Tags
04.10.2009

La Librairie de France a fermé ses portes en septembre 2009 et c’est tout un symbole du rayonnement de la littérature française outre-Atlantique qui disparait. Son bail est arrivé à échéance, et la société propriétaire de l’immeuble a décidé d’augmenter le loyer de 360 000 $ à 1 000 000 $

 
Située au cœur du Rockfeller Center, en plein Manhattan, la Librairie de France était le rendez-vous des intellectuels français à New York. Elle a été fondée en 1935 par Isaac Molho, un juif séfarade de Salonique, sur invitation de David Rockefeller. Face à la montée du nazisme, le milliardaire souhaitait proposer un lieu d’accueil aux intellectuels français en exil. La librairie fait office de salon, lieu d’échange entre américains francophiles et intellectuels français de New York. 
 
Pendant la 2e Guerre Mondiale, La Librairie s’improvise maison d’édition et imprime des auteurs comme Jean-Gérard Fleury (Sud-Amérique), André Maurois (Tragédie en France), Jules Romains (Salsette découvre l’Amérique) et bien d'autres sous le nom d’Editions de la Maison Française. Maurice Maeterlinck, voisin de Saint-Exupéry lorsqu’il habite au 240 Central Park South, publie L’autre monde ou le cadran stellaire. Grâce à Isaac Molho, Pilote de Guerre est édité en 1942. Cet ouvrage est publié simultanément à Paris par les éditions Gallimard, avant d’être interdit par les autorités allemandes en France. 
 
Saint-Exupéry a vécu dans le quartier de Manhattan entre 1941 et 1943. Entre l’appartement de son ami Bernard Lamotte sur la 52e Rue et ceux de Beekman Place et de Central Park South où il résida, La Librairie de France n’est qu’à deux pas. Située sur la 5e avenue, elle est aujourd’hui un lieu de pèlerinage sur les traces de Saint-Exupéry à New York.
 
Ce n’est pas pour autant la fin de La librairie de France. Deborah, petite fille d’Isaac Molho, maintient les affaires familiales et devrait prolonger l’activité de La Librairie à travers un site Internet.
 
Marchez dans les pas de Saint-exupéry en regardant Les lieux où il a séjourné.
13.01.2010

 

1er prix Fu Lei de traduction et de publication

Ma Zhencheng (马振骋 en chinois), traducteur chinois de Pilote de guerre a reçu le 1er prix Fu Lei, dimanche 6 décembre 2009, à l’université de Beida de Pékin. Le prix couronne son travail de traduction pour Les essais de Montaigne, publié chez Shanghai Book Store Publishing House en mars 2009. Le prix Fu Lei lui a été remis par Jean-Marie Gustave Le Clézio, prix Nobel de littérature en 2008. « C’est le moment le plus saillant de ma vie » a déclaré ému Ma Zhencheng, âgé de 65 ans.

 

Fu Lei (1908-1966) est le nom d’un grand traducteur chinois de littérature française. Le prix Fu Lei récompense le traducteur et l’éditeur d’une œuvre française traduite en chinois et publiée en Chine continentale. Le jury est composé de traducteurs, auteurs et universitaires chinois et français. En créant ce nouveau prix, l’ambassade de France souhaite créer un prix à forte influence internationale, « sortir les traducteurs de l’ombre » indiquait Christine Cornet, attachée culturelle de l’ambassade de France en Chine.

 

La maison d’édition Shanghai Book Store et Ma Zhencheng ont reçu 4000 € chacun.


Le Petit Prince de Joann Sfar en chinois par LI Hongfeng  
Chaque année depuis sa création en 1991, le programme d’aide à la publication Fu Lei de l’Ambassade de France soutient la parution de près de 70 titres français traduits en chinois. La version chinoise de la bande dessinée Le Petit Prince signée Joann Sfar a bénéficié de ce plan d’aide en 2008 et LI Hongfeng (李洪峰 en chinois) a réalisé la traduction.

Titre du livre (en hanzi) : 小王子
Titre du livre (en pinyin) : Xiao Wang Zi
Livre paru : Janvier 2009
Maison d'édition : Beijing Holybird Culture Development (Publisher) Co., Ltd. 北京神鸟文化发展有限公司
Nom du traducteur : 李洪峰 LI Hongfeng    

16.05.2010

 

Deux événements viennent commémorer la mission de Saint Exupéry sur la ville d’Arras :

  • Samedi 22 mai 2010, lecture musicale d'extraits de Pilote de guerre au Panthéon à Paris

  • Dimanche 23 mai 2010, cérémonie du Souvenir dans le centre ville d’Arras et expositions


La mission du 23 mai 1940
Le 23 mai 1940, le capitaine Saint Exupéry effectue une mission de reconnaissance aérienne sur la ville d’Arras. Il pilote le Bloch 174 N°24. A son bord, le lieutenant Dutertre occupe le poste d’observateur et le sergent Mot celui de mitrailleur. Ils volent à basse altitude quand soudain, ils sont attaqués par la DCA (défense antiaérienne allemande). Leur avion est criblé de balles et un réservoir d’huile est crevé par un obus. Saint Exupéry réussit cependant à retourner à la base du groupe 2/33 avec ses passagers sains et saufs. Pour cet exploit il sera récompensé de la Croix de guerre avec palme et cité à l’ordre de l’Armée de l’Air, le 2 juin 1940. Cette mission lui fournira le titre de son livre Flight to Arras.


Hommage aux combattants
Durant les 2 ans qui suivent l’expédition sur Arras, Saint Exupéry travaille au récit de cette mission, depuis les Etats-Unis où il s’est exilé. Il veut saluer le courage et la force des jeunes pilotes : Sagon, Pénicot, Dutertre, Hochedé, le commandant Alias et le lieutenant Israël. Il tente d’expliquer la situation de la France et sa capitulation. Il cherche à inciter les Etats-Unis à rentrer en guerre.

En vérité, ce livre est un grand et beau livre, peut-être le vrai livre de la guerre de 1939 écrit Pierre Mac Orlan, dans le journal Les Nouveaux Temps, le 8 janvier 1943.
Publié en 1942 sous le titre Flight to Arras, le livre est aussitôt un best-seller aux Etats-Unis. Enfin, la voix de Saint-Exupéry semble être entendue. John Barbeen déclare: « Les critiques ne font pas que louer le talent de l’écrivain. Ils font pénétrer dans la presse l’idée d’une France profonde, différente de « l’état-major en perpétuelle retraite » (…) Ils font sentir l’absurdité de voler, poursuivi par la chasse allemande, quand on n’a pu, en neuf mois, obtenir des avions résistant au froid des hautes couches de l’atmosphère » dans The Chicago Herald, le 29 mars 1942
En France, Pilote de guerre fait polémique et est finalement interdit en 1943. Les critiques collaborationnistes réagissent au chapitre II qui célèbre le courage exceptionnel de Jean Israël au « grand nez bien juif (…) l’un des plus courageux camarades pilote du groupe ».


 

Tous les détails sur les deux journées commémoratives dans l'agenda.

20.05.2010

Le Monde Magazine revient sur « la mission suicide de Saint-Exupéry » dans le supplément du samedi 22 mai 1940 livré avec le journal.

 

Le dossier est signé Jean-Pierre Guéno et se déploie sur six pages illustrées de photographies et « des mots d’une vie ». Raconteur captivant, le journaliste nous fait revivre cette journée du 23 mai 1940 relatée dans Pilote de guerre. A travers cette «expérience fondatrice » à l’origine d’un « immense succès littéraire », il décrypte les dates marquantes de la vie de l’aviateur

 
 
Le Monde Magazine n°36 page 48 à 53
22.05.2010
 
Un hommage sera rendu le 22 mai 2010 sous la coupole du Panthéon, à Antoine de Saint Exupéry et aux aviateurs du groupe de reconnaissance 2/33 en souvenir de la mission du 23 mai 1940 sur Arras, durant la campagne 1939-1940. Cet événement est une initiative de Monsieur Jacques Durin, proviseur (h) docteur d’Etat ès lettres.
 
Au programme, François d’Agay, président de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse (FASEJ) et Jacques Durin liront des passages de Pilote de guerre. Premier violon à l’Orchestre national d’Ile-de-France, Isabelle Durin ponctuera les lectures de pauses musicales.
 
L’hommage est placé sous la présidence de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication et avec l’accord du centre des Monuments Nationaux. Il est soutenu par la Succession Saint-Exupéry – d’Agay, la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse (FASEJ) et l’association des Amis d’Antoine de Saint-Exupéry.
 
L’hommage est ouvert à tous.
 
Panthéon
Place du Panthéon
75005 Paris
 
HORAIRES
Samedi 22 mai 2010 de 14 h 30 à 16 h
23.05.2010 - 01.09.2010
 
La ville d’Arras rend hommage aux combattants de la 2e Guerre Mondiale à travers trois évènements. Les commémorations débutent le 23 mai 2010, en référence à Saint Exupéry et à Pilote de guerre.
 
Square de la Légion d’Honneur
Le 23 mai 2010, une cérémonie du souvenir prendra place devant la plaque commémorative du 4th Royal Tank Regiment. Accompagné de la délégation anglaise, un combattant présent le 23 mai 1940 rendra hommage aux disparus. Le défilé prendra ensuite le chemin de l’Hôtel de Ville où une gerbe sera déposée.
 
Musée Carrière Wellington
Du 23 mai au 1er septembre 2010, le musée Carrière Wellington organise une exposition sur la bataille terrestre et le 4th Royal Tank Regiment. Ouvert il y a deux ans, ce musée est construit sur les anciennes carrières et met en avant la stratégie des soldats pendant la 1e et la 2e Guerre mondiale.
 
Musée Carrière Wellington
Rue Delétoile
62000 Arras
Tél : 03 21 51 26 95
 
Médiathèque du Palais Saint-Vaast
Du 23 mai au 1er septembre 2010, une exposition Pilotes de guerre sur l’Artois dresse un portrait de Saint Exupéry et présente des maquettes d’avions tel le Dewoitine 520 et le Bloch 174. C’est en effet aux commandes d’un Bloch 174, que Saint Exupéry effectua sa mission de reconnaissance au dessus de la ville d’Arras relatée dans Pilote de guerre.

Le 8 juin à 20h, Thierry Spas, président de l’association Artois Saint-Exupéry, animera la conférence Pilote de guerre d’Antoine de Saint Exupéry : manifeste de la Résistance. La conférence sera suivie de la projection du diaporama Un homme pour l’éternité. Entrée libre et gratuite.
 
Médiathèque du Palais Saint-Vaast
20 Rue Paul Doumer
62000 Arras
Tél : 03 21 71 62 91
10.06.2010 - 14.06.2010

 

Artcurial consacre une mention spéciale à Saint Exupéry lors de la vente du 15 juin 2010 à l’Hôtel Marcel Dassault, Paris 8e. La vente 1677 présentera 10 lots numérotés de 256 à 265 composés de lettres, du texte patriotique Lettre pour sauver les enfants de France et de textes scientifiques illustrés de dessins.

 

Les deux lots les plus exceptionnels sont réservés pour la fin ; les premiers jets de dédicace et les derniers chapitres de Pilote de guerre.

 

Le lot 264 : les premiers jets de la dédicace présentent quatre propositions d’écritures en hommage aux camarades du groupe 2/33. Malgré les nombreuses ratures, Saint Exupéry tente une mise en page. Au recto du feuillet 2, il a gribouillé une silhouette. Les deux feuillets sont estimés entre 15 000 € et 18 000 €.

Le lot 265 : le manuscrit des derniers chapitres est le seul connu de Pilote de guerre mis à part celui conservé à la Bibliothèque Nationale. Les pages ne contiennent pas la version définitive du livre. Au contraire, elles montrent le processus d’écriture de Saint Exupéry avec ces ratures et ces passages qui seront remaniés et réorganisés. Certains paragraphes trouveront leur place dans Pilote de guerre d’autres dans Citadelle écrit à la même époque. Les 15 feuillets du manuscrit sont estimés entre 65 000€ et 70 000€.

 

Hôtel Marcel Dassault

7, rond-point des Champs-Élysées

75008 Paris

 

HORAIRES

Exposition des lots : du 11 au 13 juin 2010 de 11 h à 19 h et le 14 juin 2010 de 11 h à 18 h

Vente 1677 : le 15 juin 2010 à 14 h

20.06.2010

 

Le manuscrit des derniers chapitres de Pilote de guerre a été acquis 74.900€ par un collectionneur français, mardi 15 juin 2010 lors de la vente aux enchères qui s’est déroulée chez Artcurial à Paris.

 
Sur papier américain très fin, les 15 feuillets numérotés sont recouverts de cette écriture qui s’éloigne de la marge au fil du texte, si difficile à déchiffrer. Saint Exupéry se révèle tour à tour combattant et humaniste. La guerre y est décrite, vécue d’en haut avec la distance de l’aviateur. Dans le même temps, un paragraphe est consacré à l’homme qui veut sauver l’homme. Ce passage trouvera sa place définitive dans Citadelle écrit en parallèle de Pilote de guerre.
 
Également proposés à la vente, les lettres et textes scientifiques ont atteint la somme de 180.000 €. Sur papier à en-tête, à l’encre bleue ou illustrées de croquis, la correspondance avec sa cousine Yvonne de Lestrange et les réflexions physiques et mathématiques laissent deviner une nature passionnée.
31.10.2010

Les éditions Gallimard viennent de mettre en ligne 7 textes numérisés d’Antoine de Saint-Exupéry.

 

Cinq au format ePub, édition et prix Folio : Pilote de guerre, Courrier Sud, Terre des hommes, Vol de nuit et Lettre à un otage

 

Deux au format PDF (en attendant l’ePub) dans lesquels vous retrouverez les illustrations originales des éditions papier du Petit Prince et des Lettres à l’inconnue

 

Pour l’occasion, un dossier thématique 5 aventures de Saint-Ex est également disponible, sur ePagine. Il vous permet de télécharger gratuitement les extraits des cinq textes proposés par Gallimard en ePub.

 

Site internet : http://www.epagine.fr/

13.06.2011
De la collection Blanche aux Cahiers de la NRF de l’élitiste Bibliothèque de la Pléiade aux Folio à glisser dans la poche, Saint Exupéry occupe encore aujourd’hui une place de choix parmi les 7.000 auteurs de la maison Gallimard et les 40.000 titres du catalogue.
 
Déjà en 1961, pour le cinquantenaire des Éditions Gallimard, les plus forts tirages sont trois livres de Saint Exupéry : Vol de nuit qui dépasse le million d’exemplaires, Le Petit Prince (959.000) et Terre des hommes (925.000). Viennent ensuite, Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell (839 000) et La peste d’Albert Camus (738.000). 
 
En 2008, Joann Sfar revisite Le Petit Prince publié dans la collection Fétiche. Cette collection propose des adaptations en bande dessinée de grands textes du fonds littéraire Gallimard. L’ouvrage haut en couleurs est récompensé en 2009 par L’Essentiel Jeunesse, prix du meilleur album destiné à la jeunesse lors du 36e Festival de la BD d'Angoulême. Avec plus de 120.000 exemplaires vendus en France la collection Fétiche s’impose définitivement grâce au Petit Prince
 
Aujourd’hui, Le Petit Prince est largement en tête des plus forts tirages de la Maison grâce notamment aux éditions poche et jeunesse avec plus de 13 millions d’exemplaires vendus, suivi de L’étranger (plus de 10 millions) et de La peste (6.813.000) d’Albert Camus. Joseph Kessel occupe la 4e place avec Le Lion (4.843.000) et Saint Exupéry la 5e place avec Vol de nuit (4.670.000). Les autres livres de Saint Exupéry entrent dans le palmarès des 50 plus gros tirages des Éditions Gallimard : Terre des hommes est en 13e place (3.598.000), Pilote de guerre en 32e place (1.855.000) et Courrier Sud en 34e place (1.794.000).
 
Edité dés 1953 dans la Bibliothèque de la Pléiade, les Œuvres d’Antoine de Saint Exupéry sont aujourd’hui épuisées et les Œuvres complètes sont les meilleures ventes de la collection.
 
LES CHIFFRES
Courrier sud 
Blanche 142.129 ex (paru le 13/06/1929)
Folio 327.701 ex (paru le 09/05/1972)
 
Vol de nuit
Blanche 350.135 ex (paru le 26/05/1931)
Folio 1.635.273 ex (paru le 07/11/1972)
Folio plus 55.231 ex (paru le 05/09/1996)
Folio plus classique 5970 ex (paru le 06/09/1907)
 
Terre des Hommes 
Blanche 332.329 ex (paru le 06/02/1939)
Folio 1.187.522 ex ( paru le 27/01/1972)
Folio luxe 7454 ex (paru le 15/11/1907)
 
Pilote de guerre
Blanche 163.832 ex (paru le 11/12/1942)
Folio 286.088 ex (paru le 18/04/1972)
 
Lettre à un Otage 
Blanche 95.255 ex (paru le 24/01/1945)
Folio 42.312 ex (paru le 07/10/2004)
 
Œuvres 
La Pléiade 340.000 épuisé (paru le 01/11/1953)
 
Œuvres complètes Tome I (1900-1939)
La Pléiade 45.280 ex (paru le 03/05/1994)
 
Œuvres complètes Tome II (1939-1944)
La Pléiade 21.180 ex (paru le 02/04/1999)
17.10.2011
Cette semaine sort en librairie un ouvrage illustré relatant l’itinéraire de Saint-Exupéry pendant la guerre. Son auteur, Christian-Antoine Gavoille est lui-même pilote d’avion et son parrain n’est autre qu'Antoine de Saint-Exupéry !
 
À travers les témoignages de ses amis et les documents historiques légués par son père René Gavoille, l’auteur apporte un éclairage personnel sur la contribution de Saint-Exupéry à la Seconde Guerre mondiale. Mêlant souvenirs et citations, il rend hommage à deux hommes qui lui sont chers, son père et son parrain, et aussi « à tous ceux qui ont donné leur vie et leur jeunesse pour libérer la France ».
 
En 1939, le lieutenant René Gavoille est désigné pour être instructeur de Saint-Exupéry lorsqu’il est affecté au groupe II/33, à l’escadrille de grande reconnaissance aérienne surnommée « la Hache ». L’armistice signé, Saint-Exupéry part aux États-Unis où il continue à œuvrer pour son pays et publie Pilote de guerre, témoignage poignant et réaliste, expression de tristesse et de colère. Son livre sera distribué à tous les militaires américains partant en Europe. En 1943, il rejoint l’Afrique du Nord où il retrouve ses camarades du groupe II/33 aux ordres du capitaine Gavoille, « son ami et frère d’arme ». Le livre prend fin en 1944 avec la disparition de Saint-Exupéry, la tistesse du camarade Gavoille et les interrogations liées à cette mort.
 
Particulièrement appréciables, les nombreuses chronologies présentées dans l’ouvrage aident à se repérer dans cette période mouvementée tout en retraçant précisément les déplacements de Saint-Exupéry de 1939 à 1944.
 
Antoine de Saint-Exupéry, Période de Guerre 1939-1944
Témoignages inédits
Par Christian-Antoine Gavoille
Romain Pages Éditions
04.11.2011
L’ouvrage de Claude Carlier, Vie et destin des pilotes de guerre, rappelle le courage, l’héroïsme et l’abnégation des pilotes de l’Armée de l’Air française face à la redoutable Luftwaffe allemande, de l’entrée en guerre, le 3 septembre 1939, à l’armistice du 25 juin 1940. Dès le début du conflit, alors que l’attentisme sévit sur terre et sur mer, elle doit assurer des missions de reconnaissance et de chasse au-dessus du territoire ennemi au cours desquelles elle prend l’ascendant sur son adversaire. Lors de l’attaque du 10 mai 1940, elle s’efforce de faire face avec des matériels de moindre qualité, mais avec détermination, dans des missions de sacrifice. Alors que s’affirme la puissance allemande au sol, l’armée de l’air française tient tête dans les airs détruisant en combat aérien plus d’appareils qu’elle n’en perd. Co-édition Gallimard – DMPA (Direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives)
28.06.2012 - 29.06.2012
Le jeudi 28 juin après-midi et vendredi 29 juin toute la journée, se tiendra dans la salle des fêtes de Saint-Maurice-de-Rémens, un colloque consacré à l’auteur de Pilote de guerre. Le jeudi 28 juin en soirée, Marie-Christine Barrault lira des extraits de Pilote de guerre et sera accompagnée du WDH Trio. Cette soirée se tiendra à l’église de Saint-Maurice. Entrée libre pour le colloque et la lecture.
14.03.2013

Les 28 et 29 juin 2012 se tenaient à Saint-Maurice-de-Rémens un colloque consacré à l’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry Pilote de guerre et à l’engagement singulier de son auteur dans le combat contre le nazisme. Aujourd’hui Les cahier de la N.R.F publient les textes de ce colloque, réunis et présentés par Delphine Lacroix.

Rédigé en 1941 pendant qu’Antoine de Saint-Exupéry se trouvait aux Etats-Unis, Pilote de guerre avait pour vocation de convaincre l’Amérique à s’engager dans le conflit qui faisait rage en Europe. Le 20 février 1942, Pilote de guerre est publié à New York et reçoit un excellent accueil de la part de la presse et du public. Le livre parait en France occupée aussi le 14 décembre de la même année, mais il est vite retiré des librairies par les autorités allemandes. Le livre circule pourtant ter terre occupée grâce à deux édition clandestines. Pilote de guerre témoigne de l’engagement de Saint-Exupéry dans la lutte contre ceux qui écrasent l’individu au nom de la « termitière ». Il est aussi un appel adressé à tous les Français pour s’unir par delà de leurs convictions politiques dans la lutte contre l’Allemagne de Hitler.
    
Retrouvez les interventions de Philippe Forest, Delphine Lacroix, Alban Cerisier, Olivier Odaeri, Than-Van Ton-That, Thierry Spas, Pierre Laborie, François Gerber, Claude Carlier, Phillippe Garraud, Jeffrey Mehlman et Laurent Israël.