Tags
09.03.2009

 

Pouvez-vous vous présenter ?
Je suis un chef d’entreprise dans le bâtiment et je dirige plus de 800 personnes à travers deux grosses sociétés.
 
Pourquoi Petite France ? Comment avez-vous construit ce village ?
Je suis un passionné de la France depuis plus de 30 ans ! 
Je suis venu plus de 50 fois dans votre pays ! 
J’aime la nature, les paysages, l’architecture, la culture, la nourriture et le vin ! 
J’avais un rêve : faire connaître à mes compatriotes toutes ces richesses à travers un village imaginaire, synthèse de différents styles traditionnels français. J’ai choisi un lieu beau et touristique (le lac de Gapyung à 60 km Est de Séoul.) à une heure de Séoul pour que les visiteurs puissent se détendre en famille. Chaque maison abrite une exposition sur la culture française. On peut aussi héberger des familles ou des jeunes couples qui viennent le week-end dans des maisons et chambres entièrement meublées d’objets anciens venus de France !
 
Saint-Exupéry et l’univers du Prince sont souvent représentés dans les rues et les maisons de Petite France...
Oui. Le village s’appelle « Petite France », mais c’est le Petit Prince qui accueille les visiteurs. On retrouve des statues des personnages dans tous les coins et les places, et aussi des fresques reproduisant les dessins du livre sur les maisons, dans les rues. Enfin, une maison entière sur 3 niveaux abrite une exposition permanente consacrée à Antoine de Saint-Exupéry, sa vie, son temps, son œuvre.
 
Le Petit Prince est-il un livre populaire en Corée ? 
Oui bien sur! Tout le monde connaît « Orin Wanja » (Le Petit Prince en coréen). La Corée détient le record du monde d’éditions différentes de ce livre avec plus de 350 ! Il y a même des mangas!
 
Comment est perçu Saint-Exupéry et son petit personnage ?
Antoine de Saint-Exupéry est connu en Corée pour être avant tout l’auteur du Petit Prince bien sur mais aussi pour sa vie riche et aventureuse. C’est une sorte de légende, de chevalier de l’aviation et aussi une référence philosophique et humaniste.
 
Quel est votre regard personnel sur l’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry et plus précisément sur Le Petit Prince ? 
Pour moi, il était évident que pour représenter la littérature française dans mon projet, je choisirai Saint-Exupéry. Il mélange le style et l’esprit français et en plus…il a écrit un des contes les plus fameux en Corée ! J’ai contacté les héritiers en France et ils ont toujours soutenu le projet. Nous travaillons aussi avec les services culturels français en Corée.
 
Quel est votre chapitre préféré du Petit Prince ?
C’est le passage du renard qui me semble le plus important : « L’essentiel est invisible pour les yeux ».
 
Pensez-vous que ce livre guide parfois votre vie ?
Bien sur! C’est pourquoi j’ai voulu concilier deux rêves en un : mon village français et l’évocation du Petit Prince comme principe de vie. C’est un livre et un personnage qui nous inspire avec des valeurs fondamentales comme le respect de l’autre, l’amitié, le respect de la planète.
 
Pouvez-vous nous dire précisément ce que les amoureux de Saint-Exupéry et du Petit Prince trouvent dans le village Petite France ?
Il y a une sale de projection de vidéos sur écran géant et de nombreuses adaptations du Petit Prince : théâtre, comédie musicales, opéras, films. On joue une adaptation théâtrale pour les enfants tous les WE. On peut acheter des souvenirs dans la boutique du Petit Prince. Il y a des concerts tous les jours sur la grande place du Village. Notre village est tellement spécial et réussi que la télévision l’a rendu tout de suite célèbre en tournant ici un « drama » qui a beaucoup de succès Bethoveen Virus et qui passe en continu sur les chaines. 
 
Quels sont les impressions des visiteurs sur l’exposition consacrée à Antoine de Saint-Exupéry et au Petit Pince? Combien de visiteurs comptez-vous ?
Nous attendons cette année 500 000 visiteurs. Séoul est une immense ville de plus de 26 millions d’habitants et les gens ont besoin de sortir le WE ! Les visiteurs sont absolument enchantés d’être accueillis par Orin Wanja, ils se font photographier devant toutes les statues et fresques ! Très peu en fait connaissent Saint-Exupéry et sa vie et l’exposition leur permet de découvrir sa vie incroyable en tant que pionnier de l’aviation et l’ensemble de son œuvre.
 
Site internet :http://www.pfcamp.com/
 
Voir tous les lieux dédiés à Saint-exupéry dans Les lieux
06.07.2009

La ville de Lyon vient de signer la promesse de vente du château de Saint-Maurice-de-Rémens pour 950 000 €. 

 
La petite commune de l’Ain, représentée par Elise Massieux, maire de Saint-Maurice-de-Rémens s’est portée acquéreur «Nous achetons pour préserver le patrimoine». Elle souhaiterait installer un musée dédié à la vie et l’œuvre de l’écrivain aviateur. 
 
La Succession Saint-Exupéry – d’Agay suit attentivement le projet. Le bâtiment étant abimé, il s’agit de partir en quête de subventions qui permettront de financier les restaurations et l’aménagement du musée. 
 
De 1900 à 1917 environ, Marie de Saint-Exupéry et ses enfants se retrouvent au château de Saint-Maurice, pour les vacances scolaires. Bâti au XVIIIe, le château carré et ses dépendances sont la propriété de « Tante », la comtesse Gabrielle de Tricaud, arrière grand-tante d’Antoine de Saint-Exupéry. À la mort de la comtesse de Tricaud, la propriété est léguée à sa mère, Marie de Saint-Exupéry. En 1932, Marie de Saint-Exupéry vend à la ville de Lyon, le château devenu trop grand et trop lourd à gérer. 
 
Terre des hommes, Pilote de guerre mais aussi de nombreuses lettres de Saint-Exupéry, sont imprégnés du souvenir du château, de son parc et de tout le petit monde qui le peuplait.
20.04.2010
Le Musée des Lettres et Manuscrits a quitté la rue de Nesle pour s’installer dans un hôtel particulier au 222 boulevard Saint Germain à Paris. Gérard Lhéritier (fondateur du musée en 2004) et Patrick Poivre d’Arvor ont inauguré le nouvel espace mardi 13 avril 2010 au cours du vernissage de l’exposition Proust du temps perdu au temps retrouvé.
 
Réorganisé et agrandi, le musée à vocation littéraire et pédagogique s’étend sur deux niveaux. Le rez-de-chaussée est consacré aux expositions temporaires tandis que le sous-sol présente les collections permanentes régulièrement renouvelées. Les salles s’articulent selon les thématiques des pièces rares et précieuses - pour certaines inédites - conservées par le musée. Une collection foisonnante d’environ 70 000 documents originaux : manifestes, notes, poèmes, dessins… des femmes et des hommes qui ont marqué notre Histoire. Actuellement, vous pouvez tenter de déchiffrer la théorie de la relativité d’Eintsein ou comparer les partitions de Mozart et Berlioz.
 
Saint Exupéry est représenté à travers Les lettres à l’inconnue et le manuscrit Au Centre du désert, chapitre central de Terre des Hommes, actuellement exposés dans les vitrines du sous sol. Dernièrement, le musée a fait l’acquisition d’un album de 51 dessins au crayon de couleur et à la plume, réalisés dans les années 1930. Il est exposé pour trois mois dans une vitrine spécifique. Le musée possède bien d’autres petits trésors relatifs à Saint Exupéry qui devraient être révélés lors de prochaines expositions.
 
Le Musée est ouvert du mardi au dimanche de 10 h à 18 h, le jeudi est nocturne jusqu’à 20 h.
 
Musée des Lettres et Manuscrits
222 boulevard Saint Germain
75007 Paris
25.05.2010

 

Estimé entre 30 000€ et 50 000€, le film en couleurs sur Saint Exupéry a finalement atteint la somme de 67 950€ lors de la vente du 18 mai 2010 à Sotheby’s Paris!! Gérard Lhéritier, directeur du musée des lettres et manuscrits, est l’heureux propriétaire du lot 128 montrant Saint Exupéry drôle et charmant. Avec cette nouvelle acquisition, le musée complète sa collection de pièces originales liées à l’écrivain aviateur.

 

Un document unique au monde

La scène se déroule en 1942, au cours d’une croisière sur un lac non loin de Montréal. Antoine de Saint Exupéry est entouré de femmes dont son épouse Consuelo. Fossettes aux joues, il plaisante et parle avec les mains.

 

A ce jour, seul trois films amateurs de l’écrivain sont recensés dans le monde mais celui-ci est l’unique document en couleur connu. D’une excellente netteté, la pellicule Kodachrome a conservé son rouge tomate pour les toilettes des femmes et ses gammes de bleu pour le ciel et la mer. Commercialisée dés 1935 aux Etats Unis, le format 16 mm était utilisé par des professionnels pour le cinéma et l’imprimerie de presse, et devient le premier film amateurs à rencontrer un succès commercial. Le film est accompagné d’un livre d’or du bateau signé des deux époux et d’un dessin annonciateurs du Petit Prince.

 

Document exceptionnel, la vente de ce film à été annoncé dans le JT de France 2 édition de 13h du 18/05/2010 (Time code : 26’37) : http://jt.france2.fr/13h/

15.06.2010
 
Les quatre clichés inédits ont été remis au musée régional de l’air d’Angers-Marcé (Maine et Loire). Ils ont été retrouvés par hasard par le fils de Raymond Duriez en rangeant le garage.
 
Il a découvert une boîte en carton contenant des plans et des carnets de vols. Heureusement, il n’a pas jeté ces vieux papiers sans valeur pour lui mais les a donnés au musée. C’est dans cette boîte qu’ont été découvertes ces photos de Saint Exupéry.
 
Une légende immortalisée par un anonyme
Ces vues en noir et blanc ont vraisemblablement été prises par un photographe amateur. Saint Exupéry est en tenue d’aviateur et son nom est marqué sur son gilet. Il est pris sur le vif, dans le cockpit de son avion ou encore assis devant une table, fumant une cigarette. Monique Catta, nièce de l’aviateur, a formellement identifié son parent auprès de François Blondeau responsable du musée.
 
Sont-elles les dernières montrant Saint Exupéry ?
Elles seraient plus récentes que celles prises par John Phillips. Le journaliste américain avait réalisé un reportage photographique pour le magazine Life en mai 1944. Il avait passé vingt jours avec Saint Exupéry et ses compagnons du groupe de reconnaissance 2/33 alors basé à Alghero (Sardaigne). Pilote du groupe 2/33, Raymond Duriez serait un des derniers à avoir vu Antoine de Saint Exupéry. Le 31 juillet 1944, c’est lui qui l’aurait aidé à revêtir sa tenue d’aviateur et à s’installer dans le cockpit du P-38. Par ailleurs, les carnets de vols de Raymond Duriez, attestent que le P-38 n° 223 piloté par Saint Exupéry, connaissait de graves défaillances mécaniques.
 
Pour lors, ces photos ne donnent pas plus d’éclaircissements sur sa disparition et aucun élément ne permet de les dater du 31 juillet 1944. « Et après tout, tant mieux » déclarait Monique Catta, contacté lors de cette découverte fin 2009.
08.08.2010

Pour le 66e anniversaire de la disparition d’Antoine de Saint Exupéry, un hommage était rendu au château de Saint-Maurice-de-Rémens. Ce sont plus de 1000 personnes qui ont assisté aux animations organisées avec talent par l’association Souvenir Saint-Exupéry (SSE).

 
Samedi 31 juillet 2010
Madame le Maire, Elise Massieux, avait mis à disposition de l'association les pièces principales du rez-de-chaussée du château pour présenter l’exposition Du vent du sable et des étoiles et les tableaux des peintres locaux. À l'entrée, les visiteurs pouvaient se procurer les livres d'Antoine de Saint Exupéry que de nombreux lecteurs ont fait dédicacer par François d’Agay, filleul de l’écrivain. Le soir, les organisateurs ont dû rajouter des chaises pour accueillir tous les spectateurs venus assister à la comédie musicale Deux ailes et une plume. Marie Tozzi-Setti s’est inspirée de la vie de Saint Exupéry pour monter ce spectacle joué et chanté avec beaucoup de succès par la troupe Ad Libitum.
 
Dimanche 1er août 2010
Une messe était célébrée dans l'église du village de Saint-Maurice par le père René Beaupère aux côtés du père René Catherin, prêtre de l’église d’Ambérieu-en-Bugey. Puis, une gerbe a été déposée devant le caveau familial des Tricaud et des Saint-Exupéry. Gabriel-Elie Fournier, président de l'association SSE et François d’Agay ont prononcé des allocutions. Le capitaine Marcaillou et son confrère l’adjudant-chef Larré de la base aérienne 278 d’Ambérieu-en-Bugey ont également rendu hommage à l’aviateur disparu en vol le 31 juillet 1944. François d’Agay a raconté l'enfance de son parrain au château. Il a parlé de son enfance à lui dans cette vieille maison où il retrouvait presque les mêmes souvenirs : « Dans ces années là, on pouvait encore retrouver intact ce que vous aviez laissé vingt ans plus tôt. »
 
L’association Souvenir Saint-Exupéry
Créée en 1994, l’association locale compte une trentaine de membres. Chaque année, elle organise ce rendez-vous festif dans la petite commune de l’Ain. Aujourd’hui, elle souhaite accompagner le projet de musée à la mémoire de Saint Exupéry dans la demeure de son enfance.
 
« Dans sa vie errante et parfois désordonnée, l’enfant de St Maurice a gardé comme une boussole, la mémoire d’une maison » homélie du père René Beaupère.
05.12.2010
Directeur du Musée des Lettres et Manuscrits, Gérard Lhéritier offre en exclusivité au visiteur du musée, la diffusion de l’unique film en couleur existant sur Saint-Exupéry !
 
Les images ont été tournées sur un lac non loin de Montréal, lors d’une journée ensoleillée le 14 mai 1942. La cravate au vent, Antoine de Saint Exupéry apparait détendu et souriant.
 
Nous vous avions déjà parlé de ce film Kodachrome dans les Actualités des 01.04.2010 et 26.05.2010. Il a été découvert par hasard et vendu lors aux enchères à Sotheby’s Paris en mai 2010. L’acquéreur, M. Lhéritier en a fait le joyau de sa collection de documents originaux liés à l’écrivain aviateur présentée au Musée des Lettres et Manuscrits. Ce document historique exceptionnel est accompagné du livre de bord du bateau dédicacé par Saint-Exupéry.
 
La pellicule Kodachrome est au format 16 mm, d’une durée totale de 2:39 min. Les images ont été tournées par un amateur le temps d’une escapade en bateau sur le Fantasque. Plusieurs gros plans sont faits sur Consuelo vêtue d’un tailleur à carreaux et d’un foulard fleuri. À l’arrière du bateau, Antoine de Saint Exupéry est lancée dans une histoire entrainant les rires des femmes qui l’entourent. Le film est muet et on aimerait savoir lire sur les lèvres !
 
Pour tous les passionnés de Saint-Exupéry et aussi pour tous les curieux, ce film étonnant accompagne la réédition du livre La mémoire du Petit Prince. En bonus, l’auteur du livre, Jean Pierre Guéno raconte l’année 1942 et la période tourmentée dans laquelle se trouve l’écrivain pilote lors de son séjour au Canada.
 
Commander le livre sur la boutique Le Petit Prince : http://www.laboutiquedupetitprince.com
 
Musée des Lettres et Manuscrits
222 Boulevard Saint-Germain
75007 Paris
14.05.2011 - 15.05.2011
Le musée de l'aviation de Montélimar Ancône propose deux journées de manifestations autour de Saint Exupéry pour la nuit des musées qui se déroulera du 14 au 15 mai 2011. 
 
Le samedi mai 2011, Le Petit Prince se pose à Montélimar, plus exactement au conservatoire intercommunal de Montélimar-Sésame avec un spectacle ayant pour thème le héros à tête blonde. Ce jour là, des membres de la famille d’Antoine de Saint-Exupéry participeront à une conférence et partageront leurs souvenirs.
 
Le dimanche 15 mai 2011, des enfants lourdement handicapés pourront voler grâce à l'Association Les Ailes du Petit Prince. Le soir, un meeting érien clôturera cette belle action.
 
Pour tous passionnés de l'aviation, le ée de Montélimar Ancône est un lieu-clé à visiter dans la région. L'aérodrome propose une belle collectiond'avions dont quelques pièces rares. Une collectionqui devrait s’enrichir de quatre nouveaux modèles cette année 2011et de trois de plus l'année prochaine. Le musée a réalisé des aménagements pour faciliter l'accessibilité du musée aux personnes âgées et aux handicapées. En 2010, le nombre de visiteurs a augmenté de façon spectaculaire avec 5 000 visiteurs de plus que l'année précédente. A votre arrivée au musée, vous serez accueilli par une équipe de bénévoles passionnés d'aéronautique, qui sauront vous faire partager leur passion. Payer l'entrée du musée devient un geste de générosité...
 
Musée européen de l’aviation de chasse
Aérodrome de Montélimar Ancône
26200 Montélimar
Tel : 04 75 53 79 49
 
 
HORAIRES
La semaine: 
9h à 12h et 13h30 à 17h (de novembre à mars);
17h30 (d'avril à octobre); 
18h30 (juillet / août)
Week end et jours fériés: 
14h à 17h (de novembre à mars);
18h30 (d'avril à octobre)
 
TARIF
Tarif adulte: 6€
Tarif réduit adultes: 5€
Tarif enfant de 7 à 12 ans : 4€ 
Tarif réduit enfants : 3€ 
Gratuit : Pour les moins de 7 ans
29.06.2011

La maison d’enfance d’Antoine de Saint Exupéry, située à Saint-Maurice-de-Rémens dans l’Ain, va prochainement être réhabilitée en un lieu culturel dédié à la mémoire et l’œuvre de l’écrivain-pilote.

 

Le 29 juin 2011, à l’occasion de la date anniversaire de la naissance de l’écrivain-pilote, la municipalité de Saint-Maurice-de-Rémens, propriétaire des lieux, et la Succession Saint-Exupéry – d’Agay, présenteront en avant-première le projet de réhabilitation de la maison d’enfance de Saint-Exupéry en un lieu culturel dédié à son œuvre et inspiré de ses valeurs.

 

 « Situé au coeur du village de Saint-Maurice, ce patrimoine d’une grande richesse, composé d’un château construit au milieu du XVIIIe siècle sis dans un grand parc arboré, d’une chapelle et de communs, sera organisé selon trois axes : un lieu mémoriel, hommage à l’écrivain aviateur, un volet culturel à travers son centre de ressources, une dimension créatrice et muséale, grâce à des reconstitutions imagées et sensitives de l’espace en accord avec la pensée, les souvenirs et la philosophie de Saint-Exupéry », explique François d’Agay, neveu et filleul d’Antoine de Saint Exupéry et Président de la Succession.

 

 « Au-delà du parcours consacré à Saint-Exupéry, ce lieu, fondateur pour son oeuvre et sa vie, aura également une fonction sociale (échanges, formation, rencontres, jeunesse) et une fonction culturelle (expositions, nouvelles technologies, recherche, médiathèque, colloques) imbriqués dans la commune, la région, le pays, le monde, souligne Olivier d’Agay, directeur de la Succession Saint-Exupéry – d’Agay.

 

Et Madame Massieux, maire de Saint-Maurice, de conclure : « Antoine de Saint Exupéry retraçait dans ses écrits les souvenirs inoubliables qu’il gardait de notre petit village, de son château et de son parc chargé de tilleuls et de sapins noirs. Nous pouvons nous satisfaire de voir la naissance d’un projet ambitieux et porteur pour notre village, mais également pour notre département et notre région.»


18.07.2011

Le grand projet de réhabilitation de la maison d’enfance d’Antoine de Saint-Exupéry était présenté à Saint-Maurice-de-Rémens (Ain) le 29 juin 2011. De nombreuses personnalités, issues des milieux culturel et aéronautique, avaient fait le voyage pour découvrir cette vieille demeure ; Antoine Gallimard, Jean Pierre Guéno, Marie Christine Barrault… Cette journée a également réuni des acteurs locaux et les habitants du village très attachés à l'histoire de ce lieu.
 
Situé dans une petite commune près de Lyon, le château de Saint-Maurice-de-Rémens, a laissé un souvenir impérissable à l’écrivain aviateur. C’est dans cette vaste demeure entourée d’un grand parc, propriété de son arrière grand-tante Gabrielle de Tricaud (née de Lestrange) qu’il passe de nombreuses vacances avec son frère et ses sœurs. C’est dans les environs qu’il a son baptême de l’air sur le champ d’aviation de Bellièvre à Ambérieu en 1912. C’est en référence à cette époque et à ce lieu qu’il écrit : « D'où suis-je? Je suis de mon enfance comme d'un pays ... » dans Pilote de guerre (chap. XIV).
 
Le projet de réhabilitation propose d’offrir un musée consacré à la mémoire d'Antoine de Saint Exupéry, l’homme, son œuvre et ses multiples facettes moins connues. Il est prévu de rénover à l’identique certaines pièces du château comme la salle à manger, la bibliothèque et la chambre de son enfance. Le projet prévoit d'intégrer au lieu de mémoire, un centre culturel à destination de la population de la région Rhône Alpes et d’un public international, un centre proposant des ressources documentaires, des salles de projections et de conférences, des ateliers de création pour la découverte et l’apprentissage….