Bernard Giraudeau, une étoile s’éclipse

Bernard Giraudeau, une étoile s’éclipse

Body: 

 

Bernard Giraudeau s’est éteint samedi 17 juillet à Paris des suites d’un cancer qui le rongeait depuis une dizaine d’années. Artiste multifacettes, son parcours trouve d’étonnants croisements avec Saint Exupéry, qu’il incarne avec finesse dans la fresque historique de Robert Enrico, Saint-Exupéry la dernière mission (1994). À 15 ans il s’engage dans la Marine nationale française et fait deux fois le tour du monde à bord de la Jeanne d’Arc. Puis, il exerce plusieurs métiers avant de s’inscrire au Conservatoire de Paris. Acteur au cinéma et au théâtre, il mène sa carrière sans complaisance et n’hésite pas à se présenter dans des registres inattendus. Réalisateur, il compose des fictions (L’autre en 1990 et Les caprices du fleuve en 1996) et des documentaires où se retrouve son goût des voyages et des paysages majestueux. Ecrivain, son dernier livre Cher Amour, où un narrateur s’adresse à une femme rêvée, est couronné du prix Pierre Mac Orlan en 2009. Conteur, il enregistre trois classiques Pierre et le Loup, Le Tour du Monde en 80 Jours et incarne tous les personnages dans Le Petit Prince enregistré en 2006. Chevalier de la Légion d’honneur, nommé Écrivain de la Marine en 2005, il est le parrain de la promotion 2010 de l’école des mousses récemment réouverte.

Image: 
Partager :