Simone, dite Monot (1898-1978)

Simone, dite Monot (1898-1978)

Au dire réprobateur de sa sœur aînée, Simone ne prend rien au sérieux. Toujours gaie, elle pleure pourtant quand les dahlias gèlent où lorsque le petit chat est mort. Elle écrit et compose des journaux illustrés. C’est elle qui nomme son frère Antoine Le Roi soleil, à cause de ses cheveux blonds. Après des études secondaires, Simone fait l’école des Chartes et travaille comme paléographe en France et en Indochine où Antoine lui rend visite en 1934. Elle est l’auteur d’un volume de souvenirs intitulé : Cinq enfants dans un parc,d’un grand nombre de textes, poèmes, proses, pièces de théâtre ainsi que d’un Journal (de 1909 à 1954).

Image: