De la spiritualité orientale chez Saint Exupéry 

De la spiritualité orientale chez Saint Exupéry 

Body: 

La proximité de la pensée de Saint Exupéry avec la pensée orientale et ses composantes bouddhique, taôiste et confucianiste explique peut-être qu’il soit tant connu en Corée, au Japon et en Chine !

 
Lee Myong Kyong, auteur dramatique coréenne
Âgée de 66 ans, ce petit bout de femme communique sa passion enthousiaste pour l’écrivain à travers son livre intitulé En pensant Saint-Exupéry de nouveau
 
« J’adore Saint-Exupéry en toutes choses. Il était un prince lui-même par sa bonté magnifique, par son exact savoir-vivre, par sa conception légendaire de l’amitié virile et tendre, par la sureté des jugements etc. Je le regrette véritablement. Il est aussi un auteur qui pensait l’universalité des êtres et des religions, dans son époque ».
 
En pensant Saint-Exupéry de nouveau
L’ouvrage reprend sa thèse de doctorat Aspect de la pensée orientale dans les œuvres de Saint-Exupéry qu’elle a soutenue en 1990 au département de Langue et de Littérature françaises de la grande université de Sung Kyun Kwan à Séoul (Corée du Sud).
Sa réflexion rapproche l’essence des écrits de Saint Exupéry de la pensée orientale ; l’hindouisme, le bouddhisme, le taôisme :
 
« En général, la pensée occidentale basée sur le cartésianisme se réfère au raisonnement, mais la pensée orientale au contraire à l’intuition. Donc, celle-là est objective, analytique et explicative tandis que celle-ci est subjective, synthétique et intuitive. Bien que Saint-Exupéry soit un occidental, il fait toujours appel au cœur, à l’esprit, à l’intuition. En ce cas le mot « cœur » ou « esprit » s’identifie au cœur ou à l’esprit en tant que faculté intuitive. Pour cette raison sa pensée s’approche de plus en plus de la pensée orientale ».
 
De Saint-Exupéry et le Petit Prince à Chang-tse et le papillon
« Quand arrivera le temps, le petit prince qui est la métamorphose de Saint-Exupéry disparaitra spontanément sous l’effet du venin du serpent. Cela signifie que l’âme de Saint-Exupéry qui s’était échappée de son corps le rejoint de nouveau et que c’est le moment pour Saint-Exupéry de revenir à la vie. C’est aussi le moment pour lui de rencontrer le Vide du Tao parce qu’on peut comparer Saint-Exupéry et le petit prince à Chang-tse et le papillon. Pour Chang-tse ainsi que pour tous les savants orientaux la vie se confond avec la mort. Il n’est point d’opposition pour lui entre ces deux données mais harmonie mystérieuse. Pour Saint-Exupéry aussi la vie et la mort offrent un même visage, un même sens. »
 
Une des illustrations de la renommée de Saint Exupéry en Corée, est le village Petite France situé à Gapyung à quelques kilomètres de Séoul et qui fête cette année son 1er anniversaire: http://www.pfcamp.com/
 
생텍쥐페리를 생각하며
[En pensant Saint-Exupéry de nouveau]
De Lee Myong Kyong
ISBN 978-89-89538-25-7
 
Comme Lee Myong Kyong, adressez-nous vos publications ou travaux d’étudiants et partagez votre point de vue avec la communauté exupérienne…
Partager :