Air France (1934-1937)

Air France (1934-1937)

Antoine de Saint-Exupéry adresse sa candidature à Air France en 1933, mais elle est refusée. Une année plus tard, ayant besoin de se faire connaître et de s’offrir du prestige, la nouvelle compagnie entend profiter de la notoriété d’Antoine de Saint-Exupéry. En avril 1934, il entre au service de la propagande (service de presse) d’Air France alors dirigé par Jean Chitry. il participe en tant que conseiller à la réalisation de films promotionnels, se charge des relations avec la presse, anime des conférences et rédiges quelques articles pour la revue Air France.

 

Les films promotionnels (1934-1936)

En avril 1934, il se rend à Alger pour les besoins d’un documentaire intitulé Week-end à Alger, destiné à promouvoir une nouvelle ligne aérienne reliant la France à l’Algérie. En juillet 1934, il est envoyé en mission d’étude à Saigon (Hô Chi Minh Ville au Viêt Nam). Il y retrouve sa sœur Simone, conservateur aux Archives et Bibliothèques de l'Indochine française. En juillet 1936, il participe à la réalisation du film Atlantique Sud, qui fête la 100e traversée aérienne de l’Atlantique Sud.

 

Tournée de conférences autour de la Méditerranée (1935)

En novembre 1935, il réalise une tournée de conférences pour présenter Air France et fortifier la gloire de l’aviation française. Il parcourt 11 000 km autour de la Méditerranée aux commandes de son Simoun C630. Il est accompagné de Jean-Marie Conty comme copilote et d’André Prévot comme mécanicien. Ils sont reçus partout chaleureusement par un public venu écouter autant l’aviateur que l’écrivain.

 

Prospection en Afrique Occidentale française (1937)

En février 1937, il survole l'Afrique Occidentale française (AOF) à la sollicitation d’Air France pour établir l’itinéraire de nouvelles lignes aériennes. Il pilote son deuxième Simoun, un C-635 immatriculé F-ANXK. André Prévot est à ses côtés pour parcourir les quelques 9 000 km entre Casablanca, Tombouctou et Bamako.