Jean Israël

Jean Israël

Personnage héroïque de Pilote de guerre, Jean Israël devient le plus célèbre pilote juif français. Antoine de Saint-Exupéry fait sa connaissance en décembre 1939, alors qu’il rejoint l’escadrille de La Hache basée à Orconte, en Champagne-Ardenne.

 

Ingénieur dans le civil, Jean Israël est lieutenant aviateur de réserve. Il est entré dans l’aviation militaire en 1936 à l’École d’Ambérieu, puis d’Avord. Mobilisé, suite à la déclaration de guerre en 1939, il est affecté au groupe 2/33. Saint-Exupéry arrive dans cette unité en décembre 1939 et se lie d’amitié avec plusieurs aviateurs dont François Laux, le capitaine Moreau, les lieutenants Hochedé et Dutertre et, Israël. Ce dernier fait preuve d’un courage exceptionnel dans les missions suicidaires décrite dans Pilote de guerre. Ce pilote au « grand nez bien juif et bien rouge » occupe une place à part dans le livre de Saint-Exupéry qui dénonce par la même l’antisémitisme.

 

Pilote de guerreest publié à Paris en novembre 1942 par les éditions Gallimard. La presse collaborationniste lui réserve un accueil haineux. D'abord censuré, le livre est finalement interdit par les autorités d'occupation. Au moment où Pilote de guerre est publié, Jean Israël est prisonnier au camp spécial de Lübeck, en Silésie. Parti en mission le 22 mai 1940, son avion a été abattu et il a été capturé par les Allemands. C’est là qu’il apprend la tempête suscitée en France par l’évocation de son courage dans Pilote de guerre dont un exemplaire est introduit clandestinement dans le camp. En 1944, il entame sa cinquième année de captivité dans ce camp de prisonniers lorsqu’il apprend la disparition d’Antoine de Saint-Exupéry.