Tags

La Coupe Antoine de Saint Exupéry décernée lors du Grand Prix du Patrimoine de l’Aéro-Club de France

La Coupe Antoine de Saint Exupéry décernée lors du Grand Prix du Patrimoine de l’Aéro-Club de France

Body: 

Cette coupe vient récompenser Stéphane Lemoine pour la restauration du Caudron Luciole d’Aviation Populaire F-PAPI (Association Préservation Patrimoine de Lessay)

 
Le Grand Prix du Patrimoine s’est tenu ce 29 mai, organisé par l’Aéro-Club de France avec le soutien du GIFAS, de la Fondation Antoine de Saint Exupéry pour la Jeunesse et d’AIRitage. Ce prix a pour vocation de favoriser la sauvegarde du patrimoine aéronautique international et de le faire connaître au plus vaste public, en gratifiant une action particulièrement exemplaire de préservation ou de restauration dans ce domaine.
 
 
Le Jury – composé de onze personnalités du monde de l’aéronautique, de la culture et de la politique devait départager cinq finalistes sélectionnés par la commission Patrimoine et le collège expertal de l’Aéro-Club de France – a décerné trois coupes dont, et pour la toute première fois, la coupe Antoine de Saint Exupéry.
 
 
« Pour Saint Exupéry, l’avion était une charrue, un moyen, un truchement pour mieux réunir les hommes. Sauver, restaurer, montrer les avions anciens, c’est maintenir le lien entre les générations et faire vivre la légende dans le présent. Par ce prix, la Fondation Antoine de Saint Exupéry pour la Jeunesse veut donner du sens aux initiatives de restauration et de préservation du patrimoine en encourageant la multiplication de ces initiatives », souligne Olivier d’Agay, petit-neveu d’Antoine de Saint Exupéry et Délégué Général de la Fondation Antoine de Saint Exupéry pour la Jeunesse.
 
 
La coupe Antoine de Saint Exupéry a été décernée à Stéphane Lemoine pour la restauration du Caudron Luciole d’Aviation Populaire F-PAPI (Association Préservation Patrimoine de Lessay). L’histoire de cet avion ne s’arrête pas à la « simple » restauration d’une relique, part précieuse du patrimoine aéronautique. Avion biplace en tandem d’école et tourisme, le Luciole est produit entre 1931 et 1937 pour développer l’aviation de loisir naissante. Il devient par la suite le fer de lance des Sections d’Aviation populaire du gouvernement du Front populaire. A l’origine de la restauration de l’appareil se trouve la famille Lemoine toute entière, qui transmet à Stéphane cette indéfectible passion, dans l’esprit de conserver toutes les pièces réutilisables et d’employer les techniques de l’époque. Par la résurrection d’un symbole français de l’Aviation populaire, par sa préservation dans l’état original de 1933 et par la transmission de toutes les techniques, la restauration du Caudron Luciole maintient en vie l’esprit qui prévalut à sa conception.
 
 
Plus d'informations : 
Image: 
Partager :