70 ans

La Ville de Cassis rend hommage à Antoine de Saint Exupéry

Body: 

Parmi les personnalités marquantes de l'histoire de la littérature française figure le célèbre écrivain et aviateur Antoine de St Exupéry.

Image: 
Partager :

« Les Ailes du Courage » de la sculptrice Anilore Banon

Body: 

Dans le cadre des commémoration des 70 ans de la disparition d’Antoine de Saint Exupéry, la sculpture « Les Ailes du Courage » d’Anilore Banon a été inaugurée le 27 juin 2014, à la base aérienne 709 de Cognac, en présence de Monsieur Kader Arif, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, et le Général d’Armée Aérienne Denis Mercier, chef d’État-major de l’armée de l’air (CEMAA) et des membres de la Famille Saint Exupéry – d’Agay.

Image: 
Partager :

Hommage national à Antoine de Saint Exupéry

Body: 

Le 31 juillet 1944, après avoir décollé de Bastia Borgo aux commandes d’un Lockheed P-38 Lightning (type F5B), Antoine de Saint-Exupéry disparaissait en mer, à toute proximité de l’ilot de Riou, au retour d’un vol de reconnaissance sur les Alpes dans le secteur de Grenoble et Annecy. Quinze jours plus tard, le débarquement en Provence allait avoir lieu. Ce vol devait être sa dernière mission. Il venait d’avoir 44 ans.
 

Image: 
Partager :

«Cher Jean Renoir, je vous écris...» à la Villa Ocampo

Body: 

La Villa Ocampo accueillera samedi 14 juin le Concert Lecture « Cher Jean Renoir, je vous écris… », retraçant les conversations entre Antoine de Saint-Exupery et le plus grand cinéaste français des années 30, Jean Renoir.

Image: 
Partager :

10-17 juin 2014 : semaine Antoine de Saint-Exupéry à l’ENAC

Body: 


L’ENAC Toulouse propose de redécouvrir l’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry à travers une semaine riche en évènements. L'homme, le pilote et l'écrivain seront mis en lumière, mais aussi une facette moins connue de sa foisonnante carrière : celle d'inventeur passionné, avide d’imaginer l’aviation de demain.

C’est donc une semaine résolument tournée vers l’avenir que propose l’ENAC, permettant une réflexion de fond sur l’innovation, ses processus, et sur la manière dont l’Ecole et les acteurs de l’aéronautique doivent s’y inscrire.

Image: 
Partager :

The Little Prince : A New-York Story

Body: 

Le manuscrit du Petit Prince ainsi que les dessins originaux des premières versions de l'ouvrage sont présentés à New York du 24 janvier au 27 avril 2014, dans le cadre d'une exposition organisée par The Morgan Library & Museum autour de l'histoire américaine de l'œuvre d'Antoine de Saint-Exupéry. 

Image: 
Partager :

Manuscrit Original du Petit Prince

Il existe plusieurs états – manuscrits, dactylographiés ou imprimés – du texte du Petit Prince, témoignant des différentes étapes de son élaboration. Antoine de Saint-Exupéry, exilé aux États-Unis quelques mois après la débâcle française de mai-juin 1940, s’est beaucoup investi dans la composition de cet album singulier, qu’il a voulu à son image et d’universelle portée, et dont la première édition a paru le 6 avril 1943 à New York. Le manuscrit original et les dessins préparatoires que Saint-Exupéry avait confiés à son amie Silvia Hamilton sont aujourd’hui conservés par The Morgan Library & Museum, à Manhattan. Ils sont, pour la première fois, reproduits à l’identique et en intégralité.

Le manuscrit autographe du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry, conservé par The Morgan Library & Museum à New York (Manhattan), a été acquis par cet établissement en 1968. Son ancien propriétaire était Mme Silvia Hamilton-Reinhardt, qui s’était liée à Saint-Exupéry lors de son séjour aux États-Unis pendant la guerre. L’écrivain lui avait offert ces précieux feuillets le jour de son départ pour l’Afrique du Nord au printemps 1943, quelques jours après la sortie des presses de l’édition originale du Petit Prince, parue simultanément en langues française et anglaise chez Reynal & Hitchcock.
 

Ce manuscrit est constitué de 141 feuillets de texte (280 × 215 mm.), écrits à l’encre et au crayon sur « onionskin paper » (pelure d’oignon), papier souvent utilisé par Saint-Exupéry. Il est complété d’un ensemble de 35 feuillets de dessins préparatoires de l’auteur, également offerts à Silvia Hamilton. L'ensemble apporte de précieux enseignements sur la construction d’ensemble du Petit Prince.

La lecture du manuscrit montre par exemple que les célèbres formules où se concentre l’essentiel de l’esprit et de la poésie du Petit Prince n’ont pas toutes été de premier jet. Ainsi le « S’il vous plaît, dessine-moi un mouton » n’a d’abord été que « Dessine-moi un mouton », la marque de politesse venant s’ajouter ultérieurement dans l’interligne [f. 3]. De même, « J’ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement » vint après « Mais seulement j’étais bien seul ». Enfin, le secret du renard (« On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux ») succéda à « Ce qui est le plus important c’est ce qui ne se voit pas » [f. 79] : une formule bien trop banale pour ce qui est probablement la grande révélation du récit.
 

Publié pour la première fois en octobre 2013, le fac-similé de cet exceptionnel manuscrit est accompagné des illustrations qui y étaient jointes et, en fin de volume, de la transcription intégrale. Le manuscrit original sera également présenté au public du 24 janvier au 27 avril 2014, dans le cadre d'une très belle exposition organisée par The Morgan Library & Museum de New York autour de l'histoire américaine du Petit Prince : l'institution new-yorkaise y présente vingt-cinq feuillets portant de multiples corrections, les quarante-trois dessins originaux des premières versions de l'ouvrage ainsi que des éditions rares, des lettres et des photographies témoignant de la vie new-yorkaise de l’auteur.

 

Lire l’article sur l’exposition à The Morgan Library & Museum de New York
Source : www.gallimard.fr
 

© Éditions Gallimard pour les textes.

Image: 

70 ans : La Belle Histoire du Petit Prince

La Belle Histoire du Petit Prince est une édition anniversaire. En plus du texte intégral, ce beau livre propose un dossier consacré à l’aventure éditoriale du Petit Prince à travers des documents inédits, des dessins autographes et de nombreux témoignages concernant la genèse du Petit Prince. Le Petit Prince sera toujours contemporain, et c’est dans cet esprit que des artistes et écrivains d’aujourd’hui, tels Philippe Delerme, Pef, Joann Sfar, Philippe Forest ou encore Mark Osborn, lui rendent hommage.

Image: 

Conférence de Philipe Forest

Body: 

Ecrivain, Philipe Forest qui a déjà revisité le mythe de Peter Pan dans son livre L’Enfant éternel (1997) évoque Saint-Exupéry dans Le Siècle des nuages (2010) – deux personnages emblématiques, qui se ressemblent beaucoup et qui ont connu le succès aux Etats-Unis.

L’américain Frohman a produit à Broadway et à Londres l’histoire imaginée par J.M. Barrie. Philippe Forest abordera les similitudes entre les deux personnages à l’occasion d’une conférence à l’université Columbia, plus exactement à la Maison Française (le plus vieil édifice du campus).

Image: 
Partager :

Il était une fois le Petit Prince

Body: 

Plusieurs amis du Petit Prince ont uni leurs efforts pour mettre sur pied une exposition qui aura lieu du 9 avril au 16 avril à l’Hôtel de la Salle. Les autres amis du Petit Prince pourront y découvrir 70 dessins et manuscrits de Saint-Exupéry, ainsi que quelques objets personnels, répartis sur plus de 150 m².

Jean-Pierre Guéno et la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse vous invitent à découvrir les 12 panneaux issus du livre La Terre en héritage.

Image: 
Partager :

Pages

Souscrire à RSS - 70 ans