Tags

Nous vous avons déjà parlé de la rencontre de Saint-Exupéry avec un pêcheur brésilien et de leurs échanges malgré les entraves de la langue. Des cours de français seront dispensés à l’école municipale Brigadeiro Eduardo Gomes du district de Campeche de la municipalité de Florianópolis, là-même où Saint-Exupéry avait posé son avion.  
Avec le soutien de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse et l’Alliance Française de Florianópolis, les cours seront inaugurés le 19 mars, la veille de la Journée Internationale de la Francophonie.
Les adolescents de 11 à 15 ans pourront suivre une fois par semaine ces cours d’une heure et demie.. A l’issu de leur trois ans de cours, les jeunes pourront passer l’examen DELF junior à l’Alliance Française. Ce diplôme est reconnu par le Ministère français de l’Education Nationale.
Le 23 mars 2013 deux expositions consacrées à Antoine de Saint-Exupéry seront inaugurées au Centre Culturelle de l’état de Santa-Catarina. Il s’agit de l’exposition « La Terre en Héritage », tirée du livre de Jean-Pierre Guéno et « L’aviateur et le pêcheur », qui retrace l’itinéraire brésilien  de Saint-Exupéry.


11.01.2009

L’association Vol de Nuit / Vuelo Nocturno poursuit son œuvre à travers la province de Buenos Aires (Argentine). L’association participe à l’aménagement du centre communautaire Todos Juntos et à l’organisation d’un cinéma itinérant sur le Delta du Tigre. 

 
Le padre Sergio Iglesias à Dique Luján
Ce village s’étend sur un grand nombre de petites îles isolées au milieu des marécages du Delta del Tigre. Les maisons étant souvent construites sur pilotis, les familles qui n’ont pas leur propre bateau dépendent entièrement du bateau-bus ou du bateau-supermarché. Si bien que le padre Sergio Iglesias, curé de la paroisse de Salvador del Delta, n’hésite pas à parcourir les différentes îles pour y dire la messe. Un moyen pour cet homme de partir à la rencontre des familles et de leur apporter nourriture et vêtements. 
 
Le centre communautaire Todos juntos
Aidé de deux assistantes sociales, le padre Sergio Iglesias a créé le centre communautaire Todos juntos (Tous ensemble). Ce centre accueille 25 familles et environ 85 enfants. Il a pour vocation de renforcer les liens familiaux et de développer le sens de la responsabilité et de la solidarité. Il comprend un comedor (cantine) où se déroule un atelier de couture et de soutien scolaire. Les cours de couture sont récompensés par un diplôme officiel et permettent aux femmes d’exercer une activité rémunératrice. Néanmoins il est nécessaire de construire un nouveau bâtiment pour répondre à d’autres besoins : une garderie pour les enfants, une formation professionnelle pour les hommes et un accueil psycho-médico-social. Vol de nuit / Vuelo Nocturno soutient ce projet prévu sur trois ans.
 
Un cinéma itinérant
Le padre Sergio Iglesias a un autre projet qui lui tient à cœur. Il voudrait développer un cinéma itinérant pour ces populations qui n’ont pratiquement pas accès à la culture ni aux divertissements. Avec le soutien de Vol de Nuit / Vuelo Nocturno, Sergio Iglesias souhaite acquérir le matériel nécessaire et se déplacer dans les écoles et les églises pour projeter les films. 
 
Vous voulez soutenir Vol de nuit/ Vuelo Nocturno :http://www.voldenuit-vuelonocturno.org

01.02.2009

 

L’Essentiel Jeunesse a été décerné à  Joann Sfar pour son album  Le Petit Prince lors du 36e festival de la bande dessinée d'Angoulême. Le jury de jeunes lecteurs âgés de 9 à 14 ans n’a pas eu la tâche facile ! Cette année, 20 albums étaient en compétition pour le prix du meilleur album destiné à la jeunesse.
 
La délibération a été difficile
Tel a été la déclaration timide du plus jeune membre du jury, une demoiselle interrogée sur scène par Thierry Tinlot, l’animateur de la cérémonie de remise des prix. En effet, il y en avait pour tous les goûts, parmi la sélection d’albums en concurrence pour l’Essentiel Jeunesse : des aventures délirantes, de la magie malicieuse, du voyage spacio temporel… pour les tout petits et les plus grands. Et quelque soit le genre, la sélection est toujours l’occasion de découvrir de nouveaux albums d’horizons très variés.
 
Les enfants ont préféré la poésie du Petit Prince à La Fille du savant fou qui aurait tendance à prendre la grosse tête comme son père dans « l’Equation inconnue » tome 3 croqué par Mathieu Sapin (Delcourt). 
Dans le registre des aventures cosmiques et futuristes Le Petit Prince était en concurrence avec la Sardine de l’espace Pizza tomik, tome 7 d’Emmanuel Guilbert (Dargaud) et Doraemon, Le Chat venu du futur, tome 8 du japonais Fujiko . F. Fujio (Kana). 
La sélection comptait aussi le tome 11 de Sillage, « Monde Flottant », réalisé par Philippe Morvan et Jean – David Buchet (Delcourt) déjà primé par l’Essentiel Jeunesse 2008 pour le tome 10. 
Finalement, Le Petit Prince a été privilégié au héros à la mèche blonde dressée sur la tête, drôle, curieux, vif, le phénoménal  Titeuf, « Le sens de la vie » tome 12 par Zep (Glénat) !
 
Le festival a fermé ses portes le 1er février 2009. Dix prix de référence, les « Essentiels », ont couronné le meilleur de la bande dessinée. De renommée internationale le festival d'Angoulême demeure le principal événement de bande dessinée francophone et le plus important festival européen, en termes de notoriété et de rayonnement culturel.
 
Le Petit Prince, d'après Antoine de Saint-Exupéry par Joann Sfar
Collection Fétiche, Gallimard Jeunesse
ISBN : 9782070603398
08.02.2009

La France au SIEL 

L’Ambassade de France au Maroc participe au 15e Salon International de l’Edition et du Livre (SIEL) de Casablanca. Pour cette 15e  édition, le Sénégal est invité d’honneur et à travers lui l’ensemble des pays d’Afrique subsaharienne. 
« A cette occasion, le stand France rend hommage à Antoine de Saint Exupéry, figure emblématique de l’Aéropostale et écrivain humaniste. Trait d’union entre la France, le Maroc et l’Afrique subsaharienne, Saint Exupéry l’aura autant été dans son métier de pilote que dans sa vie d’écrivain et quelques unes des plus belles pages de son œuvre lui ont été inspirées par le désert. Quel livre, plus simplement que Le Petit Prince, aujourd’hui traduit en arabe et en amazigh, sait évoquer la fraternité humaine au-delà de toutes les différences qui rendent chaque être humain unique ? » a déclaré Jean-François Thibault, Ambassadeur de France au Maroc
 
15e Salon International de l’Edition et du Livre de Casablanca (SIEL)
Du 13 au 22 février 2009
 
Sur les traces de Saint Exupéry et de l’Aéropostale
L’Institut français de Casablanca fait revivre les aventures d’Antoine de Saint Exupéry et de l’Aéropostale au Maroc à travers une série de manifestations programmées sur un mois.
Organisé en collaboration avec l’Ambassade de France, cet hommage met en lumière deux événements majeurs. Tout d’abord, du 13 au 22 février, les éditions Aïni Bennaï présenteront la traduction en darija du Petit Prince au Salon international du livre à Casablanca. Ensuite,  sera célébré, le 90e anniversaire de la première liaison aérienne France-Maroc, qui eut lieu le 9 mars 1919 entre Toulouse et Casablanca, via Rabat.
« L’actualité nous donne l’occasion, à travers cette formule elliptique, de célébrer les aventures d’Antoine de Saint-Exupéry et de l’Aéropostale au Maroc. Ses rivages et son désert ont servi de terrain initiatique et de ferment à des expériences prodigieuses ou exaltantes et parfois poignantes.» Patrice Armengau, Directeur de l’Institut français de Casablanca
 
L’Institut français de Casablanca - L'épopée du Petit Prince au Maroc
Du 13 février au 13 mars 2009
 
Le Maroc, source d’inspiration
Il s’agit du premier hommage de cette importance rendu au Maroc à cette figure tutélaire de la littérature universelle, aventurier du désert et des airs, apôtre de la diversité culturelle.
Le Maroc a en effet offert à l’écrivain des expériences émotionnelles et professionnelles fortes ; de son aveu même, les années les plus belles qu’il ait vécues, ainsi que le cadre d’inspiration d’œuvres majeures : Courrier Sud, Terre des hommes, Le Petit Prince, Citadelle.
« J’ai vécu trois années dans le Sahara. J’ai rêvé, moi aussi, après tant d’autres, sur la magie. Quiconque a connu la vie saharienne où tout, en apparence, n’est que solitude et dénuement, pleure cependant ces années-là comme les plus belles qu’il ait vécues » Antoine de Saint Exupéry, Lettre à un otage
 
Le programme complet des deux événements dans l’agenda

15.02.2009
IWC Schaffhausen a reversé la totalité du produit de la vente aux enchères de la montre en platine Terre des hommes au Sipar. Le 6 février 2009, Andreas Boesch - directeur d'IWC Singapour - faisait spécialement le déplacement à Phnom Penh (Cambodge) pour remettre un chèque de 46.700 $ à Sothik Hok - directeur du Sipar Cambodge.
 
Lors de cette journée de bienfaisance, Andreas Boesch a suivi sur le terrain les membres du Sipar dans leurs activités de lutte contre l’illettrisme source de pauvreté au Cambodge.
Le matin, les deux directeurs ont accompagné la tournée d’un bibliobus. Chargée de caisses, la camionnette conduite par son bibliothécaire chauffeur, s’est rendue dans un petit village de la banlieue de Phnom Penh. Fort attendue par les enfants non scolarisés, le bibliothécaire du Sipar a entamé la lecture d’un conte puis distribué des coloriages. En fin de séance, les enfants ont pu emprunter des livres qu’ils rendront lors du prochain passage du bibliobus la semaine suivante.
 
L’après midi, Andreas Boesch a pu découvrir les activités d’édition de livres en langue khmère du Sipar. L’association est d’ailleurs à l’origine du Petit Prince en khmère. Rédacteur, traducteur, graphiste, chacun a détaillé son rôle dans la fabrication du tout dernier livre. Cet ouvrage est un support d’éducation et de sensibilisation à l’environnement. Il est illustré d’exemples appliqués au Cambodge comme l’inquiétante disparition des mangroves qui met en danger les populations du continent asiatique.
 
En fin de journée, Andreas Boesch, entouré de l’équipe du Sipar a remis le chèque de 46.700 $à Sothik Hok. L’argent permettra de financer la construction d’une bibliothèque scolaire dans une école de la province de Kompong Thom.

09.03.2009

 

Pouvez-vous vous présenter ?
Je suis un chef d’entreprise dans le bâtiment et je dirige plus de 800 personnes à travers deux grosses sociétés.
 
Pourquoi Petite France ? Comment avez-vous construit ce village ?
Je suis un passionné de la France depuis plus de 30 ans ! 
Je suis venu plus de 50 fois dans votre pays ! 
J’aime la nature, les paysages, l’architecture, la culture, la nourriture et le vin ! 
J’avais un rêve : faire connaître à mes compatriotes toutes ces richesses à travers un village imaginaire, synthèse de différents styles traditionnels français. J’ai choisi un lieu beau et touristique (le lac de Gapyung à 60 km Est de Séoul.) à une heure de Séoul pour que les visiteurs puissent se détendre en famille. Chaque maison abrite une exposition sur la culture française. On peut aussi héberger des familles ou des jeunes couples qui viennent le week-end dans des maisons et chambres entièrement meublées d’objets anciens venus de France !
 
Saint-Exupéry et l’univers du Prince sont souvent représentés dans les rues et les maisons de Petite France...
Oui. Le village s’appelle « Petite France », mais c’est le Petit Prince qui accueille les visiteurs. On retrouve des statues des personnages dans tous les coins et les places, et aussi des fresques reproduisant les dessins du livre sur les maisons, dans les rues. Enfin, une maison entière sur 3 niveaux abrite une exposition permanente consacrée à Antoine de Saint-Exupéry, sa vie, son temps, son œuvre.
 
Le Petit Prince est-il un livre populaire en Corée ? 
Oui bien sur! Tout le monde connaît « Orin Wanja » (Le Petit Prince en coréen). La Corée détient le record du monde d’éditions différentes de ce livre avec plus de 350 ! Il y a même des mangas!
 
Comment est perçu Saint-Exupéry et son petit personnage ?
Antoine de Saint-Exupéry est connu en Corée pour être avant tout l’auteur du Petit Prince bien sur mais aussi pour sa vie riche et aventureuse. C’est une sorte de légende, de chevalier de l’aviation et aussi une référence philosophique et humaniste.
 
Quel est votre regard personnel sur l’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry et plus précisément sur Le Petit Prince ? 
Pour moi, il était évident que pour représenter la littérature française dans mon projet, je choisirai Saint-Exupéry. Il mélange le style et l’esprit français et en plus…il a écrit un des contes les plus fameux en Corée ! J’ai contacté les héritiers en France et ils ont toujours soutenu le projet. Nous travaillons aussi avec les services culturels français en Corée.
 
Quel est votre chapitre préféré du Petit Prince ?
C’est le passage du renard qui me semble le plus important : « L’essentiel est invisible pour les yeux ».
 
Pensez-vous que ce livre guide parfois votre vie ?
Bien sur! C’est pourquoi j’ai voulu concilier deux rêves en un : mon village français et l’évocation du Petit Prince comme principe de vie. C’est un livre et un personnage qui nous inspire avec des valeurs fondamentales comme le respect de l’autre, l’amitié, le respect de la planète.
 
Pouvez-vous nous dire précisément ce que les amoureux de Saint-Exupéry et du Petit Prince trouvent dans le village Petite France ?
Il y a une sale de projection de vidéos sur écran géant et de nombreuses adaptations du Petit Prince : théâtre, comédie musicales, opéras, films. On joue une adaptation théâtrale pour les enfants tous les WE. On peut acheter des souvenirs dans la boutique du Petit Prince. Il y a des concerts tous les jours sur la grande place du Village. Notre village est tellement spécial et réussi que la télévision l’a rendu tout de suite célèbre en tournant ici un « drama » qui a beaucoup de succès Bethoveen Virus et qui passe en continu sur les chaines. 
 
Quels sont les impressions des visiteurs sur l’exposition consacrée à Antoine de Saint-Exupéry et au Petit Pince? Combien de visiteurs comptez-vous ?
Nous attendons cette année 500 000 visiteurs. Séoul est une immense ville de plus de 26 millions d’habitants et les gens ont besoin de sortir le WE ! Les visiteurs sont absolument enchantés d’être accueillis par Orin Wanja, ils se font photographier devant toutes les statues et fresques ! Très peu en fait connaissent Saint-Exupéry et sa vie et l’exposition leur permet de découvrir sa vie incroyable en tant que pionnier de l’aviation et l’ensemble de son œuvre.
 
Site internet :http://www.pfcamp.com/
 
Voir tous les lieux dédiés à Saint-exupéry dans Les lieux
14.04.2009

À Sao Paulo, le 22 avril 2009, Sheila Dryzun lance le coffret O Pequeno Principe en compagnie de François d’Agay, président de la Succession Saint-Exupéry. Le coffret étoilé rassemble des témoignages de personnalités brésiliennes sur Le Petit Prince et une biographie illustrée de Saint-Exupéry. Les bénéfices de la vente serviront à financer des projets humanitaires. 

 
À partir d’octobre 2009, une exposition exceptionnelle O Pequeno Principe ouvrira ses portes dans le cadre de l’année de la France au Brésil. L’univers du conte sera recrée à l’OCA, bâtiment conçu par le célèbre architecte Oscar Niemeyer dans le parc d’Ibirapuera de Sao Paulo. Sheila Dryzun et Renato Zindeluk orchestrent l’événement. 
 
D’autres projets sont engagés au Brésil. À Florianopolis Campeche, sur l’île de Santa Catarina située au Sud du Brésil, Mônica Christina Correa s’est engagée dans la rénovation de la popote des pilotes de l’Aéropostale en centre culturel.
 
A suivre sur ce site, les préparatif de la grande exposition O Pequeno Principe à Sao Paulo …
03.05.2009
À l'occasion de la vente du manuscrit d'Antoine de Saint-Exupéry Le Vol Brisé - Prison de sable, une exposition exceptionnelle et unique est organisée à Sotheby's Paris. Entrée libre et ouverte à tous.
 
Invitation au voyage, l'exposition retrace l'épopée du Raid Paris-Saigon tenté par Saint-Exupéry le 29 décembre 1935. Les bénéfices de cette vente seront intégralement reversés à la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse (FASJE) sous l'égide de la Fondation de France.
 
« Des mirages de plus en plus fantastiques nous assaillaient : des animaux monstrueux, des châteaux magnifiques, des arbres énormes. » Le Figaro, janvier 1936
 
« Je ne comprends pas encore comment nous sommes sortis de cette aventure, la plus dure de celles vécues jusqu'à présent. » Le Matin, janvier 1936
 
Le Raid est présenté à travers des articles de presse d'époque imprimés sur toile de lin, et accompagnés de pièces exceptionnelles:
 
le manuscrit du récit publié dans L'Intransigeant puis repris dans Terre des hommes,
un livre unique de Terre des hommes imprimé sur toile d'avion,
la table New Yorkaise de Bernard Lamotte du Musée Air France,
la gourmette retrouvée en Méditerranée,
la toile originale du Simoun C630 signée par Antoine de Saint-Exupéry et André Prévot du Musée de l'Air et de l'Espace
 
Et bien d'autres documents originaux …
 
La vente se déroulera le mercredi 17 juin 2009 à partir de 14 h 30
Le manuscrit Le Vol brisé - Prison de sable correspond Lot 80.
 
Sotheby's
76, rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
10.05.2009

Au centre du désert est le manuscrit autographe d’Antoine de Saint-Exupéry, daté de janvier 1936. Ce manuscrit de premier jet, chapitre central de Terre des hommes, a été écrit dans les jours qui suivirent son accident dans le désert égyptien en décembre 1935.

 

Les 57 feuillets numérotés de 1 à 62 comportent des corrections, ratures, passages biffés et ajouts, à l'encre brune, au crayon bleu ou noir. Les très nombreux passages qui résultent des coupures successives de Saint-Exupéry ont été retranscrits dans les Notes et Variantes de La Pléiade. Le tout fut relié dans un volume en bradel vélin, étui.
 
Saint-Exupéry ayant promis au quotidien L'Intransigeant l'exclusivité des articles sur son Raid Paris-Saigon, c'est à eux qu'il envoie son texte sur l'accident et le sauvetage. 
 
L'Intransigeant fera paraître ce texte sous le titre général Le vol brisé - Prison de sable tous les jours du 30 janvier 1936 au 4 février 1936, en six articles. Au centre du désert subira un deuxième remaniement, bien plus drastique pour sa parution au sein de Terre des hommes en 1939. Le début et la fin du récit du manuscrit disparaissent entièrement et le livre commence alors que Saint-Exupéry est déjà en vol.
 
Le texte de ce manuscrit, le plus complet qu'il en existe du récit de l'accident, n'a jamais paru tel quel, en son entier.
 
Ce manuscrit exceptionnel d'Antoine de Saint-Exupéry a une double nature : il est le témoignage d'un épisode décisif de la vie d'un écrivain hors norme et nous offre l'un des plus beaux passages de son œuvre, repris dans Terre des hommes.
 
Rares sont les documents littéraires d'une telle portée !
24.05.2009

L’association française Sipar a entamé la construction de la bibliothèque scolaire dans la province de Kompong Thom au Cambodge. 

 
La bibliothèque prend place dans l’enceinte de l'école de San Kor B située sur la route nationale 6, entre Phnom Penh et Siem Reap. L'école accueille des élèves du primaire au collège et cette bibliothèque est un atout supplémentaire dans leur éducation. 
 
Le chantier est bien avancé. Les murs en brique et ciment sont dressés, les tables en bois et présentoirs pour les livres sont montés. Les travaux devraient être terminés fin juin - début juillet 2009. Avec l’argent versé, le Sipar prend également en charge la formation des bibliothécaires (des enseignants portés volontaires), la dotation en livres de différents éditeurs, et la publication de deux livres en langue khmer. 
 
En 2010, le nouveau bâtiment sera inauguré officiellement par les représentants de la maison IWC et de la Succession Saint-Exupéry.
 
Rappelons que ce projet s’est concrétisé grâce au partenariat de l’horloger Suisse IWC Schaffhausen et de la Succession Antoine de Saint-Exupéry. 
 
En 2008 un exemplaire unique de la montre Terre des hommes était vendu aux enchères pour soutenir une action en faveur des enfants défavorisés dans le monde. Le 6 février 2009, un chèque de 46.700 $ était remis à Sothik Hok (directeur du Sipar Cambodge) par Andreas Boesch - directeur d'IWC Singapour.
17.06.2009

 

Ce mercredi 17 juin 2009 à Sotheby’s paris tous les regards étaient tournés vers le manuscrit du chapitre central de Terre des hommes : Au centre du désert. 
 
Avec une mise à prix de 120 000 €  ce premier jet du célèbre livre a atteint en quelques minutes l’enchère de 260 000 € ! 
 
Le manuscrit autographe va rejoindre l’impressionnante collection du Musée des Lettres et Manuscrits (Paris 6e). 
 
La Succession Antoine de Saint-Exupéry -d’Agay se félicite que le précieux document reste en France !
 
D’autres beaux objets ont ensuite été vendus comme le contrat d’assurance du CaudronSimoun C635, des éditions dédicacées de la main de l’auteur ou encore des dessins tracés au verso d’un menu de restaurant canadien.
 
La somme récoltée par la vente du manuscrit servira à doter d’un premier apport la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse (FASEJ). Sous l’égide de la Fondation de France, la nouvelle fondation entend fédérer un réseau international, partenaires associatifs, particuliers ou entreprises pour concrétiser ses projets en faveur de la jeunesse. 
 
Le lancement officiel de la fondation aura lieu le 29 juin 2009, lors des Rencontres Internationales Antoine de Saint-Exupéry au Collège des Bernardins à Paris.
21.06.2009

Pour la première fois, spécialistes de l'œuvre de Saint-Exupéry et acteurs de la communauté exupérienne internationale seront réunis. 

 
Les journées sont organisées en 12 tables rondes thématiques de débats et d’échanges. Par ailleurs, des entrevues spontanées pourront s’improviser à tout moment et permettre d’élaborer de nouveaux projets. Projections, lectures, intermèdes musicaux viendront rythmer ces journées d’études et de recherches.  
 
250 personnes venant de 20 pays ont répondu à l’invitation. Des personnalités de tous horizons sont attendues dont Claudie Haigneré, Xavier Emmanuelli, Patrick Poivre d'Arvor, Erik Orsenna… 
 
La soirée de clôture devrait être exceptionnelle. 650 personnes ont été invitées pour célébrer l'anniversaire de la naissance de Saint-Exupéry, et inaugurer la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse.
 
Ces rencontres sont réservées aux partenaires et amis de la Succession Saint-Exupéry – d’Agay. 
 
Rencontres internationales Antoine de Saint-Exupéry
Les 27 – 28 – 29 juin 2009
Collège des Bernardins
20, rue de Poissy
75005 Paris
 
29.06.2009

La Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse a été inaugurée officiellement lundi 29 juin 2009. Une manière pour la famille et les amis de Saint Exupéry réunis de célébrer son anniversaire et la naissance de la toute nouvelle fondation dédiée à la jeunesse. 

 
Un duplex entre Paris et Agay (Var) a permis de recevoir les vœux de réussite du président de la fondation, François d’Agay. 

01.07.2009

Les Rencontres qui se sont déroulées au Collège des Bernardins (Paris) les 27 – 28 – 29 juin 2009 ont mis en lumière l’extraordinaire vitalité de la communauté des amis de Saint-Exupéry. 

 
Tour à tour, les intervenants ont présenté leurs activités, partagé leurs expériences, révélé leurs projets. Souvent guidés par une citation, chacun a raconté comment il se reconnaissait dans l’image de l’écrivain aviateur. Venus de Russie, du Japon, de Corée, d’Afrique, d’Amérique, ils ont mis en évidence l’universalité du message de l’écrivain humaniste.
 
Portée par la dynamique de ces trois journées, la Succession Saint-Exupéry – d’Agay aimerait organiser un autre rendez-vous dans l’avenir. En France ou à l’étranger, l’objectif serait tourné vers la réflexion et pourrait prendre la forme d’ateliers de travail.
 
Des albums photos des meilleurs moments sont disponibles sur le mini site des Bernardins :http://www.antoinedesaintexupery.com/rencontres/
03.07.2009

L’Année du Brésil en France, en 2005, a permis de mesurer l’intérêt grandissant que le Brésil, puissance émergente, suscite en France. Désireux de poursuivre les partenariats noués à cette occasion, les présidents de ces deux pays ont décidé d’organiser un grand événement retour, une Année de la France au Brésil en 2009.

 
Dans le cadre de ces festivités culturelles, une grande exposition dédiée au Petit Prince est proposée aux enfants et aux familles de Sao Paulo. Elle est hébergée à l’OCA, un lieu unique en son genre, aujourd’hui consacré aux grandes expositions temporaires d’ampleur internationale. Le bâtiment d’avant garde a été conçu par Oscar Niemeyer en 1954. Il s’étend sur 10771 m2 et évoque une planète par sa forme sphérique.
 
L’exposition ne pouvait trouver meilleur cadre pour recréer le voyage du Petit Prince. Imaginée comme une pérégrination dans le monde du petit homme, l’exposition invite petits et grands à plonger dans la philosophie et la pensée d’Antoine de Saint-Exupéry. L’itinéraire a été pensé comme une découverte intérieure et de l’univers. L’aventure doit situer chacun dans le cosmos et dans son lien à la Terre dont Le Petit Prince est le messager universel.
 
Le projet a été appréhendé en lien étroit avec l’architecture moderne du lieu. La scénographie englobe le spectateur et fait de lui un acteur grâce aux technologies multimédia mises en œuvre. Alors, en route avec Le Petit Prince dans ce fabuleux voyage spatio-temporel !
 
L’inauguration est le 21 octobre 2009 et l’exposition se tiendra jusqu’au 20 décembre 2009.
 
A suivre sur le site, des photos de l’exposition …
06.07.2009

La ville de Lyon vient de signer la promesse de vente du château de Saint-Maurice-de-Rémens pour 950 000 €. 

 
La petite commune de l’Ain, représentée par Elise Massieux, maire de Saint-Maurice-de-Rémens s’est portée acquéreur «Nous achetons pour préserver le patrimoine». Elle souhaiterait installer un musée dédié à la vie et l’œuvre de l’écrivain aviateur. 
 
La Succession Saint-Exupéry – d’Agay suit attentivement le projet. Le bâtiment étant abimé, il s’agit de partir en quête de subventions qui permettront de financier les restaurations et l’aménagement du musée. 
 
De 1900 à 1917 environ, Marie de Saint-Exupéry et ses enfants se retrouvent au château de Saint-Maurice, pour les vacances scolaires. Bâti au XVIIIe, le château carré et ses dépendances sont la propriété de « Tante », la comtesse Gabrielle de Tricaud, arrière grand-tante d’Antoine de Saint-Exupéry. À la mort de la comtesse de Tricaud, la propriété est léguée à sa mère, Marie de Saint-Exupéry. En 1932, Marie de Saint-Exupéry vend à la ville de Lyon, le château devenu trop grand et trop lourd à gérer. 
 
Terre des hommes, Pilote de guerre mais aussi de nombreuses lettres de Saint-Exupéry, sont imprégnés du souvenir du château, de son parc et de tout le petit monde qui le peuplait.
12.07.2009

Le Petit Prince a donné son nom à un nouvel espace vert dans la petite ville du Roannais. Samedi 13 juin 2009, une délégation d’enfants costumés à l'image du Petit Prince a inauguré le parc. Lectures, saynètes théâtralisées, spectacle de marionnettes ont marqué cet après midi poétique et gourmand.

 
Situé au centre de Riorges, entre les rues Léon Blum et Marguerite Yourcenar , ce jardin s’inscrit dans le cadre des actions menées en faveur du développement durable. Espace de jeu et de détente de 5 000 m², il offre un lieu de rencontre et d’échange ouvert à tous les publics : enfants, personnes âgées, personnes handicapées….  
 
L’architecture végétale est inspirée de l’univers du conte
L’étoile est matérialisée par une place qui mène à différents chemins. L'un d'eux mène à ces 7 structures arborées illustrant les planètes visitées par le Petit Prince, un autre vers ce volcan en fleurs ou encore vers ce labyrinthe-mouton. 
27.07.2009

Depuis 1998, Les Ailes du Petit Prince se sont données pour mission d’offrir des baptêmes de l’air à des enfants malades ou handicapés.

 
Pour son édition 2009, l’association s’est rendue en Haute-Savoie. Et ce sont 85  Petits Princes qui se sont envolés de l’aéroclub d’Annecy-Meythet, en ce beau dimanche de 14 juin. L’association pense également aux familles - parents, frères et sœurs - qui vivent le handicap au quotidien. Pour eux, cette journée d’évasion à pris la forme de ballades en Harley Davidson, en side-car ou en voiture de collection. Des ateliers de maquillage, de dessin et de coloriage étaient proposés aux plus jeunes. Avec Les Ailes du Petit Prince, c’est tout un monde qui s’anime le temps d’une escapade aérienne. Si bien que Jean Philippe Mayol (président de l’association) ne sait plus très bien qui, des enfants ou des bénévoles a réussi à apprivoiser l’autre. 
 
La prochaine journée est prévue le 13 septembre 2009 sur l’aérodrome de Saint Rambert d’Albon (Drôme).
31.07.2009

À Marseille le 31 juillet 2010, près de 400 personnes ont participé aux commémorations pour le 65e anniversaire de la disparition de Saint-Exupéry. 

 
À cette occasion, plusieurs bateaux avaient été affrétés pour se rendre vers l'île de Riou. Les personnalités françaises et étrangères ont embarqué à bord du Chasseur de Mines L'Orion. Le colonel Wilhelm Goebel, de l'association des pilotes des forces armées allemandes, avait fait le déplacement. Des couronnes à la mémoire de l'aviateur ont été lancées à la mer. 
 
L’hommage s’adressait également à tous les pilotes disparus pendant la seconde guerre mondiale. Un défilé aérien avec la patrouille de France est venu clore la cérémonie. Trois Mirage 2000 de la base aérienne d'Istres (Bouches-du-Rhône), un Noratlas (avion de transport français de l'immédiat après-guerre) et surtout un Lightning P-38 (l'avion de la dernière mission de Saint-Exupéry) ont sillonné le ciel.
 
De retour à l’hôtel de ville, Jean-Claude Gaudin, a remis la Grande Médaille de la Ville de Marseille à François d'Agay. Puis  la plaque commémorative a été dévoilée. Elle sera posée sur l'îlot du Grand Congloué, non loin du lieu où a été découvert l’épave de l’avion.
 
INSCRIPTION PORTEE SUR LA PLAQUE
« Nous sommes solidaires, emportés par la même planète, équipage d'un même navire. » Terre des hommes, ch. VIII
AU COMMANDANT ANTOINE DE SAINT-EXUPERY
ABATTU EN SERVICE AERIEN COMMANDE LE 31 JUILLET 1944
ET A TOUS LES PILOTES DISPARUS AU COURS DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE
LA VILLE DE MARSEILLE, 31 JUILLET 2009, IN MEMORIAM
 
ILS ONT DECLARE
Hubert Falco, secrétaire d'Etat à la défense « Antoine de Saint-Exupéry symbolise la liberté » et de rappeler « Aujourd'hui, nous rendons l'hommage d'une ville et de la République à un homme qui a incarné les valeurs qui unissent les Français ».
 
Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille « Le commandant Antoine de Saint-Exupéry a perdu la vie en service commandé dans la rade de Marseille. Cela nous donne des responsabilités envers sa mémoire. »
 
François d'Agay, représentant les héritiers « Pendant soixante ans, nous sommes restés dans le mystère, mais tout a changé aujourd'hui grâce à une gourmette puis à une épave qui ont permis d'identifier le lieu où Saint-Exupéry est mort, son ultime sépulture. C'est la première fois que nous pouvons nous recueillir sur le théâtre du dernier acte d'une destinée exceptionnelle. » 
02.08.2009

Cette semaine sort partout en France la version DVD du film de Robert Enrico Saint-Exupéry La dernière Mission. 

 
Corse, le 30 juillet 1944. À 44 ans, le commandant Antoine de Saint-Exupéry se prépare à accomplir une nouvelle mission. Durant les 48 heures qui précèdent cet ultime envol, il se remémore les moments importants de sa carrière et songe aux personnes qu’il a aimées. 
 
Bernard Giraudeau dresse un portrait très convaincant d’Antoine de Saint-Exupéry et Maria Medeiros incarne avec talent son épouse. De Paris à New York, du Maroc à l’Argentine, le film retrace le destin extraordinaire d’un homme partagé entre deux passions : l’aviation et l’écriture. Grâce à ses images d’archives, Robert Enrico (Le vieux fusil) nous offre un véritable témoignage d’époque sur l’aviateur-poète et ses amis de l’Aéropostale : Guillaumet, Mermoz, Reine…
 
En bonus
Un livret sur la vie de Saint-Exupéry
Une galerie de photos
Une frise chronologique
 
Une édition double DVD propose un 2e DVD avec le documentaire A la recherche de Saint-Exupéry sur la découverte de la gourmette et l’enquête pour retrouver l’épave du Lightning P38.
 
Gagnez un lecteur DVD et 20 DVD en jouant sur la boutique Le Petit Prince

Tags: Edition, Film
06.09.2009

La première rentrée scolaire à l’école Saint-Exupéry d’Annemasse (Haute-Savoie) a eu lieu le jeudi 3 septembre 2009. Ils étaient environ 350 écoliers de primaire et de maternelle à dévaler les escaliers de leur toute nouvelle école « écolo ». Un bâtiment  « agréable, fonctionnel et dont les qualités environnementales sont exemplaires.» a déclaré Christian Dupessey, maire d’Annemasse.

 
Objectif développement durable
Pour la construction de son sixième groupe scolaire, la ville d’Annemasse a souhaité développer une démarche Haute Qualité Environnementale (HQE). 
Le projet intègre une série d'aménagements visant au respect de l'environnement, tout en remplissant les exigences de sécurité, de confort et de qualités architecturales. L'éclairage est naturel. Des cellules photovoltaïques ont été utilisées pour les panneaux solaires et la gestion de l'eau chaude. Les matériaux et procédés de construction sont respectueux de l'environnement (ossature en bois, faibles nuisances sonores). La vie quotidienne du groupe scolaire a également été prise en compte : gestion des déchets d'activités, confort hygrothermique…
 
« La lumière est naturelle, grâce aux grandes baies vitrées et nous avons prévu un système de puits canadien qui transforme l'air chaud en air frais», explique Bernard Pacthod, maire adjoint aux travaux. « Le toit est végétalisé et le bois ne sera pas traité puisque c'est du mélèze, il s'auto-protège » 
 
L’école en chiffres
La première pierre a été posée le jeudi 6 septembre 2007 
Le coût des travaux s’élève à 7 000 000 €
Les 2700 m² sont répartis sur 2 niveaux
La capacité d’accueil est d’environ 400 écoliers
 
L’inauguration officielle de la nouvelle école Saint-Exupéry située 5, rue Naly à Annemasse est prévue le 19 septembre 2009.
15.09.2009

 

Plus de 65 ans après sa création, le Petit Prince propose un site à la hauteur de son phénomène pour accueillir ses fans dans le monde entier. Découvrez dès maintenant les nouveaux horizons du Petit Prince !

 
 
Le nouveau site Internet du Petit Prince s’adresse à celles et ceux qui aiment le conte d’Antoine de Saint-Exupéry. Pour vous qui êtes les amis du Petit Prince, le nouveau site est un endroit dans lequel vous pourrez partager, échanger, apprendre sur un livre qui passionne le monde entier.
 
Après avoir pris connaissance des actualités du jour, vous pourrez, tel le Petit Prince lors de son odyssée, naviguer de planète en planète, pour passer d’une thématique à l’autre : les associations, l’œuvre de Saint-Exupéry, etc. Vos enfants pourront également découvrir le Petit Prince grâce à un espace de jeux et de découvertes dédié. Des concours y sont aussi proposés tout au long de l’année.
 
Comme le Petit Prince, vous avez envie de vous tourner vers les autres ? 
Partez à la rencontre des associations et des organismes à travers le monde qui utilisent son image dans leurs actions. Découvrez les portraits d’amateurs de tous pays : artistes, collectionneurs, humanitaires, enseignants… et venez en discuter sur le forum.
 
Et, si comme le Petit Prince vous aimez les couchers de soleil, n’hésitez pas à revenir sur le site en soirée, vous aurez une belle surprise…
20.09.2009

L’édition intégrale du célèbre conte se décline en Pop up. 

Les aquarelles ont été façonnées en volume et en profondeur. Un savant assemblage de pattes et de tirettes, véritable mécanique de papier, crée les mouvements. 
 
Chef d’orchestre de cette interprétation ingénieuse, Gérard Lo Monaco raconte
«Je ne voulais pas proposer un nouveau produit dérivé. (…)  Cela m’a pris trois ans, en impliquant toute l’équipe : Emma Giuliani a travaillé sur les idées d’animations, Bernard Duisit, notre ingénieur papier qui a beaucoup de talent, a mis au point les mouvements et exécuté les tracés, enfin les Associés réunis ont assuré la fabrication et la mise au point technique».
 
Généralement les livres animés sont composés de 6 à 8 pages, l’originalité de celui-ci réside dans ses 72 pages ! Au total 160 000 exemplaires ont été imprimés à destination de l’Europe, des Etats-Unis, du Brésil et de la Corée. Le grand livre pop-up du Petit Prince est proposé en 14 langues : allemand, anglais, brésilien, catalan, coréen, danois, espagnol, finnois, grec, italien, japonais, néerlandais, norvégien, portugais, turc. 
 
L’édition française est assurée par Gallimard Jeunesse. La sortie en France est prévue le 24 septembre 2009.
 
Le grand livre Pop-up est en précommande sur la boutique Le Petit Prince
28.09.2009

La 11e édition du Raid Courrier Sud se déroulera du 31 octobre au 8 novembre 2009 dans le sud du Maroc. Une épreuve combinée de course à pied, VTT et orientation,  une aventure humaine et sportive dans un cadre inoubliable.

 
Les associations Découvertes et Cap Juby organisent ce raid aventure sur le principe d’une course par équipe de deux coureurs à pied et de deux vététistes avec un éventuel remplaçant. Chaque jour, les concurrents se répartissent les différentes épreuves (spéciales, course d’orientation, relais, run and bike…) en toute liberté : 15 à 25 km pour les coureurs à pied et 30 à 60 km pour les vététistes.
 
Un parcours inédit
Avec ses grands espaces montagneux et désertiques, le royaume marocain est une terre d’aventure et offre un dépaysement total. Au départ d’Agadir, le Raid Courrier Sud conduira les concurrents dans l’extrême sud du pays, dans des sites époustouflants et variés, sélectionnés avec soin par les organisateurs qui, à chaque édition, se font un devoir de choisir un nouveau parcours. 1200 km de pistes et parcours de liaison sont au programme. Ils vont mener les concurrents de l’océan au pied du Toubkal (4 167m) et aux dunes de l’Erg Cheggaga. 
 
Découvrir et partager
Encadrés par une équipe d’organisateurs expérimentés et professionnels (médecins, kiné, infirmières,…), les concurrents du Raid Courrier Sud partiront à la découverte d’un pays, de ses habitants, de ses traditions mais aussi d’eux-mêmes, par le défi personnel que peut représenter une telle aventure. Courrier Sud leur promet une semaine sportive et conviviale dans un environnement inoubliable. Ce Raid  accessible à tout sportif bien entraîné, valorise avant tout l’esprit d’équipe, la solidarité et le partage entre tous les concurrents. De niveaux très différents les uns et les autres se côtoient dans la meilleure ambiance au bivouac où chacun raconte son aventure.
 
Les équipes engagées
A 2 mois du départ, les premières équipes sont déjà inscrites. 
Cette année encore des équipes marocaines se préparent dans le but de monter sur la plus haute marche et détrôner ainsi Air France Industrie. On attend la participation de 5 équipes représentant le « Royaume ». Du côté des équipes françaises, une forte proportion de l’Est de la France, d’Alsace et des Pays de Savoie est représentée. Les « TOTAL » ne sont pas en reste et espère aussi une victoire. Une centaine de participants est attendue dont plusieurs équipes féminines. Parmi ceux-ci, peut être l’équipe capable de battre en brèche  l’hégémonie de l’Equipe AIR FRANCE, multiple vainqueur depuis 2001.
 
Vous pouvez les rejoindre, il reste encore des places !
 
Pour toute demande d’information
François : 06 08 67 19 00
Nabil : 06 61 83 98 16
 
30.09.2009

 

Rendez-vous samedi 3 octobre 2009, à l’aérodrome de Castelsarrasin Moissac. La journée débutera à 11 h avec le baptême du Bréguet 14 et la délivrance des certificats de navigabilité et d’immatriculation de l’avion. Elle se poursuivra dans l’après midi avec la présentation des équipages du 27e Rallye aérien Toulouse – Saint Louis du Sénégal.
 
L’avion mythique de La Ligne
Le Breguet 14 a volé pour la première fois le 21 novembre 1916. Il compte parmi les plus fameux avions d’observation et de bombardement de la 1ère Guerre Mondiale. Il a ensuite fait une longue carrière sur les lignes Latécoère puis à l’Aéropostale sur la liaison Toulouse – Casablanca – Dakar. Il a servi au défrichage et à l’ouverture des tronçons de la Linea au Brésil, en Uruguay et en Argentine. Entre 1917 et 1926, plus de 8 000 exemplaires ont été construits. A ce jour, seuls deux exemplaires originaux sont répertoriés dans le monde. L’un est exposé au Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget. Un second appareil est en cours de restauration en Finlande pour son exposition en musée.
 
Une aventure technique et humaine
Cette mystérieuse alchimie de l’Histoire et de la passion des Choses de l’Air a fait naitre un défi : la construction d’un Bréguet 14 dans un cadre associatif, pour la promotion de l’histoire et de la culture aéronautique. Projet utopique ou du domaine du rêve, c’est ce challenge qu’ont relevé les membres de l’association Bréguet 14 créée pour mener la construction et en assurer la gestion comme centre d’intérêt pédagogique, historique et culturel.
 
Un projet engagé en 1992
Le 11 novembre 2003, le premier vol du Bréguet 14 F-WOST (immatriculation temporaire) a ponctué 11 années d’efforts consacrés à sa construction. Le 7 octobre 2004, l’Académie nationale de l’Air et de l’Espace a décerné sa Médaille de bronze à l’association pour la réalisation et la mise en vol de l’avion. A l’issue des essais en vol, le certificat de navigabilité a été délivré par la Direction générale de l’aviation Civile. Le certificat d’immatriculation du Bréguet 14 F-POST a été établi en date du 4 septembre 2009.
 
Le F-POST est aujourd’hui le seul Bréguet 14 en situation de vol dans le monde !
04.10.2009

La Librairie de France a fermé ses portes en septembre 2009 et c’est tout un symbole du rayonnement de la littérature française outre-Atlantique qui disparait. Son bail est arrivé à échéance, et la société propriétaire de l’immeuble a décidé d’augmenter le loyer de 360 000 $ à 1 000 000 $

 
Située au cœur du Rockfeller Center, en plein Manhattan, la Librairie de France était le rendez-vous des intellectuels français à New York. Elle a été fondée en 1935 par Isaac Molho, un juif séfarade de Salonique, sur invitation de David Rockefeller. Face à la montée du nazisme, le milliardaire souhaitait proposer un lieu d’accueil aux intellectuels français en exil. La librairie fait office de salon, lieu d’échange entre américains francophiles et intellectuels français de New York. 
 
Pendant la 2e Guerre Mondiale, La Librairie s’improvise maison d’édition et imprime des auteurs comme Jean-Gérard Fleury (Sud-Amérique), André Maurois (Tragédie en France), Jules Romains (Salsette découvre l’Amérique) et bien d'autres sous le nom d’Editions de la Maison Française. Maurice Maeterlinck, voisin de Saint-Exupéry lorsqu’il habite au 240 Central Park South, publie L’autre monde ou le cadran stellaire. Grâce à Isaac Molho, Pilote de Guerre est édité en 1942. Cet ouvrage est publié simultanément à Paris par les éditions Gallimard, avant d’être interdit par les autorités allemandes en France. 
 
Saint-Exupéry a vécu dans le quartier de Manhattan entre 1941 et 1943. Entre l’appartement de son ami Bernard Lamotte sur la 52e Rue et ceux de Beekman Place et de Central Park South où il résida, La Librairie de France n’est qu’à deux pas. Située sur la 5e avenue, elle est aujourd’hui un lieu de pèlerinage sur les traces de Saint-Exupéry à New York.
 
Ce n’est pas pour autant la fin de La librairie de France. Deborah, petite fille d’Isaac Molho, maintient les affaires familiales et devrait prolonger l’activité de La Librairie à travers un site Internet.
 
Marchez dans les pas de Saint-exupéry en regardant Les lieux où il a séjourné.
07.10.2009

Vendredi 9 octobre 2009 sur France 3 – l’émission télévisée Thalassa se déroule en direct de Marseille. 

 
À 20h35, Georges Pernoud présentera un reportage sur le mystère qui entoure la disparition d’Antoine de Saint-Exupéry. Ce reportage reviendra sur la découverte de la gourmette par le patron pêcheur Jean-Claude Bianco et les recherches menées par l’archéologue Luc Vanrell. Il sera complété d’une interview d’Olivier d’Agay (petit neveu de l’écrivain-aviateur) filmé au musée de l’Air et de l’Espace du Bourget. 
 
Un bel hommage pour commémorer les 65 ans de la disparition d’Antoine de Saint-Exupéry.
18.10.2009

 

Un nouveau livre consacré à Antoine de Saint-Exupéry sort jeudi 29 octobre 2009 en librairie. Un livre richement illustré de lettres, dessins, pages manuscrites, photographies et d’objets... savamment mis en page par Jérôme Pecnard. Un livre documenté qui met en lumière les collections de La Succession Antoine de Saint-Exupéry et de La Succession Consuelo de Saint-Exupéry.
 
L’auteur, Jean-Pierre Guéno a retrouvé le Petit Prince et raconte avec lui le journal de la vie de Saint-Exupéry. Historien et éditeur français, il est éminemment connu pour sa série d’ouvrages « Paroles de » (Paroles de poilus, Paroles du Jour J, Paroles de femmes, Paroles d’enfance …) ainsi que de nombreux livres illustrés valorisant les plus beaux textes et les plus beaux manuscrits. Avec cet ouvrage, Jean-Pierre Guéno signe une biographie originale et donne à feuilleter un album de souvenirs subtilement composé.
 
La Mémoire du Petit Prince de Jean-Pierre Guéno
Antoine de Saint-Exupéry - Le journal d’une vie
Editions Jacob-Duvernet
200 pages
ISBN: 978-2-84724-247-8
25.10.2009

La soirée vernissage de l’exposition O Pequeno Príncipe à São Paulo le 21 octobre 2009 a reçu un accueil enthousiaste. 

 
De nombreuses personnalités brésiliennes des milieux culturels, économiques et politiques ont répondu à l’invitation, dont Fernando Henrique Cardoso, ancien président du Brésil. 
 
Monica Serra, épouse du gouverneur de São Paulo, a ouvert officiellement l’exposition par un discours. Fernando Cardoso, François d’Agay et Renato Zindeluk, directeur général de l’exposition ont également prononcé une allocution. Luana Piovani, actrice connue pour son rôle du Petit Prince brésilien a illuminé la nuit de sa robe de princesse. 
 
Critiques, journalistes, photographes et caméramans tentaient tant bien que mal de se frayer un passage parmi les invités pour couvrir l’événement. Au total, 500 personnes étaient rassemblées dans une ambiance très animée. 
 
Dés le lendemain, l’ouverture de l’exposition était annoncée par de nombreux médias : presse et télévision.
 
En voici un aperçu en vidéo :http://www1.folha.uol.com.br

01.11.2009

 

La grande exposition O Pequeno Príncipe a ouvert ses portes au public jeudi 22 octobre à  São Paulo. Les 4 niveaux du bâtiment futuriste d’Oscar Niemeyer immergent les visiteurs dans l’univers du conte tout en retraçant la vie de Saint-Exupéry. 
 
Parcours poétique et sensoriel 
L’entrée dans l’exposition invite à une déambulation à travers les pages du conte matérialisées par des boîtes vivement colorées. A l’intérieur de chacune d’elle, le visiteur se voit proposer des expériences sensorielles et participatives. Guidé par une pluie d’étoiles, il peut s’envoler en profitant d’une migration d’oiseaux sauvages, plonger dans la nuit étoilée, dessiner un mouton…
 
Grande exploration géographique
De la case monacale de Cap Juby à l’accident dans le désert de Libye, du champ de blé à la planète toute sèche, toute pointue et toute salée…l’exposition propose une grande traversée des lieux symboliques qui jalonnent la vie et l’œuvre de Saint-Exupéry.
 
Histoire d’un homme, récit d’une époque  
Les panneaux retracent les grandes étapes de la vie de Saint-Exupéry et servent d’écran à des projections de films d’époque. Les vitrines exposent des documents originaux: photographies, dessins, objets d’un personnage multi facettes tour à tour écrivain, journaliste, aviateur, inventeur… 
 
Invitation sur la planète B612
Arrivé au dernier niveau, le visiteur est invité à grimper sur la planète du Petit Prince. Le regard tourné vers la voûte céleste, il retrouve les planètes du conte et se laisse hypnotiser par le spectacle du Petit Prince bondissant de l’une à l’autre. 
 
O Pequeno Príncipe à OCA, parc d’Ibirapuera de São Paulo, Porte 3, du 22 octobre au 20 décembre 2009
 
02.11.2009

Brice de Singo suit l’aventure du Raid Courrier Sud et nous décrit l’ambiance.

 
Le Raid Courrier Sud que nous concocte chaque année l’équipe passionnée de François Laurent pour la 11e édition ne défend que des idées nobles. Depuis Strasbourg jusque Cap Juby, l’hommage à Saint-Ex est solennel, perpétuel. Les valeurs de l’écrivain restent la référence. L’organisation, importante, régie par une équipe de 27 personnes dépêchées sur l’épreuve, est maintenant rôdée. Et elle maitrise son sujet. Rien n’est laissé au hasard, tout est calculé. Pour le bien être et la sécurité de tous. Sans conteste, cette rigueur n’est due qu’aux qualités des principaux membres du staff, sans doute à leur origine alsacienne, c’est bien peu dire. 
 
Certes, le Raid Courrier Sud, c’est une aventure sportive, une course d’équipe, un esprit qu’il convient de souligner. Dans cette épreuve, on privilégie surtout la découverte de soi, des autres, la découverte d’un pays, de l’autre. Pas de compétitivité sans solidarité. On existe ici plus qu’ailleurs à travers les autres. Le challenge est difficile. Relais individuels enchainés, relais en binômes, entre coureurs à pieds ou entre vététistes, ou avec toute l’équipe réunie, progression au road book ou à la boussole. Les distances à parcourir sont parfois importantes, répétées sur six journées successives. La chaleur est toujours suffocante, on l’imagine aisément, l’effort pour l’autre conséquent. 
 
Cette année, 17 équipes de 5 concurrents ont traversé l’Atlas depuis Agadir, le Maroc d’Ouest en Est, le lac de Taghdout, Zagora, le lit du Drâa, Erg Lioudi. Les équipes ont gravi la montagne, cavalées entre les pierres, dans le sable, entre les arganiers, les caroubiers, le long des pistes, le long d’oueds taris. Le courant imaginaire des oueds a porté les coureurs de pierre en pierre, de village en village, de relais en relais, d’étape en étape jusqu’aux portes du désert. Partout, dans cette région du Maroc, au pays berbère, des enfants sourient et saluent d’une main franche levée vers le ciel le passage de la caravane. 
 
Sur les pistes, 85 concurrents, en courant ou en pédalant, ont recueilli des milliers d’images. Ils se sont réunis puis unis dans l’effort. Ils ont flirté avec le sable des dunes sahariennes, puis ils s’en sont revenus, d’Est en Ouest, par le désert, par Foum Zguid, Taliouine et Tiout, illuminés, solides, appuyés sur des muscles d’homme, les pieds, les jambes et le corps meurtris. 85 concurrents, des hommes, des femmes, de jeunes hommes encore adolescents, des membres de l’association des paralysés de France encore plus méritants ont lutté, ont souffert, ont traversé des terres sans limites, ont connu l’extase du dépassement de soi, de sourires partagés, de la découverte des autres et d’un pays chaleureux. Quel accueil et quelle gentillesse. Quelle disponibilité de l’autochtone pour le visiteur étranger ! Si on ajoute au séjour requis, la restauration soignée de mets locaux aux épices orientaux parfumés aussi copieux que délectables. Le dépaysement fut total. 
 
Le raid, l’esprit du Courrier Sud proposés par François et son équipe sont tellement hors normes qu’il convient ici d’alerter le lecteur. Chaque année, l’épreuve est reconduite. Il vous appartient dorénavant d’enregistrer votre prochaine participation à cette aventure. Croyez moi, vous n’en reviendrez pas comme vous en êtes partis. 
 
06.11.2009
Il y a 50 ans paraissait la première traduction du Petit Prince en russe : Маленкий принц prononcé « Malenkii Print ».
 
Eleonora Yakovlevna Galperina connue sous le nom de Nora Gal (1912-1991) est à l’origine de cette traduction. A une exception près, toutes les rééditions du Petit Prince en russe sont basées sur son travail. Lors des Rencontres des Bernardins en juin 2009, la fille de Nora Gal a généreusement offert le manuscrit original de sa mère à La Succession Saint-Exupéry représentée par Frédéric d’Agay. Ce fut un des moments émouvants de ces Rencontres. 
 
Depuis sa première parution dans une revue russe en 1959, Le Petit Prince fait l’objet d’une réédition presque chaque nouvelle année. Ces nouvelles éditions rivalisent de créativité pour  offrir  une couverture toujours plus audacieuse. Le personnage de Saint-Exupéry a ainsi touché de nombreux petits russophones de l’Europe centrale à l’Asie. Faut-il rappeler que de l’Allemagne à  la Corée, d’Israël à la Russie près de 250 millions de personnes parlent le russe à travers le monde ?  
 
Le Petit Prince au théâtre Strastnom de Moscou
Pour célébrer cet anniversaire Virgil Tanase a fait le déplacement avec toute sa troupe pour jouer le Petit Prince au théâtre Strastnom. Ce théâtre renommé est situé  au cœur de Moscou, à deux pas de la place Pouchkine. Les 2, 3 et 4 novembre le public a pu profiter de la pièce jouée en français et sous-titrée en russe. Ces représentations on été un succès et ont enchanté petits et grands. De nombreux spectateurs ont assisté au spectacle dont l’épouse de l’ambassadeur de France, Mme Catherine de Gliniasty. La pièce a aussi été remarquée par les médias qui ne manquèrent pas de souligner le caractère caritatif de l’évènement. Les bénéfices du spectacle sont reversés au SAMU social Moskva. 
 
Ce 50e anniversaire est couronné  par la sortie d’un CD audio de Malenkii Print lu par des comédiens éminemment célèbres en Russie.
11.11.2009

 

Sur près de 100 pages, le Hors Série Lire décrypte la pensée de l’écrivain, aviateur et homme d’action.
Tous les sujets sont abordés, son rapport aux femmes, à la politique ou encore sa préoccupation avant l’heure de l’impact de l’homme sur l'environnement. Portraits, lettres, manuscrits, télégrammes, photographies d’avions, du Breguet 14 au Lightning P-38, illustrent ce numéro spécial. 
 
L’écrivain-pilote est mort il y a 65 ans, et pourtant sa personnalité et son œuvre sont toujours présents dans l’actualité.
Le Pop Up du Petit Prince est déjà en rupture de stock dans les magasins. La mémoire du Petit Prince de Jean-Pierre Guéno sera bientôt traduite en langues étrangères. L’enquête littéraire de Jean-Claude Perrier n’en fini plus de tenter de découvrir Les Mystères de Saint-Exupéry. Le magazine traite tous les sujets, mêmes les plus délicats tels que l’affaire de la Paramount qui bloque les droits audiovisuels du Petit Prince.
  
L’influence de l’écrivain-aviateur est aussi visible à l’étranger.
L’exposition O Pequeno Príncipe est un grand succès au Brésil. A Florianópolis, l’ancienne popote des aviateurs devrait être réhabilitée en centre culturel. En Argentine, Alejandro Roemmers imagine une suite à El Regresso del Joven Príncipe qui se déroulerait en Patagonie.   
 
Le hors-série est disponible dans les kiosques et maisons de la presse. 
 
L’ensemble des ouvrages sont disponibles sur la boutique du Petit Prince.
15.11.2009

De septembre 1929 à février 1931 Saint-Exupéry est nommé chef de l’Aéroposta Argentina. Aujourd’hui, le souvenir de son passage en Amérique latine est encore bien vivant.

 
Cette année 2009 marque le 80e anniversaire de l’ouverture de la ligne en Patagonie. Le 1er novembre 1929, Saint-Exupéry inaugurait le 1er courrier aéropostal Bahia Blanca – Comodoro Rivadavia. 
 
La poste argentine, la Société Argentine d’Aérophilatélie et la Galerie Güemes ont tenu à célébrer cet anniversaire en réalisant un cachet oblitérateur. La présentation officielle du cachet s’est déroulée lundi 2 novembre dans le salon de la Galerie Güemes à Buenos Aires. Tour à tour les personnalités ont apposé le cachet sur les cartes postales. La petite-fille de Vicente Almondos Almonacid (à l’origine de l’Aeroposta Argentina) et le fils de Ricardo Gross (pilote argentin collègue de Saint-Exupéry) étaient présents. Clara Rivero (organisatrice de l’événement) a prononcé un petit discours. Un conteur professionnel a animé la soirée et un représentant de l’Association Nationale des Officiers de Réserve de l’Armée de l’Air française a remis une médaille au Président des aérophilatélistes. 
 
A lire : un article sur le séjour de Saint-Exupéry en Argentine
El vuelo de Saint-Exupéry al Sur, una hazaña que cumple 80 años

http://www.clarin.com/diario/2009/11/01/sociedad/s-02031256.htm

 

Les carnets de vol de Léopold
Cette semaine, les éditions Privat lance le livre sur l’histoire de l’Aéropostale écrit et illustré par Sophie Binder et Yves Marc. Guidés par un jeune pilote du nom de Léopold, ils racontent l’aventure humaine et industrielle de La Ligne entre la France et l’Argentine. « L’histoire de cette épopée au service du progrès retiendra qu’entre 1919 et 1930, entre Toulouse et Buenos Aires, 121 d’entre eux en sont morts, souvent dans d’atroces souffrances… Un mort tous les 100 kilomètres ». 
 
L’ouvrage est soutenu par la fondation Latécoère, les associations Mémoire d’Aéropostale et Air Aventures.
 
Aéropostale, les carnets de vol de Léopold
Yves Marc et Sophie Binder
Privat
114 pages, 29 € 50 
17.11.2009

Issu de la famille Giraud d’Agay d’Aix en Provence, Bruno d’Agay est un cousin de la grande famille exupérienne. Il s’apprête à partir pour 5 mois à la recherche de photographies, cartes et documents d’époque illustrant l’aventure des pionniers volants en Amérique du Sud. Du Sud du Brésil à la Terre de Feu son voyage le mènera sur les terrains d’aviation escales de l’Aéropostale. A bord de son 4 X 4 transformé en camping car, il veut atteindre la Laguna Diamante où Guillaumet s’est écrasé en 1930. Au fur et à mesure de ses pérégrinations, il va distribuer des Petits Princes en espagnol dans les écoles et présenter la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse (FASEJ). 

 
Bon voyage Bruno d’Agay, nous attendons de vos nouvelles… 
 
Vous partez sur les traces de Saint-Exupéry, partagez vos découvertes et envoyez-nous vos photos, nous les publierons sur ce site.
 
Regardez Les lieux où a séjourné Saint-Exupéry.
22.11.2009

 

Journaliste, auteur du feuilleton sur Saint-Exupéry paru en 2007 dans Le Figaro, Jean-Claude Perrier poursuit son enquête littéraire. Avec Les mystères de Saint-Exupéry, son dernier ouvrage édité chez Stock, il mène un véritable travail d’investigation sur des sujets qui divisent et font souvent débat. 

 
la lumière de documents récemment découverts et d’autres peu connus, il éclaire des zones d’ombre de la vie de Saint-Exupéry, comme ses rapports complexes avec la politique, sa carrière cinématographique ratée, ses amours compliquées, sa succession rocambolesque. Tel un archéologue, il étudie les traces laissées par l’écrivain prolifique, ses correspondances, ses manuscrits, ses écrits de jeunesse et révèle l’œuvre poétique de toute une vie. Tout en assemblant les pièces du puzzle, il rend hommage à un auteur passionnant qui, soixante-cinq ans après sa mort, suscite toujours les passions. 
 
« Il y a des écrivains que, sitôt découverts, on aime d’emblée, et qui vous accompagnent toute une vie. Pour moi, ce furent Montaigne, Proust, Gide, Malraux, Michaux, Mandiargues… Et puis d’autres, que l’on rencontre plus tard, et qui, une fois entrés dans votre bibliothèque idéale, agrégés à votre panthéon personnel, ne vous importent pas moins. Saint-Exupéry, dans mon cas, fait partie de ceux-là. » J-C. Perrier
 
Les mystères de Saint-Exupéry de Jean-Claude Perrier 
Stock 
ISBN : 978-2-234-06146-0
Tags: Edition
23.11.2009

Une des plus belles manifestations de l’impact du Petit Prince est la création de l’hôpital Pequeno Príncipe à Curitiba (Etat de Paranà).

 

Il s’agit du plus grand hôpital pédiatrique du Brésil dont l’éthique repose sur la solidarité envers les plus nécessiteux. L’hôpital, qui fête cette année ses 90 ans, souhaite fédérer autour de bonnes pratiques un réseau international d’hôpitaux pour enfants malades. Partenaire de l’hôpital, l’Institut Pelé Pequeno Príncipe s’engage dans une série d’actions caritatives afin de communiquer sur ces principes citoyens pour défendre les enfants et les adolescents du monde. 

 
Nommé les « goals de la vie », le premier événement de cette opération aura lieu le 26 novembre à Dublin (Irlande) autour de Pelé et Gordon Banks ! 
 
En 1970, Gordon Banks - gardien de but anglais - dispute sa seconde Coupe du monde. 
Lors du match qui oppose l’Angleterre au Brésil, Pelé exécute une tête au ras du poteau, que tout le monde voit déjà au fond des filets. Pelé lui-même crie « Goal ». Mais Banks repousse le ballon d'une manchette au dessus de la transversale au prix d'une remarquable détente. A la fin du match, Pelé rend hommage à Banks en déclarant : « J'ai marqué un but mais Banks l'a arrêté ». Néanmoins, cela n'empêche pas la défaite de l'équipe anglaise 1 à 0, ni la qualification des Brésiliens pour le second tour.

25.11.2009

 

La soirée caritative Le Petit Prince : voir avec le cœur organisée le 18 novembre 2009 à Moscou a permis de récolter 50 000 €. 
 
La vente de 40 couverts à 500 € a généré 20 000 € et 30 000 € proviennent de la vente aux enchères. Reversée à la Fondation Offre la Vie, l’argent servira à l’aménagement d’un laboratoire pour la recherche sur la leucémie à l’hôpital pédiatrique fédéral de Moscou. Objectif atteint pour Le Rotary Club de Moscou, qui avait pour ambition de rassembler la moitié du financement du projet. 
 
Parfum de rose pour la soirée de l’ambassadeur
80 personnes étaient réunies dans les salons de l’Ambassade de France, résidence de M. Jean de Gliniasty. Les convives ont assisté à la lecture du Petit Prince par Chulpan Khamatova (en russe : Чулпан Наильевна Хаматова) et Artur Smolyaninov. Un rôle prédestiné pour la comédienne dont le nom signifie « Etoile du matin » en langue tatare. La soirée s’est poursuivie par la vente aux enchères de lots généreusement offerts par les partenaires de La Succession Saint-Exupéry – d’Agay et du Rotary Club de Moscou. La vente a vu s’envoler l’exemplaire du Petit Prince qui accompagna Guy Laliberté à bord de la Station spatiale internationale (SSI) en septembre 2009. Le fondateur du Cirque du soleil s’était offert un séjour en orbite de 12 jours, emportant avec lui son nez rouge et le conte de Saint-Exupéry. 
 
La Fondation Offre la vie pour les enfants atteint du cancer
C’est en 2006 que la célèbre comédienne Chulpan Khamatova (Midsummer Madness en 2007, Good Bye Lénin ! en 2003 Luna Papa en 1999) et sa consœur Dina Korzun créent La Fondation. Elles veulent venir en aide aux enfants atteints du cancer en fournissant des médicaments et du matériel médical chers et difficiles à trouver en Russie. Elles sont soutenues par des mécènes des milieux économiques liés à des oligarques qui leurs assurent les fonds. Aujourd’hui, les deux comédiennes souhaitent développer le programme « Petits princes et petites princesses » pour financer les soins qui font cruellement défaut et envoyer les enfants  pour des traitements à l’étranger. 
30.11.2009

Le jeudi 3 décembre 2009, ne manquez pas l’émission Envoyé Spécial présentée par Françoise Joly et Guilaine Chenuavec sur Le cinéma de demain. 

 
Les films d’animation utilisent des effets spéciaux de plus en plus sophistiqués. Entre Là-haut et L’Age de glace vous pourrez découvrir des séquences de la série animée Le Petit Prince qui sera diffusée en 2010 sur France 3. Le producteur de la série, Aton Soumache, dévoilera quelques-uns des secrets de fabrication. ..
02.12.2009

L’exposition O Pequeno Príncipe au Brésil a été sélectionnée parmi les 20 meilleures expositions de l’année par le journal Folha de São Paulo. 

 
C’est maintenant au public de voter et d’élire la meilleure exposition 2009. 
 
Une manière de récompenser Sheila Dryzun et Renato Zindeluk pour rendre cette exposition fabuleuse. Ils ont déployé tout leur savoir-faire pour transformer les quatre niveaux de l’Oca en un voyage à travers les pages du conte philosophique et la vie de Saint-Exupéry. 
 
Vous pouvez dès à présent vous rendre sur le site pour voter : http://polls.folha.com.br/poll/0933711
 
O Pequeno Príncipe à OCA, parc d’Ibirapuera de São Paulo, Porte 3, du 22 octobre au 20 décembre 2009
20.12.2009
Bruno d’Agay est parti sur les traces de Saint Exupéry en Amérique du Sud et nous adresse une carte postale de son aventure.
 
« Je suis allé à Punta del Este avant de faire escale à Trinidad en Uruguay. Dans cette ville, j’ai découvert l’école maternelle El Principito qui accueille les enfants de 2 à 5 ans. 
 
Ensuite, j’ai traversé la frontière pour rejoindre Concordia en Argentine. Bordé par le Rio Uruguay, le parc de San Carlos héberge le palacio en ruine, le « château de légende » qu’Antoine de Saint-Exupéry évoque dans Terre des hommes. 
 
Un projet de restauration a été lancé en 2009 pour faire de ce lieu historique, un espace culturel, témoin d’une époque où quelques pilotes français de l’Aeroposta Argentina, à la recherche de terrains utilisables où se poser, découvraient du haut du ciel, de vieilles maisons pleines de mystères. »
 
Comme Bruno d'Agay, racontez nous votre voyage sur les traces de Saint-Exupéry.
27.12.2009

Les Rencontres internationales aux Bernardins

 
Les 27-28-29 juin 2009, la Succession Saint-Exupéry - d’Agay rassemblait les amis de Saint-Exupéry dans le prestigieux collège des Bernardins (Paris 5e). Près de 300 passionnés, œuvrant pour des actions caritatives, pédagogiques, économiques, culturelles sont venus des quatre points cardinaux pour mettre en lumière la modernité et l’universalité du message de Saint-Exupéry. « Créer des liens », « bâtir le monde », « stimuler son activité » sont autant de valeurs exupériennes sur lesquelles de nombreuses communautés se basent pour mener leurs missions. « Chacun est responsable de tous » écrit Saint-Exupéry dans Pilote de guerre.
 
Le 29 juin 2009, jour de l’anniversaire de Saint-Exupéry, une grande soirée de clôture célébrait le lancement officiel de la Fondation Antoine de  Saint-Exupéry pour la Jeunesse sous l’égide de la Fondation de France.
 
Marseille rend hommage à Antoine de Saint-Exupéry
 
A l’occasion du 65e anniversaire de la disparition de Saint-Exupéry, la Ville de Marseille organisait, le vendredi 31 juillet 2009, une cérémonie de commémoration navale et aérienne, sur les lieux où les restes de son Lightning P38 ont été découverts. Ces cérémonies constituaient le préambule d’une série de manifestations qui se poursuivront jusqu’en 2013. Le projet « Marseille rend hommage à Saint-Exupéry » s’inscrit dans la volonté de la Ville de placer la culture au centre de sa stratégie de développement, effort qui a été récompensé par sa nomination au titre de capitale européenne de la culture 2013.
 
Le nouveau site internet Le Petit Prince
 
Le 16 septembre 2009 était inauguré le nouveau site internet destiné à accueillir les fans du monde entier. L’événement a été relayé par les médias, presse et radio, particulièrement élogieux. Le site offre toute une palette de fonctionnalités pour échanger, apprendre, s’émerveiller et rapporte l’actualité internationale au jour le jour. Un des grands événements de l’année 2009 fut le rôle du Petit Prince en messager du développement durable. Au sommet de Copenhague le Petit Prince soutient les militants et explique comment contribuer à la préservation de la planète à travers des gestes journaliers sur CoolPlanet 2009. En cette fin d’année, la fréquentation du site du Petit Prince affiche 30 000 visiteurs unique chaque mois avec en tête des internautes venus de France, des EU, d’Allemagne, du Canada, d’Italie et du Brésil. Espace de découverte, la section enfant offrira 2 nouveaux jeux dés janvier 2010. 
 
 
L’exposition O Pequeno Príncipe à São Paulo
 
Du 22 octobre au 20 décembre, l’Oca, musée en forme de bulle situé en plein cœur de São Paulo, a transporté plus de 100 000 visiteurs à la découverte de Saint-Exupéry. Les groupes scolaires ont été les plus nombreux à parcourir les 10 000m2 retraçant l’univers du conte et la vie de son auteur. A la fin de l’exposition, les enfants étaient invités à participer au programme « Passeport du Citoyen Global » symbole de solidarité entre les hommes. Les télévisions brésiliennes ont loué la créativité de la mise en scène et la richesse de la documentation. En effet, technologie 3D, reconstitution de la minuscule planète du Petit Prince, dessins originaux  et même la gourmette retrouvée en Méditerranée participaient à la magie de l’exposition. Après des manifestations consacrées à Matisse, Robert Doisneau, Marguerite Duras… cette rétrospective a clôturé l’année de la France au Brésil - França.Br 2009.
01.01.2010

 Cliquez ICI pour voir la carte animée

03.01.2010

La version anglaise The Little Prince pop-up book a atteint la 10e place parmi les meilleures ventes de livres d’images pour enfants aux EU !  Cette annonce a été publiée par la très célèbre New York Times Book Review dans son numéro du 27 décembre 2009. La « New York Times best Seller list » s'appuie sur un sondage effectué auprès de libraires sélectionnés et interviewés sur leurs meilleures ventes.

The Little Prince, by Antoine de Saint-Exupéry (HMH, $35) 

 

 

10.01.2010
Le film Saint-Ex d’Anand Tucker sorti en 1996 est maintenant disponible en DVD. Cette œuvre britannique tient à la fois du film biographique et du documentaire. Elle illustre la quête humaine et spirituelle de Saint-Exupéry et son histoire d’amour avec Consuelo.
 
Une distribution prestigieuse
Bruno Ganz tient le rôle principal d’Antoine de Saint-Exupéry. Il a joué Damiel dans Les Ailes du désir de Wim Wenders (1987), et Hitler dans La Chute (2004). En 2007, il a participé au film de Francis Ford Coppola L'Homme sans âge. A ses côtés Miranda Richardson interprète Consuelo, l’épouse de Saint-Exupéry. L’actrice incarne la duchesse de Kent dans Victoria : les jeunes années d’une reine (2009). Elle est Rita Skeeper, reporter pour la Gazette du Sorcier dans Harry Potter et la Coupe de feu (2005). On remarque la présence de Daniel Craig (James Bond dans Casino Royale et Quantum of Salace) dans le rôle d’Henri Guillaumet.
 
Acteurs dans la vie de Saint-Exupéry
Dans ce film, plusieurs personnes interprètent leur propre rôle. C’est le cas de Curtis Cate, biographe américain disparu en 2006 ; Madeleine Coust : amie de Consuelo ; André de Fonscolombe : cousin du côté maternel ; Michel Gerez : ancien maire de Saint-Maurice-de-Rémens ; Jules Roy : aviateur et biographe mort en 2000.
 
Cette sortie DVD est une très belle occasion de redécouvrir ces personnages, témoins de la vie de Saint-Exupéry et aujourd’hui disparus.   

13.01.2010

 

1er prix Fu Lei de traduction et de publication

Ma Zhencheng (马振骋 en chinois), traducteur chinois de Pilote de guerre a reçu le 1er prix Fu Lei, dimanche 6 décembre 2009, à l’université de Beida de Pékin. Le prix couronne son travail de traduction pour Les essais de Montaigne, publié chez Shanghai Book Store Publishing House en mars 2009. Le prix Fu Lei lui a été remis par Jean-Marie Gustave Le Clézio, prix Nobel de littérature en 2008. « C’est le moment le plus saillant de ma vie » a déclaré ému Ma Zhencheng, âgé de 65 ans.

 

Fu Lei (1908-1966) est le nom d’un grand traducteur chinois de littérature française. Le prix Fu Lei récompense le traducteur et l’éditeur d’une œuvre française traduite en chinois et publiée en Chine continentale. Le jury est composé de traducteurs, auteurs et universitaires chinois et français. En créant ce nouveau prix, l’ambassade de France souhaite créer un prix à forte influence internationale, « sortir les traducteurs de l’ombre » indiquait Christine Cornet, attachée culturelle de l’ambassade de France en Chine.

 

La maison d’édition Shanghai Book Store et Ma Zhencheng ont reçu 4000 € chacun.


Le Petit Prince de Joann Sfar en chinois par LI Hongfeng  
Chaque année depuis sa création en 1991, le programme d’aide à la publication Fu Lei de l’Ambassade de France soutient la parution de près de 70 titres français traduits en chinois. La version chinoise de la bande dessinée Le Petit Prince signée Joann Sfar a bénéficié de ce plan d’aide en 2008 et LI Hongfeng (李洪峰 en chinois) a réalisé la traduction.

Titre du livre (en hanzi) : 小王子
Titre du livre (en pinyin) : Xiao Wang Zi
Livre paru : Janvier 2009
Maison d'édition : Beijing Holybird Culture Development (Publisher) Co., Ltd. 北京神鸟文化发展有限公司
Nom du traducteur : 李洪峰 LI Hongfeng    

17.01.2010

Quand il travaillait pour l’Aéropostale, Saint-Exupéry a fait plusieurs fois escales sur la côte brésilienne. Il eut notamment l’occasion de s’arrêter à Florianópolis (sur l’île de Santa Catarina, Brésil) où il avait pour habitude de rencontrer des pêcheurs. Ils l’appelaient « Zepperi » à cause des difficultés de prononciation de son nom.

Le journaliste Rafael Belincanta a réalisé un reportage complet sur le patrimoine aéronautique historique de Florianópolis pour le Jornal do Almoço (RBS- TV) le 16 janvier 2010. La maison des pilotes, l’ancien aérodrome et les monuments sont en passe d’être inscrits au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Le reportage comprend une interview de Max Armanet (Président de la commission historique de l’Aéroclub de France) lors de sa visite de l’île de Santa Catarina en décembre 2009. En exclusivité, vous verrez des images inédites du film De Saint-Exupéry à Zeperri sur lequel Mônica Correa et son équipe travaillent, avec le soutien de la Tractebel Energia (GDF-Suez) et en partenariat avec le Gouvernement de l’Etat de Santa Catarina.

24.01.2010

La Vendée met à l’honneur Antoine de Saint-Exupéry à travers deux expositions intitulées « du Vent, du Sable et des Étoiles » dans les cédéthèques de La Gaubretière et de Montaigu.

 

Vendredi 15 janvier, les deux expositions étaient annoncées lors d’une conférence de presse accompagnée de discours de Bruno Retailleau sénateur, vice-président du conseil général de Vendée et de Jean-Claude-Giraud, maire de La Gaubretière. Bruno Retailleau a invité Denise Raccaud à raconter comment ses parents ont porté secours à Saint-Exupéry suite à son crash dans le désert égyptien. Agée de 6 mois en 1936, Denise Raccaud a mis à disposition ses archives familiales pour relater cet événement qui a défrayé la presse de l’époque. Saint-Exupéry avait réservé le récit de sa mésaventure au journal L’Intransigeant dont les articles sont reproduits sur panneaux de lin. Dessins, photographies, objets personnels, viennent enrichir cette exposition à la cédéthèque du château de Landebaudière (La Gaubretière).

 

Samedi 16 janvier, l’exposition consacrée à Henri Guillaumet et à l’histoire de l’aviation postale était inaugurée à la cédéthèque de Montaigu par le maire Antoine Chéreau et Véronique Besse, députée, vice présidente du conseil général de Vendée. Delphine Lacroix, commissaire de l’exposition, a commenté la visite. Sur de grandes baies vitrées, des citations de Saint-Exupéry et de ses contemporains retracent l’aventure des lignes Latécoère et Aéropostale. Des repères chronologiques montrent le cheminement d’une lettre postée de France pour l’Amérique latine du XIXe au XXe siècle, de 90 jours en bateau à une semaine en avion. D’autres panneaux racontent pas à pas l’accident de Guillaumet dans les Andes et sa marche interminable dans les montagnes enneigées en 1930. Cette rétrospective est une rare occasion d’assister à la projection des films Atlantique Sud et Un pont sur le Sahara. Le premier est un film de Saint-Exupéry lorsqu’il travaillait pour Air France. Le deuxième est une composition d’images d’archives d’actualités montées par Jean Christophe Piffaut.

 

Les expositions sont visibles du 16 janvier au 7 avril 2010. Des ateliers pédagogiques sont proposés aux groupes scolaires.

 

31.01.2010

Est-il nécessaire de rappeler que Le Petit Prince est l’ouvrage de littérature française le plus traduit dans le monde ? Aujourd’hui, près de 230 langues sont recensées. Et chaque année s’enrichit de nouvelles traductions!

 

Le Petit Prince chez les ch’tis

Le picard, devenu très célèbre depuis la sortie du film Bienvenue chez les ch’tis, touche aussi Le Petit Prince. Après avoir traduit plusieurs albums de Tintin, Bruno Delmotte, s’est enthousiasmé à transcrire les subtilités de cette langue charnue pour offrir une nouvelle version du conte de Saint-Exupéry. Langue romane, le picard a des origines communes avec le français. Il est parlé en France dans le Nord-Pas-de-Calais et en Picardie, et dans l’ouest de la Belgique romane en province de Hainaut. Bruno Delmotte anime les ateliers de picard à la Maison de la Culture de Tournai et s’attache à retrouver cette identité régionale. Pour lui, mieux penser son identité c’est être plus sensible aux particularités des autres. El’ Pétit Prince sera prochainement disponible aux éditions Tintenfass.

 

Bientôt Le Petit Prince en laze !

En 2006, une traduction du Petit Prince en laze a été réalisée par Sinan Badipi. Mais la publication du conte a été interrompue par la maison d’édition française qui détient les droits et exerce un contrôle de qualité sur toutes les traductions. Depuis l’été 2009, l’Association de culture laze et la maison d’édition française ont repris les échanges et devraient permettre la rencontre entre Le Petit Prince et le public laze en 2010. Le laze ou laz est une langue vernaculaire. Il est essentiellement parlé en Géorgie et en Turquie. Les lazes sont estimés de 200 000 à 1,5 millions selon les sources. Le laze est répertorié dans la famille des langues caucasiennes tout comme le géorgien, le mingrélien et le svane. Certains lui prêtent des similarités avec le basque. Le laze est recensé parmi les langues en danger selon les critères de l’UNESCO.

07.02.2010

La taxe sur la valeur ajoutée – TVA des livres audio a été abaissée de 19,6 % à 5,5 % cet automne 2009. Responsable commercial chez Gallimard, Bruno Caillet, a répercuté la baisse de prix à l’ensemble des 140 titres de la collection Ecoutez Lire. Ainsi la meilleure vente de cette collection, Le Petit Prince lu par Bernard Giraudeau (23 000 exemplaires vendus), passe de 18 € à 15€90. Dans cette version intégrale de 2 h 10, Bernard Giraudeau interprète tous les personnages du conte philosophique accompagné d’une mise en musique d’Isabelle Aboulker.

 

Le Petit Prince raconté par Gérard Philipe

La toute première version audio du Petit Prince parait pour les fêtes de noël 1953. Gérard Philipe interprète Saint-Exupéry et Georges Poujouly prête sa voix au Petit Prince. Georges Poujouly c’est Michel qui rencontre Paulette – Brigitte Fossey dans Jeux interdits (1952). Les autres personnages du conte sont interprétés par la fine fleur des acteurs français des années 50 : Sylvie Pelayo (la rose), Pierre Larquey (l'allumeur de réverbères), Michel Roux (le serpent), Jacques Grello (le renard). En 1954, le disque vinyle 33 tours est fait Grand Prix du Disque - Académie Charles Cros. Et ce succès ne se dément pas encore aujourd’hui. C’est pourquoi en 2006, cet enregistrement a été réédité sur CD audio pour marquer le 60e anniversaire du Petit Prince.

 

Ma Chère maman… de Baudelaire à Saint-Exupéry

Huit auteurs écrivent à leur mère. Du poète Charles Baudelaire au romancier américain William Faulkner, 18 lettres sont rassemblées dans ce CD de 77 minutes. Deux grands acteurs se partagent la lecture de ces lettres exceptionnelles : Robin Renucci et Gérard Desarthe. De sa plus tendre enfance jusqu’à sa mort en 1944, Saint-Exupéry entretient une correspondance affectueuse avec sa mère. Dans ce CD, Robin Renucci fait vibrer les mots de Saint-Exupéry à travers la lecture de quatre de ces lettres écrites entre 1919 et 1943.

 

Terre des hommes lu par Marie-Christine Barrault

Marie Christine Barrault nous conduit avec sensibilité à travers les différents récits de Terre des hommes. La clarté de sa voix, la densité de sa lecture mettent admirablement en lumière les réflexions de Saint-Exupéry sur l'amitié, la mort, l'héroïsme et la quête de sens. Superbe coffret de 5 CD comportant le texte intégral pour une durée d'écoute de 5 h 30 environ.

 

Cette baisse s’applique aux livres lus. Une occasion de découvrir ou de réécouter ses classiques.

La boutique Le Petit Prince a aussitôt appliqué la baisse de la TVA.

14.02.2010

Le site Antoine de Saint Exupéry est en cours de refonte. Une nouvelle version devrait être inaugurée au cours de l’année 2011 pour célébrer le 111 anniversaire d'Antoine de Saint-Exupéry. Page d’accueil, présentation de la vie et de l’œuvre de Saint Exupéry, graphisme et ergonomie vont être complètement repensés. Moderne, didactique et séduisant, le nouveau site entend répondre au mieux à vos attentes.

 

Les nouveautés sur le site Antoine de Saint Exupéry

Depuis 2009, la rubrique actualité est plus foisonnante. Des articles vous informent régulièrement sur les sorties éditoriales, les inaugurations d’expositions, les actions caritatives et solidaires soutenues par La Succession Saint-Exupéry - d'Agay en France et à l’étranger. En janvier 2010, des mots clés ou tags ont été ajoutés sur les articles du Journal et de l'Agenda. En un clic, ils vous permettent de rebondir sur les thématiques qui vous intéressent. Vous retrouvez tous les mots clés en cliquant sur Tags en haut à droite.

 

La place aux internautes, votre avis nous intéresse

Le nouveau site internet entend donner une large place à tous ceux qui se passionnent pour ce personnage hors du commun. Afin de répondre au mieux à vos attentes, vous pouvez dès maintenant participer au contenu du site. En cliquant sur Contact (en haut à gauche) vous pouvez annoncer un événement (spectacle, pièce de théâtre, lecture, exposition etc.), lancer un débat, envoyer un article ou une photo, partager vos impressions, apporter un éclairage, suggérer un sujet que vous souhaiteriez voir traiter dans ces pages.

 

Vos témoignages, commentaires, critiques sont les bienvenus.

 

Adressez-nous vos suggestions.

21.02.2010

 

Pour la 4e fois, la Succession Saint-Exupéry et la maison IWC Schaffhausen s’engagent dans un projet caritatif en faveur des enfants du monde. La grande montre d’aviateur édition Antoine de Saint Exupéry vient enrichir la collection en série limitée des montres d’aviateur créées par IWC et rendant hommage à l’écrivain et pilote passionné. Le 9 mai, un modèle unique en platine sera vendu aux enchères chez Sotheby’s Genève. Le bénéfice de cette vente va permettre de soutenir le programme d'Enfants du Monde - Droits de l’Homme (EMDH) à Madagascar soutenu par la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse (FASEJ).


À la différence des éditions précédentes, ce n’est pas un livre particulier sur l’aviation qui est célébré cette année, mais l’ensemble de l’œuvre littéraire de Saint Exupéry. Dotée du cadran typique couleur tabac, arborant l’initiale «A» comme Antoine à 9 heures, cette montre qui jouit d’une énorme popularité est immédiatement identifiable par les connaisseurs et les collectionneurs comme le modèle exclusif «Saint-Ex». Le fond de la montre est orné d’une gravure représentant Saint Exupéry en pilote militaire. Elle est la plus grande des montres d’aviateur de Schaffhausen, avec remontage automatique Pellaton et réserve de marche de sept jours pour un boîtier de 46 millimètres de diamètre. Elle est limitée à 1900 exemplaires, un chiffre rappelant l’année de naissance de l’écrivain. L’édition comprend 1149 exemplaires en acier fin, 500 en or rose, 250 en or gris et le modèle en platine qui sera mis aux enchères. À chaque exemplaire de la montre est jointe une édition spécialement destinée à IWC Schaffhausen de Saint-Exupéry L’archange et l’écrivain, la biographie écrite par Nathalie des Vallières proposée dans sa version bilingue anglais-allemand.  

01.03.2010

En visite au Rwanda ce 25 février, le président Sarkozy a évoqué les “erreurs” passées de Paris dans ce pays et déclaré qu’il était envisagé de rouvrir le Centre culturel et l’école française Antoine de Saint Exupéry à Kigali. L’école a fermé ses portes en novembre 2006, suite à la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays. Deux ans plus tard, le Rwanda a décidé de généraliser l’enseignement en langue anglaise puis, l’année suivante, d’adhérer à l’organisation du Commonwealth. Les relations diplomatiques entre la France et le Rwanda ont été rétablies en novembre 2009. Depuis le génocide de 1994, c'est la première fois qu'un président français se rendait officiellement au Rwanda.


Dans ce contexte, il est difficile d’offrir aujourd’hui des informations fiables sur l’école Antoine de Saint Exupéry à Kigali. Les quelques renseignements que nous avons pu glaner sont les suivants. Avant le génocide, l’école organisait de nombreuses sorties scolaires (musée de Butare, arboretum, pièces de théâtre …) et favorisait les échanges culturels franco-rwandais. En 1994, l’établissement aurait été réquisitionné pour y loger des victimes du génocide. L’établissement aurait redémarré grâce à l’intervention des parents et l’aide de l’ambassade. En 2006, il aurait compté trois cents élèves, de la maternelle à la terminale, avant de fermer ses portes le 27 novembre 2006.


Rappel historique

Le 6 avril 1994, les présidents rwandais et burundais et le chef d'État major rwandais sont tués dans un attentat visant l'avion présidentiel rwandais. La mort du président Habyarimana marque le début du génocide des Tutsis du Rwanda, qui eut lieu du 7 avril au 4 juillet 1994. Au cours de ces cent jours, un gouvernement intérimaire rwandais, dirigé par des extrémistes hutus, s’efforce de contrer le mouvement rebelle du Front patriotique rwandais (FPR) tout en menant un programme visant à l’extermination de ses ennemis, les Tutsis. Selon l’Onu, 800.000 rwandais ont trouvé la mort durant ces trois mois. Fin 1994, le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a été mis en place par le Conseil de sécurité des Nations unies pour juger les responsables présumés du génocide. Une vingtaine de condamnations pour génocide, complicité ou incitation à le commettre a été prononcée.
 

Vous avez été élève ou professeur à l’école Antoine de Saint Exupéry à Kigali, vous pouvez nous aider à reconstituer l’histoire de cette école en laissant un commentaire ou en nous adressant directement un message via la rubrique contact.

Tags: Ecole
14.03.2010

 

Sortie en octobre 2009, La mémoire du Petit Prince, de Jean Pierre Guéno, est un succès de librairie. Richement illustré, le livre a reçu les faveurs du public et des critiques.

En réponse à Luiz Henrique da Silveira, gouverneur de l'État de Santa Catarina (Brésil) qui adressait ses remerciements pour l’envoi de cet ouvrage la semaine dernière, Jean-Pierre Guéno nous a accordé une interview exclusive en 3 trois volets. Dans cette première partie, il livre son panthéon personnel de la littérature et fait des confidences sur les secrets de fabrication de ce livre haut en images.

Ancien élève de l’Ecole Normal Supérieure de Saint-Cloud, Jean Pierre Guéno est passionné d’Histoire... Il est l’auteur ou le co-auteur de nombreux ouvrages, dont Je t’aime, Cher pays de mon enfance, Les plus beaux récits de voyages, et de la célèbre série Paroles de ... Il a dirigé le développement culturel de la Bibliothèque Nationale pendant 7 ans, puis les éditions de Radio France de 1997 à 2008.


La mémoire du Petit Prince de Jean Pierre Guéno
Antoine de Saint-Exupéry - Le journal d’une vie
Editions Jacob-Duvernet
ISBN: 978-2-84724-247-8

22.03.2010

« C’est un petit avion tourné vers les étoiles… »
Raphaël (Haroche) présente son quatrième album Je sais que la Terre est plate. Huitième titre de l’album, sa chanson Concordia revient sur une anecdote de la vie de Saint Exupéry en Argentine. Les paroles ont été écrites par Gérard Manset et la musique par Raphaël. Le jeune chanteur raconte qu’il a été inspiré par les lettres de l’écrivain. Il fait référence au pilote « Le ciel, le vent, les nuages reviennent souvent dans mes chansons, notamment dans Concordia, allusion directe à  Saint Exupéry » et à sa propre expérience aux commandes « Je fais de petits trajets sur une sorte de 2 CV à ailes. Je suis mort de trouille, mais je vole. »

 

L’allusion directe est puisée dans Terre des hommes

Dans Terre des hommes, Saint Exupéry relate les exploits des pilotes de l’Aéropostale, et de quelques autres épisodes heureux ou malheureux de sa vie d’aviateur entre 1926 et 1935. Dans le chapitre V intitulé Oasis, Saint Exupéry atterrit près de Concordia en Argentine.

 

« Je raconterai une courte escale quelque part dans le monde. C’était près de Concordia, en Argentine, mais c’eût pu être partout ailleurs : le mystère est ainsi répandu. 

J’avais atterri dans un champ, et je ne savais point que j’allais vivre un conte de fées. Cette vieille Ford dans laquelle je roulais n’offrait rien de particulier, ni ce ménage paisible qui m’avait recueilli.

  • Nous vous logerons pour la nuit…

Mais à un tournant de la route, se développa, au clair de lune, un bouquet d’arbres et, derrière ces arbres, cette maison. Quelle étrange maison ! Trapue, massive, presque une citadelle. Château de légende qui offrait, dès le porche franchi, un abri aussi paisible, aussi sûr, aussi protégé qu’un monastère.

Alors apparurent deux jeunes filles. (…) »

 

Récompensé par trois victoires de la musique et un NRJ Music Awards, surnommé « Le petit prince de la variété française », Raphaël a entamé en janvier 2010 la tournée acoustique « Funambule » qui devrait se terminer à Paris en avril, seul en scène, avec sa guitare, son piano et son harmonica.

28.03.2010

La proximité de la pensée de Saint Exupéry avec la pensée orientale et ses composantes bouddhique, taôiste et confucianiste explique peut-être qu’il soit tant connu en Corée, au Japon et en Chine !

 
Lee Myong Kyong, auteur dramatique coréenne
Âgée de 66 ans, ce petit bout de femme communique sa passion enthousiaste pour l’écrivain à travers son livre intitulé En pensant Saint-Exupéry de nouveau
 
« J’adore Saint-Exupéry en toutes choses. Il était un prince lui-même par sa bonté magnifique, par son exact savoir-vivre, par sa conception légendaire de l’amitié virile et tendre, par la sureté des jugements etc. Je le regrette véritablement. Il est aussi un auteur qui pensait l’universalité des êtres et des religions, dans son époque ».
 
En pensant Saint-Exupéry de nouveau
L’ouvrage reprend sa thèse de doctorat Aspect de la pensée orientale dans les œuvres de Saint-Exupéry qu’elle a soutenue en 1990 au département de Langue et de Littérature françaises de la grande université de Sung Kyun Kwan à Séoul (Corée du Sud).
Sa réflexion rapproche l’essence des écrits de Saint Exupéry de la pensée orientale ; l’hindouisme, le bouddhisme, le taôisme :
 
« En général, la pensée occidentale basée sur le cartésianisme se réfère au raisonnement, mais la pensée orientale au contraire à l’intuition. Donc, celle-là est objective, analytique et explicative tandis que celle-ci est subjective, synthétique et intuitive. Bien que Saint-Exupéry soit un occidental, il fait toujours appel au cœur, à l’esprit, à l’intuition. En ce cas le mot « cœur » ou « esprit » s’identifie au cœur ou à l’esprit en tant que faculté intuitive. Pour cette raison sa pensée s’approche de plus en plus de la pensée orientale ».
 
De Saint-Exupéry et le Petit Prince à Chang-tse et le papillon
« Quand arrivera le temps, le petit prince qui est la métamorphose de Saint-Exupéry disparaitra spontanément sous l’effet du venin du serpent. Cela signifie que l’âme de Saint-Exupéry qui s’était échappée de son corps le rejoint de nouveau et que c’est le moment pour Saint-Exupéry de revenir à la vie. C’est aussi le moment pour lui de rencontrer le Vide du Tao parce qu’on peut comparer Saint-Exupéry et le petit prince à Chang-tse et le papillon. Pour Chang-tse ainsi que pour tous les savants orientaux la vie se confond avec la mort. Il n’est point d’opposition pour lui entre ces deux données mais harmonie mystérieuse. Pour Saint-Exupéry aussi la vie et la mort offrent un même visage, un même sens. »
 
Une des illustrations de la renommée de Saint Exupéry en Corée, est le village Petite France situé à Gapyung à quelques kilomètres de Séoul et qui fête cette année son 1er anniversaire: http://www.pfcamp.com/
 
생텍쥐페리를 생각하며
[En pensant Saint-Exupéry de nouveau]
De Lee Myong Kyong
ISBN 978-89-89538-25-7
 
Comme Lee Myong Kyong, adressez-nous vos publications ou travaux d’étudiants et partagez votre point de vue avec la communauté exupérienne…
31.03.2010

Un film en couleur montrant Saint Exupéry a été retrouvé fortuitement par un particulier qui visionnait les films de jeunesse de son père. Tourné en 16 mm avec du film Kodachrome, cette pellicule est mise en vente le 18 mai 2010 à Sotheby’s Paris.

 

Ce document historique, montre Antoine de Saint Exupéry et son épouse Consuelo, en cabotage sur un lac, près de Montréal en 1942. Le film d’une durée totale de 2 : 39 min, contient un zoom de 1 : 50 min sur l'écrivain.

 

Madame Frédérique Parent, expert chez Sotheby's, décrit la scène : « C'est l'un des trois films connus à ce jour sur Saint-Ex en mains privées. On en connaît un où il tire au ball-trap sur le Normandie et un autre où il est sur le tarmac près de son avion. Mais tous deux ne durent que quelques secondes. Là, l'écrivain entouré de femmes, sous l'œil vigilant de Consuelo à la barre, joue au séducteur, raconte des blagues et rigole. C'est une vision totalement inattendue de Saint-Ex, pourtant à ce moment-là malade et déprimé, qu'a filmée le propriétaire du bateau, à bord duquel celui-ci a été convié.»

 

Ce film est un des rares documents parvenu à ce jour sur ce séjour à Montréal.

En avril 1942, Saint Exupéry est invité à Montréal par son éditeur canadien Bernard Valiquette. Celui-ci lui à demandé de donner quelques conférences pour relater son expérience de la guerre lors de la sortie de Pilote de guerre. Les américains sont bouleversés par son récit alors que les français exilés aux États-Unis lui réservent un accueil mitigé. Face aux polémiques et aux querelles, Saint Exupéry entend défendre ce qui lui semble le bien le plus précieux : le besoin d’unité de la France. Alors qu’il n’avait prévu de ne rester que deux jours, il est avisé qu’il ne peut regagner les États-Unis ayant passé la frontière sans visa d’entrée. Il doit attendre la régularisation de son visa pour rentrer aux États-Unis.

 

Il séjourne à l’hôtel Windsor, bientôt rejoint par Consuelo. Saint Exupéry vit très péniblement cet exil contraint au sein d’un autre exil, celui de son séjour prolongé aux États-Unis, comme il l’écrit à Sylvia Hamilton le 15 mai 1942* « Ce séjour en face du téléphone et le nez contre la frontière est un véritable supplice chinois  (…) ». En outre, il est alité, victime d’une cholécystite.

 

Visible sur demande, le film est estimé entre 30 000 et 50 000. Il est accompagné d'un livre d'or du bateau signé des deux époux. On y voit un dessin d’un petit homme accompagné d’une bulle disant: « Le Canada… j'y reviendrai. »

 

*Manon danseuse et autres textes inédits

NRF, Gallimard

ISBN 978-2-07-011929-5

06.04.2010

 

Dans ce deuxième volet, Jean Pierre Guéno décrit les relations qu'entretenait Antoine de Saint Exupéry avec les femmes : sa mère Marie, son premier amour Louise de Vilmorin, sa sœur Marie-Madeleine morte prématurément de la tuberculose, sa femme Consuelo « l’oiseau des îles », son mentor Nelly de Vogüé. Il explique comment son œuvre forme un tout et donne des indices pour trouver les clés du Petit Prince.

 
La mémoire du Petit Prince de Jean Pierre Guéno
Antoine de Saint-Exupéry - Le journal d’une vie
Jacob-Duvernet
ISBN: 978-2-84724-247-8


 

12.04.2010

 

L’horloger de luxe IWC Schaffhausen met en vente la montre Big Pilot en platine griffée du « A » d’Antoine de Saint-Exupéry. L’exemplaire unique est accompagné d’une édition luxe hors commerce de L’archange et l’écrivain, une biographie de Nathalie des Vallières. Le profit de cette vente est destiné au programme mené par l’association Enfants du Monde - Droits de l’Homme (EMDH) à Madagascar en lien avec la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse (FASEJ).

 

La vente aux enchères se déroulera à Sotheby's Genève le 9 mai 2010

 

Présente sur l’île depuis 1994, la mission d’EMDH est basée à Mahajanga sur la côte Nord Ouest de l’île dans une zone qui s’est développée en dehors de toute règle urbaine. Dès 1998, l’association a mis en œuvre un programme global en faveur de l’enfance, fondé sur quatre volets : état civil, éducation, social et formation professionnelle. En allant à la rencontre de ces « petits princes blessés», les équipes d’EMDH mettent tout en œuvre pour les placer dans des lieux sûrs, dans lesquels sont dispensées des activités ludiques et pédagogiques. Il s’agit de permettre l’accès à l’école, d’offrir une insertion sociale à des enfants qui sont les citoyens de demain.

 

« L’avenir tu n’as point à le prévoir mais à le permettre » Citadelle, chap. LVI

Ce programme est en complète cohérence avec la philosophie de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse qui offre aujourd’hui son aide à EMDH. La FASEJ s’adresse aux jeunes en difficulté. Au-delà de simples actions d’assistanat, elle entend éveiller les esprits et souhaite contribuer à former des jeunes responsables et solidaires.

20.04.2010
Le Musée des Lettres et Manuscrits a quitté la rue de Nesle pour s’installer dans un hôtel particulier au 222 boulevard Saint Germain à Paris. Gérard Lhéritier (fondateur du musée en 2004) et Patrick Poivre d’Arvor ont inauguré le nouvel espace mardi 13 avril 2010 au cours du vernissage de l’exposition Proust du temps perdu au temps retrouvé.
 
Réorganisé et agrandi, le musée à vocation littéraire et pédagogique s’étend sur deux niveaux. Le rez-de-chaussée est consacré aux expositions temporaires tandis que le sous-sol présente les collections permanentes régulièrement renouvelées. Les salles s’articulent selon les thématiques des pièces rares et précieuses - pour certaines inédites - conservées par le musée. Une collection foisonnante d’environ 70 000 documents originaux : manifestes, notes, poèmes, dessins… des femmes et des hommes qui ont marqué notre Histoire. Actuellement, vous pouvez tenter de déchiffrer la théorie de la relativité d’Eintsein ou comparer les partitions de Mozart et Berlioz.
 
Saint Exupéry est représenté à travers Les lettres à l’inconnue et le manuscrit Au Centre du désert, chapitre central de Terre des Hommes, actuellement exposés dans les vitrines du sous sol. Dernièrement, le musée a fait l’acquisition d’un album de 51 dessins au crayon de couleur et à la plume, réalisés dans les années 1930. Il est exposé pour trois mois dans une vitrine spécifique. Le musée possède bien d’autres petits trésors relatifs à Saint Exupéry qui devraient être révélés lors de prochaines expositions.
 
Le Musée est ouvert du mardi au dimanche de 10 h à 18 h, le jeudi est nocturne jusqu’à 20 h.
 
Musée des Lettres et Manuscrits
222 boulevard Saint Germain
75007 Paris
25.04.2010

 

Dans le dernier volet de cet entretien, Jean Pierre Guéno raconte comment le bouche-à-oreille a fait vendre son livre. Lecteurs et journalistes lui ont fait part de la formidable impression de tendresse qui émane de Saint Exupéry.


 

Dans cette société un peu déboussolée, traversée d’une crise passagère, les gens cherchent de nouveaux points de repères. Saint Exupéry décrit les travers du monde contemporain et délivre des antidotes pour mieux vivre ensemble. Du fond des années 1930 ; il parle des problèmes écologiques et de la difficulté de vivre ensemble en milieu urbain : Relisez Citadelle, Pilote de guerre, Le Petit Prince…


 

Enfin, l’auteur se remémore sa première lecture émerveillée du Petit Prince. Cette lecture passait par l’enchantement des dessins combinés à la typographie des éditions originales. Une lecture de l’enfance inscrite très tôt dans ses rêves. Il imagine Antoine enfant et sa mère Marie, lui lisant des contes pour l’endormir. Ceux d’Anderson, qui racontent des histoires de vie qui finissent parfois mal et qui véhiculent une mélancolie incroyable.


 

La mémoire du Petit Prince de Jean Pierre Guéno
Antoine de Saint-Exupéry, Le journal d’une vie
Jacob-Duvernet
ISBN: 978-2-84724-247-8

02.05.2010

Les 8 et 9 mai 2010 venez Tous à l'Opéra ! et pénétrez dans les coulisses du spectacle Le Petit Prince en Avignon.

 

Pour la 4e année consécutive, pas moins de 27 opéras répartis sur toute la France, font portes ouvertes pour faire découvrir cet art parfois mal connu. Vous pourrez rencontrer les artistes et techniciens, participer à des ateliers pratiques de costumes, perruques et lumières, ou bien encore vous essayer au chant lyrique.

 

Pendant ces deux jours, l’Opéra-Théâtre d’Avignon vous invite aux répétitions du spectacle Le Petit Prince mis en scène par Sonia Petrovna sur une musique originale de Laurent Petitgirard. Une occasion unique de découvrir l’envers du décor de cet opéra ballet qui se produira du 16 au 21 mai en Avignon et du 15 au 17 octobre au Grand Théâtre de Reims.

 

Manifestation gratuite parrainée par Béatrice Uria-Monzon, cantatrice française.


Site : http://www.tous-a-lopera.fr

09.05.2010

 

Mercredi 5 mai 2010, Jean-François Georges, président de l’Aéro-Club de France a présenté la Convention sur le patrimoine aéronautique français, en partenariat avec le ministère de la Culture.
 
Conserver, restaurer, transmettre les objets et le patrimoine mobilier
Cette convention devrait assurer la préservation du patrimoine aéronautique, enfin reconnu pleinement en tant que « monument historique » L’objectif est multiple. Il s’agit d’identifier, recenser et décrire les objets (archives, aéronefs anciens, machines-outils, souvenirs de personnalités…) et le patrimoine mobilier (hangars, aérodromes…). Et, selon une méthodologie de conservation et de restauration, d’assurer la transmission de ce patrimoine vivant. Cette convention est l’aboutissement d’une campagne de sensibilisation engagée depuis une treizaine d’années auprès des autorités françaises (ministère de la Culture, ministère des Transports, DGAC, etc.). Grâce à cet accord, des mesures fiscales sont établies pour permettre le mécénat des entreprises.
 
Saint Exupéry et l’Aéro-Club de France
Créé en 1898, l’Aéro-Club de France est une société d’encouragement à la locomotion aérienne et le premier club national dédié à l’aéronautique. L’Aéro-Club crée les brevets qu’il délivre aux pilotes Santos-Dumont, les frères Wright, Blériot, Farman puis plus tard à Saint-Exupéry. En 1936, l’Aéro-Club inaugure son Grand Prix Littéraire ; Joseph Kessel et Saint Exupéry sont membres du jury. En 1945, le prix est remis à Saint Exupéry à titre posthume pour récompenser l’ensemble de son œuvre. Lors de la remise du prix 2004, Robert Boname lègue le dernier carnet de vol de Saint Exupéry à l’Aéro-club. Le carnet porte la mention du commandant Gavoille : « Mission Photo sur le sud de la France – Non rentré… » datée du 1er août 1944, le lendemain de la dernière mission de Saint Exupéry.
10.05.2010

Le 9 mai 2010, la Grande Montre d’Aviateur Edition Antoine de Saint-Exupéry au numéro de série 01/01 créée par IWC Schaffhausen a été adjugée à 62 500CHF soit environ 44 000€.

 

Les enchères se sont déroulées à Sotheby’s Genève, lors de la vente « Important Watches ». Les bénéfices de cette vente caritative seront intégralement reversés à l’association Enfants du monde – Droits de l’Homme (EMDH), qui lutte pour l’application de la Convention internationale des droits de l'enfant (CIDE) à travers le monde. Ils serviront à soutenir un programme en faveur des enfants démunis à Madagascar.

 
La montre griffée du « A » d’Antoine de Saint Exupéry, rend hommage à l’ensemble de l’œuvre de Saint Exupéry. Elle vient couronner un partenariat engagé en 2006 entre l’horloger et la Succession Saint Exupéry - d’Agay. IWC Schaffhausen signe ainsi sa 4e création en l’honneur de l'écrivain-aviateur et de son œuvre après: Vol de nuit en 2006, Courrier Sud en 2007 et Terre des hommes en 2008.
16.05.2010

 

Deux événements viennent commémorer la mission de Saint Exupéry sur la ville d’Arras :

  • Samedi 22 mai 2010, lecture musicale d'extraits de Pilote de guerre au Panthéon à Paris

  • Dimanche 23 mai 2010, cérémonie du Souvenir dans le centre ville d’Arras et expositions


La mission du 23 mai 1940
Le 23 mai 1940, le capitaine Saint Exupéry effectue une mission de reconnaissance aérienne sur la ville d’Arras. Il pilote le Bloch 174 N°24. A son bord, le lieutenant Dutertre occupe le poste d’observateur et le sergent Mot celui de mitrailleur. Ils volent à basse altitude quand soudain, ils sont attaqués par la DCA (défense antiaérienne allemande). Leur avion est criblé de balles et un réservoir d’huile est crevé par un obus. Saint Exupéry réussit cependant à retourner à la base du groupe 2/33 avec ses passagers sains et saufs. Pour cet exploit il sera récompensé de la Croix de guerre avec palme et cité à l’ordre de l’Armée de l’Air, le 2 juin 1940. Cette mission lui fournira le titre de son livre Flight to Arras.


Hommage aux combattants
Durant les 2 ans qui suivent l’expédition sur Arras, Saint Exupéry travaille au récit de cette mission, depuis les Etats-Unis où il s’est exilé. Il veut saluer le courage et la force des jeunes pilotes : Sagon, Pénicot, Dutertre, Hochedé, le commandant Alias et le lieutenant Israël. Il tente d’expliquer la situation de la France et sa capitulation. Il cherche à inciter les Etats-Unis à rentrer en guerre.

En vérité, ce livre est un grand et beau livre, peut-être le vrai livre de la guerre de 1939 écrit Pierre Mac Orlan, dans le journal Les Nouveaux Temps, le 8 janvier 1943.
Publié en 1942 sous le titre Flight to Arras, le livre est aussitôt un best-seller aux Etats-Unis. Enfin, la voix de Saint-Exupéry semble être entendue. John Barbeen déclare: « Les critiques ne font pas que louer le talent de l’écrivain. Ils font pénétrer dans la presse l’idée d’une France profonde, différente de « l’état-major en perpétuelle retraite » (…) Ils font sentir l’absurdité de voler, poursuivi par la chasse allemande, quand on n’a pu, en neuf mois, obtenir des avions résistant au froid des hautes couches de l’atmosphère » dans The Chicago Herald, le 29 mars 1942
En France, Pilote de guerre fait polémique et est finalement interdit en 1943. Les critiques collaborationnistes réagissent au chapitre II qui célèbre le courage exceptionnel de Jean Israël au « grand nez bien juif (…) l’un des plus courageux camarades pilote du groupe ».


 

Tous les détails sur les deux journées commémoratives dans l'agenda.

20.05.2010

Le Monde Magazine revient sur « la mission suicide de Saint-Exupéry » dans le supplément du samedi 22 mai 1940 livré avec le journal.

 

Le dossier est signé Jean-Pierre Guéno et se déploie sur six pages illustrées de photographies et « des mots d’une vie ». Raconteur captivant, le journaliste nous fait revivre cette journée du 23 mai 1940 relatée dans Pilote de guerre. A travers cette «expérience fondatrice » à l’origine d’un « immense succès littéraire », il décrypte les dates marquantes de la vie de l’aviateur

 
 
Le Monde Magazine n°36 page 48 à 53
25.05.2010

 

Estimé entre 30 000€ et 50 000€, le film en couleurs sur Saint Exupéry a finalement atteint la somme de 67 950€ lors de la vente du 18 mai 2010 à Sotheby’s Paris!! Gérard Lhéritier, directeur du musée des lettres et manuscrits, est l’heureux propriétaire du lot 128 montrant Saint Exupéry drôle et charmant. Avec cette nouvelle acquisition, le musée complète sa collection de pièces originales liées à l’écrivain aviateur.

 

Un document unique au monde

La scène se déroule en 1942, au cours d’une croisière sur un lac non loin de Montréal. Antoine de Saint Exupéry est entouré de femmes dont son épouse Consuelo. Fossettes aux joues, il plaisante et parle avec les mains.

 

A ce jour, seul trois films amateurs de l’écrivain sont recensés dans le monde mais celui-ci est l’unique document en couleur connu. D’une excellente netteté, la pellicule Kodachrome a conservé son rouge tomate pour les toilettes des femmes et ses gammes de bleu pour le ciel et la mer. Commercialisée dés 1935 aux Etats Unis, le format 16 mm était utilisé par des professionnels pour le cinéma et l’imprimerie de presse, et devient le premier film amateurs à rencontrer un succès commercial. Le film est accompagné d’un livre d’or du bateau signé des deux époux et d’un dessin annonciateurs du Petit Prince.

 

Document exceptionnel, la vente de ce film à été annoncé dans le JT de France 2 édition de 13h du 18/05/2010 (Time code : 26’37) : http://jt.france2.fr/13h/

31.05.2010

C’est le résultat du vote des étudiants de 4e année de l’institut d’études politiques de Toulouse (IEP), chargés de choisir un nom pour leur promotion.

La décision a été prise à l’issu du 2e tour par les futurs diplômés 2011. Pas moins de 168 des 264 étudiants de 4e année ont voté, soit un taux de participation de près de 64 %. La proposition « Antoine de Saint-Exupéry » a réuni 61 voix soit 36.31 % des suffrages, suivi par « Albert Camus » avec 42 voix (25 %) et « Simone Veil » avec 28 voix (16.67 %). « Robert Badinter » arrive en 4e position avec 26 voix (15.48 %). « Jean Ferrat » recueille 11 voix (6.55 %).

 

Saint Exupéry fait suite à l’écrivain, poète, parolier et chanteur Boris Vian en 2010 et à l’humoriste anticonformiste Pierre Desproges en 2009.

 

Après l’écrivain, poète, parolier et chanteur Boris Vian en 2010 et à l’humoriste anticonformiste Pierre Desproges en 2009, c’est au poète, écrivain et aviateur français Saint Exupéry que les étudiants ont décidé de rendre hommage.

 

Reste encore aux futurs diplômés de trouver un parrain ou une marraine pour la cérémonie de remise des diplômes, qui sera organisée en 2012.

Tags: Ecole
06.06.2010

La plage de Riells à l’Escala en Catalogne… est dédiée au Petit Prince, un avant goût des vacances !!!

 

 

Comme Narigui, envoyé nous vos photos et films sur les traces de Saint Exupéry…

13.06.2010
Cette année 2010, l’école de l’air de Salon de Provence (Bouches-du-Rhône) célèbre ses 75 ans. Une occasion pour Hervé de Saint Exupéry commandant de l’armée de l’air et François d’Agay, filleul d’Antoine de Saint Exupéry d’animer une conférence sur leur parent mardi 25 mai.
 
Dès 1946, Antoine Saint Exupéry est une référence à Salon de Provence et combien les valeurs qu’il prônait trouvent des retentissements encore aujourd’hui à l’école de l’air.
L’école de l’air prend naissance en 1935 dans les « petites écuries » de Versailles avant de migrer deux ans plus tard à Salon de Provence. Pendant la guerre, elle occupe plusieurs emplacements avant de s’installer définitivement à Salon de Provence sur la base aérienne 701 en 1946. Cette année là, la promotion prend le nom de Saint Exupéry.
 
Aujourd'hui, Salon accueille tout un éventail de formations pointues préparant aux métiers de l’air. Cet aspect de transmission de savoir et d'expérience se complète d'une culture d'ouverture à l'échelle internationale et d’un volet social. En janvier 2009, dans le cadre du plan interministériel «Égalité des Chances», les Grandes Écoles de la Défense se sont engagées dans une action de parrainage au profit de lycéens volontaires et méritants, issus de milieux défavorisés. Plus d’une trentaine d’élèves de classe de seconde des lycées Adam de Craponne (Salon-de-Provence), Emile Zola (Aix-en-Provence) et Saint-Exupéry (Marseille) participent à ce tutorat. Les parrains sont des élèves officiers de l’école de l’air et de l’école des commissaires de l’air, volontaires pour appliquer un programme largement inspiré du projet « Une Grande École : pourquoi pas moi ? », élaboré par l’ESSEC et notamment repris par Polytechnique.
 
Sauver le passé, vivre le présent, construire l’avenir, autant de valeurs défendues par Saint Exupéry et de citations puisées dans sa grande œuvre posthume Citadelle :
« Seigneur, je sais que toute aspiration est belle. (…)Celle de l'avenir à construire et celle du passé à sauver » chap. XIV
« Je ne saurai prévoir mais je saurai fonder. Car l'avenir on le bâtit » chap. XX
« L’avenir tu n’as point à le prévoir mais à le permettre » chap. LVI
« Préparer l'avenir ce n'est que fonder le présent » chap. LVI
« Le passé est irréparable, mais le présent vous est fourni comme matériaux en vrac aux pieds du bâtisseur et c'est à vous d'en forger l'avenir ». chap. LVII
13.06.2010

 

La planète du Petit Prince s’est installée pour quelques mois tout prêt de la mairie de Marseille ! Réalisé par Guy Tempier, le globe mesure 152 cm de diamètre et porte le message « Pensez sans limites ». Inaugurée le 5 juin 2010 pour la Journée Mondiale de l’Environnement, l’exposition COOL GLOBES MARSEILLE 2010 se poursuit jusqu’au 8 octobre dans les rues de la ville.


Décorés par des artistes, les globes géants cherchent à sensibiliser le public à l’impact du changement climatique sur l’eau. La jeunesse est particulièrement visée par cette opération. Le 22 avril, des actions d’informations ont été menées dans les écoles primaires pour la journée Mondiale de la Terre.

Créés à Chicago en 2007 par Wendy Abrams, les cool globes ont été présentés à Copenhague pour le sommet de la Terre (13 novembre au 31 décembre 2009) et Marseille est la première ville d’Europe à les accueillir. En route vers un succès planétaire, ils comptent Barack Obama et Bill Clinton parmi leurs parrains.

Le 5 novembre, une vente aux enchères des globes en présence de tous les partenaires, artistes et entreprises viendra clôturer l’événement.


http://www.coolglobesmarseille.com/

15.06.2010
 
Les quatre clichés inédits ont été remis au musée régional de l’air d’Angers-Marcé (Maine et Loire). Ils ont été retrouvés par hasard par le fils de Raymond Duriez en rangeant le garage.
 
Il a découvert une boîte en carton contenant des plans et des carnets de vols. Heureusement, il n’a pas jeté ces vieux papiers sans valeur pour lui mais les a donnés au musée. C’est dans cette boîte qu’ont été découvertes ces photos de Saint Exupéry.
 
Une légende immortalisée par un anonyme
Ces vues en noir et blanc ont vraisemblablement été prises par un photographe amateur. Saint Exupéry est en tenue d’aviateur et son nom est marqué sur son gilet. Il est pris sur le vif, dans le cockpit de son avion ou encore assis devant une table, fumant une cigarette. Monique Catta, nièce de l’aviateur, a formellement identifié son parent auprès de François Blondeau responsable du musée.
 
Sont-elles les dernières montrant Saint Exupéry ?
Elles seraient plus récentes que celles prises par John Phillips. Le journaliste américain avait réalisé un reportage photographique pour le magazine Life en mai 1944. Il avait passé vingt jours avec Saint Exupéry et ses compagnons du groupe de reconnaissance 2/33 alors basé à Alghero (Sardaigne). Pilote du groupe 2/33, Raymond Duriez serait un des derniers à avoir vu Antoine de Saint Exupéry. Le 31 juillet 1944, c’est lui qui l’aurait aidé à revêtir sa tenue d’aviateur et à s’installer dans le cockpit du P-38. Par ailleurs, les carnets de vols de Raymond Duriez, attestent que le P-38 n° 223 piloté par Saint Exupéry, connaissait de graves défaillances mécaniques.
 
Pour lors, ces photos ne donnent pas plus d’éclaircissements sur sa disparition et aucun élément ne permet de les dater du 31 juillet 1944. « Et après tout, tant mieux » déclarait Monique Catta, contacté lors de cette découverte fin 2009.
20.06.2010

 

Le manuscrit des derniers chapitres de Pilote de guerre a été acquis 74.900€ par un collectionneur français, mardi 15 juin 2010 lors de la vente aux enchères qui s’est déroulée chez Artcurial à Paris.

 
Sur papier américain très fin, les 15 feuillets numérotés sont recouverts de cette écriture qui s’éloigne de la marge au fil du texte, si difficile à déchiffrer. Saint Exupéry se révèle tour à tour combattant et humaniste. La guerre y est décrite, vécue d’en haut avec la distance de l’aviateur. Dans le même temps, un paragraphe est consacré à l’homme qui veut sauver l’homme. Ce passage trouvera sa place définitive dans Citadelle écrit en parallèle de Pilote de guerre.
 
Également proposés à la vente, les lettres et textes scientifiques ont atteint la somme de 180.000 €. Sur papier à en-tête, à l’encre bleue ou illustrées de croquis, la correspondance avec sa cousine Yvonne de Lestrange et les réflexions physiques et mathématiques laissent deviner une nature passionnée.
28.06.2010

Antoine naît le 29 juin 1900 à Lyon dans l’appartement du 8, rue du Peyrat, aujourd'hui rue Antoine de Saint-Exupéry. À 12 ans il fait son baptême de l’air sur un Berthaud-Wroblewski et à 14 ans il obtient le prix de rédaction pour son poème L’odyssée d'un chapeau haut de forme. Et quand il sera grand, il sera aviateur et écrivain !

 
Aviateur – écrivain ou écrivain – aviateur ?
Très tôt la question est posée. Les uns le disent mauvais pilote, les autres mauvais écrivains. On a dit qu’il avait cassé des avions, mais combien ont péri dans de tragiques accidents ? Comment expliquer alors que ses performances sont inscrites dans l’histoire de l’aviation et que ses livres aient été honorés de nombreux prix littéraires ? En 1930, il est fait chevalier de la Légion d'Honneur au titre de l'aéronautique civile et en 1939, il est promu officier au titre de l’éducation nationale. On pourra toujours répondre, qu’on la donne à n’importe qui !
 
L’éternel paradoxe
Les exemples antinomiques ne manquent pas pour décrire un personnage singulier à la personnalité plurielle ! On connaît Le Petit Prince mais pas toujours le nom de son auteur. Chaque année, ses livres font l’objet de nouvelles traductions et son œuvre participe au rayonnement de la culture et de la langue française. Partout dans le monde sa philosophie humaniste est citée en référence et des citations lui sont attribuées sans qu’on puisse en retrouver les origines. Internationalement connu sans être ultra médiatisé, passionné et attachant, Saint Exupéry ouvre le cœur et éveille l’esprit.
 
Bon anniversaire Antoine !
04.07.2010

Cette année, le jour anniversaire de Saint-Exupéry était célébré au Japon. Le 29 juin 2010, était inaugurée l’aire de repos du Petit Prince à Yorii. Amie de la famille et représentante officielle de l'image de Saint-Exupéry au Japon depuis 20 ans, Akiko Tori est l’initiatrice de ce fabuleux projet. Elle l’a orchestré avec la même poésie que le magnifique musée Saint-Exupéry d’Hakone qu’elle a créé il y a déjà 10 ans.



 

Les vacances d’Hoshi no Oji-sama

Au Japon, Le Petit Prince est traduit « Le Prince des Étoiles ». Il s’écrit 星の王子さま et se prononce « Hoshi no Oji-sama ». Dorénavant, quand il partira en vacances, Hoshi no Oji-sama s’arrêtera sur l’aire de repos située à Yorii dans la préfecture de Saitama. Et il ne sera certainement pas le seul, car ils sont 1.6 millions automobilistes par an à emprunter cette route pour aller à Tokyo. L’aire de repos s’étend sur 20.000 m2 et dispose de nombreux services. Une boulangerie sert de délicieux pans bagnats. Au restaurant Le Petit Prince, le chef japonais cuisine des plats provençaux et le Café Saint-Exupéry propose d’onctueuses glaces à l’italienne. Il y a aussi un fleuriste, la Boutique Ephémère, et une boutique où on trouve les versions nippones du Prince des Étoiles et des produits français. Point important de cette aire de repos, elle a été conçue dans un esprit développement durable avec des panneaux solaires sur les toits pour l’alimentation en électricité. Le cadre est véritablement apaisant. Le jardin décline les symboles du conte avec un terrier pour le renard et des réverbères parisiens. Et la Rose Saint-Exupéry, de couleur jaune, s’épanouit dans la roseraie soigneusement désherbée par deux jardiniers employés à temps plein.

 

Il ne reste plus qu’aux japonais à prendre le chemin des vacances !

11.07.2010

 

Le célèbre moteur de recherche Google a fêté les 110 ans de Saint Exupéry !
 
En guise de carte d’anniversaire, le logo habituel a été remplacé par un Doodle représentant Le Petit Prince profitant « d’une migration d’oiseaux sauvages ». Diffusé uniquement le 29 juin 2010, le Doodle pointait sur une sélection de sites internet dédiés à Saint-Exupéry, avec en tête de liste, le site officiel.
 
Vous avez été 60.761 visiteurs à consulter plus de 570.000 pages.
 
Les plus curieux se sont connectés en France, au Maroc et en Algérie. En France, les villes qui ont battu des records sont Paris avec 10.169 connections, suivi de 1.609 à Lyon, 915 à Marseille, 912 à Nantes, 774 à Lille et 601 à Bordeaux. Au Maroc, c’est dans la capitale économique Casablanca et dans la capitale administrative Rabat que les connections ont été les plus nombreuses avec respectivement 1.782 et 1.017 visiteurs uniques. Enfin, à l’ouest du Maroc, ce sont 1.081 connections qui ont été recensées dans la capitale algérienne.
Et c’est la biographie qui a le plus attiré votre intérêt avec sa chronologie sur l’histoire d’un siècle, ses citations et le récit de la vie familiale de Saint-Exupéry.
 
Merci à tous pour l’intérêt que vous portez à ce site.
18.07.2010

Le lycée franco-chilien Antoine de Saint Exupéry de Santiago du Chili inaugure un grand projet autour de l’homme et de l’écrivain qui a donné son nom à leur établissement. Ce projet rend hommage à l’homme extraordinaire, à son œuvre et à sa philosophie humaniste. La Succession Antoine de Saint-Exupéry aide à monter l’événement et apporte son savoir-faire. Intitulé Des lignes entre les hommes les premiers événements ont débuté en juin 2010, pour marquer le 110e anniversaire de Saint Exupéry.

 
Un programme qui donne le vertige
Rendez-vous fin août au café littéraire Chez Saint-Ex pour découvrir le programme ambitieux qui se déroulera jusqu’en 2011. Spécialistes du pilote écrivain et membres de la communauté scolaire sont invités à une discussion débat entrecoupé de lectures. A cette occasion, les manifestations culturelles centrées sur la vie et l’œuvre d’Antoine de Saint Exupéry seront dévoilées. Elles prévoient un ensemble d’activités pédagogiques, culturelles et pluridisciplinaires à destination des élèves du primaire à la terminale du lycée. Expositions, conférences, concours de nouvelles, création d’un site internet sont un avant goût de ce copieux programme.
 
Une empreinte chargée de sens
Trop souvent appelé à tort Alliance française, les organisateurs entendent redonner du sens au nom du lycée, et ils ne sont pas à court d’idées. Ils ont décidé de créer un centre de ressources dédié à Saint Exupéry. Ils veulent marquer le lycée de l’empreinte de son œuvre et donc renforcer la pratique de la langue française au sein de l’établissement. Ils souhaitent participer au rayonnement de la culture française au travers de diverses manifestations tant au lycée qu’auprès des partenaires du projet. Et à l’occasion du bicentenaire de l’indépendance du Chili, ils veulent faire résonner les valeurs d’humanisme, de fraternité et de tolérance chères à l’auteur.
 
A suivre dans l’agenda, le programme détaillé des événements….
25.07.2010

 

Bernard Giraudeau s’est éteint samedi 17 juillet à Paris des suites d’un cancer qui le rongeait depuis une dizaine d’années. Artiste multifacettes, son parcours trouve d’étonnants croisements avec Saint Exupéry, qu’il incarne avec finesse dans la fresque historique de Robert Enrico, Saint-Exupéry la dernière mission (1994). À 15 ans il s’engage dans la Marine nationale française et fait deux fois le tour du monde à bord de la Jeanne d’Arc. Puis, il exerce plusieurs métiers avant de s’inscrire au Conservatoire de Paris. Acteur au cinéma et au théâtre, il mène sa carrière sans complaisance et n’hésite pas à se présenter dans des registres inattendus. Réalisateur, il compose des fictions (L’autre en 1990 et Les caprices du fleuve en 1996) et des documentaires où se retrouve son goût des voyages et des paysages majestueux. Ecrivain, son dernier livre Cher Amour, où un narrateur s’adresse à une femme rêvée, est couronné du prix Pierre Mac Orlan en 2009. Conteur, il enregistre trois classiques Pierre et le Loup, Le Tour du Monde en 80 Jours et incarne tous les personnages dans Le Petit Prince enregistré en 2006. Chevalier de la Légion d’honneur, nommé Écrivain de la Marine en 2005, il est le parrain de la promotion 2010 de l’école des mousses récemment réouverte.

01.08.2010

La bibliothèque de l’école de San Kor B au Cambodge a été inauguré officiellement le 11 juin 2010. Mise en œuvre par l’association française Sipar, le nouveau bâtiment a été financé grâce à la vente aux enchères en 2008 de la montre Terre des hommes dans le cadre du partenariat entre l’horloger suisse IWC et la Succession Saint-Exupéry. Les représentants des deux organisations mécènes avaient fait le déplacement pour célébrer l’événement avec les officiels cambodgiens et les enfants.

 
Tour d’horizon des activités du Sipar
A peine arrivé au Cambodge, Goris Verburg - le nouveau directeur d'IWC Singapour - a entamé son tour d’horizon des actions du Sipar. Embarqué en bibliobus, il a démarré par un circuit des villages des environs de Phnom Penh. À travers des activités autour du livre, le Sipar poursuit son action énergique contre l’illettrisme, afin d’ouvrir les esprits pour combattre la pauvreté dans ce pays où tout fait cruellement défaut. De retour à Phnom Penh il a salué l’équipe chargée de l’édition de livres. Grâce à sa bonne gestion, le Sipar a réussi à financer la réalisation de deux livres supplémentaires en plus du projet initial ! Rédigés en langue khmer, les ouvrages vivement colorés abordent trois thèmes de réflexion : la fragilité de l’environnement, le rôle des médias à travers Le peuple de la radio, et l’histoire avec J’ai vécu la guerre au Cambodge auquel Virgil Tanase a participé.
 
Inauguration de la bibliothèque de San Kor B
L’inauguration s’est déroulée dans le très beau village de San Kor dans la province de Kompong Thom. Les officiels se sont vus nouer une écharpe en guise de bienvenue. Goris Verburg (écharpe verte) était accompagné de Sothik Hok (écharpe bleue) - directeur du Sipar Cambodge – et de Maximilien Stemp (écharpe rose) représentant La Succession Saint-Exupéry. La cérémonie était présidée par le gouverneur de la province (écharpe mauve et verte). Comme c’est l’usage, des moines bouddhistes ont récité des prières et lancé du riz. Les discours ont suivi et le ruban rouge a été coupé. Enfin tous étaient invités à découvrir la bibliothèque décorée d’une multitude de dessins d’enfants.
 
Mission accomplie pour les deux généreux mécènes !!
08.08.2010

Pour le 66e anniversaire de la disparition d’Antoine de Saint Exupéry, un hommage était rendu au château de Saint-Maurice-de-Rémens. Ce sont plus de 1000 personnes qui ont assisté aux animations organisées avec talent par l’association Souvenir Saint-Exupéry (SSE).

 
Samedi 31 juillet 2010
Madame le Maire, Elise Massieux, avait mis à disposition de l'association les pièces principales du rez-de-chaussée du château pour présenter l’exposition Du vent du sable et des étoiles et les tableaux des peintres locaux. À l'entrée, les visiteurs pouvaient se procurer les livres d'Antoine de Saint Exupéry que de nombreux lecteurs ont fait dédicacer par François d’Agay, filleul de l’écrivain. Le soir, les organisateurs ont dû rajouter des chaises pour accueillir tous les spectateurs venus assister à la comédie musicale Deux ailes et une plume. Marie Tozzi-Setti s’est inspirée de la vie de Saint Exupéry pour monter ce spectacle joué et chanté avec beaucoup de succès par la troupe Ad Libitum.
 
Dimanche 1er août 2010
Une messe était célébrée dans l'église du village de Saint-Maurice par le père René Beaupère aux côtés du père René Catherin, prêtre de l’église d’Ambérieu-en-Bugey. Puis, une gerbe a été déposée devant le caveau familial des Tricaud et des Saint-Exupéry. Gabriel-Elie Fournier, président de l'association SSE et François d’Agay ont prononcé des allocutions. Le capitaine Marcaillou et son confrère l’adjudant-chef Larré de la base aérienne 278 d’Ambérieu-en-Bugey ont également rendu hommage à l’aviateur disparu en vol le 31 juillet 1944. François d’Agay a raconté l'enfance de son parrain au château. Il a parlé de son enfance à lui dans cette vieille maison où il retrouvait presque les mêmes souvenirs : « Dans ces années là, on pouvait encore retrouver intact ce que vous aviez laissé vingt ans plus tôt. »
 
L’association Souvenir Saint-Exupéry
Créée en 1994, l’association locale compte une trentaine de membres. Chaque année, elle organise ce rendez-vous festif dans la petite commune de l’Ain. Aujourd’hui, elle souhaite accompagner le projet de musée à la mémoire de Saint Exupéry dans la demeure de son enfance.
 
« Dans sa vie errante et parfois désordonnée, l’enfant de St Maurice a gardé comme une boussole, la mémoire d’une maison » homélie du père René Beaupère.
15.08.2010

 

Issoudun consacre une rétrospective à Léon Werth, Le Promeneur d’art. Écrivain et critique d’art, Léon Werth (1878-1955), est le dédicataire du conte de Saint Exupéry Le Petit Prince :

 
« À Léon Werth,
Je demande pardon aux enfants d’avoir dédié ce livre à une grande personne. J’ai une excuse sérieuse : cette grande personne est le meilleur ami que j’ai au monde… ».
 
Aujourd’hui âgé de 85 ans, Claude Werth se souvient de la première rencontre de son père avec Saint Exupéry. Il avait 6-7 ans, c’était l’époque du prix Femina, le journaliste René Delange les avait présentés. Il revoit Saint Ex griffonnant des bricoles sur un bout de papier sur un coin de table de la salle à manger. Il n’a pas oublié son propre baptême de l’air lorsque Saint Ex lui a demandé « Est-ce que tu as déjà volé ? » et qu’il l’a embarqué à bord de son Simoun, c’était à Ambérieu, il avait 8 ans, 9 ans…
 
Claude Werth nous invite chez lui, en toute simplicité, commente des photographies comme on feuillette un album et nous éclaire sur la dédicace du Petit Prince « Une âme d’enfant, c’est tout une chose…»
 
L’exposition Léon Werth, Le Promeneur d’art est présentée au musée de l’Hospice Saint-Roch du 19 juin au 19 septembre 2010 et présente des documents liés à Saint-Exupéry.
 
Musée de l’Hospice Saint-Roch
Rue de l’Hospice Saint-Roch
36 100 Issoudun
Tel : 02 54 21 01 76
22.08.2010

Jean Philippe Mayol, président de l’association Les Ailes du Petit Prince a accepté de répondre à quelques questions sur la journée festive qui s’est déroulée à l’aéroport de Lyon Bron le 27 juin 2010. Il nous a adressé des dessins et textes de lauréats du concours-baptême de l’air. En marge des résultats du concours, l’association a accueilli une centaine de Petits Princes pour les faire voler dans le cadre du centenaire des Aéroports de Lyon. François d’Agay, président d’honneur, ainsi qu’Hervé de Saint-Exupéry se sont mêlés à cette fête spécialement dédiée à ces enfants différents et à leurs familles.

 
Combien d’enfants ont fait leur baptême de l’air ?
100 petits princes : 80 enfants malades ou handicapés de la région Rhône Alpes et 20 enfants valides lauréats du concours « M’envoler avec toi » en partenariat avec les Aéroports de Lyon.
 
Quel âge ont les enfants?
Entre 5 et 16 ans.
 
Comment était la relation enfants-petits princes ? 
Elle a été naturelle quand nos petits princes handicapés pouvaient communiquer …. Parfois un regard à suffit pour découvrir la « planète » de l’autre et partager des étoiles…
 
Avez-vous reçu de nombreux dessins et textes ?
Oui plus d’une centaine.
 
Qu’en avez-vous pensé ?
Très inégal en fonction de l’âge des participants. Il va de soit que l’œuvre d’un grand de 12 ans est différente de celle d’un enfant de 8 à 9 ans.
 
Quelles techniques ont été employées?
Les textes et dessins devaient être exécutés sur deux feuilles A4. Les dessins ont été réalisés aux crayons de couleur, feutres et aussi à base de collages.
 
Que pouvez-vous dire des textes ? 
De belles choses, parfois…surprenantes !!!!! Voyage dans l’espace, saut en parachute cosmique ! Souvent très drôle !!!! 
 
Sur quels critères avez-vous sélectionné les gagnants ?
Respect du thème du concours : « Imagine ta journée parmi nous » et « le vol avec un petit prince différent ».
29.08.2010

Historien et journaliste, Mustapha Jmahri a imaginé un circuit culturel et touristique sur les traces d’Antoine de Saint Exupéry à El Jadida au Maroc. L’idée lui est venue en écrivant les Chroniques secrètes sur Mazagan-El Jadida de 1850 à 1950, paru en juin dernier. Il est d’ailleurs à la recherche d’associations ou d’opérateurs qui pourraient l’aider à mettre en pratique le Circuit Citadelle.

 
Dans le chapitre «Sur les traces de Saint-Exupéry dans les Doukkala : le circuit Citadelle», l’auteur met à jour un épisode méconnu de la vie de l’écrivain-pilote au Maroc. En 1927, il se rend à la forteresse de Boulaouane et rencontre le caïd Tounsi, chef de la tribu des Aoûnate. Ce séjour au Maroc, au temps du Protectorat, aurait inspiré en partie Citadelle qui ne sera publié à titre posthume en 1948.
 
La société pour l’œuvre et la mémoire d’Antoine de Saint-Exupéry a trouvé son idée bonne et accordé à l’écrivain à titre gracieux l’autorisation de mettre en place ce circuit en souvenir de la visite de Saint Exupéry au caïd Tounsi. «Le circuit sera réalisé conformément au tracé figurant dans le livre, qui part de la forteresse portugaise sur la côte atlantique et rejoint la forteresse de Boulaouane sur les méandres du fleuve Oum-Erbia avec un détour par Dar-caïd Tounsi», indique Mustapha Jmahri.
 
La première escale marocaine de Saint Exupéry a lieu en 1921, alors qu’il effectue son service militaire au 37e régiment de Casablanca. En 1927, il assure les vols Toulouse-Casablanca et Casablanca-Dakar pour la Compagnie Générale d’Entreprise Aéronautique (C.G.E.A.) – communément appelé l’Aéropostale. Cette même année, il est nommé chef d’escale à Cap Juby / Tarfaya où il assure sa mission pendant près de deux ans. Il reviendra en 1929 avant d’être nommé chef de l’Aeroposta Argentina. Et pendant la guerre, il fait plusieurs séjours en l’Algérie et au Maroc avant de disparaitre le 31 juillet 1944.
 
Mustapha Jmahri a écrit plusieurs textes sur El Jadida Mazagan. À travers le Circuit Citadelle, il souhaite faire connaître El Jadida comme ville tolérante et cosmopolite.
Pour toutes informations ou propositions vous pouvez écrire à Mustapha Jmahri: jmahrim@yahoo.fr
05.09.2010

 

Mardi 31 août 2010 était inaugurée l’exposition consacrée aux pilotes de La Ligne à l’aéroport Lyon Saint-Exupéry. La sélection de photos noir et blanc axées sur Saint Exupéry, ravive l’esprit de camaraderie qui régnait au sein de la compagnie Latécoère puis Aéropostale. Vues du ciel, les escales de la Ligne, font prendre conscience de l’exploit de ces défricheurs de territoires, pilotes, mécaniciens, radios qui ont écrit l’histoire de l’aviation postale. Présentées sur des panneaux suspendus, les photos s’échelonnent sur la passerelle qui mène de la gare SNCF à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry transformée en galerie d’exposition.

 

Impulsée par la Fondation Latécoère et la Succession Saint-Exupéry, cette exposition est un préambule à l’hommage aux pionniers de l’aventure aéropostale qui se déroulera en France, en Espagne, au Maroc et au Sénégal du 17 au 28 septembre 2010.

12.09.2010

Les enseignants de l’école Antoine de Saint Exupéry de Santiago du Chili ont loué la qualité et la richesse de l'exposition Les Métiers et La Ligne inaugurée le mardi 24 août 2010.

 

À l'attention des élèves, les professeurs de Lettres et d'Histoire ainsi que ceux des classes de primaires ont élaboré des fiches pédagogiques. À travers cette exposition baignée de lecture du Petit Prince et de Terre des hommes, les élèves peuvent faire davantage connaissance avec celui qui a donné son nom à leur établissement. Enthousiasmé par l’accueil de cet événement, l'ensemble des enseignants se fédère autour du projet Antoine de Saint Exupéry, des lignes entre les hommes. Des travaux en classes d'arts plastiques, de lecture, d'écriture – dont un concours de nouvelles - se développent.

 
Le mercredi 25 août 2010, le café littéraire Chez Saint-Ex a ouvert ses portes avec un invité, M. Cristian Warnken, professeur de littérature, universitaire et grande figure du journalisme au Chili.
 
Cette première très réussie, a été l'occasion de relire des textes magnifiques et a donné lieu à des échanges fructueux. Il y a même des personnes qui ont évoqué les relations que leurs ascendants ont pu avoir avec Saint Exupéry. Une cinquante de participants ont redécouvert, voire découvert, l'auteur du Petit Prince au cours de cette soirée, qui a permis de faire entendre "la musique" de la langue française.
 
À suivre dans l’agenda, le déroulement des manifestations chiliennes jusqu’en mai 2011…
19.09.2010

 

Pour sa rentrée des classes française, Le Petit Prince à mis dans son cartable de nouveaux livres.

 

Alain Mabanckou et Le Petit Prince

Écrivain francophone par excellence, Alain Mabanckou livre deux histoires inspirées par Le Petit Prince. Dans Demain j’aurais vingt ans (Gallimard) le petit garçon fait l’apprentissage de la vie, de l’amitié et de l’amour dans le Congo des années 70. Dans ce roman en partie autobiographique, l’enfant découvre la littérature française à travers Rimbaud, Le Petit Prince et San Antonio. Dans un second livre Ma Sœur Étoile (Seuil Jeunesse), le fils unique, solitaire, dialogue la nuit avec sa sœur devenue étoile « Elle le conseille, le console, lui dessine des moutons dignes du Petit Prince... ». Ce récit d’enfance sincère est joliment illustré par Judith Gueyfier.

 

Jul fait un nouveau clin d’œil au Petit Prince

Si vous avez manqué le relookage du Petit Prince dans le numéro série or de Fluide Glacial paru en novembre 2009, vous pouvez vous rattraper sur la dernière BD de Jul : Silex and the city, tome II (Dargaud).

26.09.2010
Bonne nouvelle, l’école française Antoine de Saint-Exupéry à Kigali a fait sa rentrée ! Cette annonce fait suite au voyage du président Sarkozy en février 2010 et au rétablissement des relations diplomatiques entre la France et le Rwanda en 2009.
 
L’école à retrouvé son directeur de 2006, Jean Népomucène Rushayigi, mais le contexte est différent. Depuis 2008, l'anglais est la langue d'enseignement obligatoire dans les écoles publiques et libres subventionnées du Rwanda. Cependant, le cursus de l'école française est reconnu par le ministère rwandais de l'éducation, même si « le programme pédagogique ainsi que les examens viennent de France » déclarait Jean Népomucène Rushayigi, à l’AFP le 22 septembre 2010.
 
En mars 2010, nous lancions un appel à témoignage afin de reconstituer l’histoire de l’école et nous remercions ceux qui ont bien voulu nous répondre.
 
L'école a bien été recréée par les parents d'élèves après le génocide. Le second cycle travaillait avec le centre national d’enseignement à distance (C N E D). Les professeurs étaient en majorité rwandais. Cependant, avant la fermeture de l’école en 2006, une institutrice française enseignait en maternel et primaire et une autre, professeur agrégée de Lettres, enseignait dans les classes de secondes et de premières. Les élèves avaient un bon niveau de français et obtenu d'assez bonnes notes au bac de français. Les enfants parlaient le français sans accent et les parents étaient attachés à cette langue.
 
Aujourd’hui, l’école française Antoine de Saint-Exupéry apparait comme un ilot de francophonie au Rwanda. Gageons que la pédagogie et l’esprit d’ouverture spécifiques à l’enseignement à la française offrent la possibilité aux étudiants rwandais de poursuivent leurs études en France.
Tags: Ecole
03.10.2010

« Offrir un ami » au profit des enfants hospitalisés

Du 1er Septembre au 31 décembre 2010, la boutique du Petit Prince initie l’opération « offrir un ami » au profit des enfants hospitalisés.

Comment ca marche ?

Vous achetez une peluche Renard sur la boutique du Petit Prince à moitié prix, elle sera remise à un enfant hospitalisé par la fondation Réunica Prévoyance. Vous payez la moitié du prix, soit 9,90€ (coût public 19,95 euros TTC) la boutique du Petit Prince offre la différence.

 

http://www.laboutiquedupetitprince.com/offrirunami.php

 

Plantons un baobab et soutenons l'association Inecoba

Le Petit Prince et l’association Inécoba (Institut pour l’Etude et la Conservation du Baobab) se sont associés pour proposer des sachets de graines de baobab en provenance du Sénégal. En achetant ces graines vous participez au commerce équitable et soutenez les actions de l’association Inécoba.

 

http://www.laboutiquedupetitprince.com/fr/selection-51/8-graines-de-baobab-le-petit-prince-724.html

10.10.2010

Les nouvelles aventures du Petit Prince seront diffusées à partir de Noël 2010 sur France3. Il aura fallu 3 ans au petit homme pour préparer son voyage, à la découverte de 24 planètes en 20 épisodes de 52 mn.

 
Un prolongement libre et fidèle
Antoine de Saint-Exupéry termine le conte par « Ecrivez-moi vite qu’il est revenu.. ». Et c’est justement par une lettre adressée à sa rose que débute chacune des aventures célestes du Petit Prince. Paré d’image de synthèse, accompagné du renard, il va de planète en planète, vivre des histoires riches d’enseignements. « Il fallait une solution: sortir Le Petit Prince de son livre en gardant l’esprit » précise François d’Agay, président de la Succession Saint-Exupéry, qui regroupe les héritiers du pilote écrivain. Et seul le format d’une série pouvait délivrer l’un des messages du conte, qui est d’inviter à prendre notre temps pour aller à la rencontre de l’autre et l’apprivoiser.
 
Une histoire de rencontres
Trois personnages emblématiques ont donné réalité à ce projet ambitieux : Olivier d’Agay, petit neveu d’Antoine de Saint-Exupéry, Antoine Gallimard éditeur historique de l’écrivain et Aton Soumache, producteur de films et de séries d’animation salués par la critique (Skyland, Renaissance, Le Petit Nicolas). Un trio de rêveurs qui ont gardé leur âme d’enfant. « Ca ne va pas forcément plaire aux adultes mais l’important c’est que ça parle aux enfants » déclarait Olivier d’Agay lors de la conférence de presse du 29 septembre 2010.
 
Les voix des personnages
Le chouchou des français, Yannick Noah chante le générique. Marie Gillain (Coco avant Chanel, Kung Fu Panda, Le Bossu…) interprète la rose et Franck Capillery (qui double les voix de Daniel Osborn dans Buffy contre les vampires et de Jason Gedrick dans Ally McBeal) prête sa voix au serpent.
 
Un joli cadeau de Noël en perspective. Et si vous n’avez pas la patience d’attendre, regardez les dessins préparatoires et suivez en avant première les aventures du Petit Prince sur le site: http://www.lepetitprince.com
17.10.2010

 

C’est en plein Paris sur les bords de Seine que le couturier Jean-Charles de Castelbajac a présenté sa collection printemps-été 2011. Sur le thème de l’aviation et du voyage, le défilé s’est ouvert sur des créations inspirées par Saint-Exupéry. Des tuniques reprennent les couvertures de Vol de nuit et Terre des hommes et des chemises arborent Le Petit Prince en chemise verte et nœud papillon. Tous les bénéfices des ventes de ces créations iront à la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse / FASEJ.

25.10.2010
 
Le F-POST, l'unique Breguet 14 actuellement en état de vol dans le monde, est revenu d’une aventure exceptionnelle sur les traces des pionniers de la Ligne.
 
Le samedi 18 septembre 2010, la Patrouille de France est venue spécialement à Toulouse saluer le Breguet 14 lors de son décollage. Après avoir fait escale à Barcelone, Alicante, Almeria, Tanger, Rabat, Casablanca et Mogador, l'avion mythique a atterri à Tarfaya / Cap Juby, but de ce voyage historique, avant de retrouver Toulouse le 1er octobre. Aux commandes de cette machine à remonter le temps, Eugène Bellet et Luc Gimazane ont parcouru 6000 km en 50 heures de vol à une vitesse moyenne opérationnelle de 120 km/h. Associés à l’événement, les pilotes du 28e Rallye Toulouse – Saint-Louis du Sénégal ont accompagnés le Breguet 14 tout le long du trajet.
 
Un voyage dans le temps
Ce Breguet 14 comporte toutes les caractéristiques du modèle conçu par Louis Breguet en 1916, qualités de vol, puissance, vitesse... Cependant, pour des raisons de sécurité, la veille du départ,  l'avion a été équipé d'un minimum de moyens de navigation: horizon artificiel, conservateur de cap et GPS portable. Enfin l'avion est équipé d'un moteur Lycoming de 350 CV en lieu et place du Renault qui équipait les Breguet 14 de l'Aéropostale. Nos deux aventuriers ont vécu le trajet dans les mêmes conditions que Saint Exupéry arrivant à Cap Juby en 1927. Mêmes escales, même altitude, même vitesse, mêmes paysages, mêmes conditions météorologiques. Avion singulier, le Breguet 14 demande un effort physique permanent pour maintenir la ligne de vol. Le manche à double poignée pour le tenir à deux mains, ou plutôt à la force de deux bras, témoigne de cette caractéristique d'avion au "pilotage physique" bien connue des pionniers. La présence de deux pilotes à bord du F-POST a permis le partage de ces efforts et d'alterner navigation et plaisir du pilotage de ce vol « au balcon ».
 
Les petites frayeurs perpétuelles
Nos deux pilotes ont mesuré la responsabilité de piloter un avion unique et la pression psychologique qui ainsi s'ajoute à celle que l'on connait dans la gestion normale de tout vol. Dans l’ensemble, les conditions météorologiques ont été bonnes, malgré quelques brumes et surtout une atmosphère souvent agitée en Espagne et au nord du Maroc, conditions aérologiques auxquelles cet avion est très sensible. L'autre paramètre majeur dans la gestion du vol a été l'effet des fortes chaleurs du désert sur la température d'huile et des cylindres du moteur autant que sur le rendement de l'hélice et la portance de l'air qui nécessitent une adaptation du pilotage, des vitesses d'atterrissage et de décollage. L'état de certaines pistes d'atterrissage et le sable du désert ont nécessité quelques interventions du mécanicien qui accompagnait le Breguet 14 dans un des deux avions assurant la logistique de ce voyage historique. Le fonctionnement du moteur a donné entière satisfaction.
 
Aventure à suivre sur le site...
27.10.2010

 

Le F-POST, l'unique Breguet 14 actuellement en état de vol dans le monde, est revenu d’une aventure exceptionnelle sur les traces des pionniers de la Ligne.

 

Le samedi 18 septembre 2010, la Patrouille de France est venue spécialement à Toulouse saluer le Breguet 14 lors de son décollage. Après avoir fait escale à Barcelone, Alicante, Almeria, Tanger, Rabat, Casablanca et Mogador, l'avion mythique a atterri à Tarfaya / Cap Juby, but de ce voyage historique, avant de retrouver Toulouse le 1er octobre. Aux commandes de cette machine à remonter le temps, Eugène Bellet et Luc Gimazane ont parcouru 6000 km en 50 heures de vol à une vitesse moyenne opérationnelle de 120 km/h.

 

Les agréables surprises de cet avion venu d'un autre temps

Sur les aéroports, une complicité spontanée s’installait entre l'équipage du Breguet 14 et les pilotes de ligne qui, après la surprise de croiser une machine volante surgissant d'un autre monde, adressaient des signes amicaux. Les personnels des aéroports présents sur le tarmac ne manquaient pas l'occasion de partager ce moment « surréaliste » et de demander autographes et poses photos avec l'équipage.

 

Le moment exceptionnel, d'une intensité émotionnelle rare, tant pour les pilotes que pour tous ceux qui avaient fait le déplacement, a été le survol du fort espagnol avec plusieurs passages avant le toucher des roues du Breguet 14 sur cette piste de sable au milieu de nulle part et qui redevient Cap Juby par la magie de l'esprit. Après 85 ans d'absence, l'avion du Petit Prince est de retour à Cap Juby et un accueil princier lui a été réservé, avec haie d'honneur de cavaliers hommes bleus méharistes, fanfare, lâcher de colombes et l'accueil officiel par le Gouverneur, les autorités civiles et militaires et les habitants de Tarfaya, digne du légendaire accueil marocain.

 

Après les festivités et une nuit sous la tente, le Breguet 14 a entrepris le vol du retour sur Toulouse. Les équipages du rallye ont poursuivi leur vol jusqu'à Saint-Louis du Sénégal pour rejoindre, sur le trajet retour, le Breguet 14 à Marrakech et l'accompagner jusqu'à Toulouse où tous les équipages ont été conviés à une réception dans la Salle des Illustres du Capitole le 1er octobre 2010.

 

Les challenges d’une expérience unique

À l’origine de cette aventure, Eugène Bellet avait déjà initié et vécu une odyssée similaire le 23 septembre 1988 en réalisant, en Piper Cub 90 CV, la traversée de la méditerranée sans escale, de Saint-Raphael à Tunis, pour commémorer les 75 ans de l'exploit de Roland Garros.

 

« Pèlerinage du Breguet 14 sur ce Chemin de Compostelle des Aviateurs, ce voyage ultime de l'avion du Petit Prince à Cap Juby en forme d'hommage aux pionniers, est l'aboutissement d'une aventure collective, technique et humaine engagée en 1992, sans aucun soutien officiel, mais avec une équipe qui a mis en œuvre des compétences complémentaires et permis de remporter les challenges successifs « challenge de la construction, challenge de la mise en vol, challenge de la certification, challenge du voyage commémoratif de Toulouse à Tarfaya / Cap Juby dédié aux pionniers de la ligne. »

 

« J'ai pleine conscience d'avoir eu ce privilège de vivre un évènement unique avec ce sentiment de la mission accomplie qui ouvre sur un grand moment de bonheur » conclut Eugène Bellet

 

http://www.youtube.com/watch?v=_yKpc4-TOHw&feature=player_embedded

31.10.2010

Les éditions Gallimard viennent de mettre en ligne 7 textes numérisés d’Antoine de Saint-Exupéry.

 

Cinq au format ePub, édition et prix Folio : Pilote de guerre, Courrier Sud, Terre des hommes, Vol de nuit et Lettre à un otage

 

Deux au format PDF (en attendant l’ePub) dans lesquels vous retrouverez les illustrations originales des éditions papier du Petit Prince et des Lettres à l’inconnue

 

Pour l’occasion, un dossier thématique 5 aventures de Saint-Ex est également disponible, sur ePagine. Il vous permet de télécharger gratuitement les extraits des cinq textes proposés par Gallimard en ePub.

 

Site internet : http://www.epagine.fr/

07.11.2010

C’est sur cette épineuse question que s’est ouvert, mercredi 20 octobre 2010, le 3e café littéraire Chez Saint-Ex au lycée franco-chilien qui porte le nom de cet homme aux multiples facettes. Trois heures durant, devant une centaine de personnes, quatre passionnés aux horizons distincts (Franck Gouet, Delphine Lacroix, Patrick Laureau, et Francois d'Agay)ont tranché : Saint-Ex est un tisseur de liens.

 
Par Florent Emy professeur de philosophie au lycée et co-organisateur des cafés littéraires.
 
Le débat fut ouvert par une voix lointaine mais précieuse. François d’Agay, filleul et neveu de Saint-Exupéry, s’adressait par vidéo à Santiago du Chili. Evoquant une vie d’aventurier, il rappelait que son oncle avait aussi dirigé la ligne aérienne entre Buenos Aires et Santiago en 1929, quand les avions n’étaient encore que des « cerfs-volants à moteur ».
 
L’expression de Patrick Laureau, historien spécialiste de l’aviation, avait pour but de souligner qu’au-delà des liens spatiaux s’ouvrait aussi une épopée. Celle de l’Aéropostale et de ses risques vertigineux. Un temps mythique ou naissaient des rencontres et mouraient des camarades. Un temps où les amitiés ne se comptaient pas sur des sites internet mais se construisaient au gré de l’aventure et de ses soubresauts funestes.
 
Cristián Warnken pouvait alors faire le lien avec ces mineurs qui, au même moment, finissaient de s’arracher de leur désert souterrain. Eux que son édito du Mercurio célébrerait, le lendemain matin, en héros exupériens. Eux auxquels on doit d’abord, c’est la leçon de l’œuvre, recueillement et silence.
 
Des mots que le père Laurent Pavec allait faire vibrer en évoquant son engagement quotidien dans les bidonvilles d’Amérique du sud. Car, nous rappelait-il, pour Saint Exupéry ce lien qui nous relie le plus profondément aux autres ne se trouve  qu’en nous-mêmes. Lorsqu’au-delà de l’odieuse banalité du confort quotidien et de « la machine à emboutir », c’est toute l’humanité qui résonne.
 
Lire et lier
Mais alors quoi, sinon la littérature, pour combler cette soif de l’autre qu’aucun avion survolant les nuages ne pourrait étancher. L’écriture, pour répondre à ce désert qu’est l’existence quand elle est devenue trop vide. C’est au  prix de ce travail  que les mots nous relient alors, au plus profond de nous-mêmes, aux autres qui nous liront mais aussi à cette civilisation qui nous porte, et qui n’a pas de prix. Lire et lier, deux mots qui n’en font qu’un, comme le rappelait Delphine Lacroix venue de Paris représenter la Succession Antoine de Saint-Exupéry pour une semaine dédiée, par le lycée, à l’auteur.

 
Les questions du public, stimulées par le cocktail aéronautique du restaurant l’Open de Pierre Le Goff, explorèrent alors cette quête humaniste d’un homme criblé de désertiques solitudes. Oui, Saint-Ex fut bien un être torturé qui cherchait dans le ciel étoilé, au manche de son avion, cette étincelle d’humanité que nous portons tous en nous-mêmes et que seul l’art, littérature ou dessin, a le pouvoir de révéler aux hommes. Après tout n’est-ce pas cela le secret, qu’on ne voit bien qu’avec le cœur?
 
Comme Florent EMY adressez-nous vos articles, nous les publierons sur ce site.
14.11.2010
Du cours élémentaire au cours supérieur, toutes les classes du lycée Antoine de Saint-Exupéry à Santiago du Chili sont investies dans l’hommage à l’écrivain – aviateur.
 
Que me conseillez-vous d’aller visiter ?
Les élèves du Cours Élémentaire Préparatoire ont confectionné des planètes et imaginé une prolongation à l’aventure du Petit Prince au moment où il parle avec le géographe. Une opportunité pour leur professeur de sensibiliser les enfants aux questions d’environnement et de développement durable.
 
Télécharger : Le Petit Prince raconté par les écoliers du CEP
 
Le concours de nouvelles est lancé !
Tous les établissements du réseau de l'AEFE, de l'académie de Bordeaux et des DOM-TOM peuvent concourir.
Le 28 février 2011 : Date limite de l’envoi des nouvelles
Le 15 avril 2011 : Proclamation des résultats et remise des prix
 
Découvrez les sujets et tous les détails du concours dans l’agenda.

26.11.2010

 

Il y a tout juste 70 ans, Henri Guillaumet disparaissait au-dessus de la Méditerranée. Il fut un pionnier de l’aviation française dans les Andes, l’Atlantique Sud puis l’Atlantique Nord, en contribuant à ouvrir de nombreuses nouvelles routes. Considéré comme un des meilleurs pilotes de l’époque, Henri Guillaumet était l’ami de Jean Mermoz et d'Antoine de Saint-Exupéry. « Je n’en ai pas connu de plus grand » dira de lui Didier Daurat.

 

« Sommes mitraillés... Avion en feu S.O.S »

Aux commandes du Farman 220 Le Verrier, Henri Guillaumet lance ce message de détresse le 27 Novembre 1940 à 12h06. Il survole une zone maritime où des navires anglais et italiens sont engagés dans une canonnade. Parti de Marignane, il transporte Jean Chiappe, nommé haut commissaire de France au Levant vers son nouveau poste en Syrie. Il est au large de la Sardaigne lorsque l’avion est abattu accidentellement. L’équipage se compose de son camarade pilote Marcel Reine, du radio Le Duff, des mécaniciens Franquez et Montaubin. Leurs corps n’ont jamais été retrouvés. Jugé trop vieux pour l'aviation de chasse en 1939, Henri Guillaumet remplissait des missions diplomatiques. Le 11 décembre 1940, il est cité à l’Ordre de la Nation. Le 12 décembre 1940, de nombreuses personnalités assistent au service solennel célébré à Notre-Dame de Paris, parmi lesquelles Pierre Laval, vice-président du Conseil.

 

« Ce que j’ai fait, je te le jure, jamais aucune bête ne l’aurait fait »

C’est la « première phrase intelligible » de Guillaumet lors de ses retrouvailles avec Saint-Exupéry le 19 juin 1930. Il a survécu cinq jours à 3 500 m d’altitude, perdu dans la Cordillère des Andes en plein hiver austral. Son Potez 25 a capoté, pris dans une tempête de neige alors qu’il transportait le courrier de Santiago du Chili à Mandoza. Cet exploit, Saint-Exupéry le raconte dans Terre des hommes et rend historique cette phrase. À la fonte des neiges en décembre 1930, l’avion est récupéré mais surtout les sacs de courrier. Les lettres sont tamponnées « retard du au service » et acheminées à leurs destinataires.

 

L’Adresse Musée de La Poste s’associe à cet hommage en illustrant cet article de deux documents inestimables : le télégramme de Bouilloux Lafont à Jean Mermoz annonçant le sauvetage de Guillaumet et une lettre marquée du fameux tampon. Par ailleurs, le musée a entièrement dédiée une de ses salles d’exposition, la Salle 8, à L’aventure de la poste aérienne :

http://www.ladressemuseedelaposte.com/Collections/Salle_8/index.htm

28.11.2010

 
Jean-Patrice Marzocchi, libraire à Bastia, nous signale le film qu’il a réalisé sur les traces de Saint Exupery en Corse. Bien documenté, basé sur des éléments vérifiés, ce film apporte de nouveaux témoignages sur les derniers jours du pilote.
 
Tout a débuté en 1994, pour le cinquantenaire de sa disparition. Jean-Patrice Marzocchi organise dans sa librairie, une exposition sur Saint-Exupéry sa vie son œuvre, avec un éclairage particulier sur ses derniers jours en Corse.
 
Parmi les visiteurs se trouve Monsieur P. Treanton propriétaire du terrain d’aviation improvisé à Borgo pendant la seconde guerre mondiale. Il lui raconte comment enfant, il allait voir les américains pour leur demander des chewin-gums. Un des GI lui avait même demandé de faire dédicacer par Saint Exupéry un de ses livres qu’il avait emporté avec lui. Le propriétaire très âgé, emmène Jean-Pierre Marzocchi sur les lieux. Il prend des photos de l’emplacement du campement et de la piste d’où Saint-Ex a décollé pour son dernier vol.
 
En 2000 pour le centenaire de sa naissance, le libraire réalise une 2e exposition enrichie de nouveaux documents comme ces photographies de la villa Beausoleil à Miomo où a séjourné l’écrivain. Il expose également des images du restaurant Les Sablettes où il aurait passé sa derrière soirée avant sa disparition. Cette soirée est relatée dans le film de Robert Enrico Saint Exupery la dernière mission avec Bernard Giraudeau. Finalement, cet été 2010, Jean-Patrice Marzocchi trouve le temps de monter ce film, morceau d’Histoire de la Corse.
 
Comme Jean-Patrice Marzocchi adressez nous vos recherches et réalisations sur Saint Exupéry et partagez-les avec la communauté exupérienne…
05.12.2010
Directeur du Musée des Lettres et Manuscrits, Gérard Lhéritier offre en exclusivité au visiteur du musée, la diffusion de l’unique film en couleur existant sur Saint-Exupéry !
 
Les images ont été tournées sur un lac non loin de Montréal, lors d’une journée ensoleillée le 14 mai 1942. La cravate au vent, Antoine de Saint Exupéry apparait détendu et souriant.
 
Nous vous avions déjà parlé de ce film Kodachrome dans les Actualités des 01.04.2010 et 26.05.2010. Il a été découvert par hasard et vendu lors aux enchères à Sotheby’s Paris en mai 2010. L’acquéreur, M. Lhéritier en a fait le joyau de sa collection de documents originaux liés à l’écrivain aviateur présentée au Musée des Lettres et Manuscrits. Ce document historique exceptionnel est accompagné du livre de bord du bateau dédicacé par Saint-Exupéry.
 
La pellicule Kodachrome est au format 16 mm, d’une durée totale de 2:39 min. Les images ont été tournées par un amateur le temps d’une escapade en bateau sur le Fantasque. Plusieurs gros plans sont faits sur Consuelo vêtue d’un tailleur à carreaux et d’un foulard fleuri. À l’arrière du bateau, Antoine de Saint Exupéry est lancée dans une histoire entrainant les rires des femmes qui l’entourent. Le film est muet et on aimerait savoir lire sur les lèvres !
 
Pour tous les passionnés de Saint-Exupéry et aussi pour tous les curieux, ce film étonnant accompagne la réédition du livre La mémoire du Petit Prince. En bonus, l’auteur du livre, Jean Pierre Guéno raconte l’année 1942 et la période tourmentée dans laquelle se trouve l’écrivain pilote lors de son séjour au Canada.
 
Commander le livre sur la boutique Le Petit Prince : http://www.laboutiquedupetitprince.com
 
Musée des Lettres et Manuscrits
222 Boulevard Saint-Germain
75007 Paris
12.12.2010

Les quatre premiers numéros des Ailes Françaises - L’encyclopédie des avions de la seconde guerre mondiale sont consacrés à l’hydravion militaire française durant la période 1939-1940.

 
Dans le N°1 sortie en novembre 2010, le chapitre 13 est entièrement consacré au Latécoère 521 Lieutenant de Vaisseau Paris. C’est avec cet appareil, équipé de 6 moteurs de 800 CV, qu’Henri Guillaumet remporta le Ruban bleu en 1939. Un vol mémorable que Saint-Exupéry n’aurait voulu manquer pour rien au monde. Il fit jouer ses relations et réussi à faire partie de cette 1ère traversée sans escale de l’Atlantique Nord. Parti le 14 juillet 1939 de New York, l’appareil amerrit sur le lac de Biscarosse le 15 juillet 1939.
 
Spécialiste des hydravions, Gérard Bousquet est l’auteur des ces numéros forts bien documentés et illustrés de photos inédites et de profils en couleur de qualité. Une fois n’est pas coutume, il s’est attaché à décliner les hydravions de l’Aéronautique navale par familles d’appareils. Les avions sont répertoriés en fonction des programmes techniques et de leurs classes respectives, un sujet rarement débattu par les chroniqueurs aéronautiques.
 
Ces numéros des Ailes Françaises viennent célébrer un double centième anniversaire. 1910 est considérée comme l’année officielle de la naissance de l’aéronautique navale qui débute avec l’aventure des hydravions. Le 28 mars 1910, le français Henri Fabre réalise le premier vol d’un hydravion. Ce jour là, il décolle de l'Étang de Berre (Bouches-du-Rhône) pour amerrir à Martigues. L’hydravion, en utilisant l’immensité des mers et des océans comme aérodromes, ouvre de nouvelles perspectives. C’est avec le concept d’hydravion que nait la première aéronautique navale de l’Histoire.
 
Ces Hors Série sont trimestriels : le N° 2 paraitra début janvier 2011, les N°3 et N°4 s'échelonneront jusqu'en juin 2011.
 
Pour en savoir plus sur Saint-Exupéry et les hydravions, voir l’animation Les avions
01.01.2011

 

 

La succession Saint-Exupéry - d'Agay

se joint au Petit Prince

pour vous adresser ses meilleurs voeux

en cette nouvelle année !

Tags:
10.01.2011

 

Depuis qu’André Gide a préfacé Vol de nuit, des personnalités exceptionnelles ont tenu à recommander aux lecteurs des différents pays les ouvrages d’Antoine de Saint-Exupéry qu’ils estiment et auquel ils sont attachés par des affinités profondes. Deux préfaces retiennent particulièrement l’attention parce qu’elles ne sont pas dues à des gens de lettres.
 
 Un texte de Raymond Aron ouvre l’édition posthume des Écrits de guerre. Roger Caillois met sa plume autant habile que savante au service des Œuvres complètes d’Antoine de Saint-Exupéry publiées en 1959 dans la prestigieuse Bibliothèque de la Pléiade. En Italie, les livres d’Antoine de Saint-Exupéry sont introduits par des hommes de lettres aussi éminents qu’Enrico Groppali, Renato Barilli ou Leopoldo Carra. Le romancier colombien Pedro Sorela écrit la préface pour une édition espagnole de Terre des hommes et le grand poète Ruy Belo signe celle d’une des éditions portugaises de Citadelle. Contribution collatérale, Umberto Eco signe la préface à l’édition italienne de la BD d’Hugo Pratt (1995) Saint-Exupéry : Le dernier vol : « Certains auteurs deviennent des mythes. A cause de ce qu’ils ont écrit, mais aussi, dans une certaine mesure, indépendamment de ce qu’ils ont écrit. Parfois leur œuvre devient une glose sur leur vie elle-même, tout au moins pour ceux qui lui vouent un culte. »
 
Anne Morrow-Lindbergh avait déjà préfacé Wind, Sand ans Stars, la version anglaise de Terre des hommes. L’ouvrage est publié en 1939 sans la préface qui est ajoutée dans les éditions de 1940. Anne Morrow-Lindbergh reprend la plume quarante ans plus tard pour préfacer l’édition américaine des Écrits de guerre. 
 
Auteur de livres et de recueils poétiques, Anne Morrow-Lindbergh, l’épouse du célèbre aviateur, est aussi pilote et ses livres les plus connus racontent ses exploits. 
 
Au-delà de quelques anecdotes concernant leur première rencontre et les moments qu’Antoine de Saint-Exupéry a passé chez les Lindbergh à Long Island, l’auteur de la préface nous fait remarquer à quel point la philosophie morale de l’écrivain traverse sans dommage le temps. L’aviation a énormément évolué et l’homme a débarqué sur la lune mais le discours prophétique d’Antoine de Saint-Exupéry est toujours d’actualité. Les Écrits de guerre, volume posthume, qu’Anne Morrow-Lindbergh compare au revers d’une tapisserie où l’on voit les nœuds et les fils cassés, reste le témoignage bouleversant d’un homme engagé qui veut reprendre le combat pour délivrer son pays. Il est pourtant inquiet, le monde issu de la guerre risque d’être dépourvu de spiritualité.
 
« Il est certain que nous sommes aujourd’hui enfin prêts à entendre son plaidoyer pour la paix, né de sa haine de la guerre, rédigé bien avant que la première bombe atomique ne tombe sur Hiroshima et que son pouvoir de destruction et de mort ne se soit répandu sur toute la terre pour atteindre ses dimensions d’aujourd’hui. » note Anne Morrow-Lindbergh en 1984.
 
Écrite en 2006 pour accompagner l’album  Dessins, aquarelles, pastels, plumes et crayons d’Antoine de Saint-Exupéry, la préface d’Hayao Miyazaki, dessinateur de manga et réalisateur de films d’animation connus dans le monde entier, est d’une autre trempe. 
 
Il n’a pas connu l’auteur, mort quand il avait 3 ans. Son émotion devant ses dessins est celle d’une rencontre avec « un être d’exception », réunit « des instants miraculeux qui cristallisent, sous une forme visible, l’esprit même de leur auteur ».
 
Hayao Miyazaki enfile les souvenirs personnels, l’image du petit prince dans la vitrine d’une banque, les références à la vie de son auteur : « un domaine inviolable » et même les ragots « On a prétendu qu’il était piètre aviateur, qu’il croulait sous les dettes, qu’il avait une maîtresse… » pour faire le portrait d’un « diamant ». Il oppose sa noblesse et sa quête du sens au monde d’aujourd’hui où « l’espèce humaine menace de devenir la cellule cancéreuse de notre planète » et où nous continuons à tuer tous les jours les Mozart qui nous habitent. En bon constructeur d’images animées, Hayao Miyazaki finit son texte en décrivant une scène qui semble s’animer sous nos yeux. Antoine de Saint-Exupéry aux commandes de son Breguet 14 survole le canal du Midi en route vers Alicante. Nous le suivons dans un appareil dont les ailes sont en bois, toile et fil de fer. Il nous fait signe de sa carlingue. Son avion s’éloigne, se fait de plus en plus petit avant de disparaître. 
 
« Amorçant notre descente vers ce bas monde, nous ressentons alors, plus nettement qu’avant, sa présence… ».
17.01.2011
Nombreuses sont les personnalités françaises et étrangères, issues de tous les horizons qui puisent dans l’œuvre de Saint-Exupéry pour illustrer leur discours. La dernière en date est une sommité internationale, puisqu’il s’agit du pape Benoit XVI!
 
Lumière du monde est un livre d’entretiens avec Benoît XVI menés par le journaliste et auteur Peter Seewald du 26 au 31 juillet 2010 à Castel Gandolfo. 
 
Au chapitre 17 intitulé Jésus Christ revient, le journaliste cite le philosophe allemand Robert Spaemann à propos des miracles de Jésus avant de demander :
 
« Le pape, lui aussi, croit-il toujours ce qu’il a cru enfant ? »
 
À quoi, le pape Benoît XVI répond par une autre référence puisée chez Antoine de Saint-Exupéry et déclare :
 
« (…) le Petit Prince, ironise lui aussi sur l’intelligence de notre époque, montre qu’elle nous fait négliger l’essentiel et qu’au bout du compte le Petit Prince, qui ne comprend rien à toutes ces choses intelligentes, en voit davantage et voit mieux ».
 
Bavarois lui même, Peter Seewald avait mené un premier cycle d’entretiens en 1996 avec le cardinal Joseph Ratzinger, publié sous le titre Salz der Erde (Le sel de la terre) qui lui vaut d’être considéré un biographe autorisé de Joseph Ratzinger. En 2001, il publie un deuxième livre de conversations intitulé Gott und die Welt (Dieu et le monde) dans lequel il expose la pensée de Joseph Ratzinger sur l’homme, Dieu, la création, la Bible, le Christ, l’Eglise. Avec ce troisième livre Lumière du monde c’est la première fois que le pape Benoit XVI accepte un livre-entretien depuis son élection au siège de Saint-Pierre, le 19 avril 2005.
 

24.01.2011

L’association Vol de nuit / Vuelo Nocturno poursuit ses actions à Dique Luján en Argentine. En 2009, elle a financé la construction d’un bâtiment dans le centre communautaire Todos Juntos dans la banlieue nord de Buenos Aires. En 2010, la fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse / FASEJ apporte son soutient dans la gestion opérationnelle du centre.

 
Le centre d’aide et de solidarité à Dique Luján
Achevée en août 2009, l’extension au centre communautaire Todos Juntos a permis de mettre en place un atelier d’électricité pour les hommes et de dédier un atelier de couture pour les femmes. Ce dernier était installé dans le « comedor » ou cantine et devait être démonté à chaque repas. Achevé en 2010, le nouveau bâtiment accueille également un centre de consultations psycho-médico-social. Il permet de gérer les cas de violences familiales qui sévissent dans la périphérie de la mégapole de Buenos Aires. Ce centre s’inscrit dans la continuité des actions du padre Sergio Iglesias qui organise déjà des ateliers de paroles auprès des adultes et des enfants. 
 
Ce projet, devenu prioritaire pour l’association Vol de nuit / Vuelo Nocturno, a reçu le soutien de la Fondation Saint-Exupéry pour la Jeunesse qui finance l’embauche de psychologues et d’assistantes sociales. Mais l’association est toujours à la recherche d’autres fonds permettant d’assurer le fonctionnement de cette activité sur 3 ans.  
 
Vous souhaitez soutenir l’association Vol de nuit / Vuelo Nocturno
 
Vous souhaitez en savoir plus sur la fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse / FASEJ

07.02.2011

 

Le 20 janvier dernier, Dominique Bayle, cofondatrice de l’association Petits Princes s’est vue remettre la Légion d’Honneur par le comédien François Berléand. Cet événement s’est prolongé par une soirée réunissant l’équipe de l’association, des représentants des services pédiatriques et de nombreuses personnalités françaises dont Chantal Lauby, Laurent Boyer, Lorie, Anne-Sophie Lapix, Jérôme Commandeur, Alice Dona, Laurent Petitguillaume…
 
Atteints de cancers, de leucémies ou de maladies génétiques, les enfants gravement malades suivent des traitements lourds que Dominique Bayle a voulu adoucir en créant cette association qui pourrait leur redonner de l’espoir. Des rêves pailletés, comme assister au festival de Cannes, des rêves de rencontres, celle d’un sportif ou d’un artiste préféré, des rêves de voyages et d’aventures… Des souhaits, Dominique Bayle et son équipe en ont réalisé 3 800 en 23 ans !
 
L’association Petits Princes est née en décembre 1987 sous l’impulsion de Dominique Bayle, alors âgée de 30 ans et professeur de culture physique. Inspirée par un reportage sur une association américaine, elle veut réaliser les rêves d'enfants gravement malades. L’association est créée en famille avec l’aide de sa belle sœur infirmière, de son père, de sa sœur et de l’un de ses frères. Elle rencontre Frédéric d’Agay, directeur de la succession Saint-Exupéry, qui soutient le projet en accordant gracieusement l’utilisation du nom « Petits Princes ». En 2007, l'association fête ses 20 ans et le 3000ème rêve en emmenant 20 Petits Princes sur les traces de Saint Exupéry au Maroc. L’année suivante, en 2008, Dominique Bayle reçoit le prix de Femme de Cœur aux élections des Femmes en Or qui récompense des femmes engagées dans des causes nobles à vocation caritative et humanitaire. En 2010, l’association est reconnue d’utilité publique
 
Nommée Chevalier de la Légion d’Honneur en ce début d'année 2011, Dominique Bayle saisit « l’occasion de mettre en avant les personnes qui sont dans l’ombre et qui participe à la réussite de l’association depuis 23 ans » : bénévoles, salariés, partenaires, représentants des services pédiatriques, et les nombreuses personnalités qui, par leur soutien, participent activement à la réalisation des rêves des enfants.
14.02.2011

276 établissements scolaires sont baptisés Antoine de Saint-Exupéry en France 

Avec ce chiffre l’écrivain aviateur arrive en seconde place dans le palmarès des hommes et femmes de lettres qui ont été choisis par les écoles, collèges et lycées. Le 1er de la classe est Jacques Prévert avec 332 établissements et le 3ème est Victor Hugo avec 230 établissements. Sur un total de 68 000 établissements recensés, près de 4 000 portent le nom d’un écrivain. Parmi les femmes, George Sand se place en 13ème position (63) Anne Franck en 17ème (57) et Elsa Triolet est 19ème (57).
 
Une bonne occasion de réviser ses départements !
Ce sont dans les départements du Nord (59) et du Val d’Oise (94) où l’auteur est le mieux représenté avec 15 établissements chacun. Suivent les départements de l’Allier (03) et de la Haute-Garonne (31) qui comptent respectivement 13 et 11 établissements. Dotée d’une forte concentration de population, l’Ile-de-France rend un bel hommage à Saint-Exupéry avec un total de 64 établissements (hors Paris, non comptabilisé) dont 12 en Val-de-Marne (94), 11 en Seine-Saint-Denis (93) et 10 en Essonne (91). Le département du Rhône (69) où Saint Exupéry naquit en compte 9 dont un à Lyon 4e. Celui de la Sarthe (72) où il a usé ses fonds de culottes sur les bancs de l'école Notre Dame de Sainte Croix Le Mans en compte 4 mais pas un seul dans sa préfecture…
 
Élève rêveur et indiscipliné, Antoine de Saint-Exupéry se plaçait plutôt au fond la classe !!!
 
Ce recensement a été mené par le site Babelio, première communauté dédiée au livre et aux lecteurs sur internet : http://www.babelio.com/decouvrirauteurs.php

Tags: Ecole, Hommage
21.02.2011

 

Les téléspectateurs français ont découvert la série animée Le Petit Prince pendant les vacances de Noël 2010. Une nouvelle diffusion des aventures du Petit Prince est programmée vendredi 25 février de 9h15 à 10h15 sur France 3. En attendant sa diffusion hebdomadaire en septembre 2011, le Petit Prince est de retour pour les épisodes 3 et 4 de La Planète de l'oiseau de feu
 

Cette fois, la série d'animation en 3D, tout droit sorti du chef d'œuvre de Saint-Exupéry, transporte Le Petit Prince sur la planète de l'oiseau de feu. Sur cette planète, un grand oiseau terrorise le peuple des tailleurs d’émeraudes. Le petit homme découvre un roi autoritaire, une princesse emprisonnée et un oiseau dont les ailes deviennent de véritables torches de feu sous la colère. Mais qui a déclenché un tel cataclysme ? Accompagné, de son fidèle renard, le Petit Prince défie le serpent et les idées noires, et réussit à rétablir le calme sur la planète !

27.02.2011

 

Patrick Poivre d’Arvor a eu la gentillesse d’évoquer les liens qui l’attachent si fortement et depuis si longtemps à Antoine de Saint Exupéry. Dés l’enfance, il fait croitre à ses camarades qu’il est le filleul de Saint-Ex, mort quelques années avant sa naissance ! 
 
Indéfectiblement lié à Saint-Exupéry
Il a adoré Le Petit Prince au-delà de tout et l’a fait lire à ses enfants et petits enfants. Il a eu la chance de rencontrer Consuelo, qui était amie de sa grand-mère : « elle m’appelait « mon petit prince » elle devait le faire à tous les petits garçons de l’époque ». Puis il a découvert toute l’œuvre et plus tard, sa vie « une vie comme celle que je rêvais, une vie d’action, de réflexion, d’amours au pluriel, de passions ». Fervent admirateur, PPDA possède deux dessins de Saint Exupéry, l’un réalisé à Montevideo en Uruguay et un autre au Canada « son âme d’enfant se reproduit dans ses dessins ».
 
Parrain de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry
Déjà membre du jury d’honneur du prix littéraire Saint-Exupéry, Patrick Poivre d’Arvor a aussitôt accepté de devenir parrain de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse (FASEJ) et d’apporter son aide aux enfants en souffrance dans le monde : « j’aime énormément les gens qui s’en occupent ; l’idée que des héritiers qui ont reçu un legs réussissent à le transmettre » avant de conclure « Je sais ce que je dois à Antoine de Saint-Exupéry dons il faut que je lui rende une partie de ce legs ».
06.03.2011
En Angleterre, le dramaturge Rod Wooden a composé un casting étonnant pour revisiter Wind, Sand and Stars, la version anglaise de Terre des hommes. Cette adaptation, intelligente et sensible, était diffusée sur la BBC Radio 4 au programme de Afternoon Play en octobre 2010.
 
Plusieurs fois primé pour ses mises en scène, Rod Wooden excelle dans les adaptations radiophoniques. En 1998, il avait déjà adapté Flight to Arras (Pilote de guerre) pour la BBC Radio 4 avec David Threlfall dans le rôle de Saint Exupéry.
 
Dans cette nouvelle proposition de Wind, Sand and Stars, il réunit le célèbre acteur Paul Rhys et Adeel Akhtar, comédien à la carrière montante. Dans un savant jeu lyrique, l’acteur gallois Paul Rhys incarne Antoine de Saint Exupéry aux commandes de son avion au moment où il s’écrase au milieu du désert libyen en 1935. À ses côtés, Adeel Akhtar interprète le mécanicien André Prévot. Subtilement dosés, les arrangements sonores plantent le décor, donnent matière à ce soleil écrasant et à ce sable brûlant. L’aventure se vit au centre du désert et dans la tête de Saint Exupéry. 
 
Dés 1987, Paul Rhys fait des apparitions sur la BBC dans la série humoristique My Family and Other Animals avant d’atteindre une grande notoriété avec son interprétation de Théodore Van Gogh aux côtés de Tim Roth dans Vincent & Théo du légendaire Robert Altman (1990). A la radio, il prête sa voix à Simon Templar alias le Saint lors de la diffusion de nouveaux épisodes en 1995. En près de vingt ans, il a joué une quarantaine de personnages et a reçu de nombreux prix pour ses performances à la télévision, au cinéma et au théâtre. Moins connu mais néanmoins remarquable, Adeel Akhtar s’est distingué dans le rôle de Fessal le musulman extrémiste dans la comédie satirique We are Four Lions, en 2010. 
 
Cette nouvelle version de Wind, Sand and Stars a reçu une belle audience du public anglophone. Les auditeurs ont apprécié la modernité du récit de Saint Exupéry, écrit il y a plus de 70 ans, qui nous adresse des messages plus que jamais pertinents à l’heure de la mondialisation et du changement climatique.
14.03.2011

 

Le Laurier Jeunesse 2010 a été attribué au réalisateur Pierre Alain Chartier pour la série animée Le Petit Prince.
 
Les Lauriers de la Radio et de la Télévision ont été décernés le 3 mars 2011 lors de la soirée qui s’est déroulée à l'Hôtel de Ville de Paris. Organisée par le Club Audiovisuel de Paris, la cérémonie de remise des prix était animée par les journalistes André Bercoff et Pascale de La Tour du Pin. Le ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand  était présent ainsi que de nombreuses personnalités issues du milieu de l'audiovisuel et du journalisme.
 
Aujourd’hui récompensée du Laurier Jeunesse, la série animée Le Petit Prince est le fruit d’un projet de grande envergure qui a nécessité 3 ans de développement. Une équipe de 450 personnes a conçu les 720 décors de la série d’animation de 52 épisodes. Toutes les technologies de pointe de l’image de synthèse ont été utilisées et une version relief a même été réalisée. Le résultat est spectaculaire : un univers graphique foisonnant, des décors magnifiques inspirés du surréalisme, des illustrations du XIXème siècle et des mangas. La musique joue également un rôle primordial ; elle est signée du compositeur Frédéric Talgorn avec l’orchestre philharmonique de Cologne. 
 
Folle aventure des Studios Method Animation et de la Succession Saint-Exupéry, la série animée Le Petit Prince a séduit le jury. Ce Laurier Jeunesse 2010 la classe parmi les programmes audiovisuels les plus remarquables pour leur contribution au rayonnement culturel français. D’ailleurs, la série a déjà été sélectionnée par plusieurs pays d’Europe et d’Asie.
 
Auteurs adaptateurs : Alexandre de la Patellière et Matthieu Delaporte
Réalisateur : Pierre Alain Chartier
Création graphique : Bertarnd Gatignol
Musique : Frédéric Talgorn
Voix : Guillaume Gallienne (le serpent), Marie Gillain (la rose)
Production : Method Animation avec la Succession Saint-Exupéry – d’Agay
Coproduction : LPPTV, Sony Pictures Home
21.03.2011

 

Pour la troisième année consécutive, Toys R Us a organisé une vente aux enchères de jouets de collection au profit de l’Association Petits Princes. Cette année, la vente s’est déroulée le 1er mars 2011 dans la célèbre maison Artcurial Paris et a emporté un franc succès. Elle a permis à l’Association Petits Princes de collecter 37.000€ destinés à financer les rêves des enfants gravement malades. 
 
La vente s’est déroulée en présence de Chantal Lauby, personnalité très proche de l’Association Petits Princes et marraine de l’événement. Spécialement pour cette occasion, le jeune artiste et designer Ylan Anoufa, également parrain de l’événement, a réalisé une girafe de 3 mètres de hauteur, à partir de jouets recyclés confiés par Toys R Us. D’autres lots prestigieux ont également été mis en vente au profit intégral de l’Association Petits Princes : statues Playmobil géantes, Meccano collectors, super-héros géants, LEGO introuvables et bien d’autres lots fantastiques.
 
Partenaire de l’aventure, la Succession Saint-Exupéry – d’Agay a offert deux poupées du Petit Prince réalisées à la main en série limitée. Ces jouets de collection sont partis à de très jolis montants 1.400€ et 2.300€.
 
Donner vie aux rêves des enfants atteints de cancers, leucémies et maladies génétiques, proposer un accompagnement dans la durée et un soutien pour l’ensemble de la famille, tels sont les missions de l’Association Petits Princes menées par une équipe de bénévoles dynamique et enthousiaste. Grâce à cette collecte exceptionnelle, l’association va pouvoir offrir évasion et espoir aux enfants et à leur entourage pour se projeter dans l’avenir.
18.04.2011
DES LIGNES ENTRE LES HOMMES
En octobre 2010, le Lycée Antoine de Saint-Exupéry de Santiago du Chili a organisé un concours de nouvelles à destination des élèves francophones du monde entier, collégiens et lycéens appartenant aux établissements du réseau A.E.F.E (Agence pour l'enseignement français à l'étranger), des Dom-Tom et de l’académie de Bordeaux. Une centaine de textes ont été reçus et la proclamation officielle des résultats a eut lieu le vendredi 15 avril 2011, lors de la semaine de la francophonie au Chili.
 
Le lycée Antoine de Saint-Exupéry a souhaité rendre hommage à l’écrivain-pilote qui a donné son nom à l'établissement et célébrer ainsi sa mémoire et ses valeurs humanistes. « Une fois le courrier en marche vers Santiago du Chili, on vivait, d’un bout à l’autre de la ligne, sous la même voûte profonde » écrivait Saint-Exupéry dans Vol de nuit. Le projet a aussitôt obtenu le partenariat d’Air France et de la Succession Antoine de Saint-Exupéry et a été soutenu par M. François d’Agay, filleul et neveu d’Antoine de Saint-Exupéry et président d'honneur du jury.
 
Une centaine d’écrivains en herbe ont adressé leur nouvelle, méditation à partir d’extraits du Petit Prince et de Terre des hommes. Les membres du Jury ont élu 6 lauréats et récompensé 3 élèves de collège et 3 élèves de lycée. Outre son président d'honneur M. François d'Agay, le jury était composé de 9 membres : Melle Ana Urbain (ancienne élève de terminal L en 2010), Mme Sandrine Biziaux (enseignante et animatrice d'un cercle de lecture), Mme Isabelle Morizon (La Librairie française), Mme Patricia Rojas (directrice du département de français de l'Universidad Metropolitana de Ciencias de la Educacion), M. Mauricio Electorat (professeur de littérature à l'université et écrivain), M. Eric Lavertu (premier conseiller de l'Ambassade de France au Chili), M. Thibaud Morand (directeur d'Air France au Chili), M. Cristobal Perez (membre du conseil d'administration du Théâtre municipal de Santiago) et M. Frédérick Schmütz (Consul de France à Santiago).
 
Les lauréats des 1ers prix ont gagné un voyage au Chili offert par Air France et le livre Terre des hommes. Les lauréats des seconds et troisièmes prix ont été récompensés par des ouvrages offerts par la Succession Antoine de Saint-Exupéry.
 
LAURÉATS DU CONCOURS COLLÈGE
1er prix : DUPE Philippine, 4ème, collège Jacques Prévert, Bergerac, France : « Gromki le bossu ». Un voyage au Chili et Terre des hommes en Collection Blanche de Gallimard
2ème prix : QUIROGA Maria, 3ème, lycée franco-bolivien Alcide d’Orbigny, La Paz, Bolivie : « Felipe Resuirreçao ». Le livre des Dessins d'Antoine de Saint-Exupéry et l'ouvrage de Jean-Pierre Guéno : La mémoire du Petit Prince
3ème prix : HOLLEVILLE Anne-Scarlett, 4ème, lycée français La Fontaine, Niamey, Niger : « L’arrière du tableau ». Le livre des Dessins d'Antoine de Saint-Exupéry et L'Archange et l'écrivain de Nathalie des Vallières
 
LAURÉATS DU CONCOURS LYCÉE
1er prix : VIRIOT Marie-Nour, Tale, LEGT Jules Supervielle, Oloron Sainte-Marie, France : « Par delà nos prisons ». Un voyage au Chili et Terre des hommes en Collection Blanche de Gallimard
2ème prix : ROUSSET Chloé, 2nde, lycée franco-costaricien, San Jose, Costa Rica : « Ces gens du voyage ». Les Œuvres complètes de Saint-Exupéry, éditées en deux volumes dans la Collection de La Pléiade
3ème prix : DUFOURC Egoa, 2nde, lycée des Graves, Gradignan, France : « L’œuf, l’Homme et le Serpent ». L'ensemble des ouvrages d'Antoine de Saint-Exupéry en Collection Blanche de Gallimard (Courrier Sud, Vol de nuit, Terre des hommes, Pilote de guerre, Lettre à un otage
 
Lycée Antoine de Saint-Exupéry de Santiago du Chili
http://www.lafase.cl/activites/act_projet_saintex-antoine_de_saint_exupery-39.html
26.04.2011
Malenkii Print était un des invités d’honneur de l'année culturelle croisée Russie-France 2010 à travers un concours de dessins national « Le Petit Prince et nous ».
 
La remise officielle des prix s’est déroulée lundi 18 avril 2011, dans le bâtiment du Sénat au Kremlin de Moscou. Ce concours a permis de récompenser de jeunes artistes russes particulièrement inspirés.
 
Fort populaire en Russie, Malenkii Print s'est vu dédié une exposition d'envergure « Le Petit Prince à Moscou » présentée dans la maison-musée d'Anton Tchekhov. Organisée par le centre de recherche théologique, l’exposition célébrait le 110ème anniversaire de l'écrivain et aviateur Antoine de Saint-Exupéry. Des montages vidéo audacieux ont permis aux moscovites de découvrir des lettres de l’auteur et de son entourage traduits du français au russe.
 
L’exposition a reçu un tel succès qu’elle a dû être prolongée de deux semaines !
 
Voir la vidéo de l’exposition sur : http://www.bogoslov.ru/text/1543767.html
 
Après le voyage interplanétaire du Petit Prince, la Russie célèbre le 50ème anniversaire du voyage de Youri Gagarine (1934-1968) qui effectua une révolution en orbite autour de la terre le 12 avril 1961 !
02.05.2011
 
Dans son numéro de mai, la revue Arts Magazine s’intéresse aux romanciers et poètes qui entretiennent une relation privilégiée avec les arts et les artistes.
 
Chez Marcel Proust, le héros tombe amoureux d’une blonde botticellienne. Avec Émile Zola, la critique artistique devient un combat. Entre le poète Aimé Césaire et le peintre Wifredo Lam, l’amitié nourrit leur création. Pour Antoine de Saint-Exupéry, c’est le dessin qui fait avancer l’intrigue du Petit Prince.
 
Dés la couverture, la revue a choisi un dessin du Petit Prince entretenant sa planète que Saint-Exupéry a tenu a dessiné lui-même. Le Petit Prince, figure emblématique de la relation entre l'écrivain et son double, entre les mots et les dessins que le dossier s'emploie à décrypter.
 
À lire ou relire : Dessins. Aquarelles, pastels, plumes et crayons d'Antoine de Saint-Exupéry, un superbe livre abondamment illustré aux Éditions Gallimard
16.05.2011
Les Éditions Gallimard célèbrent 100 ans de saga familiale et livresque à travers une exposition «Gallimard, 1911-2011, un siècle d’édition» à la Bibliothèque nationale de France. L’exposition d’envergure révèle les archives inédites de l’éditeur, racontant la grande histoire de la maison Gallimard et une multitude d’histoires particulières. Institution du patrimoine français avec près de 7000 auteurs, Gallimard est la maison d’édition historique d’Antoine de Saint Exupéry.
 
Antoine de Saint Exupéry est un jeune homme de 17 ans lorsqu’il rencontre Gaston Gallimard dans le salon littéraire de sa cousine Yvonne de Lestrange. Il prépare le concours d’entrée à l'École Navale et écrit à ses heures de loisirs. Dans le salon de sa cousine, il rencontre quelques figures importantes du Paris littéraire, dont les écrivains réunis autour de La Nouvelle Revue Française : André Gide, Jean Prévost, Ramon Fernandez et bien d'autres.
 
En 1929, Gaston Gallimard publie le premier livre de Saint Exupéry, Courrier Sud dont un fragment est proposé dans La Nouvelle Revue Française N°188 du 1er mai 1929. Puis son deuxième livre Vol de nuit est couronné du prix Femina en 1931. Dés lors, la maison Gallimard devient l’éditeur exclusif de l’écrivain aviateur en France. Lorsque Saint Exupéry démarre son activité journalistique en 1932, son premier article parait dans le premier numéro du journal Marianne nouvellement crée par Gaston Gallimard. Jusqu’en 1939, il fournira des articles pour le «l'hebdomadaire de l'élite intellectuelle française et étrangère». Cette année là parait Terre des hommes, dont l’écriture est inspirée des reportages qu’il fit pour différents journaux.
 
Durant la Seconde Guerre mondiale, avec l’Occupation, les autorités allemandes instaurent un régime de contrôle de l’édition, et la maison Gallimard est menacée de mise sous séquestre. En 1940, un accord est trouvé : Gaston Gallimard garde la maîtrise de son entreprise, mais accepte que soient confiées au collaborationniste Pierre Drieu la Rochelle la direction d’une NRF exclusivement littéraire et «une participation étendue» à la direction des Éditions. En parallèle, la résistance intellectuelle s’organise autour de Jean Paulhan au sein même des Éditions. Cette période douloureuse et complexe est marquée par la révélation des œuvres d’Albert Camus et, sur fond de censure et de pénurie de papier, par la publication de textes importants tel Pilote de guerre d’Antoine de Saint Exupéry en 1942 puis Lettre à un otage en 1944.
 
La disparition de Saint Exupéry le 31 juillet 1944 ne met pas pour autant un terme à la relation entre la maison d’édition et l’œuvre de l’écrivain aviateur. En 1946, les Éditions Gallimard publient en France Le Petit Prince «avec les aquarelles de l’auteur» trois ans après sa parution à New York. Et en 1948 parait Citadelle, que Saint Exupéry désignait lui-même comme son œuvre posthume et marque véritablement le début d’un ensemble de publications posthumes qui perdure au XXIe siècle.
 
À suivre, les publications exupériennes aux Éditions Gallimard…
01.06.2011
L’exposition «Gallimard, 1911-2011, un siècle d’édition» à la Bibliothèque nationale de France et les publications abondamment illustrées qui célèbrent le centenaire Gallimard font de nombreuses références à Saint Exupéry. Une occasion de rappeler les grandes dates de l’histoire éditoriale et littéraire qui lie Gaston Gallimard (1881-1975), la maison d’édition historique et l’œuvre d’Antoine de Saint Exupéry (1900-1944).
 
LA CHRONOLOGIE
1929 : Parution de Courrier Sud, le 1er livre de Saint Exupéry publié par la NRF, Gallimard. Un fragment du récit est proposé dans La Nouvelle Revue Française N°188 du 1er mai 1929.
 
1931 : Parution de Vol de nuit (NRF Gallimard) couronné du prix Femina le 3 décembre. Ce même jour, les Éditions Gallimard lance le «Collection Succès» qui propose des grands titres d’auteurs contemporains à 5 francs.
 
1932 : Saint Exupéry publie sont 1er article de presse dans le journal Marianne N°1 nouvellement crée par Gaston Gallimard
 
1939 : Parution de Terre des hommes (NRF Gallimard) couronné du Grand Prix du roman de l’Académie française
 
1942 : Parution de Pilote de guerre (NRF Gallimard) ; Gaston Gallimard obtient de Gerhard Heller (responsable du secteur littéraire de la Propagandastaffel) l’autorisation limitée à un tirage de 2.100 exemplaires de Pilote de guerre après suppression d’une phrase sur Hitler. En fait, 22.000 exemplaires sont tirés ! L’ouvrage est retiré de la vente par les supérieurs de Heller (condamné à purger alors quelques jours d’arrêt). Pilote de guerre fait l’objet de plusieurs éditions clandestines
 
1943 : Parution de Lettre à un otage (NRF, Gallimard)
 
1946 : Le Petit Prince (Gallimard) parait en France avec les aquarelles de l’auteur
 
1948 : Parution de Citadelle (NRF, Gallimard)
 
1953 : Parution des Œuvres (La Pléiade) et Lettres de jeunesse 1923-1931, préfacé par Renée de Saussine (NRF Gallimard) ; cette correspondance est publiée sous le titre Lettres à Rinette dans La Pléiade. Un fragment de Carnets est diffusé dans La Nouvelle Revue Française N°7 du 1er juillet 1953
 
1954 : Parution des Lettres à sa mère (NRF, Gallimard)
 
1954 : Parution de Carnets (NRF, Gallimard) avec une introduction de Pierre Chevrier
 
1956 : Parution de Un sens à la vie (NRF, Gallimard), textes inédits recueillis et présentés par Claude Reynal
 
1962 : Parution des Pages choisies (NRF, Gallimard) avec une introduction de Michel Quesnel
 
1980 : Parution des Cahiers Saint-Exupéry 1 (NRF, Gallimard)
 
1981 : Parution des Cahiers Saint-Exupéry 2 (NRF, Gallimard)
 
1982 : Parution des Écrits de guerre 1939 - 1944 (NRF, Gallimard) préfacé par Raymond Aron
 
1980 : Parution des Cahiers Saint-Exupéry 3 (NRF, Gallimard)
 
1994 : Parution des Œuvres complètes Tome I (La Pléiade) et Album Saint-Exupéry (La Pléiade) commenté par Jean-Daniel Pariset et Frédéric d’Agay
 
1998 : Parution de Saint-Exupéry L’archange et l’écrivain (Découvertes, Gallimard) par Nathalie des Vallières
 
1999 : Parution des Œuvres complètes Tome II (La Pléiade) et « Cher Jean Renoir » Projet de film enregistré en 1941 d'après Terre des hommes (Cahiers de la NRF, Gallimard)
 
2006 : Parution des Dessins (NRF, Gallimard), avant-propos de Hayao Miyazaki (Albums Beaux Livres, Gallimard)
 
2007 : Parution de Manon, danseuse et autres textes inédits (NRF, Gallimard), un coffret de 4 volumes comprenant des correspondances et nouvelles.
 
2008 : Parution des Lettres à l’inconnue (NRF, Gallimard), lettres-dessins retranscrites et reproduites en fac-similé et parution de la bande dessinée Le Petit Prince adaptée par Joann Sfar (Fétiche Gallimard) couronnée de L’Essentiel Jeunesse 2009 au 36e Festival d’Angoulême 
 
À suivre, les succès littéraires de Saint Exupéry aux Éditions Gallimard
13.06.2011
De la collection Blanche aux Cahiers de la NRF de l’élitiste Bibliothèque de la Pléiade aux Folio à glisser dans la poche, Saint Exupéry occupe encore aujourd’hui une place de choix parmi les 7.000 auteurs de la maison Gallimard et les 40.000 titres du catalogue.
 
Déjà en 1961, pour le cinquantenaire des Éditions Gallimard, les plus forts tirages sont trois livres de Saint Exupéry : Vol de nuit qui dépasse le million d’exemplaires, Le Petit Prince (959.000) et Terre des hommes (925.000). Viennent ensuite, Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell (839 000) et La peste d’Albert Camus (738.000). 
 
En 2008, Joann Sfar revisite Le Petit Prince publié dans la collection Fétiche. Cette collection propose des adaptations en bande dessinée de grands textes du fonds littéraire Gallimard. L’ouvrage haut en couleurs est récompensé en 2009 par L’Essentiel Jeunesse, prix du meilleur album destiné à la jeunesse lors du 36e Festival de la BD d'Angoulême. Avec plus de 120.000 exemplaires vendus en France la collection Fétiche s’impose définitivement grâce au Petit Prince
 
Aujourd’hui, Le Petit Prince est largement en tête des plus forts tirages de la Maison grâce notamment aux éditions poche et jeunesse avec plus de 13 millions d’exemplaires vendus, suivi de L’étranger (plus de 10 millions) et de La peste (6.813.000) d’Albert Camus. Joseph Kessel occupe la 4e place avec Le Lion (4.843.000) et Saint Exupéry la 5e place avec Vol de nuit (4.670.000). Les autres livres de Saint Exupéry entrent dans le palmarès des 50 plus gros tirages des Éditions Gallimard : Terre des hommes est en 13e place (3.598.000), Pilote de guerre en 32e place (1.855.000) et Courrier Sud en 34e place (1.794.000).
 
Edité dés 1953 dans la Bibliothèque de la Pléiade, les Œuvres d’Antoine de Saint Exupéry sont aujourd’hui épuisées et les Œuvres complètes sont les meilleures ventes de la collection.
 
LES CHIFFRES
Courrier sud 
Blanche 142.129 ex (paru le 13/06/1929)
Folio 327.701 ex (paru le 09/05/1972)
 
Vol de nuit
Blanche 350.135 ex (paru le 26/05/1931)
Folio 1.635.273 ex (paru le 07/11/1972)
Folio plus 55.231 ex (paru le 05/09/1996)
Folio plus classique 5970 ex (paru le 06/09/1907)
 
Terre des Hommes 
Blanche 332.329 ex (paru le 06/02/1939)
Folio 1.187.522 ex ( paru le 27/01/1972)
Folio luxe 7454 ex (paru le 15/11/1907)
 
Pilote de guerre
Blanche 163.832 ex (paru le 11/12/1942)
Folio 286.088 ex (paru le 18/04/1972)
 
Lettre à un Otage 
Blanche 95.255 ex (paru le 24/01/1945)
Folio 42.312 ex (paru le 07/10/2004)
 
Œuvres 
La Pléiade 340.000 épuisé (paru le 01/11/1953)
 
Œuvres complètes Tome I (1900-1939)
La Pléiade 45.280 ex (paru le 03/05/1994)
 
Œuvres complètes Tome II (1939-1944)
La Pléiade 21.180 ex (paru le 02/04/1999)
18.07.2011

Le grand projet de réhabilitation de la maison d’enfance d’Antoine de Saint-Exupéry était présenté à Saint-Maurice-de-Rémens (Ain) le 29 juin 2011. De nombreuses personnalités, issues des milieux culturel et aéronautique, avaient fait le voyage pour découvrir cette vieille demeure ; Antoine Gallimard, Jean Pierre Guéno, Marie Christine Barrault… Cette journée a également réuni des acteurs locaux et les habitants du village très attachés à l'histoire de ce lieu.
 
Situé dans une petite commune près de Lyon, le château de Saint-Maurice-de-Rémens, a laissé un souvenir impérissable à l’écrivain aviateur. C’est dans cette vaste demeure entourée d’un grand parc, propriété de son arrière grand-tante Gabrielle de Tricaud (née de Lestrange) qu’il passe de nombreuses vacances avec son frère et ses sœurs. C’est dans les environs qu’il a son baptême de l’air sur le champ d’aviation de Bellièvre à Ambérieu en 1912. C’est en référence à cette époque et à ce lieu qu’il écrit : « D'où suis-je? Je suis de mon enfance comme d'un pays ... » dans Pilote de guerre (chap. XIV).
 
Le projet de réhabilitation propose d’offrir un musée consacré à la mémoire d'Antoine de Saint Exupéry, l’homme, son œuvre et ses multiples facettes moins connues. Il est prévu de rénover à l’identique certaines pièces du château comme la salle à manger, la bibliothèque et la chambre de son enfance. Le projet prévoit d'intégrer au lieu de mémoire, un centre culturel à destination de la population de la région Rhône Alpes et d’un public international, un centre proposant des ressources documentaires, des salles de projections et de conférences, des ateliers de création pour la découverte et l’apprentissage….

 

25.07.2011

Monsieur Gerald Fleury a retrouvé dans ses archives personnelles le carnet de vol de son père Maurice, mécanicien au centre d’aviation militaire du Bourget au début des années 1920. Le document mentionne le nom d’Antoine de Saint Exupéry pour des vols d’entrainement en 1922 et 1923.

 
Maurice Fleury débute sa carrière dans l’aéronautique comme mécanicien. De 1921 à 1923, il exerce cette fonction à la 7ème Escadrille 34e Régiment d’aviation du Bourget. Il est chargé de maintenir en état les avions et d’effectuer les tests de pilotage assurant leur bon fonctionnement. En septembre 1922 et avril 1923, il vole à plusieurs reprises avec Antoine de Saint Exupéry comme l’atteste son carnet de vol.
 
A cette époque, Saint Exupéry effectue son service militaire. Incorporé au 2e Régiment d’aviation de chasse de Strasbourg en avril 1921, il est muté au 37e Régiment d’aviation cantonné au Maroc où il obtient son brevet de pilote militaire en décembre 1921. Le 10 octobre 1922, il est nommé sous-lieutenant et rejoint le 34e Régiment d’aviation du Bourget. Il est libéré de son service militaire le 5 juin 1923.
 
Parmi les types d'avions que Maurice Fleury est chargé d’entretenir, il y a un Hanriot HD 14, le modèle avec lequel Saint Exupery s'est crashé en janvier 1923. Selon Gérald Fleury, son père s’était attelé à remettre en état le Hanriot HD 14. Puis, il avait effectué des tests en vol au cours desquels il s’était rendu compte qu’il restait des réglages à faire sur cet appareil. Cependant, Saint Exupéry aurait pris l’appareil et eu un accident. Nous savons par un document des Archives de l’armée de l’Air, qu’il écopa de 15 jours d’arrêts pour avoir pris sans autorisation un Hanriot HD 14.
 
 
Gerald Fleury a également retrouvé des photos dont plusieurs d’accidents d’avions au Bourget ou au camp de Mailly. Hélas, il ne possède pas de photo de son père avec Saint Ex. En effet, la seule qu'il avait, a été déchirée par sa sœur et son frère lorsqu’ils étaient enfants. Son père l'a toujours regretté, vous devez vous en douter.
 
Comme Gerald Fleury, adressez nous vos archives faisant référence à Saint Exupéry et partagez-les avec la communauté exupérienne.
31.08.2011

Claude Werth s’est éteint mercredi 10 août 2011 à l’âge de 86 ans. Nous avons une pensée pour son épouse et lui souhaitons beaucoup de courage pour affronter cette triste épreuve.

 

Claude Werth et son épouse Sylvaine nous avaient accueillis l’an dernier dans leur maison à Issoudun (dans l’Indre) alors que le musée de l’Hospice Saint-Roch allait inaugurer une grande exposition consacrée à « Léon Werth, Le promeneur d’art ». Malgré sa difficulté à marcher, Claude Werth avait tenu à nous accompagner tout le long du parcours de l’exposition, hommage rendu à son père et reconnaissance tant attendue à son œuvre.

 

Journaliste, écrivain, critique d’art, Léon Werth (1878-1955) était le grand ami de Saint-Exupéry qui lui inspira Lettre à un otage et lui dédia Le Petit Prince. A son tour, Léon Werth évoqua son ami disparu dans Saint-Exupéry tel que je l’ai connu. Cette rétrospective sur l’écrivain « un peu oublié » présentait un ensemble exceptionnel d’écrits, peintures, mobilier que Claude Werth avait décidé de confier au musée déclarant : « Je ne voulais pas que cela disparaisse ».

 

Né en 1925, Claude Werth était l’unique enfant de Léon et Suzanne Werth. Il avait grandi entouré d’artistes amis de son père ; Bonnard, Vlaminck, Puvis de Chavanne, Marquet, Mirbeau… « Il était quelqu'un de très cultivé. Il adorait le théâtre, le cinéma, la peinture. » raconte Sylvaine Werth. Dans leur maison où le couple nous avait conviés pour déjeuner, Claude Werth avait évoqué ses souvenirs liés à Saint Exupéry. « Il était très fier de l'amitié entre son père et Saint-Exupéry, confie son épouse, c'est d'ailleurs avec lui que mon mari a fait son baptême de l'air quand il était petit ».

 

Contrairement à toute attente, le jeune Werth avait suivit des études de médecine à Paris. Et lorsque son père disparu, le 3 décembre 1955, il ne tarda pas à quitter la capitale. « Il a quitté Paris pour venir ici en 1956, prendre la suite de mon père, le docteur Ballanger. C'est ainsi qu'on s'est connu. » raconte Sylvaine.Ils se marièrent l’année suivante et eurent deux enfants. Le couple s’installa dans la maison familiale attenante au cabinet, rue de l’Avenier à Issoudun. Maison colorée, vivante et remplie de souvenirs à la fois, que la couple ne quitta plus. La maison où nous furent reçus en toute simplicité et avec de délicieuses attentions, Claude Werth ne laissant rien paraitre de l’accident vasculaire cérébrale qu’il venait de subir. Nous garderons l’image d’un homme joyeux, généreux de cœur.

 

En savoir plus sur Léon Werth et Saint Exupéry

 

A LIRE

Les Éditions Viviane Hamy ont réédité les romans, récits et écrits sur l'art de Léon Werth, cet écrivain injustement méconnu et publié ses inédits.

05.09.2011

Le documentaire - fiction « Oasis » raconte le passage d'Antoine de Saint Exupéry à Concordia, en Argentine.

 

Produit et réalisé par Danilo Lavigne à destination du public hispanophone, le film a été entièrement tourné dans les lieux d’origine. On y découvre des photographies anciennes et des témoignages peu connus comme celui d’une des deux jeunes filles sauvages que décrit Saint Exupéry dans Terre des hommes chapitre V titré « Oasis » qu'il débute ainsi « Je vous ai tant parlé du désert qu’avant d’en parler encore, j’aimerais décrire une oasis ».

 

L’écrivain - aviateur y relate une anecdote qui lui est arrivée en Argentine où il a été nommé chef d’exploitation de l’Aeroposta Argentina en octobre 1929. À cette époque, il fait régulièrement le trajet entre Buenos Aires et Asuncion. Un soir, il est forcé d’atterrir dans un champ, dans la province d'Entre Ríos, chef-lieu du département de Concordia (correspondant aujourd’hui à la périphérie de l'Université Concordia). Perdu en pleine nature, il est recueilli par un couple qui se propose de le loger pour la nuit. Le « ménage » le conduit dans leur « étrange maison » où il est dévisagé par les filles de la famille française.

 

Situer Concordia sur la mappemonde

 

Production et réalisation: Danilo Lavigne
Scénario: Claudia Hartfiel
Photographie: Hans Bonato
Musique: Coti Sorokin
Direction artistique: Salaire et Rubén Oscar Rights Watch
Edition: Andres Boero
Durée : 50 minutes

19.09.2011
Dans le cadre d’une visite de cinq jours à El Jadida, ville de leur enfance, une délégation de l’Amicale des Anciens de Mazagan et de sa région (AAMR) a organisé le 11 septembre 2011 une excursion sur les traces d’Antoine de Saint Exupéry dans la Province d’El Jadida au Maroc. Baptisé Circuit Citadelle, l’excursion a un double intérêt : rendre hommage à la mémoire et l’œuvre de ce grand écrivain-aviateur et par la même occasion participer au développement d’un tourisme culturel dans cette Province.
 
Le Circuit Citadelle était conduit par Jean-Louis Morel, président de l’Amicale (dont le siège se trouve à Narbonne) et a vu la participation de 42 membres français et marocains. La délégation était accompagnée par l’écrivain Mustapha Jmahri, délégué Maroc de ladite Amicale, qui a mis à jour la visite d’Antoine de Saint Exupéry dans la province d’El Jadida dans les années 1920. L’excursion est partie d’El Jadida sur la côte atlantique, passant par les tazotas de Had ouled Frej et a rejoint la kasba de Boulaouane sur les méandres du fleuve Oum-Erbia. Un détour par la cité d’Azemmour a clôturé l’excursion.
 
Pour rappel, Mustapha Jmahri a révélé dans son ouvrage Chroniques secrètes sur Mazagan paru en 2010 un épisode méconnu de la vie de Saint Exupéry au Maroc. En 1927, Saint Exupéry se rend à la forteresse de Boulalouane et rencontre Caïd Tounsi, chef de la tribu des Aoûnate au temps du Protectorat. C’est, à partir de cette visite que naîtra un florilège inachevé Citadelle publié à titre posthume en 1948.
 
La Succession Saint-Exupéry-d’Agay a donné à Mustapha Jmahri son accord pour initier le circuit culturel conformément au tracé figurant dans son livre.
 

03.10.2011
En parallèle à la série d'animation diffusée sur France 3 dans l’émission Ludo, les éditions Glénat publient une série de 24 albums du Petit Prince, dérivés de la série d'animation.
 
En bonus à la fin de chaque album, Le Petit Prince est revisité par un grand nom de la BD ; Moebius pour le Tome 1 et Tebo pour le Tome 2. Les Tome 3 et 4 paraitront en novembre 2011.
 
Une équipe créative et talentueuse a été mise en place pour la réalisation des albums, composée de Didier Poli, formé à « l'école Disney », comme directeur artistique et de Guillaume Dorison, scénariste. La collection comptera 24 titres correspondant aux 24 planètes visitées par Le Petit Prince.
 
De nouvelles aventures !
L'univers est en danger : les étoiles s'éteignent les unes après les autres sur le passage du Serpent. Le Petit Prince, bien décidé à empêcher le mal de régner sur la galaxie, quitte son astéroïde et sa rose pour un grand voyage. Accompagné de son fidèle ami Renard, il va découvrir de vastes mondes enchanteurs régis par des lois toujours différentes, parfois fantaisistes, utopiques ou absurdes. Ses dons extraordinaires lui permettront-ils de redonner vie et équilibre à chacune de ces planètes, et de retrouver le chemin du retour vers sa rose ?
 
Les albums sont disponibles sur la boutique du Petit Prince.
10.10.2011
Succès d’audience à sa sortie au cinéma en 1933, Night Flight vient d’être réédité en DVD.
 
A l’origine, Vol de nuit est un succès de librairie pré sélectionné pour les deux principaux prix littéraires français, le Goncourt et le Femina qu'il recevra en décembre 1931. Aux États-Unis, la traduction anglaise Night Flight est déclarée Book of the Month Club, la plus grande distinction littéraire outre-Atlantique. En 1933, la Metro Glodwyn Mayer, représentée par David O. Selznick acquiert les droits d’adaptation du livre. L’écriture du scénario est confiée à Oliver H. P. Garrett, un des meilleurs scénaristes de la MGM. Il travaille avec le prolifique réalisateur Clarence Brown.
 
 
L’histoire se déroule au moment où l’Aéropostale met en place les vols de nuit en Amérique latine. John Barrymore incarne le personnage de Rivière, responsable intransigeant du réseau aéropostal. Clark Gable joue le pilote Fabien qui affronte la mort chaque fois qu’il achemine le courrier et Helen Hayes son épouse. Le pilote est marié depuis six semaines. Mais chaque seconde l’éloigne un peu plus de son épouse, de sa voix, de son sourire. Aux commandes de son avion, Fabien apporte le courrier de Patagonie à Buenos Aires. Une tornade sévit sur la Cordillère des Andes lorsque le contact radio est rompu….
 

17.10.2011
Cette semaine sort en librairie un ouvrage illustré relatant l’itinéraire de Saint-Exupéry pendant la guerre. Son auteur, Christian-Antoine Gavoille est lui-même pilote d’avion et son parrain n’est autre qu'Antoine de Saint-Exupéry !
 
À travers les témoignages de ses amis et les documents historiques légués par son père René Gavoille, l’auteur apporte un éclairage personnel sur la contribution de Saint-Exupéry à la Seconde Guerre mondiale. Mêlant souvenirs et citations, il rend hommage à deux hommes qui lui sont chers, son père et son parrain, et aussi « à tous ceux qui ont donné leur vie et leur jeunesse pour libérer la France ».
 
En 1939, le lieutenant René Gavoille est désigné pour être instructeur de Saint-Exupéry lorsqu’il est affecté au groupe II/33, à l’escadrille de grande reconnaissance aérienne surnommée « la Hache ». L’armistice signé, Saint-Exupéry part aux États-Unis où il continue à œuvrer pour son pays et publie Pilote de guerre, témoignage poignant et réaliste, expression de tristesse et de colère. Son livre sera distribué à tous les militaires américains partant en Europe. En 1943, il rejoint l’Afrique du Nord où il retrouve ses camarades du groupe II/33 aux ordres du capitaine Gavoille, « son ami et frère d’arme ». Le livre prend fin en 1944 avec la disparition de Saint-Exupéry, la tistesse du camarade Gavoille et les interrogations liées à cette mort.
 
Particulièrement appréciables, les nombreuses chronologies présentées dans l’ouvrage aident à se repérer dans cette période mouvementée tout en retraçant précisément les déplacements de Saint-Exupéry de 1939 à 1944.
 
Antoine de Saint-Exupéry, Période de Guerre 1939-1944
Témoignages inédits
Par Christian-Antoine Gavoille
Romain Pages Éditions
04.11.2011
L’ouvrage de Claude Carlier, Vie et destin des pilotes de guerre, rappelle le courage, l’héroïsme et l’abnégation des pilotes de l’Armée de l’Air française face à la redoutable Luftwaffe allemande, de l’entrée en guerre, le 3 septembre 1939, à l’armistice du 25 juin 1940. Dès le début du conflit, alors que l’attentisme sévit sur terre et sur mer, elle doit assurer des missions de reconnaissance et de chasse au-dessus du territoire ennemi au cours desquelles elle prend l’ascendant sur son adversaire. Lors de l’attaque du 10 mai 1940, elle s’efforce de faire face avec des matériels de moindre qualité, mais avec détermination, dans des missions de sacrifice. Alors que s’affirme la puissance allemande au sol, l’armée de l’air française tient tête dans les airs détruisant en combat aérien plus d’appareils qu’elle n’en perd. Co-édition Gallimard – DMPA (Direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives)
07.11.2011
Jean-Pierre Guéno revisite la pensée de Saint Exupéry à travers un nouvel ouvrage à paraitre cette semaine : "La Terre en héritage : sauver la planète du Petit Prince". Un beau livre richement illustré - comme des vues du ciel prises par Yann Arthus-Bertrand et de l’espace par la NASA - et mis en images par Jérôme Pecnard, déjà co-auteur de La mémoire du Petit Prince paru en 2009.
 
Dans La Terre en héritage, Jean-Pierre Guéno offre une lecture renouvelée de l’œuvre d’Antoine de Saint Exupéry. Sa sélection d’extraits commentés par ses soins, met en lumière la réflexion visionnaire que l’écrivain aviateur a développée, dès les années 1930, sur la question de l’environnement. Sept chapitres à travers lesquels, Jean-Pierre Guéno décrypte les écrits de Saint Exupéry sur l’avenir de la planète et de l’homme.
 
Trois personnalités du comité de parrainage de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse / FASEJ apportent leur contribution à ce bel ouvrage. En préface, une interview de l’astronaute Claudie Haigneré, présidente d’Universcience, Palais de la Découverte et Cité des sciences et de l’industrie. La postface est quant à elle dédiée à Bertrand Piccard et André Borschberg co-équipiers dans l’aventure du Solar Impulse, le premier avion propulsé à l’énergie solaire.
 
En achetant ce livre, vous faites un don à la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse / FASEJ
 
La Terre en héritage
Antoine de Saint-Exupéry :
Sauver la planète du Petit Prince
De Jean-Pierre Guéno
Éditions Jacob-Duvernet
ISBN : 978-2-84724-3659
 
A paraître le 10 novembre 2011
Prix public : 25,50€
22.11.2011

Communication & Entreprise est la plus importante association des métiers de la communication corporate en France. Créatrice d’événements divers, elle compte parmi ses activités l’organisation d’un Grand Prix Communication et Entreprise. Une cérémonie qui récompense les meilleures réalisations de l’année.

Le 16 juin 2011, le site officiel d’Antoine de Saint-Exupéry, conçu par l’agence La Forme – Makheia Group, a été nominé dans la catégorie du meilleur site Internet. C’est finalement la Fondation Ronald Mc Donald qui a remporté le prix.

Une nomination qui reste un heureux événement pour ce site mis en ligne depuis seulement juin 2011.

http://www.communicationetentreprise.com

08.12.2011

…est le titre d’une exposition ouverte à Florianópolis, haut lieux de l’Aéropostale. Dans les années 1920, la compagnie aéronautique toulousaine achemine le courrier européen vers le Brésil et l’Argentine, pays qui connaissent un développement économique exceptionnel. D’un côté et de l’autre de l’Atlantique, les avions de l’Aéropostales avancent par petites étapes imposées par des appareils dont les performances sont encore réduites.
Florianópolis est une de ces étapes. Antoine de Saint-Exupéry s’y rend à plusieurs reprises et lorsqu’il devient, en 1929, directeur de la section argentine de l’Aéropostale, il s’occupe même du réaménagement de cette base. Sur place, comme à son habitude, curieux de connaître les hommes, il parle souvent avec les gens du lieu et certains lui gardent une amitié pleine d’admiration. Les pêcheurs trouvent le nom de Saint-Exupéry trop compliqué à prononcer, et l’appellent Zepperi.

Aujourd’hui la municipalité de Florianópolis et les admirateurs de l’écrivain lui rendent hommage par cette exposition exceptionnelle qui se doit, en partie, à Mônica Cristina Corrêa. Elle avait déjà signé un film consacré à Zepperi dont elle nous avait parlé longuement dans une interview.

 

 

Accessible à partir de 6 ans l’exposition raconte au moyen de panneaux illustrés d’une part l’aventure de l’Aéropostale, qui a amené Saint-Exupéry à Florianópolis, d’une autre les rapports amicaux de celui-ci avec la population locale. On fait connaissance avec l’homme, l’écrivain et l’aviateur Antoine de Saint-Exupéry. Mais on découvre aussi une part moins connue de l’histoire de la ville où des vestiges de l’étape aérienne existent encore. C’est aussi une excellente occasion d’évoquer à la fois les exploits de ceux qui par leurs sacrifices ont permis à l’aéronautique de devenir ce qu’elle est aujourd’hui, et les liens d’amitié entre le Brésil et la France. 

Autant de raison de découvrir le film consacré à cette belle exposition (ouverte à Florianópolis jusqu’au 11 décembre) et qui sera présentée ensuite dans plusieurs villes au Brésil.

 


21.12.2011

Dans le cadre de la préparation de l’émission documentaire « Par Avion » consacrée à l’Aéropostale comprenant 40 épisodes, tournés en France, en Espagne et au Maroc, une équipe de télévision, travaillant pour la chaîne Arte –France, s’est rendue le mercredi 14 décembre 2011 à la casbah de Boulaouane, dans la province d’El Jadida en compagnie de l’écrivain marocain Mustapha Jmahri pour des prises de vue en relation avec l’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry « Citadelle ».

Mustapha Jmahri a mis à jour un épisode méconnu de la vie de Saint-Exupéry au Maroc et l’a développé dans son livre « Chroniques secrètes sur Mazagan » publié en 2010. En effet, Antoine de Saint-Exupéry, avait visité la casbah de Boulaoune en 1927 et y a rencontré sur ces lieux le caïd Ahmed Tounsi, chef de la tribu des Aounates. C’est de cette visite que naîtra « Citadelle », œuvre posthume et inachevée de Saint-Exupéry, pilote mythique de l’Aéropostale, publiée en 1948.

L’équipe de tournage a été émerveillée par la beauté de ce site historique classé dominant les méandres du fleuve Oum-er-Rbia. Des passages expressifs de « Citadelle » ont été lus, pour les besoins du documentaire, par Mustapha Jmahri et Vincent N’Guyen, reporter-pilote et grand admirateur de Saint-Exupéry chargé de la production du documentaire.

L’équipe d’Arte comprenait, outre Vincent N’Guyen, le réalisateur, Yann l’Henoret, et ses assistants. L’émission sera diffusée à partir d’octobre 2012 sur la chaîne Arte.

Tags:
18.01.2012

« Dans la vie, il n'y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer, et les solutions suivent. »
En prenant pour devise cette phrase d’Antoine de Saint-Exupéry, l’association Vol de Nuit s’investit depuis 2003 pour venir en aide aux enfants nécessiteux des banlieues de Buenos Aires et de Bahia Blanca en Argentine.

 

L’objectif est de leur apporter une aide matérielle d’urgence : nourriture, fournitures scolaires, restauration des classes, mobilier, vêtements, couvertures… S’y ajoute un soutien social et culturel afin d’aider ces enfants démunis à s’en sortir, en les préservant de la délinquance, de la mendicité, de la malnutrition et du manque de soins dans un environnement économique difficile.

La Fondation EDF organise pour la troisième fois les Trophées des Association. Un évènement qui consiste à faire connaître des associations au grand public. Les internautes peuvent soutenir l’association Vol de nuit en quelques cliques en se rendent sur cette page.

30 associations seront ensuite sélectionnées par un jury pour se partager une dotation de 300 000 euros !

Rappelons que le projet phare de Vol de nuit est la création d’un centre médico-social pour la population de Dique Lujan, qui en a terriblement besoin.

Pour en savoir plus rendez-vous sur la page consacrée à Vol de nuit !


26.01.2012

… et les amis de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse, nous avons une bonne nouvelle. La nouvelle gamme Paperblanks arrive à la fin du mois !

Sur la première de couverture, vous pourrez découvrir un fac-similé du manuscrit du chapitre central de Terre des hommes. Ce texte célèbre est décoré d’un magnifique bleu sombre, qui peut rappeler une des nuits que l’écrivain-aviateur a passées dans le désert.

Disponible avec ou sans ligne, en petit ou grand format, vendus au profit de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse, ces carnets, ajourd'hui disponibles en papeterie, sont en trouva dès aujourd’hui sur la Boutique du Petit Prince.


26.03.2012

Vendredi dernier Franck Ferrand l’animateur d’Au cœur de l’histoire a choisi de revenir sur la vie de Saint-Exupéry. Du château de Saint-Maurice à la disparition le 31 juillet 1944, l’émission revient sur la vie de l’écrivain du Petit Prince, son accident dans le désert (peut être une première source d’inspiration du Petit Prince), ses triomphes littéraires mais aussi ses blessures et ses doutes…
Les invités : François d’Agay, neveu et filleul d’Antoine de Saint-Exupéry et Olivier d’Agay petit neveux d’Antoine de Saint-Exupéry directeur de la Succession Saint-Exupéry – d’Agay.

Pour écouter l’émission cliquez rendez-vous sur le site d’Europe 1.


Tags: Europe1, Radio
26.04.2012

L’association Artois Saint-Exupéry a pour but de faire connaître la vie et l’œuvre
d’Antoine de Saint-Exupéry, et surtout de promouvoir les valeurs d’amitié, de solidarité et de
responsabilité telles qu’elles apparaissent dans l’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry.


En ce début de XXIème siècle, l'association Artois Saint-Exupéry a voulu mettre en lumière la modernité de ce message grâce à une exposition intitulée « Humanisme j’écris ton nom », où transparaissent la richesse et l'acuité de la pensée philosophique de Saint-Exupéry.
« L'avion mêle l'homme à tous les vieux problèmes » affirme-t-il dès les premières lignes de Terre des hommes. Toute sa vie il n’a cessé de dénoncer et de combattre les défauts qui engendrent tant de ces problèmes : indifférence, repli sur soi, intolérance... Il leur oppose le sens profond d’un idéal humaniste. D'autres penseurs et écrivains du XXème siècle lui font écho dans une présentation de cette exposition à vocation résolument pédagogique : elle propose des repères et nourrit la réflexion sur les questions qui se posent au monde contemporain, à l’homme d’aujourd’hui

« Connaître c'est accéder à la vision. Mais, pour voir, il convient d'abord de participer. »
(A. de Saint-Exupéry, Pilote de guerre)

Programme des évènements du 14 mai au 8 juin 2012 à l'Hôtel de Guînes 2, rue des Jongleurs à Arras.

16 mai 16h : Conférence de presse

            18h : Inauguration

29 mai 18h30 : Conférence : Maurice Genevoix, humaniste méconnu par Alain Pruvot, suivie du court métrage "Le jour où la Loire m'a souri".

1er juin 18h30 : Conférence : Albert Schweitzer, l'humanisme au quotidien, de Kaysersberg à Lambaréné par Damien Mougin, suivie de la projection du court métrage "Lux in Tenebris".

5 juin 18h30 : Conférence Antoine de Saint-Exupéry, le sens de l'homme par Thierry Spas, avec projection du montage "Un Homme pour l'éternité".

8 juin 19h00 :

Table ronde : " L’Humanisme et les enjeux du XXIe siècle " Avec la Participation de Thierry Spas, Jacques Patris et Alain Pruvot.

Renseignements : téléphone : 06.33.00.62.63 ; mail : artoissaintexupery@orange.fr


27.04.2012

Lancé en 2011, la réhabilitation du château de Saint-Maurice-de-Rémens est un projet ambitieux cher au cœur des amis d’Antoine de Saint-Exupéry et du Petit Prince.
Haut lieux de l’enfance d’Antoine de Saint-Exupéry, cité souvent dans son œuvre et sa correspondance, le château deviendra un centre culturel intégrant un lieu de mémoire, une bibliothèque, un centre de documentation, des salles de projection et de conférence et des ateliers de création… Un espace conçu pour la découverte et l’apprentissage à destination des familles et du jeune public. Un seul nom pouvait convenir à un tel lieu : La Maison du Petit Prince.

Pour saisir toute l’ampleur de ce projet dense et riche, à la pointe de la technologie, et rencontrer ses protagonistes n’hésitez pas à vous rendre sur le site de La Maison du Petit Prince.


Tags:
31.05.2012

Rappel : Léon Werth est né le 17 février 1878 à Remiremont, dans les Vosges, filsd’un drapier juif. Après des études brillantes, lauréat du Grand Prix de Philosophie au concours général, il devient chroniqueur et critique d’art, et mène une vie de bohème. Esprit indépendant et anticonformiste, il est un adversaire du parti clérical et un critique ironique de la vie bourgeoise. En 1913, son roman « La Maison blanche » manque de peu le Prix Goncourt. Mobilisé en 1914, il passe quinze mois dans les tranchées. Blessé, il quitte le front et sera désormais un pacifiste convaincu. Publié en 1919, son récit « Clavel Soldat » fait scandale. Dans les années 20 et 30, Léon Werth condamne avec la même fermeté le colonialisme français – à contre-courant de l’opinion publique –, le totalitarisme stalinien et la montée du nazisme. Il rencontre Saint-Exupéry en 1931 et une amitié durable et profonde lie les deux hommes, ce dont témoigne la dédicace du Petit Prince. Réfugié dans le Jura pendant l’occupation, Léon Werth publie en 1946 « Déposition », témoignage poignant sur la vie des Français pendant l’Occupation.

Léon Werth meurt à Paris en 1955.

Depuis mercredi, l’exposition « Léon Werth, l’écrivain d’art » présente au public une cinquantaine d’œuvres issues de la collection personnelle de l’écrivain, essentiellement des dessins, mais aussi des peintures,
Pastels et sculptures de Pierre Bonnard, Vallotton, Marquet, Toulouse-Lautrec, Saint-Exupéry, Francis Jourdain, Jacqueline Marval et Paul Signac entre autres.

Exposition réalisée avec le soutien financier du Ministère de la Culture.

Deux évènements, deux adresses :
Les Archives municipales (4 place de l'Abbaye) présentent le volet
Ecrivain d'art : une cinquante de documents (courriers autographes de ses amis artistes, ses écrits sur l'art), les mardi, mercredi, jeudi 13h30-17h30 et w-e 15 et 16 septembre.

Musée Charles de Bruyères
Du 30 mai au 16 septembre 2012
10h-12h/14h-18h, sauf le mardi.
Entrée gratuite.

www.remiremont.fr


Tags:
14.06.2012

Le Trio Saint-Exupéry est un groupe de musiciens issus de trois pays francophones : la France, la Suisse et la Belgique. Deux passions communes réunissent Camille Thomas, violoncelliste, Béatrice Berrut, pianiste et Lorenzo Gatto, violoniste : la musique et l’aviation (Béatrice et Lorenzo sont tous deux détenteurs du brevet de pilote).
Ces trois habitués des scènes internationales et reconnus par la critique se produisent en Europe et prochainement en Argentine et à Jérusalem. Pourquoi Trio Saint-Exupéry ? Nos trois musiciens voient en l’écrivain-aviateur un modèle de poésie et d’humanisme. Ils ajoutent : « sa passion pour des sphères qui échappent au quotidien sont une source d’inspiration intarissable ».

Retrouvez ces trois musiciens sur leurs sites officiels : www.beatriceberrut.com, www.lorenzogatto.com, www.camillethomas.com

 

PROCHAINS CONCERTS
27-31 Juillet 2012 : Festival de Verbier

16 août 2012 : Louvain (Belgique), Festival Midi-Minimes

17 août 2012 : Bruxelles, Grande Salle du Conservatoire, Festival Midi-Minimes

12 septembre 2012 : Waterloo, Belgo Festival

9 octobre 2012 : Festival de Wallonie, Nivelles

26-27-28 octobre 2012 : Mainz (Allemagne), concerts à Villa Musica avec Menahem Pressler

19 novembre 2012 : Radio France Paris, « Jeunes Interprètes »

21 novembre 2012 : Bruxelles, Grande Salle du Conservatoire

3 Avril 2013 : Tel Aviv, Chamber Music Series of the Conservatory

4 Avril 2013 : Jérusalem, Jerusalem Music Center

5 Avril 2013 : Eglise St-Andrews, Lac de Tibériade

Tags:
14.06.2012

Du 9 juin au 9 septembre 2012, les amis d’Antoine de Saint-Exupéry et les personnes concernées par l’environnement ont rendez-vous au Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget.

La Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse et l’écrivain Jean-Pierre Guéno nous invitent à découvrir la pensée écologique de l’auteur de Citadelle, à travers des dessins et des manuscrits peu connus du grand public. De nombreuses photos de planètes et de l’espace prises par la NASA, le CNES et l’ESA et les célèbres photos de Yann Arthus Bertrand accompagnent le message d’Antoine de Saint-Exupéry.

L’exposition explique au public que la pensée écologique d’Antoine de Saint-Exupéry ne se résume pas à la déforestation : l’écrivain parle aussi du danger de l’urbanisme non maîtrisé, des relations sociales, du rapport de l’homme à l’argent…
Les citations de l’œuvre de Saint-Exupéry permettront au visiteur de prendre conscience de la beauté et de la fragilité de notre planète.

Accès, horaires,tarifs : http://www.museeairespace.fr

14.06.2012

Le 9 juin 2012 a eu lieu au Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget, en présence du Chef d’État-major de l’Armée de l’Air, le général Jean-Paul Paloméros, l’inauguration de l’exposition La Terre en héritage, A l’occasion de la cérémonie un hommage a été rendu à Pierre Sudreau, résistant, ministre et grand admirateur de Saint-Exupéry. On dit qu’il a inspiré à l’écrivain du Petit Prince, certains traits de son personnage. Le texte de Virgil Tanase a été lu par les élèves de l’Ecole d’Officiers de l’Armée de l’Air de Salon de Provence. Nous vous proposons de prendre connaissance de ce texte qui témoigne des liens forts entre Pierre Sudreau et Antoine de Saint-Exupéry.

 Hommage à Monsieur Pierre SUDREAU
LE BOURGET
Musée de l'Air et de l'Espace
SAMEDI 9 JUIN 2012
Il a douze ans lorsqu’il lit ce livre dont Antoine de Saint-Exupéry disait qu’il parle des vols de nuit, mais qu’il est, en fait, « un livre sur la nuit ». Le très jeune Pierre Sudreau en est tellement remué qu’il écrit à l’auteur pour lui faire part de son enthousiasme. L’écrivain qui vient de fêter ses 31 ans lui répond. Pierre Sudreau est élève au Lycée Hoche de Versailles, Saint-Exupéry habite maintenant Paris. Ils se rencontrent, une amitié se noue.
Certains, en évoquant l’image du jeune homme les cheveux en bataille et les discussions eues avec Saint-Exupéry, croient qu’il aurait pu être le modèle du Petit Prince, héros du livre mythique qui sera publié aux Etats-Unis douze années plus tard. Saint-Exupéry qui a refusé la collaboration, s’y trouve et se bat d’une part pour convaincre les Américains d’entrer en guerre contre l’Allemagne nazie, d’une autre pour retrouver sa place dans l’armée de l’air et continuer la lutte pour délivrer la France.
Certains en évoquant la rencontre de Pierre Sudreau avec Saint-Exupéry et l’admiration qu’il lui porte croient que l’exemple de l’écrivain n’est pas sans rapport avec les choix du jeune homme qui, au même moment, entre en Résistance et, après avoir animé le réseau de renseignement Brutus, arrêté, est déporté à Buchenwald.
Il en revient. Son ami Saint-Exupéry est abattu en mission.
Dommage, il aurait sans doute été fier et heureux de savoir que les idées qu’il avait peut-être semées dans l’esprit de son très jeune ami feront de celui-ci un des hommes politiques les plus importants d’après-guerre, plusieurs fois ministre, à l’origine de maint projet, certains réussi, tel celui du TGV, d’autres échoués, tel celui, révolutionnaire, venu trop tôt, d’offrir dans les conseils d’administration des entreprises privées un tiers des sièges aux représentants des salariés.
Pierre Sudreau auquel nous rendons ici hommage parce que, justement, il a
trouvé de son devoir de siéger au Comité de Parrainage de la fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse qui lui est reconnaissante.
En effet, quel meilleur exemple de la façon dont la littérature devient action chez les âmes bien nées ; de la façon dont une rencontre heureuse peut devenir littérature chez ceux dont le talent se nourrit de la vie réelle ; de la
façon dont deux hommes peuvent par delà leur mort, se retrouver dans le
même élan du don et du sacrifice.

Texte de Virgil Tanase en hommage à Monsieur Pierre Sudreau.

Tags:
06.07.2012 - 13.07.2012

Les 10 et 11 juillet 2012 est organisé à Palerme par Frédéric d’Agay et sous l’égide de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse un colloque International Antoine de Saint-Exupéry et la Méditerranée dans le cadre du festival de film « Sole Luna, un ponte tra le culture » qui se tient du 6 au 13 juillet.
Ce festival existe depuis plusieurs années à Palerme, lieu emblématique des échanges culturels,et présente des films documentaires principalement axés sur le monde méditerranéen et le monde arabe.

Le colloque se déroulera dans l’église de Sant’ Antonio abbate, dans le complexe médiéval du magnifique palais Steri, siège du rectorat de l’université de Palerme. Il réunira des professeurs et spécialistes français, italiens, mais aussi du monde entier pour évoquer le "Philosophe du lien" et sa passion du cinéma avec des films documentaires inédits en Italie. Y seront évoqués des thèmes biographiques comme l'importance du Maroc et du désert dans sa vie, l’Espagne et l'avion, ses rapports difficiles avec l'argent, l'amitié, l'engagement, le besoin de donner un sens à sa vie, du spirituel à donner en nourriture aux hommes.
L’analyse historique des traductions italiennes, les dessins de son livre le plus célèbre " Le Petit Prince", son Testament, compléteront ce parcours pour redécouvrir un homme et son œuvre.
En liaison avec les écoles de Palerme un grand concours de dessins a d’autre part été lancé sur le
thème « Apprivoiser signifie créer des liens », qui figurera dans les cours du palais.

Texte du Président de la Fondation, François d’Agay

Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944) écrivain et pilote a vécu, écrit et pensé sur les pourtours de la Méditerranée et il nous a semblé que ce thème s'inscrivait très bien en marge du festival qui présente des films documentaires principalement axés sur la" Mare Nostrum" et inspirés par la pensée braudélienne de ce qui uni les rives de la Méditerranée.
Né d'une mère provençale "Saint-Ex" a vécu une partie de son enfance en Provence, au château de la Môle, chez ses grands parents, près de Saint-Tropez, à Saint-Raphaël, puis chez sa sœur Gabrielle au château d'Agay, au bord de la mer. Il aimait s'y baigner avec nous. Il écrivait pendant de longues heures particulièrement au mois d'aout 1940, après son retour d'Alger. Il s'est marié à Agay en 1932. Il évoque ces moments dans de nombreuses lettres et dans ses livres. Et surtout cette connaissance de la Provence lui a permis de mieux comprendre le Maroc qu'il a connu lors de son service militaire dans l’aviation en 1922 à Rabat.  Il retournera au Maroc comme pilote de l’Aéropostale, engagé en octobre 1926, par son directeur, le pilote italien Beppo de Massimi. Nommé Chef d'Aéroplace à Cap Juby en 1927, Saint-Exupéry découvre un désert au ras du sol, qu'il n'avait fait que survoler, le monde arabe, et les Bédouins qui ont marqué profondément son œuvre : c'est là qu'il écrit son premier roman "Courrier Sud", là qu'il situe plusieurs chapitres de "Terre des Hommes" dont "Dans le désert" et "Au centre du désert". Il y projette son ouvrage posthume "Citadelle", l’histoire d'un Seigneur Berbère. C'est peut-être là qu'il a engrangé un grand nombre d'images qui réapparaitront plus tard quand il illustrera lui même " Le Petit Prince. " Saint-Exupéry reviendra au Maroc comme pilote sur la ligne Casablanca-Dakar, pour différentes missions ou pour des tournages de films : "Anne-Marie " de Raymond Bernard, dont il écrivit le scénario en 1935, et "Courrier Sud" de Pierre Billon en 1936. Passionné de cinéma il a laissé de nombreux scénarios inédits et a été lié avec de grands réalisateurs comme Jean Renoir.
Avec son ami Jean-Marie Conti, il entreprend une tournée de conférences autour de la Méditerranée en novembre 1935, pour présenter la nouvelle Compagnie Air France. Partis de Casablanca, ils font plusieurs escales jusqu’à Athènes, via le Caire, qui lui" inspira" le très célèbre problème du Pharaon.
En 1935, lors du Raid Paris-Saigon il a un accident d'avion dans le désert de Libye : son avion percute tangentiellement le sol, laboure le sable sur 250 mètres perdant une aile, une porte, se disloque et s’immobilise. Saint-Exupéry et son mécanicien sont indemnes mais à "mille miles de toutes régions habitées". Prisonniers du désert ils marcheront jusqu’à l'épuisement. Ils seront sauvés par une caravane de Bédouins. « Ce n'est pas ma faute si le corps humain ne peut résister trois jours sans boire .Je ne me croyais pas prisonnier ainsi des fontaines. On croit que l'homme peut s'en aller droit devant soi. On croit que l'homme est libre....On ne voit pas la corde qui le rattache au puits, qui le rattache, comme un cordon ombilical, au ventre de la terre. S'il fait un pas de plus, il meurt" écrira-t-il dans "Terre des Hommes". En 1943, au moment de la publication du « Petit Prince » à New York, il débarque en Afrique du nord avec les Américains pour reprendre le combat. Il retrouve son escadrille et ses camarades de 1940. Il s'entraine sur les P 38 du groupe 2/33 de reconnaissance aérienne à Oujda, dans le nord du Maroc. Il écrit de nombreux textes importants parus dans "Ecrits de Guerre". Puis par Tunis, Alghero en Sardaigne, l'escadrille arrive en Corse d’où il part pour sa dernière mission au cours de laquelle il est abattu, entre Toulon et Marseille, par un chasseur allemand le 31 juillet 1944.
« Seul l'esprit, s'il souffle sur la glaise peut créer l'homme » dit la dernière phrase de « Terre des Hommes ».

Intervenants

Frédéric d’Agay
Historien, spécialiste de la Provence et de la Méditerranée, fondateur de la société civile pour l’œuvre et la mémoire de Saint-Exupéry. Président de l’association « Espace Saint-Exupéry » de 1987 à 2000, il a porté le Projet de la « Fondation Saint-Exupéry » de 1990à 2005. Chercheur associé au Centre de Recherches du château de Versailles, chargé du programme « Les Méridionaux et la cour » (2006-2008). Auteur de l’édition critique des  « Lettres d'Italie du Président de Brosses », publié en 1986 par les éditions Mercure de France, et de  « La Provence au service du Roi (1637-1831), officiers des vaisseaux et des galères », publié en 2011 par les éditions Honoré Champion. Co-auteurs de « Saint-Exupéry, le sens d’une vie », aux éditions Le Cherche midi, 1994, et de
l’« Album Antoine de Saint-Exupéry », La Pléiade, Gallimard, 1994.

Carmen Artigas
Docteur ès philologie française et professeur de langue française de la faculté de lettres de l’université de Murcia (Espagne). En tant que spécialiste de l’œuvre de Saint-Exupéry, elle a publié de nombreux articles sur cet auteur, dont le dernier, en 2010, « Proposition pour une nouvelle traduction en l’espagnol du " Le Petit Prince " ». Comme peintre, elle a réalisé plusieurs expositions parmi lesquelles il faut noter celle de Paris, à l'espace Saint-Exupéry : « Tableaux pour le Petit Prince », un hommage à Saint Exupéry à l'occasion du centenaire de sa naissance.

Antoine Asaf
Ecrivain, philosophe, docteur ès lettres de la Sorbonne, conférencier à l’Ecole Navale et à l’Ecole de Guerre, capitaine de frégate de réserve. Auteur de « L’Être et la totalité » éd. PUL, de  « Terre Blance », éd. Fayard, et de « Le Martyre des Justes », éd. l’Âge d’Homme.

France Britto
Née a Bombay, dans une famille francophile, elle fait des études de langues (anglais, portugais, Hindi, sanskrit). Agrégée de Langue et Littérature. Sa thèse de doctorat porte sur Saint-Exupéry et son œuvre. Professeur à l’Université de Bombay.

Pasquale Chessa
Né à Alghero en 1947, a étudié les lettres et la philosophie à l’université Sapienza de Rome pour devenir  en 1975 journaliste culturel à l’Espresso. Rédacteur en chef de la Culture a l’Europeo, sous-directeur d’Epoca, il entre en 1991 à Panorama comme sous directeur culturel, poste qu’il occupe jusqu’en 2010. Editorialiste à la Nuova Sardegna, il écrit pour les pages de politique culturelle de Il Fatto quotidiano et pour Reset. Directeur du quotidien web Alguer.it. Auteur de « Rosso e nero »  il publie avec le grand historien du fascisme Renzo De Felice et avec Francesco Cossiga trois livres dont le dernier « Gli italiani sono sempre gli altri ». Egalement auteur de deux ouvrages photographiques  « Guerra civile » et « Dux », il a publié les » Lettres inédites de Mussolini et de Clara Petacci » et, avec Barbara Raggi  aux éditions Mondadori, « L'ultima lettera
di Benito ». Vit entre Alghero, Rome et Paris.

Serge Désarnaulds
A étudié la philosophie sous la direction de Vladimir Jankélévitch et la composition musicale avecMarcel Landowski et Adrienne Clostre. Membre de l'Institut suisse de Rome, il a fondé le festival des compositeurs des académies étrangères de Rome. Il a été le dramaturge de Jean-Louis Martinoty pour le spectacle musical « Le Petit Prince » au Casino de Paris et il a conçu avec ce metteur en scène le spectacle « La Vie à deux », opéra imaginaire (collage d'opéras). Parmi ses travaux les plus récents, on doit citer deux ouvrages de référence : « La construction de l’imaginaire helvétique (Le chalet dans tous ses états) » et « Genève oser paraître, mentalités, goûts et mœurs au regard duThéâtre »,  avec une préfacé de Hugues R.Gall.

Daria Galateria
Professeur de littérature française à l’université Sapienza de Rome, elle partage sa vie entre cette ville et Paris. Elle étudie, comme Proust, les mondes enfouis et les mémoires de femmes. Elle a écrit sur la Révolution française ( « Parigi, 1789 »), sur la cour de Versailles ( « Fughe dal re Sole », prix Grinzane) et sur les écrivains emprisonnés ou condamnés aux travaux forcés (« Mestieri di scrittori ; Scritti galeotti : Narratori in catene dal Settecento a oggi »). Elle collabore comme journaliste à Radiorai et au groupe Espresso.

Marco Noto
Pilote de ligne, instructeur de vol, pilote pour la compagnie aérienne qui est l’héritière de l’Aéropostale de Saint-Exupéry.

Alice Stori Lichtenstein
Après des études d’architecture d’intérieur à Milan, à l’Ecole supérieure Elisava de Barcelone, à la Domus Academy de Milan et à l’ENSBA de Paris, elle travaille comme designer et vit entre l’Italie et l’Autriche. Elle a travaillé avec des architectes pour des projets de préparation d’expositions et de communication visuelle. En 2003 elle a fondé une agence de création qui s’occupe d’images coordonnées, graphique et d’intérieur. A exposé au Salon du meuble de Milan en 2010 et 2011 des meubles poétiques. Aquarelliste par passion, elle réalise chaque année un calendrier à but humanitaire.

Antonino Velez
Professeur associé de langue française et d’art de la traduction à l’Université de Palerme. Traducteur de poésie et d’œuvres de fictions contemporaines françaises. Il s’occupe principalement de linguistique française et de traductologie. Chevalier de l’ordre des Palmes Académiques en 2007. Publications récentes : « Bernard Simeone » et des traductions de Luz Caproni et Sereni en France, Herbita. Giochi di parole : dalla poesia ai fumetti passando per il giallo. Saggi su Desnos, San-Antonio, Asterix, Herbita.

10.07.2012

Dans le cadre des festivités occasionnées par le centième anniversaire du baptême de l’air d’Antoine de Saint-Exupéry, une stèle a été dressée sur les lieux mêmes où a eu lieu ce premier vol qui a été pour l’écrivain la découverte d’une passion de toute une vie.
La pluie battante n’a pas découragé les amis d’Antoine de Saint-Exupéry ni les pilotes et les élèves pilotes ni les nombreux invités venus assister à l’inauguration de ce monument commémoratif, qui évoque un moment important de la vie de l’auteur du Petit Prince, par le colonel Michel Rouat, commandant de la Base Aérienne 278 d’Ambérieux, François d’Agay, neveu d’Antoine de Saint-Exupéry et René Wroblewski neveu de Gabriel Wroblewski.

Vous pouvez vivre ce moment solennel en regardant cette vidéo.

 

10.07.2012 - 11.07.2012

PROGRAMME

Mardi 10 juillet
9 H 30 Inauguration
Roberto Lagalla, Recteur de l’Université de Palerme
François d’Agay, Président de Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse
Mari D’Agostino, Directeur di Itastra, Ecole de langue italienne pour les étrangers de l’Université de Palerme.
Lucia Gotti Venturato, Presidente de l’Association Sole Luna, Un ponte tra le culture

10 H 30 Coordonateur : Frédéric d’Agay
France Britto, Professeur de Langue et littérature françaises, University of Mumbai (Inde)
Saint-Exupéry : faim de lumière
Antoine Assaf, écrivain et philosophe (Liban)
L’influence de l’Orient dans Citadelle

11 H 30 Projection du documentaire : Antoine de Saint-Exupéry de J.J Languepin, 1948 (20’)

Marco Noto, Pilote de la compagne Aéropostale : L’Aéropostale, Saint-Ex, l’aviateur et l’homme

Débat

15 H 00 Coordinatrice : Gabriella D’Agostino
Carmen Artigas, Professeur de philologie, Universidad de Murcia (Espagne)
Saint-Exupéry : sa vision de l’Espagne et ses relations avec les Espagnols du Fort Cap Juby.
Frédéric d’Agay, historien (France)
Saint-Exupéry et le Maroc
Pasquale Chessa, écrivain et journaliste (Italie)
Saint-Exupéry à Alghero

17 H 15 Projection du documentaire : Visages de Saint-Exupéry, présenté par son réalisateur Ange Casta, France 1961
(1 h 15’)

Débat

Mercredi 11 juillet
10 H 00 coordinatrice : Carmen Artigas
Daria Galateria, Professeur de langue et littérature françaises, Università di Roma «La Sapienza» (Italie)
Les rapports de Saint-Exupéry avec l’argent et l’économie : le portrait de l’homme d’affaires.
Antonino Velez, professeur de langue et littérature françaises, Università degli Studi di Palermo (Italie)
La fortune italienne de Saint-Exupéry : la publication de « Terre des hommes »

11 H 00 Projection du film Courrier Sud de Pierre Billon, Francia 1934 (1 h 30’).

Débat

15 H 00 Coordinatrice : Daria Galateria
Alice Stori, dessinatrice et fondatrice de Storialab (Italie)
Le dessin et la parole : deux moitiés d’un discours
Serge Desarnaulds, philosophe et compositeur (Suisse)
Points de suspension… l’enfance et l’errance
Achille Mauri, Administrateur délégué des Messaggerie (Italie)
Souvenirs de 1945
Giovanni Lo Monaco, instituteur , Convitto Nazionale di Stato ‘Giovanni Falcone’ (Italie)
« Le Petit Prince » : développements possibles didactiques et formateurs.

16 H 30 Projection du film ; Le Petit Prince d’Arünas Zebrünas, Lituanie, 1964 (1 h 05’)

17 H 30 Conclusion :
Barbara Evola, adjointe à l’Instruction publique de la commune de Palerme
Lucia Gotti Venturato et Frédéric d’Agay

18 H 00 Visite de l’exposition « Apprivoiser signifie créer des liens » et résultats du concours organisé par l’association « Sole Luna, un ponte tra le culture » et l’Ecole d’italien pour les étrangers. Les élèves sont invités à réfléchir sur ce chapitre du Petit Prince et en donner une représentation visuelle (dessin, peinture, sculpture, collages, techniques mixtes, audiovisuel).

Tags:
11.07.2012

Dans son dernier livre François Gerber tente de réhabiliter Antoine de Saint-Exupéry. En raison de ses réserves concernant l’action du général de Gaulle après le 18 juin 1940 et de sa méfiance envers la personnalité de celui-ci, Saint-Exupéry ne sera pas du nombre des écrivains auxquels le général de Gaulle adresse les remerciements de la France à la fin de la guerre.
Cela en dépit du succès de ses livres Terre des hommes, Pilote de guerre et le Petit Prince, lus et étudiés à travers le monde. Cela en dépit aussi d’un ouvrage si ouvertement engagé comme Pilote de guerre.
Souvent considéré comme un simple témoignage, il s’agit en fait d’un ouvrage qui précise bien les positions de l’auteur dans le conflit mondial. Et qui prouve amplement à quel point les forces aériennes françaises ont fait preuve d’héroïsme en affrontant un ennemi mieux équipé et plus nombreux.

 Extrait : « Mais, Antoine éprouve des difficultés pour se concentrer, pour raconter cette expérience hors du commun qu’est la guerre, comme si le souvenir des camarades tués au combat tétanisait sa plume. Il est obsédé par les images de la guerre, des corps hachés par les balles des mitrailleuses allemandes, éclatés par les obus de la Flak. Puis il y a cette odeur, qui remonte sans cesse à son cerveau comme s’il la respirait encore alors qu’il est à dix mille kilomètres des aérodromes de France et que l’affrontement est terminé : celle de la chair brûlée par les flammes, ces flashes brutaux du pilote bloqué dans son cockpit enfumé, prisonnier des vapeurs d’essence et des flammèches… Il ne peut oublier encore le bruit des moteurs qui s’emballent et accélèrent pour échapper aux faisceaux des projecteurs de DCA et revenir dans la protection des nuages. »

Saint-Exupéry, écrivain en guerre, François Gerber, éd. Jacob-Duvernet

13.07.2012 - 29.06.2013

Créez des liens pour fêter les 70 ans du Petit Prince en partageant des créations en ligne grâce à un concours destiné aux jeunes de 5 à 17 ans.
Le projet créer des liens est une combinaison d’activités culturelles, pluridisciplinaires et pédagogiques dont le but est de faire connaître la pensée et l’oeuvre d’Antoine de Saint-Exupéry par le biais de création de contenus. Il passe par la mise en ligne d’un site internet qui favorise les échanges interculturels et linguistiques en rapport avec l’oeuvre de l’auteur et en particulier Le Petit Prince — dont on fête l’anniversaire des 70 ans de sa publication à New York en avril 1943 — notamment à travers l’organisation d’un concours ouvert aux élèves et aux jeunes de tous les pays. Il a pour objectif de faire résonner les valeurs d’humanisme, de fraternité et de tolérance chères à Antoine de Saint-Exupéry et de solliciter la jeune création. Il peut développer la pratique de la langue écrite, promouvoir la langue et la culture françaises — la francophonie —, mais il est aussi ouvert aux langues étrangères. Il met à disposition des ressources littéraires et pédagogiques, qui tendent à s’enrichir de nouvelles propositions. Ce concours s’adresse autant à des groupes, aux professeurs et à leurs élèves, à des associations qui s’occupent de la jeunesse, qu’à des particuliers. Les prix seront délivrés le 29 juin 2013, jour d’anniversaire de naissance d’Antoine de Saint-Exupéry, par un jury constitué par les membres du Cercle des lecteurs d’Antoine de Saint-Exupéry (Clase)  www.lecercledeslecteurs.com.

Joann Sfar, dont la bande-dessinée Le Petit Prince a reçu le prix « Essentiel Jeunesse » au festival d’Angoulême en 2009, descerné par les 9-14 ans, est le parrain du concours. Son ouvrage est aujourd’hui traduit en 30 langues.

Le concours est en anglais, en coréen, en brésilien, en arabe, en turc, en chinois, en russe, en espagnol et nous attendons d’autres traductions  afin de toucher un maximum de jeunes gens.

Parlez-en autour de vous et sollicitez les enfants !
www.creerdesliens.com

Tags: Concours
15.07.2012

 

… est le titre d’un documentaire réalisé par Bruno Ulmer et commenté par Patrick Poivre d’Arvor.
De Terres des hommes à Pilote de guerre, le Château de Saint-Maurice de Rémens, royaume de l’enfance d’Antoine de Saint-Exupéry, se retrouve partout dans les pages de ses livres. Terrain de jeu et de découvertes, il est, pour l’auteur du Petit Prince, le symbole d’une époque bénie, partagée avec son petit frère, mort si jeune, avec ses sœurs et surtout avec Marie de Saint-Exupéry, sa mère tant aimée. De la construction du vélo volant, à la pratique du théâtre et de la musique, l’immense bâtisse a vu s’éveiller à la vie un petit garçon qui est devenu un grand écrivain…

Retrouvez ce documentaire sur France 5, le dimanche 15 juillet à 22 h 05.

 

07.03.2013

Déjà 70 années que le Petit Prince a vu le jour. Le 6 avril 1943, l’éditeur américain Reynal & Hicock publie ce que certains voient comme le chef-d’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry. La France, Les Etats-Unis, l’Espagne, le Brésil vont fêter l’heureux évènement tout au long de l’année !

Conférence, spectacles, expositions, rétrospectives cinématographiques et avant-premières sont au programme. Pour connaître tous les évènements, rendez-vous dans l’agenda, qui sera remis à jour régulièrement.

13.03.2013

Pour bien comprendre le Petit Prince, il est indispensable de connaître son auteur. Virgil Tanase qui a déjà signé chez le même éditeur les biographies de Camus, de Tchékhov et de Dostoïevski (Folio Biographies), nous raconte le parcours d’Antoine de Saint-Exupéry, un homme qui n’était pas destiné à devenir ce qu’il est devenu. Petit à petit, aveuglément, laborieusement, Antoine de Saint-Exupéry s’est fabriqué lui-même mettant à profit des conjonctures qui, différentes, auraient pu le conduire ailleurs, loin de la littérature et de l’aviation. Mais qui n’auraient pu l’empêcher de construire avec ces matériaux de fortune un destin prodigieux. Celui d’un homme persuadé que la vie ne vaut que par le sacrifice qu’on en fait au nom d’un devoir absolu, d’une évidence indiscutable, envers les autres, ce que l’on nommait autrefois honneur.


13.03.2013

La Belle Histoire du Petit Prince est une édition anniversaire. En plus du texte intégral, ce beau livre propose un dossier consacré à l’aventure éditoriale du Petit Prince à travers des documents inédits, des dessins autographes et de nombreux témoignages concernant la genèse du Petit Prince. Le Petit Prince sera toujours contemporain, et c’est dans cet esprit que des artistes et écrivains d’aujourd’hui, tels Philippe Delerme, Pef, Joann Sfar, Philippe Forest ou encore Mark Osborn, lui rendent hommage.

14.03.2013

Les 28 et 29 juin 2012 se tenaient à Saint-Maurice-de-Rémens un colloque consacré à l’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry Pilote de guerre et à l’engagement singulier de son auteur dans le combat contre le nazisme. Aujourd’hui Les cahier de la N.R.F publient les textes de ce colloque, réunis et présentés par Delphine Lacroix.

Rédigé en 1941 pendant qu’Antoine de Saint-Exupéry se trouvait aux Etats-Unis, Pilote de guerre avait pour vocation de convaincre l’Amérique à s’engager dans le conflit qui faisait rage en Europe. Le 20 février 1942, Pilote de guerre est publié à New York et reçoit un excellent accueil de la part de la presse et du public. Le livre parait en France occupée aussi le 14 décembre de la même année, mais il est vite retiré des librairies par les autorités allemandes. Le livre circule pourtant ter terre occupée grâce à deux édition clandestines. Pilote de guerre témoigne de l’engagement de Saint-Exupéry dans la lutte contre ceux qui écrasent l’individu au nom de la « termitière ». Il est aussi un appel adressé à tous les Français pour s’unir par delà de leurs convictions politiques dans la lutte contre l’Allemagne de Hitler.
    
Retrouvez les interventions de Philippe Forest, Delphine Lacroix, Alban Cerisier, Olivier Odaeri, Than-Van Ton-That, Thierry Spas, Pierre Laborie, François Gerber, Claude Carlier, Phillippe Garraud, Jeffrey Mehlman et Laurent Israël.


15.05.2013

ENCORE UN LIVRE SUR SAINT-EX ?

La question est récurrente. Cependant, que nous avait-on dit sur le pilote durant son séjour en Argentine ? Qu’il y avait connu Consuelo. Tout le monde est d’accord, même si les circonstances de la rencontre ont donné cours à quelques fantasmes. Qu’il était parti fouiller la Cordillère des Andes à la recherche de son ami Guillaumet. Vrai aussi, mais là les écrits font souvent peu de cas de Pierre Deley, chef de l’escale de Santiago du Chili qui tint le rôle prépondérant dans l’affaire. Et enfin qu’il avait été « le directeur de l’Aeroposta Argentina », ne s’employant à faire que quelques vols d’inspection entre deux pages de « Vol de nuit ». Tout simplement parce que dans son œuvre, c’est ce qu’on croit comprendre.

Je savais déjà que ces raccourcis n’étaient qu’un reflet flou des seize mois du pilote Antoine de Saint Exupéry passés en terre australe. En outre, j’avais aussi compris que les historiens sud-américains ne trouvaient pas du tout leur compte dans les livres publiés en France. Il fallait donc arrêter de se bercer des écrits franco-français pour en juger.
 

Il convenait de partir sur ses traces et prendre langue avec les historiens locaux pour faire un travail sérieux. C’est ce que j’ai fait au cours d’une vingtaine de voyages étalés sur quatre années, en Argentine et en Uruguay. Passant au crible les ouvrages édités là-bas et les archives de ces pays, j’ai également obtenu le soutien du plus grand historien uruguayen.

J’ai retrouvé la piste du « Chef d’exploitation » de la société sœur de l’Aéropostale, et non directeur. J’ai surtout découvert en texte et en images le pilote découvreur, le pionnier de la Patagonie et l’homme capable d’assurer au débotté le remplacement du courrier vers le Brésil quand celui-ci s’abima dans le Rio de La Plata. J’y ai trouvé ce que je subodorais : un pilote appliqué, de grand talent, à l’audace discrète.

Dans cet ouvrage, j’ai relaté des faits authentiques, la plupart du temps soutenus par une iconographie inédite. Antoine de Saint Exupéry retrouve la place qui fut la sienne au milieu de ses collègues argentins et par conséquent dans l’histoire aéronautique de l’Argentine et de l’Uruguay.

Bernard Bacquié
Pilote écrivain
Editions Latérales: www.editionslaterales.com

01.10.2013

Il existe plusieurs états – manuscrits, dactylographiés ou imprimés – du texte du Petit Prince, témoignant des différentes étapes de son élaboration. Antoine de Saint-Exupéry, exilé aux États-Unis quelques mois après la débâcle française de mai-juin 1940, s’est beaucoup investi dans la composition de cet album singulier, qu’il a voulu à son image et d’universelle portée, et dont la première édition a paru le 6 avril 1943 à New York. Le manuscrit original et les dessins préparatoires que Saint-Exupéry avait confiés à son amie Silvia Hamilton sont aujourd’hui conservés par The Morgan Library & Museum, à Manhattan. Ils sont, pour la première fois, reproduits à l’identique et en intégralité.

Le manuscrit autographe du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry, conservé par The Morgan Library & Museum à New York (Manhattan), a été acquis par cet établissement en 1968. Son ancien propriétaire était Mme Silvia Hamilton-Reinhardt, qui s’était liée à Saint-Exupéry lors de son séjour aux États-Unis pendant la guerre. L’écrivain lui avait offert ces précieux feuillets le jour de son départ pour l’Afrique du Nord au printemps 1943, quelques jours après la sortie des presses de l’édition originale du Petit Prince, parue simultanément en langues française et anglaise chez Reynal & Hitchcock.
 

Ce manuscrit est constitué de 141 feuillets de texte (280 × 215 mm.), écrits à l’encre et au crayon sur « onionskin paper » (pelure d’oignon), papier souvent utilisé par Saint-Exupéry. Il est complété d’un ensemble de 35 feuillets de dessins préparatoires de l’auteur, également offerts à Silvia Hamilton. L'ensemble apporte de précieux enseignements sur la construction d’ensemble du Petit Prince.

La lecture du manuscrit montre par exemple que les célèbres formules où se concentre l’essentiel de l’esprit et de la poésie du Petit Prince n’ont pas toutes été de premier jet. Ainsi le « S’il vous plaît, dessine-moi un mouton » n’a d’abord été que « Dessine-moi un mouton », la marque de politesse venant s’ajouter ultérieurement dans l’interligne [f. 3]. De même, « J’ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement » vint après « Mais seulement j’étais bien seul ». Enfin, le secret du renard (« On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux ») succéda à « Ce qui est le plus important c’est ce qui ne se voit pas » [f. 79] : une formule bien trop banale pour ce qui est probablement la grande révélation du récit.
 

Publié pour la première fois en octobre 2013, le fac-similé de cet exceptionnel manuscrit est accompagné des illustrations qui y étaient jointes et, en fin de volume, de la transcription intégrale. Le manuscrit original sera également présenté au public du 24 janvier au 27 avril 2014, dans le cadre d'une très belle exposition organisée par The Morgan Library & Museum de New York autour de l'histoire américaine du Petit Prince : l'institution new-yorkaise y présente vingt-cinq feuillets portant de multiples corrections, les quarante-trois dessins originaux des premières versions de l'ouvrage ainsi que des éditions rares, des lettres et des photographies témoignant de la vie new-yorkaise de l’auteur.

 

Lire l’article sur l’exposition à The Morgan Library & Museum de New York
Source : www.gallimard.fr
 

© Éditions Gallimard pour les textes.

07.10.2013

Sur les traces des pionniers de l’Aéropostale, plus de 400 scientifiques et industriels ont embarqué pour l’aventure de l’IRT Antoine de Saint Exupéry officiellement lancée le 7 octobre 2013 à la Cité de l’espace de Toulouse en présence de Louis Gallois, Commissaire général à l’investissement. Cet embarquement a été précédé d’une émouvante cérémonie pendant laquelle François d’Agay a exprimé l’importance pour la Succession Antoine de Saint Exupéry-d’Agay d’associer le nom du célèbre pilote et écrivain à un temple du savoir comme l’IRT propre à sublimer sa dimension d’inventeur et homme de science, encore méconnue. L’IRT s’attache ainsi aux valeurs fédératrices qu’Antoine de Saint Exupéry a illustrées tout au long de sa vie passionnante : l’esprit pionnier, la créativité, le sens de l’engagement, sans oublier le sens de l’expérimentation, l’humanisme et la dimension internationale.
 

Après une période de gestation de plusieurs années sous l’appellation « IRT AESE » (aéronautique, espace, systèmes embarqués), l’« IRT Antoine de Saint Exupéry » a pris naissance avec la constitution des premières équipes et le démarrage opérationnel des onze premiers projets. Bruno Saint Jalmes, Head of Creative Design & Concepts d’Airbus, est le créateur du nouveau logo qui évoque aussi bien l’étoile du Petit Prince, la Piste mythique de l’Aéropostale à Montaudran que les domaines de l’aéronautique, de l’espace et des systèmes embarqués.
 

La mission de ce nouvel accélérateur d’innovation vise à élaborer des technologies de rupture dans 3 domaines clés : matériaux multifonctionnels haute performance, aéronef plus électrique et systèmes embarqués. Il associe des partenaires publics et privés pour développer ensemble sur un même site emblématique, Toulouse Montaudran Aérospace, ainsi que sur Bordeaux, des activités de recherche adossés à des plateformes technologiques et des compétences de haut niveau. Les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées ont « apprivoisé » les secteurs de l’aérospatial et des systèmes embarqués avec une concentration exceptionnelle de compétences, formation, recherche et industrie qui leur confère une place unique en Europe et dans le monde. C’est aussi la responsabilité de l’IRT de relever les défis de la compétitivité française.

 

Photo : de gauche à droite, Gilbert Casamatta, président de l'IRT A. de Saint Exupéry, et François d'Agay, neveu et filleul d'Antoine de Saint Exupéry.


Plus d'informations

Site web de l'IRT Antoine de Saint Exupéry : http://www.irt-saintexupery.com

 

Film de lancement du logo

 

 

Discours de François d'Agay

 



Témoignage de François d’Agay :

« Nous espérions qu’un jour le nom d’Antoine de Saint Exupéry soit inscrit au fronton d’un temple du savoir. Eh bien, ça y est. »



Témoignage d’Olivier d’Agay :

« Saint Exupéry disait que ce qui est important c’est de mettre les forces en marche. On n’a pas les solutions mais on met les forces en marche. Aujourd’hui, ils ont mis les forces en marche. »


16.12.2013

En partenariat avec IWC, la fondation Saint-Exupéry pour la Jeunesse récolte des fonds pour lutter contre l’analphabétisme

Une pièce unique de la manufacture horlogère suisse de luxe IWC Schaffhausen a été mise aux enchères dans le cadre d’une vente de montres de grande valeur organisée par Sotheby’s Genève. Cette pièce unique, la Grande Montre d’Aviateur Calendrier Perpétuel Edition «Le Petit Prince» en platine, a changé de propriétaire pour la somme de CHF 173 000. Ce montant permet à IWC et à la Fondation Antoine de Saint Exupéry pour la Jeunesse (FASEJ) de construire au Cambodge une école avec bibliothèque attenante et de contribuer ainsi à lutter contre l’analphabétisme.

Avec cette vente, nous rendons hommage à l’engagement de la Fondation dans la lutte contre l’analphabétisme. Pour une entreprise comme la nôtre qui rencontre le succès dans le monde entier, il nous paraît normal d’assumer une responsabilité sociale. C’est la raison pour laquelle nous entretenons depuis 2006 un partenariat avec les héritiers de Saint-Exupéry et leur Fondation caritative Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse, créée dans la ligne des valeurs humanitaires défendues par le célèbre pilote et écrivain, a commenté Georges Kern, CEO d’IWC Schaffhausen, à propos de cette vente aux enchères.

Petit-neveu d’Antoine de Saint-Exupéry et Directeur de la Succession Saint-Exupéry – d’Agay, Olivier d’Agay se réjouit du résultat de la vente aux enchères: Le plus offrant a non seulement acquis une précieuse pièce unique, il peut être certain également que sa contribution sera engagée d’une manière tout à fait judicieuse. Le produit de la vente nous permettra de contribuer à donner une formation scolaire et donc un meilleur avenir à des enfants cambodgiens. La lecture est la clé du développement et de l’épanouissement personnels.
 

Sipar et le combat contre l’analphabétisme au Cambodge

La Fondation travaille en étroite collaboration avec l’organisation non gouvernementale SIPAR qui prend lutte au quotidien contre l’analphabétisme au Cambodge. Au cœur des enjeux : l’accès aux livres. La construction de bibliothèques et de centres de formation a déjà permis à plus de deux cent mille enfants d’accéder à des livres ainsi qu’à des activités littéraires. Des bibliobus apportent du matériel de lecture dans les régions reculées et SIPAR publie chaque mois des ouvrages en langue khmère, parmi lesquels «Le Petit Prince» d’Antoine de Saint Exupéry. Un nouveau bâtiment scolaire avec cinq salles de classe et une bibliothèque est actuellement en construction à Roluos, un village de la province de Siem Reap. L’ouverture de l’école est prévue pour le printemps 2014.
 

Nous n’aurions pas pu remplir notre mission sans l’aide de partenaires engagés comme IWC Schaffhausen, souligne Olivier d’Agay. IWC est étroitement liée au monde de l’aéronautique et partage les valeurs d’Antoine de Saint Exupéry. Nous travaillons ensemble pour que des jeunes puissent se forger leur propre avenir et nous les encourageons à assumer des responsabilités et à jouer un rôle actif dans la société.

Le partenariat fonctionne d’autant mieux qu’IWC s’est associée à l’image et aux valeurs d’Antoine de Saint Exupéry depuis de nombreuses années.
 

Informations pratiques
 

Iwc Schaffhausen
15 rue de la Paix
75 002 PARIS
Tél : 01 42 61 62 64
http://www.iwc.com/

24.01.2014 - 27.04.2014

Le manuscrit du Petit Prince ainsi que les dessins originaux des premières versions de l'ouvrage sont présentés à New York du 24 janvier au 27 avril 2014, dans le cadre d'une exposition organisée par The Morgan Library & Museum autour de l'histoire américaine de l'œuvre d'Antoine de Saint-Exupéry. 

The Morgan Library & Museum de New York consacre une très belle exposition à l'histoire américaine du Petit Prince, écrit en 1942 par Antoine de Saint-Exupéry alors en exil et publié pour la première fois par l'éditeur américain Reynal et Hitchcock, le 6 avril 1943. L'institution new-yorkaise, qui a acquis le manuscrit en 1968, présente au public du 24 janvier au 27 avril 2014 vingt-cinq feuillets portant de multiples corrections, les quarante-trois dessins originaux des premières versions de l'ouvrage ainsi que des éditions rares, des lettres et des photographies témoignant de la vie new-yorkaise de l’auteur.
« Cette exposition nous permet de prendre du recul et de voir le moment même de la création de l’œuvre, d’assister au travail d’Antoine de Saint-Exupéry à New-York. Nous le voyons lutter et se débattre avec l’énormité des événements qui impactent la France à cette époque, tandis qu’il essaye de se concentrer pour finir un conte, aussi magique aujourd’hui qu’il y a 70 ans. »
William M. Griswold, Directeur de The Morgan Library & Museum
 

The Morgan Library & Museum. 225 Madison Avenue — New York, NY 10016-3405
Du mardi au jeudi, de 10h30 à 17h ; le vendredi, de 10h30 à 21h ; le samedi de 10h à 18h ; et le dimanche de 11h à 18h.
 

Autour de l'exposition

Lecture                                                                          

Le 25 février à 18h30 : « The Little Prince and the Big War »
 

Discussions

Le 11 mars à 18h30 : « Saint-Exupéry in New York : A Conversation with Stacy Schiff »

Le 22 avril à 18h30 : « The Pilot and the Little Prince : A Conversation with Peter Sís »
 

Films

7 février, à 19h : Only Angels Have Wings

14 mars, 19h : The Little Prince
 

Gallery Talks

 21 février, à 18h30 : The Little Prince : A New York Story

1er mars, à 15h : Le Petit Prince : une histoire new-yorkaise (en français)

11 mars, à 18h30 : Saint-Exupéry in New York: A Conversation with Stacy Schiff
 

Family Program

 27 avril, de 14h à 17h : Spring Family Fair

Téléchargez le programme en cliquant ici

 

Pour en savoir plus :
www.themorgan.org
www.creerdesliens.com


01.02.2014

Avec Antoine de Saint Exupéry, s'organise la rencontre d'une pensée et d'une originalité absolues. Une pensée d'une importance trop souvent méconnue, sinon minorée. Son époque étaitcelle des clivages et des scissions. Saint Exupéry, lui, refusa de séparer l'humanité, se fiant à la vision d'une communauté unie et indivisible que lui offraient ses survols du monde. Croyant dans l'existence d'une hauteur éthique et morale qui échapperait au jeu des oppositions tranchées, il la chercha inlassablement, et c'est depuis cette dernière qu'il écrivit tous ses ouvrages. Il croyait dans la puissance révélatrice des images, comme s'il manquait quelque chose pour unifier la réalité. C'est bien cet élément de cohésion que sa pensée nous offre. Tout se passe comme si, depuis toujours, il manquait au puzzle une pièce mystérieuse mais cardinale, grâce à laquelle tout peut enfin prendre son sens. Grâce aux mots de celui qui restera à jamais plus qu'un pilote, notre réalité continue de s'éclairer. Le suivre au détour de phrases qui sont comme la face émergée d'un iceberg immense - qui signifient infiniment plus qu'elles n'en disent apparemment -, s'offrir le loisir de les comprendre et de les faire siennes, permet de donner à sa vie une ampleur inattendue. A la fin de chacune des lectures de ses œuvres, l'on ressort, invariablement, avec cette impression que l'auteur vient de nous adouber pour nous donner notre exacte dimension d'homme. Saint Exupéry est, plus que jamais, un penseur pour notre époque. Il nous donne à vivre, à penser et à agir. Le lire c'est prendre le chemin du seul combat qui mérite d'être mené, celui pour sa vie, sa propre humanité et celle de l'autre. Il nous faut saisir sa poignée énergique, qui nous mène vers plus grand que nous-mêmes.

 

 

Titre : Antoine de Saint Exupéry, l’oasis à conquérir

Auteur : Thomas Fraisse

Editeur : Editions Transboreal

Parution : Février 2014

187 pages

ISBN : 978-2-36157-061-3

 

Plus d'informations sur : http://www.transboreal.fr/

25.04.2014

Le 25 avril 2014, un double événement a eu lieu à Tarfaya dans le cadre du partenariat entre la Fondation Antoine de Saint Exupéry pour la Jeunesse (FASEJ) et la Société Siemens Maroc.

Tout d’abord, afin de moderniser l’ « atelier informatique » du Lycée Qualifiant de Tarfaya et de permettre à tous les enfants d’avoir accès dans de bonnes conditions à Internet, la société Siemens Maroc et la FASEJ ont fait une donation de 14 ordinateurs neufs et d’une imprimante professionnelle en présence des autorités locales. De plus, ce projet s’inscrit dans les échanges culturels et éducatifs autour de la mémoire des pionniers des Lignes Latécoère et de l’Aéropostale, de Toulouse à Santiago du Chili. La société Siemens Maroc a complété cette aide par l’attribution de 8 PC portables au collège Ibn Toumart de Tarfaya, d’un mini-bus de transport scolaire neuf d'une capacité de 27 places qui permettra aux élèves de l'école de Foum El Ouad de suivre leur scolarité dans de meilleures conditions et d’une ambulance entièrement équipée remise aux autorités de la ville de Tarfaya.

Ensuite, à l’initiative de l’association de parents d’élèves CAPE Saint Exupéry du collège de Rabat, une première rencontre sur les traces d’Antoine de Saint Exupéry à Tarfaya a pu s’effectuer entre les enfants du Nord et du Sud du Maroc où ont pu s’échanger des exemplaires du livre « Le Petit Prince » offerts dans le cadre du « Projet Tarfaya ».

Pour marquer cet événement, la société Siemens Maroc avait prévu la distribution de « sacs-cadeaux Tarfaya Project », contenant entre autres un t-shirt, une casquette et une carte postale mentionnant notre partenariat,  à l’ensemble des enfants de Tarfaya et de Rabat.

Cette rencontre s’est poursuivie par la visite guidée pour les élèves de Rabat du plus grand parc éolien d’Afrique situé dans la province de Tarfaya.

 

Plus d’informations sur ces événements :

Article sur Askisahara.com
Page spéciale Tarfaya Project sur le site officiel de la Fondation FASEJ.org

 

Regardez la vidéo d’une élève du collège Saint Exupéry de Rabat en cliquant ici

 

Vidéo de Sonia ADNANE, Directrice de la Communication de Siemens Maroc en cliquant ici

19.05.2014

Le nouvel album très attendu de Peter Sís, dans la lignée de ses livres sur les grands rêveurs, voyageurs et explorateurs, hommage à Saint-Exupéry dont on commémorera les 70 ans de la disparition en juillet prochain.


Au tournant du siècle dernier, naissait un petit garçon aux cheveux blonds, qui allait devenir un grand aventurier…
En ces temps de grandes découvertes, on rêvait de nouvelles inventions. Alors que l’on assistait aux débuts de l’aviation, Antoine construisait déjà, à l’âge de douze ans, sa propre machine volante… Et même si elle ne fonctionnait pas, cela ne le découragea pas !

Dans cet album foisonnant qui s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes, Peter Sís nous raconte l’histoire de ce petit garçon qui s’est donné tous les moyens pour réaliser son rêve : voler.
On suit, pas à pas, ses débuts dans l’Aéropostale, mécanicien avant de devenir pilote, et on découvre des anecdotes de sa vie hors du commun. Au fil des rencontres et des voyages qui l’ont marqué, jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale au cours de laquelle il disparut, les planches magnifiques et captivantes de Peter Sis nous immergent totalement dans la vie de ce formidable aviateur, qui aimait lire et écrire pendant qu’il volait…


Les dessins et croquis préparatoires du livre "Le Pilote et le Petit Prince" sont exposés en ce moment au Centre Tchèque de Paris.
Exposition ouverte du 29 avril au 6 juin 2014, du mardi au samedi de 13h à 18h, le mercredi jusqu’à 20h, entrée libre.

Plus d'informations :
Sur l'exposition : Centre Tchèque de Paris
Sur l'auteur : Peter Sís
Sur les éditeurs :
Editions Grasset -      Editions Labyrint

05.06.2014

La Compagnie aérienne Aerolineas Argentinas rend hommage à Antoine de Saint Exupéry dans 3 clips promotionnels à l'occasion des 70 ans de la disparition de l'auteur du "Petit Prince".
A travers la lecture d'extraits de "Vol de Nuit" d'Antoine de Saint Exupery, la compagnie célèbre celui qui fut directeur d'exploitation de l'Aeroposta Argentina de 1929 à 1931.

Découvrez les vidéos :

Lien 1

 

Lien 2

 

Lien 3

 

Plus d'informations sur "Vol de Nuit" (1931)
en cliquant ici

05.06.2014

Le Clase est né d’une volonté d’encourager et de développer la réflexion concernant l’œuvre littéraire d’Antoine de Saint Exupéry, si présente encore dans l’attention des lecteurs du monde entier et qui reste une référence souvent évoquée dans les débats d’aujourd’hui.

Le Clase permet d’approfondir nos connaissances de l’auteur, de générer de nouvelles interrogations et découvertes.

Participatif, le Clase est un nœud entre nous tous : un lieu d'échanges d'idées, de partage de points de vue, un canal pour que les informations circulent, pour que les idées s’épanouissent, pour que les initiatives des uns servent de point de départ à celles des autres.

 

Plus d'informations :
http://www.lecercledeslecteurs.com/

 

(Vous pourrez désormais retrouver le lien Clase dans le menu situé en haut de ce site)


13.06.2014

A l’occasion de la commémoration des 70 ans de la disparition de l’auteur du Petit Prince, l’ENAC et la Succession Saint Exupéry - d’Agay ont proposé de redécouvrir son œuvre sous un angle inédit. L’homme, le pilote et l’écrivain seront mis en lumière, mais aussi une facette moins connue de sa foisonnante carrière : celle d’inven­teur passionné, avide d’imaginer l’aviation de demain. En effet, l’étonnante actualité de ses inventions, dont les grands principes se retrouvent aujourd’hui encore dans la construction aéronautique, a été mise en avant durant toute cette semaine d’hommage, notamment au travers du Défi Saint Exupéry/ALTEN.

 

Emotion et reconnaissance officielle pour l’inventeur passionné

Le Président de la Société Nationale des Ingénieurs Professionnels de France a remis le diplôme d'honneur d’ingénieur à Antoine de Saint Exupéry. En effet, à l’approche de la semaine Antoine de Saint Exupéry à l’ENAC, les Ingénieurs Professionnels de France (IPF) ont constitué le dossier d’Antoine de Saint Exupéry sur des critères qui auraient pu être appliqués à tout candidat au titre d’ingénieur. Au vu de son parcours professionnel, et notamment grâce aux brevets qu’il a déposé en France et à l’international, c’est sans difficulté que la commission constituée a pu valider le titre et le remettre à Monsieur Jean d’AGAY, neveu du pilote-écrivain.

Un moment d’émotion partagée pour cette remise de diplôme d’ingénieur à l’ENAC. Un symbole fort pour l’ENAC, qui forme au quotidien l’élite des ingénieurs aéronautique et pour la Succession Saint Exupéry – d’Agay qui reçoit, plus de 70 ans après, une reconnaissance officielle pour la créativité et l’obsession d’Antoine de Saint Exupéry pour le « toujours mieux ».

 

Crédit photo : ENAC - Christian Teulé

Le Président des IPF remet le diplôme d'honneur d'ingénieur à Jean d’Agay

19.06.2014

Novembre 1928...

 

Un avion se pose derrière la ferme des parents de Marcelle, à Pechabou, près de Toulouse. Un pilote de l'Aéropostale en descend : il s'appelle Antoine de Saint-Exupéry. Il deviendra un aviateur et un écrivain mondialement célèbre.

 

Marcelle, qui n'avait pourtant que quatre ans à l'époque, se souvient toujours de cet instant magique.

 

Passionné d'aviation et de littérature, Pef l'a rencontrée et nous raconte sa belle histoire. L'auteur nous livre avec tendresse cette version contemporaine et féminisée de la rencontre intemporelle entre l'enfant et l'aviateur.

 

Cette histoire vraie est illustrée dans le village de Péchabou par une sculpture monumentale d'Eric VALAT représentant un Petit Prince sur l'aile d'un homme oiseau.

 

Commander La Petite Princesse de Saint-Ex

 

Plus d'informations sur le sculpteur Eric VALAT et son œuvre

 


La petite princesse de Saint-Ex
Album, 6-9ans
Auteur et illustrateur : Pef

Tags:
27.06.2014

Le 31 juillet 1944, après avoir décollé de Bastia Borgo aux commandes d’un Lockheed P-38 Lightning (type F5B), Antoine de Saint-Exupéry disparaissait en mer, à toute proximité de l’ilot de Riou, au retour d’un vol de reconnaissance sur les Alpes dans le secteur de Grenoble et Annecy. Quinze jours plus tard, le débarquement en Provence allait avoir lieu. Ce vol devait être sa dernière mission. Il venait d’avoir 44 ans.
 

A l’occasion des 70 ans de la disparition du commandant Antoine de Saint-Exupéry, une journée exceptionnelle, présidée par Monsieur Kader Arif, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, et le général d’armée aérienne Denis Mercier, chef d’État-major de l’armée de l’air (CEMAA), a été organisée en partenariat avec la Fondation, le vendredi 27 juin 2014, sur la Base aérienne 709 de Cognac (Charente).
 

C’est à la fois l’illustre écrivain, le combattant et l’aviateur de légende, Antoine de Saint-Exupéry, dont les aviateurs de la base aérienne de Cognac ont honoré la mémoire, tout en rappelant ses valeurs humanistes universelles qui continuent à inspirer aujourd’hui les hommes et les femmes de l’armée de l’air. « À l’occasion des 100 ans de faits d’armes aériens et des 80 ans de l’armée de l’air, je me réjouis qu’une journée soit entièrement consacrée au parcours de ce grand homme, a déclaré le secrétaire d’État. Sa mémoire vit aujourd’hui sur cette base 709 de Cognac. »


Ce vibrant hommage a également été l’occasion de célébrer le centenaire de l’escadrille SAL-33 « La Hache », à laquelle appartenait Saint-Ex et dont l’escadron de drones 1/33 « Belfort » est désormais le gardien des traditions, etd'honorer les anciens du 1/33 Belfort.

 

Un grand défilé militaire et des démonstrations aériennes spectaculaires ont été présentés, lors de cette journée d’hommage à cet aviateur de légende. Une sculpture dédiée à l’auteur de « Pilote de Guerre », signée par l’artiste Anilore Banon, a également été dévoilée, et deux expositions inédites, consacrées à Antoine de Saint-Exupéry, ont été inaugurées à Cognac.

 

Enfin, cette journée a mis à l’honneur la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse. « Je tiens à saluer le travail remarquable réalisé par la Fondation en partenariat avec l’armée de l’air pour que survivent à ce grand aviateur ses grandes valeurs humaines », a souligné Monsieur Kader Arif.

 

Plus d'informations et de documents sur le site FASEJ.org en cliquant ici
 

Voir le reportage de TF1 au journal télévisé de 20h le 27 juin 2014

 

 

Crédits photo :

01- François d’Agay, neveu et filleul d’A. de Saint-Exupéry, inaugure sur la base de Cognac l’oeuvre d’Anilore Banon, avec Kader Arif et le Général Mercier. © Armée de l'Air
02- Les personnalités avec un groupe d’écoliers de Cognac et leurs professeurs devant le P-38 Lightning.
03- Le Lockheed P-38 Lightningescorté par un Rafale et un Mirage F1. © Alain Ernoult / Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse.

27.06.2014

Dans le cadre des commémoration des 70 ans de la disparition d’Antoine de Saint Exupéry, la sculpture « Les Ailes du Courage » d’Anilore Banon a été inaugurée le 27 juin 2014, à la base aérienne 709 de Cognac, en présence de Monsieur Kader Arif, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, et le Général d’Armée Aérienne Denis Mercier, chef d’État-major de l’armée de l’air (CEMAA) et des membres de la Famille Saint Exupéry – d’Agay.

Haute de 5 mètres, cette sculpture en aluminium brossé symbolise les Ailes de la Responsabilité et de la Fraternité portées par l’Aile du Sacrifice. Une inscription en braille et une citation issue de Pilote de Guerre (1942) d’Antoine de Saint Exupéry ornent l’une de ces ailes comme un chemin à suivre pour les futures générations :
 

« Chacun est seul responsable de tous »



Quelques mots sur l’artiste :
 

Anilore Banon est une artiste en mouvement.
De Paris, où elle a passé son enfance et où elle a fait ses études à l’université Paris Dauphine, elle part vivre et travaille à Los Angeles, à Milan et à New York. Elle voyage de l’Afrique du Sud au Pôle Nord et fait plusieurs longs séjours en Chine (dont elle a étudié la langue) notamment dans la province de Shandong et à Pékin. Elle participe à de nombreux échanges avec les artistes résidents de Pékin et a publié dans des revues italiennes sur la jeunesse chinoise sous Deng Xiao Ping.
Aujourd’hui, elle vit et travaille à Paris où elle a installé son atelier dans le 19è arrondissement.
Son travail artistique s’exprime à travers des œuvres monumentales (acier inox), des sculptures à taille humaine, des tableaux, des photographies et des bijoux.
Elle travaille sur différents matériaux : métaux, verre, altuglas et matériaux de nouvelles technologies et s’associe aux Sciences pour repousser les limites physique de l’Art.

« Sculpter c’est graver dans le cœur des hommes, le souffle d’un espoir infini »


Source : http://www.anilorebanon.com



Crédits photo : © Manuel Belleli
1- De gauche à droite : l'artiste Anilore Banon, Kader Arif, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, François d'Agay, neveu et filleul d'Antoine de Saint Exupéry et le Général d’Armée Aérienne Denis Mercier, chef d’État-major de l’armée de l’air (CEMAA), François d'Agay
2 - Passage du Lockheed P-38 Lightning au dessus de la Base Aérienne de Cognac
3 - Plaque accompagnant la sculpture "Les Ailes du Courage"
4 - Sculpture "Les Ailes du Courage" avec la citation "Chacun est seul responsable de tous"

10.07.2014

SAINT-EXUPERY, le héros éternel
Le Point - Hors-série
Juil.- Août 2014

 


Il y a soixante-dix ans, le 31 juillet 1944, Antoine de Saint-Exupéry disparaissait, volatilisé, évanoui dans les airs, dans ses étoiles.


Lui qui n’aimait que l’honneur et non les honneurs, est devenu un véritable mythe. Aujourd’hui, ses livres se vendent encore par millions, son visage s’affiche sur des timbres, des billets de banques, les frontons d’aéroports ou d’écoles. Un parc d’attraction aérien, le premier au monde, vient même d’ouvrir au public il y a quelques jours, tout entier consacré au Petit Prince, le personnage central de l’ouvrage le plus traduit au monde.


Au fil de cette parution riche de grands textes, d’interviews, de photos et d’images parfois inédites, vous apprendrez à mieux connaitre, derrière la légende, un homme complexe, fou et attachant. “Un homme qui ne se résume pas mais qui s’additionne” comme l’écrit Brigitte Hernandez dans son édito.


Retrouvez, dans cette publication exceptionnelle, l’homme, le pilote, l’écrivain, le combattant. Un voyage époustouflant et passionnant autour d’un “Saint-Ex” hors normes.


Pour le commander, rendez-vous sur la boutique Le Point en cliquant ici