. L’excursion est partie d’El Jadida sur la côte atlantique, passant par les tazotas de Had ouled Frej et a rejoint la kasba de Boulaouane sur les méandres du fleuve Oum-Erbia. Un détour par la cité d’Azemmour a clôturé l’excursion.
 
Pour rappel, Mustapha Jmahri a révélé dans son ouvrage Chroniques secrètes sur Mazagan paru en 2010 un épisode méconnu de la vie de Saint Exupéry au Maroc. En 1927, Saint Exupéry se rend à la forteresse de Boulalouane et rencontre Caïd Tounsi, chef de la tribu des Aoûnate au temps du Protectorat. C’est, à partir de cette visite que naîtra un florilège inachevé Citadelle publié à titre posthume en 1948.
 
La Succession Saint-Exupéry-d’Agay a donné à Mustapha Jmahri son accord pour initier le circuit culturel conformément au tracé figurant dans son livre.
 

10.07.2012

Dans le cadre des festivités occasionnées par le centième anniversaire du baptême de l’air d’Antoine de Saint-Exupéry, une stèle a été dressée sur les lieux mêmes où a eu lieu ce premier vol qui a été pour l’écrivain la découverte d’une passion de toute une vie.
La pluie battante n’a pas découragé les amis d’Antoine de Saint-Exupéry ni les pilotes et les élèves pilotes ni les nombreux invités venus assister à l’inauguration de ce monument commémoratif, qui évoque un moment important de la vie de l’auteur du Petit Prince, par le colonel Michel Rouat, commandant de la Base Aérienne 278 d’Ambérieux, François d’Agay, neveu d’Antoine de Saint-Exupéry et René Wroblewski neveu de Gabriel Wroblewski.

Vous pouvez vivre ce moment solennel en regardant cette vidéo.

 

31.07.2014 - 03.08.2014

Parmi les personnalités marquantes de l'histoire de la littérature française figure le célèbre écrivain et aviateur Antoine de St Exupéry.

Homme de lettres autant qu'aviateur, il évoque pour de nombreuses générations d'enfants "Le Petit Prince" publié en 1943. Il disparut en mer au cours d'une mission de reconnaissance aérienne au départ de la Corse le 31 Juillet 1944, au large des côtes françaises. Disparition qui resta un mystère jusqu'à la découverte par un chalutier naviguant entre Cassis et Marseille, de la gourmette de St Exupéry en 1998, puis la confirmation du lieu grâce aux propos d'un ancien pilote de la Luftwaffe, en 2008.

Du 31 Juillet au 3 Août, venez assister aux manifestations données pour célébrer la mémoire de cette figure emblématique qu'était Antoine de St Exupéry.
 

Jeudi 31 Juillet à 11h, baie de Cassis : Cérémonie en mer et baptêmes de l'air en hydravion pour les enfants handicapés en partenariat avec l'association "les ailes du Petit Prince".

à 18h30, Centre Culturel. : Film sur la vie de St Exupéry "La dernière mission" suivi d'une conférence par le Lieutenant-Colonel Hervé de St Exupéry et M. D'Agay.
 

Vendredi 1er Juillet vers 11h : Passage de la Patrouille de France avec lâché de couleurs

à 19h, Centre Culturel : Conférence/film sur la Patrouille de France.
 

Samedi 2 Août à 18h, Château de Cassis : Lecture et violoncelle "Le Petit Prince" par Patrick Poivre d'Arvor accompagné de Caroline Glory (sur réservation v.marteaux@cassis.fr)
 

Dimanche 3 Août 

de 10h à 12h Centre Culturel : simulation ouverte au public pour pilotage aérien sur grand écran.

de 14h à 17h Centre Culturel : démonstration sur simulateur. Module "Survol de la région", module "Voltige", module "Pilotage Mirage 2000 en survol des Alpes".

à 17h15 Centre Culturel : Film "Vol de nuit".

à 19h30 Oustau Calendal : Concert de jazz des années 40 dans le cadre de "Jazz sur le toit".
 

Animations gratuites. Don possible pour l'association Les Ailes du Petit Prince.

 

Plus d'information sur le site de la Ville de Cassis :
http://www.cassis.fr